2015
Le véritable amour
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Jusqu’au revoir

Le véritable amour

Tiré de « Le grand commandement », Le Liahona, novembre 2007, p. 28-29.

L’amour nous mène à la gloire et à la splendeur de la vie éternelle.

L’amour est le commencement, le milieu et l’aboutissement du chemin que doit suivre le disciple. Il réconforte, conseille, guérit et console. Il nous fait traverser les vallées de ténèbres et le voile de la mort. En fin de compte, l’amour nous mène à la gloire et à la splendeur de la vie éternelle.

Pour moi, Joseph Smith, le prophète, a toujours donné l’exemple de l’amour pur du Christ. Beaucoup de gens ont demandé pourquoi il s’était fait autant de disciples et les avait conservés. Il a répondu : « C’est parce que je possède le principe de l’amour1. »

On raconte l’histoire d’un garçon de quatorze ans qui était venu à Nauvoo à la recherche de son frère qui vivait près de là. Le jeune garçon était arrivé en hiver sans argent ni ami. Quand il s’est enquis de son frère, on a conduit le garçon dans une grande maison qui ressemblait à un hôtel. Là, il a rencontré un homme qui lui a dit : « Entre, mon garçon, nous allons prendre soin de toi. »

Le garçon a accepté et a été emmené dans la maison où on l’a nourri et réchauffé et où on lui a donné un lit.

Le lendemain, il gelait à pierre fendre mais, malgré cela, le garçon s’est préparé à faire à pied les treize kilomètres jusqu’à l’endroit où son frère logeait.

Quand il a vu cela, le maître de maison a dit au jeune garçon de rester un peu. Il a dit qu’un chariot allait bientôt arriver et qu’il pourrait retourner avec lui.

Quand le garçon a protesté en disant qu’il n’avait pas d’argent, l’homme lui a dit de ne pas s’en faire pour cela, que l’on prendrait soin de lui.

Plus tard, le garçon a appris que le maître de maison n’était autre que Joseph Smith, le prophète mormon. Le garçon s’est rappelé ce geste charitable toute sa vie2.

Dans un message récent de l’émission Music and the Spoken Word du Chœur du Tabernacle mormon, il est question d’un vieux couple marié depuis des dizaines d’années. Comme elle perdait peu à peu la vue, la femme ne pouvait plus se soigner comme elle l’avait fait pendant tant d’années. Sans qu’elle le lui demande, le mari a commencé à lui mettre du vernis à ongles pour elle.

True Love

Photo Jupiterimages/liquidlibrary/Thinkstock

« Il savait qu’elle pouvait voir ses ongles quand elle les tenait près de ses yeux, juste au bon angle et ils la faisaient sourire. Comme il aimait la voir heureuse, il a continué à lui vernir les ongles pendant plus de cinq ans, jusqu’à son décès3. »

C’est un exemple de l’amour pur du Christ. Ce n’est pas toujours dans les tableaux spectaculaires que les poètes et les écrivains immortalisent que l’on trouve le plus grand amour. Les plus grandes manifestations d’amour sont souvent les actes simples de bonté et de sollicitude que nous faisons pour les personnes que nous rencontrons le long du chemin de la vie.

L’amour vrai dure à jamais. Il est éternellement patient et indulgent. Il croit, il espère et supporte tout. C’est l’amour que notre Père céleste nous porte.