Après l’épreuve de notre foi
    Notes de bas de page

    Après l’épreuve de notre foi

    Tandis que nous écoutons la voix de Dieu et parcourons le chemin des alliances, il nous soutient dans nos épreuves.

    Quand j’étais enfant, Frank Talley, un membre de l’Église a proposé d’aider ma famille à prendre l’avion de Porto Rico à Salt Lake City afin que nous soyons scellés au temple, mais bientôt il y a eu des obstacles. Une de mes sœurs, Marivid, est tombée malade. Décontenancés, mes parents ont prié pour savoir ce qu’ils devaient faire et ont ressenti qu’ils devaient malgré tout entreprendre le voyage. Ils savaient que, s’ils suivaient avec foie l’inspiration du Seigneur, leur famille serait protégée et bénie, et cela a été le cas.

    Quels que soient les obstacles que nous rencontrons dans la vie, nous pouvons avoir la confiance que Jésus-Christ nous prépare la voie tandis que nous avançons avec foi. Dieu a promis à tous ceux qui respectent fidèlement les alliances qu’ils ont contractées avec lui, qu’ils recevraient en son temps, toutes les bénédictions qu’il a promises. Jeffrey R. Holland a dit : « Certaines bénédictions se manifestent rapidement, d’autres tard, certaines uniquement aux cieux, mais pour ceux qui embrassent l’Évangile de Jésus Christ, elles se manifestent1. »

    Moroni a enseigné : « La foi, ce sont les choses qu’on espère et qu’on ne voit pas ; c’est pourquoi, ne contestez pas parce que vous ne voyez pas, car vous ne recevez de témoignage qu’après la mise à l’épreuve de votre foi2. »

    La question que nous devrions nous poser est la suivante : « Comment puis-je mieux affronter les épreuves qui m’arrivent ? »

    À l’occasion de son premier discours en qualité de président de l’Église, Russell M. Nelson a enseigné : « En tant que nouvelle présidence, nous voulons commencer en ayant la fin à l’esprit. C’est pour cette raison que nous nous adressons à vous aujourd’hui depuis un temple. La fin que chacun de nous s’efforce d’atteindre est de recevoir sa dotation dans la maison du Seigneur, d’être scellé en famille et d’être fidèle aux alliances contractées dans le temple afin d’être qualifié pour le plus grand de tous les dons de Dieu, celui de la vie éternelle. Les ordonnances du temple et les alliances que vous y contractez sont la clef pour renforcer votre vie, votre mariage, votre famille et votre capacité de résister aux attaques de l’adversaire. Le culte au temple et le service que vous y accomplissez pour vos ancêtres vous apporteront davantage de révélation personnelle et de paix, et fortifieront votre engagement de rester sur le chemin [des alliances]3. »

    Tandis que nous suivons la voix de Dieu et son chemin des alliances, il nous soutiendra dans nos épreuves.

    Notre voyage en famille au temple il y a des années a été difficile mais, tandis que nous approchions du temple de Salt Lake City en Utah, ma mère, remplie de joie et de foi, a déclaré : « Tout ira bien, le Seigneur nous protégera. » Notre famille a été scellée et ma sœur s’est rétablie. Cela ne s’est produit qu’après la mise à l’épreuve de la foi de mes parents et qu’après qu’ils ont suivi l’inspiration du Seigneur.

    Cet exemple que nous ont donné mes parents continue d’influencer notre vie aujourd’hui Cet exemple nous a enseigné la raison d’être de la doctrine de l’Évangile et nous a aidé à comprendre sa signification, son but et les bénédictions qu’il nous apporte. Comprendre la raison d’être de l’Évangile de Jésus-Christ peut nous aider à supporter nos épreuves avec foi.

    En fin de compte, tout ce que Dieu nous invite à faire ou nous commande de faire est l’expression de son amour pour nous et de son désir de nous offrir toutes les bénédictions réservées à ses enfants fidèles. Nous ne pouvons pas supposer que nos enfants apprendront à aimer l’Évangile par eux-mêmes, il est de notre responsabilité de le leur enseigner. Si nous aidons nos enfants à utiliser leur libre arbitre avec sagesse, notre exemple les inspirera à faire leurs propres choix justes. À leur tour, par leur vie de justice, ils aideront leurs enfants à connaître les vérités de l’Évangile par eux-mêmes.

    Jeunes gens, jeunes filles, écoutez le prophète qui vous parle aujourd’hui. Cherchez à apprendre les vérités divines et essayez de comprendre l’Évangile par vous-mêmes. Le président Nelson donné le conseil suivant : « De quelle sagesse manquez-vous ? […] Suivez l’exemple de Joseph, le prophète. Trouvez un endroit tranquille […]. Humiliez-vous devant Dieu. Épanchez votre cœur à votre Père céleste. Tournez-vous vers lui pour trouver des réponses […]4. » Si vous cherchez à être guidés par notre Père céleste aimant, écoutez les conseils des prophètes vivants et observez l’exemple juste de vos parents, vous aussi pouvez devenir un maillon de foi solide au sein de votre famille.

    Vous, parents dont les enfants se sont éloignés du chemin des alliances, aidez-les, avec gentillesse, à revenir. Aidez-les à comprendre les vérités de l’Évangile. Commencez maintenant ; il n’est jamais trop tard.

