Viens et suis-moi : la contre-stratégie et le plan préventif du Seigneur
    Notes de bas de page

    Viens et suis-moi : la contre-stratégie et le plan préventif du Seigneur

    Le Seigneur prépare son peuple contre les attaques de l’adversaire . Viens et suis-moi est la contre-stratégie et le plan préventif du Seigneur.

    Nous nous réjouissons de nous réunir pour cette magnifique conférence de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. C’est une bénédiction de recevoir la volonté du Seigneur par les enseignements de ses prophètes et de ses apôtres. Le président Nelson est le prophète actuel du Seigneur. Nous sommes très reconnaissants des directives et des conseils inspirés que nous avons reçus de lui aujourd’hui.

    J’ajoute mon témoignage à ceux déjà rendus. Je témoigne de Dieu, notre Père éternel. Il vit, nous aime et veille sur nous. Son plan du bonheur prévoit la bénédiction de cette vie mortelle et notre retour un jour en sa présence.

    Je témoigne également de Jésus-Christ. Il est le Fils unique de Dieu. Il nous a sauvés de la mort et il nous rachète du péché si nous faisons preuve de foi en lui et nous repentons. Son sacrifice expiatoire infini en notre faveur nous apporte les bénédictions de l’immortalité et de la vie éternelle. « Dieu soit loué pour le don sans pareil de son Fils divin » (« Le Christ Vivant : Le témoignage des apôtres », Le Liahona, mai 2017, deuxième de couverture).

    Les saints des derniers jours du monde entier ont la bénédiction d’adorer Jésus-Christ dans ses temples. L’un d’eux est actuellement en construction à Winnipeg (Canada). Ma femme, Anne Marie, et moi avons eu l’occasion de visiter le chantier de construction en août de cette année. Le temple est merveilleusement conçu et sera assurément magnifique une fois terminé. Cependant, vous ne pouvez pas avoir un temple magnifique à Winnipeg ou ailleurs sans une fondation solide.

    Le cycle de gel et de dégel ainsi que la dilatation et la rétractation du sol à Winnipeg ont rendu la préparation des fondations du temple difficile. Il a donc été décidé que la fondation de ce temple serait composée de soixante-dix pieux en acier noyés dans le béton. Ces pieux font dix-huit mètres de long et trente à cinquante centimètres de diamètre. Ils ont été enfoncés dans le sol jusqu’à la couche rocheuse, à une quinzaine de mètres de profondeur. Les soixante-dix pieux constituent ainsi une fondation solide pour ce qui deviendra le beau temple de Winnipeg.

    Nous, saints des derniers jours, recherchons pour notre vie une solide et sûre fondation similaire, le fondement spirituel nécessaire à notre voyage dans la condition mortelle et notre retour dans notre foyer céleste. Ce fondement est bâti sur le roc de notre conversion au Seigneur Jésus-Christ.

    Rappelons-nous des enseignements d’Hélaman dans le Livre de Mormon : « Et maintenant, mes fils, souvenez-vous, souvenez-vous que c’est sur le roc de notre Rédempteur, qui est le Christ, le Fils de Dieu, que vous devez bâtir votre fondation ; afin que lorsque le diable enverra ses vents puissants, oui, ses traits dans le tourbillon, […] cela n’ait aucun pouvoir sur vous, pour vous entraîner en bas jusqu’au gouffre de misère et de malheur sans fin, à cause du roc sur lequel vous êtes bâtis, qui est une fondation sûre, une fondation telle que si les hommes construisent sur elle, ils ne peuvent tomber » (Hélaman 5:12).

    Heureusement, nous vivons à une époque où les prophètes et les apôtres nous donnent des enseignements sur le Sauveur Jésus-Christ. L’obéissance à leurs conseils nous aide à bâtir une fondation solide en Christ.

    Il y a un an, lors des remarques préliminaires de la conférence générale d’octobre 2018, le président Nelson a fait cette déclaration qui contient un avertissement : « L’objectif à long terme de l’Église est d’aider tous ses membres à faire grandir leur foi en notre Seigneur Jésus-Christ et en son expiation, à contracter et à respecter leurs alliances avec Dieu, et à fortifier et sceller leur famille. Dans ce monde complexe, ce n’est pas facile. L’adversaire intensifie ses attaques contre la foi ainsi que contre nous et nos familles à une vitesse exponentielle. Pour survivre spirituellement, il nous faut des contre-stratégies et des plans préventifs » (« Remarques préliminaires », Le Liahona, novembre 2018, p. 7 ; italiques ajoutés).

    Après le message du président Nelson, Quentin L. Cook, du Collège des douze apôtres, a présenté la documentation Viens et suis-moi, pour les personnes et les familles. Son discours contenait les déclarations suivantes :

    Depuis le mois de janvier de cette année, les saints des derniers jours du monde entier ont commencé à étudier le Nouveau Testament, avec la documentation Viens et suis-moi comme guide. Avec son calendrier hebdomadaire, Viens et suis-moi nous aide à étudier les Écritures, la doctrine de l’Évangile ainsi que les enseignements des prophètes et des apôtres. C’est une ressource merveilleuse pour chacun de nous.

    Que voyons-nous après neuf mois d’effort dans cette étude mondiale des Écritures ? Nous voyons partout des saints des derniers jours progresser dans la foi et la dévotion au Seigneur Jésus-Christ. Nous voyons des personnes et des familles réserver du temps tout au long de la semaine pour étudier la parole de notre Sauveur. Nous voyons une amélioration de l’enseignement de l’Évangile dans nos cours du dimanche depuis que nous étudions les Écritures chez nous et échangeons nos idées à l’église. Nous voyons plus de joie et d’unité au sein de la famille depuis que nous sommes passés d’une simple lecture à une étude approfondie des Écritures.

