2003
La situation de l’Église
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

La situation de l’Église

L’Évangile de Jésus-Christ est la voie de la paix. Nous serons bénis et nous prospérerons dans la mesure où nous le suivrons et nous l’intègrerons à notre vie.

Mes chers frères et sœurs, c’est un grand miracle de pouvoir nous adresser à vous dans le monde entier. Nous le faisons ici dans le Centre de conférence de Salt Lake City. Nous parlons dans notre langue maternelle, mais des milliers et des milliers d’entre vous sont assemblés dans les locaux de l’Église dans de nombreux pays et nous entendent dans 56 langues.

Nous voici de nouveau réunis pour une grande conférence mondiale de l’Église suivant la volonté et les instructions du Seigneur.

Pendant ce temps, le monde est en ébullition. La guerre et la querelle sévissent. Il y a beaucoup d’agitation. Les membres de la famille de l’Église sont citoyens de nombreux pays. Nous nous trouvons des deux côtés d’un grand débat. J’ai l’intention d’en parler demain matin.

Mais, malgré toutes les difficultés auxquelles nous sommes confrontés, j’ai la joie d’annoncer que l’œuvre de l’Église progresse. Notre progression se poursuit dans le monde. L’œuvre missionnaire se poursuit sans grande gêne. Des convertis continuent d’entrer dans l’Église et nos effectifs croissent constamment. Parallèlement à cette activité se fait sentir le besoin d’intégrer solidement tous les convertis baptisés. Nous appelons tous les membres de l’Église à se tourner vers les nouveaux convertis, à les entourer et à faire qu’ils se sentent chez eux. Accordez-leur votre amitié. Encouragez-les par votre foi. Assurez-vous qu’il n’y a pas de pertes parmi eux. Tout homme, toute femme ou tout enfant digne d’être baptisé mérite de connaître la sécurité et l’amitié pour grandir dans l’Église et par ses nombreuses activités.

L’assistance à la réunion de Sainte-Cène dans notre Église progresse doucement. Il est possible de l’améliorer et je vous exhorte à y travailler constamment. Malgré cela, je ne connais pas d’autre Église qui ait un aussi grand pourcentage d’assistance à ses services de culte.

Je suis très reconnaissant envers les jeunes de l’Église pour leur force. Malheureusement, nous en perdons certains. Mais il est miraculeux de constater la force de nos jeunes au milieu de toutes les tentations sordides qui les entourent constamment. Ils font constamment face, entre autres, à la tentation de la pornographie, sale et répugnante, à celle de prendre de la drogue et aux incitations excitantes de faire tomber toutes les restrictions en matière de sexualité. Malgré les séductions du monde dans lequel ils vivent, ils restent fidèles à la foi de leurs pères et à l’Évangile qu’ils aiment. Je ne dirai jamais assez de bien de nos jeunes merveilleux.

Malgré la situation économique tendue que nous connaissons actuellement, les membres paient la dîme et les offrandes avec plus de foi. Nous pouvons continuer à bâtir des églises et des temples, nous poursuivons notre vaste programme éducatif et nous tenons les très nombreuses activités qui dépendent des recettes de la dîme de l’Église. Je vous promets que nous ne ferons pas encourir de dettes à l’Église. Nous adapterons strictement le programme aux recettes de la dîme et nous utiliserons ces fonds sacrés aux fins définies par le Seigneur.

J’attire l’attention sur un point très médiatisé localement. Nous avons décidé d’acheter le centre commercial qui se trouve immédiatement au sud de Temple Square.

Nous estimons que nous avons la responsabilité de protéger le cadre du temple de Salt Lake City. L’Église possède la majeure partie du terrain sur lequel se dresse le centre commercial. Les propriétaires de ces bâtiments ont exprimé leur désir de les vendre. Ces locaux ont besoin d’une rénovation imposante et coûteuse. Nous avons senti qu’il était impératif de faire quelque chose pour redonner vie à ce secteur. Mais je souhaite rassurer toute l’Église en disant que les fonds de la dîme n’ont pas été et ne seront pas utilisés pour l’achat de ce bien. Ils ne serviront pas non plus à l’aménager à des fins commerciales.

