2015
Trouver de la force auprès de bons amis
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Trouver de la force auprès de bons amis

Les amis que vous choisissez peuvent avoir une grande influence sur votre vie, comme cela a été le cas pour moi.

Finding Strength in Good Friends

Illustration Beth Jepson

Je suis né et j’ai grandi dans une petite ville du Chili. À douze ans, j’ai vu les missionnaires pour la première fois et cela a éveillé ma curiosité. Puis un jour, un camarade d’école m’a dit que sa famille et lui étaient devenus membres de l’Église. Il m’a invité et, pendant plusieurs mois, j’ai assisté à toutes les réunions du dimanche et aux activités du mardi.

Notre branche était nouvelle et, comme je suis allé aux réunions pratiquement depuis le début, tout le monde pensait que j’étais membre. Au bout de six mois, j’ai dit à l’un des missionnaires que je ne l’étais pas parce que je croyais que seules les familles les intéressaient.

Ils ont essayé d’impliquer la mienne, mais mes parents et mes frères et sœurs n’étaient pas intéressés. Ils m’ont invité à me faire baptiser, mais comme j’avais douze ans, je devais avoir l’autorisation de mes parents. Je pensais que mon père allait dire que je devais attendre d’avoir dix-huit ans mais il a répondu : « Je vois mon fils se lever tous les dimanches matins quand ses frères et sœurs dorment encore, mettre ses plus beaux habits et partir à pied pour l’église. Si mon fils est responsable de cette décision, vous avez mon autorisation. » J’avais peine à y croire. À ce moment-là, il m’a semblé être au ciel. Le lendemain, je me suis donc fait baptiser.

Être membre de l’Église m’a bien sûr apporté des bénédictions spirituelles. Mais cela m’a aussi permis d’avoir de merveilleux amis. Au moment de mon baptême, plusieurs jeunes gens de mon âge ont commencé à venir à l’église et nous formions un groupe très uni. Nous avons commencé à aller à toutes les réunions et activités ensemble.

Finding Strength in Good Friends

À l’âge de dix-sept ans, j’ai quitté ma ville pour faire des études supérieures. Trois de mes amis ont décidé de faire leurs études supérieures dans la même ville que moi, et nous avons pris un logement ensemble. Cela a été une grande bénédiction parce que nous pouvions nous soutenir et nous protéger les uns les autres. Nous nous encouragions mutuellement à aller à l’église. Nous tenions aussi une soirée familiale à quatre et, parfois, nous invitions d’autres étudiants membres de l’Église. Pendant toutes ces années universitaires, nous nous sommes fortifiés mutuellement.

Quarante-cinq ans plus tard, ces jeunes gens d’alors sont toujours mes meilleurs amis. Nous vivons dans différents endroits du monde mais nous sommes toujours en contact. Nous avons tous les six fait une mission.

C’est pourquoi je vous recommande d’avoir de bons amis dans l’Église dans votre jeunesse. Ayez confiance en eux et aidez-les. Un bon ami sera toujours disposé à vous aider, méritera votre confiance et ne cherchera jamais à vous blesser. Je ne dis pas que vos amis doivent être parfaits mais ils doivent respecter vos principes et vos valeurs. Être un bon ami ne se limite pas au fait de bien s’amuser. C’est être sincèrement intéressé au bien-être de ses amis et être suffisamment courageux pour leur dire si ce qu’ils font n’est pas juste.

J’admire les jeunes de l’Église. Les temps ont beaucoup changé depuis ma jeunesse. Cette époque terrestre est fantastique, mais elle est aussi dangereuse. Pour tenir bon, vous devez vous tenir « continuellement avec fermeté à la barre de fer » (1 Néphi 8:30) et suivre les conseils et recommandations de vos parents et des dirigeants de l’Église. Si vous vous faites de bons amis, cela vous y aidera.

Certains d’entre vous se sentent seuls ou sont les seuls membres de l’Église de leur école ou de leur classe. Mais vous n’êtes pas seuls. Notre Seigneur Jésus-Christ et notre Père céleste vous considèrent chacun comme quelqu’un de précieux et ils désirent vous aider tout au long de votre vie. Vos véritables amis vous inciteront à vous rapprocher du Christ et de Dieu.

Les Écritures disent : « Et cette même sociabilité qui existe parmi nous ici existera parmi nous là-bas, seulement elle sera accompagnée de gloire éternelle » (D&A 130:2). Je ne peux qu’imaginer ce que seront nos retrouvailles dans l’autre monde, entourés de gloire, dans un bonheur total avec nos amis et notre famille. Ce sera un moment merveilleux, et ce sera éternel.