2003
Rapport du département d’Apurement
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Rapport du département d’Apurement

À la Première Présidence de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Chers Frères, l’Église possède un département d’Apurement qui effectue son travail indépendamment de tous les autres départements et organisations de l’Église. Le directeur général de ce département fait directement et régulièrement rapport à la Première Présidence. Les membres du personnel du département d’Apurement de l’Église sont des experts comptables, des contrôleurs de comptes internes, des vérificateurs de systèmes informatiques et d’autres professionnels qualifiés.

À la demande de la Première Présidence, le département d’Apurement est autorisé à faire l’apurement de tous les départements, et de toutes les organisations de l’Église dans le monde entier. Il a accès à tous les registres, au personnel, aux propriétés et aux systèmes nécessaires à la conduite des apurements des dons, des dépenses et des ressources de l’Église. Le fonctionnement des apurements répond aux normes professionnelles d’apurement. Le premier critère de sélection est le risque de perte.

Les dépenses des fonds de l’Église pour l’exercice 2002 ont été autorisées par le Conseil d’utilisation de la dîme qui a la responsabilité de ces dépenses. Ce conseil est composé de la Première Présidence, du Collège des douze apôtres et de l’Épiscopat président, comme prescrit par la révélation. Sous la direction de ce conseil, les départements du Budget et des Finances ont administré les dons et les dépenses. Il a été procédé à l’apurement des dons reçus et de la budgétisation des dépenses, et il en a été fait rapport.

Sur la base de nos vérifications, le département d’Apurement de l’Église estime que, dans tous les domaines matériels, les dons reçus et les fonds dépensés au cours de l’exercice qui a pris fin au 31 décembre 2002, ont été administrés conformément aux directives budgétaires approuvées et aux règles et modalités de l’Église.

Les activités financières des organismes affiliés à l’Église, dont le Deseret Management Corporation et ses filiales ainsi que les établissements d’enseignement supérieur de l’Église, qui sont gérés indépendamment de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, n’ont pas été vérifiées par le département d’Apurement de l’Église pendant l’exercice 2002. Des entreprises indépendantes d’apurement ont procédé à l’apurement des finances et des activités correspondantes de ces organisations. Néanmoins, le département d’Apurement de l’Église a vérifié qu’un compte rendu en bonne et due forme des résultats des apurements faits par ces entreprises a été fait au comité d’apurement de chacun de ces organismes.

Respectueusement,

LE DÉPARTEMENT D’APUREMENT

Wesley L. Jones

Directeur général