    J’ai rendu visite à de nombreux saints des derniers jours et les ai entendus raconter leurs expériences relatives à Viens et suis-moi. Leurs expressions de foi remplissent mon cœur de joie. Voici quelques-unes des remarques que j’ai entendues de divers membres de l’Église de par le monde :

    • Un père a confié : « J’aime le programme Viens et suis-moi car il me donne l’occasion de témoigner du Sauveur à mes enfants. »

    • Dans un autre foyer, un enfant a dit : « C’est l’occasion d’entendre mes parents rendre leur témoignage. »

    • Une mère a expliqué : « Nous avons ressenti comment donner la priorité à Dieu. Le temps que [nous pensions] ‘ne pas avoir’ a été [rempli] d’espoir, de joie, de paix et de succès d’une manière qui nous paraissait impossible. »

    • Un couple a constaté : « Maintenant nous lisons les Écritures totalement différemment. Nous apprenons beaucoup plus que jamais auparavant. Le Seigneur veut que nous voyions les choses différemment. Le Seigneur nous prépare. »

    • Une mère a déclaré : « Cela me plaît que nous apprenions les mêmes choses ensemble. Avant, nous lisions. Maintenant nous apprenons. »

    • Une sœur a exprimé ce point de vue plein de perspicacité : « Avant, on avait la leçon et les Écritures la complétaient. Maintenant, on a les Écritures et la leçon les complète. »

    • Une autre sœur a énoncé : « Je sens la différence quand je le fais [comparé à] quand je ne le fais pas. J’ai plus de facilité à parler aux autres de Jésus-Christ et de nos croyances. »

    • Une grand-mère a raconté : « J’appelle mes enfants et mes petits-enfants le dimanche et nous échangeons nos idées sur Viens et suis-moi. »

    • Une sœur a expliqué : « Viens et suis-moi me donne l’impression que le Sauveur exerce son ministère envers moi. Ce programme est inspiré des cieux. »

    • Un père a déclaré : « Lorsque nous utilisons Viens et suis-moi, nous ressemblons aux enfants d’Israël, marquant le linteau de nos portes, protégeant nos familles de l’influence du destructeur. »

    Frères et sœurs, c’est une joie de bavarder avec vous et de vous entendre témoigner des bénédictions que vos efforts pour suivre Viens et suis-moi vous apportent. Merci de votre dévouement.

    L’étude des Écritures, avec Viens et suis-moi comme guide renforce notre conversion à Jésus-Christ et à son Évangile. Nous ne faisons pas qu’échanger une heure de moins à l’église le dimanche pour une heure supplémentaire d’étude des Écritures au foyer. L’apprentissage de l’Évangile est un effort constant tout au long de la semaine. Comme une sœur l’a judicieusement dit : « L’objectif n’est pas de raccourcir l’église d’une heure, c’est de rallonger l’église de six jours ! »

    Maintenant, réfléchissons à nouveau à l’avertissement que notre prophète, le président Nelson, a donné lorsqu’il a ouvert la conférence générale d’octobre 2018 :

    « L’adversaire intensifie ses attaques contre la foi ainsi que contre nous et nos familles à une vitesse exponentielle. Pour survivre spirituellement, il nous faut des contre-stratégies et des plans préventifs » (« Remarques préliminaires », p. 7).

    Puis (environ vingt-neuf heures plus tard) le dimanche après-midi, il a clos la conférence par cette promesse : « Si vous travaillez diligemment à transformer votre foyer en centre d’apprentissage de l’Évangile, […] l’influence de l’adversaire dans votre vie et votre foyer diminuera » (« Devenir des saints des derniers jours exemplaires », Le Liahona, novembre 2018, p. 113).

    Comment les attaques de l’adversaire augmentent-elles de façon exponentielle alors qu’en même temps son influence diminue ? Cela arrive et cela se produit dans toute l’Église parce que le Seigneur prépare son peuple aux attaques de l’adversaire. Viens et suis-moi est la contre-stratégie et le plan préventif du Seigneur. Comme le président Nelson l’a enseigné : « Le nouveau programme d’étude, [appliqué au foyer et affermi par l’Église], saura décupler la force des familles. » Cependant, cela exige et exigera tous nos efforts ; nous devons « le sui[vre] consciencieusement afin de transformer [notre] foyer en un sanctuaire de foi » (« Devenir des saints des derniers jours exemplaires », p. 113).

    Après tout, comme le président Nelson l’a dit aussi, « chacun de nous est responsable de sa progression spirituelle » (« Remarques préliminaires », p. 8).

    Avec la documentation Viens et suis-moi, le Seigneur nous prépare pour « l’époque dangereuse que nous connaissons maintenant » (« Une conversion profonde et durable », p. 10). Il nous aide à bâtir cette « fondation sûre, une fondation telle que si les hommes construisent sur elle, ils ne peuvent tomber » (Hélaman 5:12), le fondement d’un témoignage qui repose fermement sur le roc de notre conversion au Seigneur Jésus-Christ.

    Puissent nos efforts quotidiens pour étudier les Écritures nous fortifier et prouver que nous sommes dignes de ces bénédictions promises. C’est là ma prière. Au nom de Jésus-Christ. Amen.