    Notre vie juste peut leur servira d’exemple et faire une grande différence. Le président Nelson a dit : « En tant que saints des derniers jours, nous nous sommes habitués à penser à ‘l’Église’ comme à quelque chose qui se produit dans nos lieux de culte, soutenu par ce qui se passe dans notre foyer. Nous devons modifier cette idée. Le temps est venu pour une Église qui [affermit ce qui est appliqué au foyer] grâce à ce qui se déroule dans nos branches, nos paroisses et nos pieux5. »

    Les Écritures enseignent : « Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas6. »

    Il est également écrit :« Et maintenant, comme la prédication de la parole avait une grande tendance à amener le peuple à faire ce qui était juste — oui, elle avait eu un effet plus puissant sur l’esprit du peuple que l’épée ou quoi que ce fût d’autre qui lui fût arrivé — Alma pensa qu’il était opportun d’essayer la vertu de la parole de Dieu7. »

    On raconte l’histoire d’une femme agacée parce que son fils mangeait trop de sucreries. Malgré ses réprimandes, il continuait de satisfaire ses envies gourmandes. Très frustrée, elle a décidé d’emmener son fils voir un homme sage et pour lequel il avait beaucoup de respect.

    Elle s’est approchée respectueusement de lui et a dit : « Monsieur, mon fils mange trop de sucreries. Pouvez-vous lui dire d’arrêter ? »

    Il a écouté attentivement puis a dit au fils : « Rentre chez toi et reviens dans deux semaines. »

    La femme est rentrée chez elle avec son fils, se demandant pourquoi il n’avait pas dit au garçon d’arrêter de manger autant de sucreries.

    Deux semaines plus tard, ils sont retournés voir l’homme. Le sage a regardé le garçon et lui a dit : « Petit, tu devrais arrêter de manger autant de sucreries. Ce n’est pas bon pour ta santé. »

    Le garçon a acquiescé de la tête et a promis qu’il le ferait.

    La mère de l’enfant a demandé : « Pourquoi ne le lui avez-vous pas dit cela il y a deux semaines ? »

    Le sage a esquissé un sourire. « Il y a deux semaines, je mangeais moi-même encore trop de sucreries. »

    Cet homme était si intègre qu’il savait que son conseil ne porterait que s’il le suivait lui-même.

    L’influence que nous avons sur nos enfants est plus puissante s’ils nous voient suivre fidèlement le chemin des alliances. Jacob, prophète du Livre de Mormon, est l’exemple d’une telle droiture. Son fils Énos rapporte l’influence des enseignements de son père :

    « Voici, il arriva que moi, Énos, sachant que mon père était un juste — car il m’instruisit dans sa langue, et aussi en me corrigeant et en m’avertissant selon le Seigneur — et béni soit le nom de mon Dieu pour cela. […]

    «Et les paroles que j’avais souvent entendu mon père dire concernant la vie éternelle et la joie des saints pénétraient profondément mon cœur8. »

    Les mères des jeunes guerriers vivaient l’Évangile et leurs enfants avaient une très grande conviction. Leur dirigeant rapporte :

    « Ils avaient appris de leurs mères que, s’ils ne doutaient pas, Dieu les délivrerait.

    « Et ils me répétèrent les paroles de leurs mères, disant : Nous ne doutons pas que nos mères le savaient9. »

    Énos et les jeunes guerriers furent renforcés par la foi de leurs parents, et cette dernière les aida à faire face aux mises à l’épreuve de leur foi.

    Le rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ en cette dispensation est une bénédiction pour nous ; il nous soutient lorsque nous sommes découragés ou perplexes. Nous sommes assurés que nos efforts porteront des fruits au moment voulu par le Seigneur, si nous persévérons quand notre foi est mise à l’épreuve.

    Récemment, la présidence d’interrégion, ma femme et moi, avons accompagné David A. Bednar en Haïti pour la consécration du temple de Port-au-Prince. Notre fils Jorge, qui est venu avec nous, m’a dit ceci suite à son expérience : « Génial, Papa ! Dès que frère Bednar a commencé la prière de consécration, j’ai senti que la salle se remplissait de chaleur et de lumière. Cette prière m’a énormément aidé à mieux comprendre la raison d’être du temple. C’est réellement la maison du Seigneur. »

    Dans le Livre de Mormon, Néphi nous enseigne que, si nous désirons connaître la volonté de Dieu, il nous fortifiera. Il a écrit : « Et il arriva que moi, Néphi, étant extrêmement jeune […] et ayant aussi le grand désir de connaître les mystères de Dieu, c’est pourquoi, je criai au Seigneur ; et voici, il me visita et adoucit mon cœur, de sorte que je crus toutes les paroles qui avaient été dites par mon père ; c’est pourquoi je ne me rebellai pas contre lui comme mes frères10. »

    Frères et sœurs, aidons nos enfants et tous ceux qui nous entourent à suivre le chemin des alliances de Dieu afin que l’Esprit les instruise et adoucisse leur cœur pour qu’ils aient le désir de suivre Dieu tout au long de leur vie.

    En considérant l’exemple de mes parents, je me rends compte que notre foi au Seigneur Jésus-Christ nous montrera le chemin qui nous ramènera à notre foyer céleste. Je sais que les miracles se produisent après la mise à l’épreuve de notre foi.

    Je témoigne de Jésus-Christ et de son sacrifice expiatoire. Je sais qu’il est notre Sauveur et notre Libérateur. Lui et notre Père céleste sont apparus en ce matin du printemps de  1820 au jeune Joseph Smith, le prophète du Rétablissement. Le président Nelson est notre prophète aujourd’hui. Au nom de Jésus-Christ. Amen.