2003
Shirley D. Christensen des soixante-dix
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Shirley D. Christensen
des soixante-dix

Shirley Dean Christensen n’est pas prêt d’oublier le matin du 18 mai 1980. C’était le début d’une belle journée ensoleillée de printemps. Mais, vers midi, le ciel de Royal City, dans l’État de Washington, était noir et les champs et les vergers, verts jusque là, étaient recouverts de cendres. Le mont Saint Helens, situé à environ 240 kilomètres à l’ouest de Royal City, avait eu une éruption.

Pendant les quelques jours qui ont suivi, frère Christensen a regardé avec horreur beaucoup de beaux fruits tomber des arbres fruitiers couverts de cendres, dans son verger. Il croyait que cela aurait un effet terrible sur son exploitation.

Mais les pommes restantes furent d’excellente qualité. En fait, les fruits avaient bénéficié de cet effeuillage. Il affirme : « Le Seigneur a bel et bien protégé nos fruits. Cette année a été en réalité la plus productive de toutes. » Il associe cette bénédiction au paiement fidèle de la dîme par les membres de sa famille et à leur désir d’obéir aux commandements du Seigneur. Cette expérience lui a aussi appris que l’opposition est source inattendue de bénédictions.

Frère Christensen, 64 ans, nouveau membre du deuxième collège des soixante-dix, est né à Preston (Idaho) le 8 janvier 1939. Il est le fils de LeGrand Christensen et de Blanche Naef. Il a passé sa jeunesse en Idaho et dans l’État de Washington et a fait ses études à l’université Brigham Young où il a rencontré Geniel Johnson. Ils se sont mariés le 23 juin 1962 au temple de Manti (Utah). Ils ont six enfants vivants.

Frère Christensen a fait une mission en Uruguay de 1959 à 1961 et c’est là qu’il a acquis un fort témoignage de Joseph Smith, le prophète. Il déclare : « Avant cela, je pouvais raconter l’histoire de la Première Vision. Mais quand je l’ai enseignée aux autres en m’aidant de la prière, j’ai obtenu le témoignage certain que Joseph Smith était un prophète et que l’Évangile avait été rétabli. » J’ai su que ce que j’enseignais était vrai.

De 1999 à 2002, frère Christensen a été président de la mission de Resistencia, en Argentine. Il a aussi été servant des ordonnances du temple, président de branche, évêque et membre d’une présidence de pieu.