Les fonds nécessaires à cette opération ont été et seront le produit des commerces dont l’Église est propriétaire. Ces ressources associées aux bénéfices de fonds placés financeront ce projet.

Je suis heureux de vous annoncer que nous pouvons continuer à construire des églises. Nous construisons environ 400 églises par an afin d’accueillir la population croissante de l’Église dans le monde. C’est quelque chose d’important et de merveilleux dont nous sommes profondément reconnaissants. Nous continuons également à construire des temples dans le monde entier et sommes heureux de constater une progression de l’assistance au temple. Cette œuvre en faveur des vivants et des morts, très importante, est une part essentielle de l’Évangile de Jésus-Christ.

Nous sommes heureux de constater une progression de l’état de préparation de nos familles de membres. Prêché depuis plus de soixante ans, ce programme contribue immensément à la sécurité et au bien-être des saints des derniers jours. Chaque famille a la responsabilité de pourvoir à ses besoins, dans la mesure du possible. Là encore, nous exhortons nos membres à s’abstenir de dettes inutiles, à se retenir de faire de grosses dépenses et à mettre de côté des liquidités pour faire face aux imprévus. Nous mettons en garde nos membres contre les plans d’enrichissement et autres montages compliqués qui ont presque toujours pour but de prendre au piège les gens crédules.

Je suis toujours surpris de la grande quantité de service bénévole accompli par nos membres. Je suis convaincu que le service bénévole est la manière du Seigneur d’accomplir son œuvre. La gestion des paroisses, pieux et collèges et le fonctionnement des organisations auxiliaires se font sous la direction de bénévoles. Le vaste programme missionnaire dépend du service bénévole.

Nous avons en plus un grand nombre de membres d’âge mûr qui sont missionnaires des services de l’Église. Plus de dix-huit mille d’entre eux donnent la totalité ou une partie importante de leur temps à cette œuvre. Nous les remercions de leur service et de leur consécration.

Cette conférence marque le deuxième anniversaire de la création du Fonds perpétuel d’études. Je suis heureux d’annoncer que ce programme progresse maintenant sur des bases solides. Environ 8000 jeunes gens et jeunes filles reçoivent actuellement une formation pour développer leurs compétences et avoir davantage de possibilités de trouver un emploi. En moyenne, grâce aux deux années d’études qu’ils font actuellement, leur salaire augmente d’environ quatre fois et demie. C’est un miracle !

Et je pourrais continuer encore et encore. Qu’il suffise de dire que l’Église se porte bien. Je crois que ses finances sont gérées prudemment. La foi et l’amour de notre peuple pour le Seigneur croissent ainsi que son obéissance à ses enseignements.

Nous vivons une période difficile. L’économie connaît des difficultés. Le monde est en guerre. Mais le Tout-Puissant tient sa promesse de bénir les gens qui marchent avec foi et justice devant lui.

L’Évangile de Jésus-Christ est la voie de la paix. Nous serons bénis et nous prospérerons dans la mesure où nous le suivrons et nous l’intégrerons à notre vie. Comme c’est merveilleux de participer à cette œuvre glorieuse ! Réjouissons-nous des grandes possibilités qui nous sont données. Servons avec joie.

Mes chers compagnons de service, je prie pour que vous receviez les plus belles bénédictions du ciel. Que votre foi croisse. Que la paix et l’amour règnent chez vous. Puissiez-vous avoir de quoi manger et vous vêtir. Puisse le sourire céleste réchauffer votre cœur et vous réconforter en période d’épreuves. Je prie pour tout cela ce matin à l’ouverture de cette grande conférence, au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.