Des trésors spirituels
    Notes de bas de page

    Des trésors spirituels

    À mesure que vous exercerez votre foi au Seigneur et en son pouvoir de la prêtrise, votre capacité de puiser à ce trésor spirituel que le Seigneur a mis à disposition augmentera.

    Merci pour ce beau chant. Quand nous nous sommes tous levés pour chanter ce cantique d’intermède, « Seigneur, merci pour le prophète », deux pensées vives me sont très rapidement venues à l’esprit. L’une concerne Joseph Smith, le premier prophète de cette dispensation. L’amour et l’admiration que j’ai pour lui grandissent chaque jour. La deuxième pensée m’est venue à l’esprit en regardant ma femme, mes filles, mes petites-filles et mes arrière-petites-filles. J’ai ressenti le besoin de déclarer que chacune d’entre vous fait partie de ma famille.

    Il y a plusieurs mois de cela, à la fin d’une session de dotation au temple, j’ai dit à ma femme, Wendy : « J’espère que les sœurs comprennent les trésors spirituels qui leur sont donnés dans le temple. » Sœurs, je pense souvent à vous. Vous étiez notamment dans mes pensées lorsque Wendy et moi nous sommes rendus à Harmony, en Pennsylvanie, il y a deux mois.

    Le rétablissement de la Prêtrise d’Aaron

    C’était la deuxième fois que nous nous y rendions. À chaque occasion, nous avons été profondément émus en foulant ce sol sacré. C’est près de Harmony que Jean-Baptiste est apparu à Joseph Smith et a rétabli la Prêtrise d’Aaron.

    Le rétablissement de la Prêtrise de Melchisédek

    C’est là que les apôtres Pierre, Jacques et Jean sont apparus pour rétablir la Prêtrise de Melchisédek.

    C’est encore là qu’Emma Hale Smith a servi de première secrétaire à son mari, Joseph, le prophète, qui traduisait le Livre de Mormon.

    C’est aussi là que Joseph a reçu une révélation dans laquelle le Seigneur a manifesté à Emma sa volonté à son sujet : Il lui a demandé d’expliquer les Écritures, d’exhorter l’Église, de recevoir le Saint-Esprit et de consacrer son temps à « apprendre beaucoup ». Il lui a aussi recommandé de « délaisser les choses de ce monde et de rechercher celles d’un monde meilleur », et de s’attacher aux alliances qu’elle avait contractées avec Dieu. Enfin, il a conclu ses instructions par ces paroles puissantes : « c’est là ma voix à tous1 ».

    Tout ce qui s’est déroulé à Harmony a de profondes implications pour vous. Le rétablissement de la prêtrise ainsi que les recommandations du Seigneur à Emma constituent un guide et une bénédiction pour chacune d’entre vous. Je souhaite de tout cœur que vous compreniez que le rétablissement de la prêtrise a tout autant d’importance pour vous, femmes, qu’il en a pour tout homme. Grâce au rétablissement de la Prêtrise de Melchisédek, les femmes et les hommes qui respectent leurs alliances ont accès à « toutes les bénédictions spirituelles de l’Église2 », c’est-à-dire, à tous les trésors spirituels que le Seigneur destine à ses enfants.

    Toute femme et tout homme qui contractent des alliances avec Dieu et les respectent, et qui sont dignes de participer aux ordonnances de la prêtrise ont directement accès au pouvoir de Dieu. Les personnes qui ont été dotées dans la maison du Seigneur reçoivent en don le pouvoir de la prêtrise de Dieu en vertu des alliances qu’elles ont contractées, ainsi qu’un don de connaissance qui leur permet de puiser à ce pouvoir.

    Comme pour les hommes qui détiennent la prêtrise, les cieux sont tout autant ouverts aux femmes dotées du pouvoir de Dieu en raison des alliances de la prêtrise qu’elles ont contractées. Je prie pour que cette vérité s’inscrive dans votre cœur car je crois qu’elle changera votre vie. Sœurs, vous avez le droit de puiser librement au pouvoir du Sauveur pour aider votre famille et d’autres êtres qui vous sont chers.

    Vous êtes peut-être en train de vous dire : « C’est merveilleux, mais comment dois-je m’y prendre ? Comment faire intervenir le pouvoir du Sauveur dans ma vie ? »

    Vous ne trouverez pas la méthode dans un manuel. Le Saint-Esprit sera votre guide personnel dans vos efforts pour comprendre ce que le Seigneur veut que vous sachiez et que vous fassiez. Ce processus n’est ni rapide ni facile, mais il est spirituellement vivifiant. Que peut-il y avoir de plus enthousiasmant que d’œuvrer avec l’Esprit à comprendre ce qu’est le pouvoir de Dieu : le pouvoir de la prêtrise ?

    Ce que je peux vous dire, c’est que pour accéder au pouvoir de Dieu, il faut faire les mêmes efforts que ceux que le Seigneur a demandés à Emma et à vous toutes.

    Je vous invite donc à étudier à l’aide de la prière la section 25 des Doctrine et Alliances et à découvrir ce que le Saint-Esprit vous enseignera. Votre effort spirituel personnel pour obtenir, comprendre et utiliser le pouvoir dont vous avez été dotées vous apportera la joie.

    Cet effort consistera, entre autres, à mettre de côté de nombreuses choses de ce monde. Parfois, nous parlons de manière presque désinvolte du fait de se détourner du monde et de ses querelles, de ses tentations partout présentes et de ses philosophies erronées. Mais, pour le faire réellement, il vous faut examiner votre vie méticuleusement et régulièrement. Alors, le Saint-Esprit vous fera ressentir ce qui n’est plus utile, ce qui ne mérite plus votre temps et votre énergie.

    En vous détournant des distractions du monde, vous vous rendrez compte que certaines choses qui vous semblent pour l’instant importantes le deviendront moins. Vous devrez refuser certaines activités, même si elles peuvent sembler inoffensives. Si vous vous engagez dans ce processus de consécration de votre vie au Seigneur et le poursuivez tout au long de votre vie, vous serez stupéfaites par les changements que vous observerez dans votre perspective, vos sentiments et votre force spirituelle !

    À présent, une mise en garde : Il y a des personnes qui souhaiteraient diminuer votre capacité de puiser au pouvoir de Dieu. Certaines personnes voudraient vous faire douter de vous et minimiser votre extraordinaire capacité spirituelle de femme juste.

    Assurément, l’adversaire ne veut pas que vous compreniez l’alliance que vous avez contractée lors de votre baptême, ni la dotation profonde de connaissance et de pouvoir que vous avez reçue ou recevrez dans le temple, la maison du Seigneur. Satan ne veut évidemment pas que vous compreniez que chaque fois que vous êtes digne de servir dans le temple et d’y participer au culte, vous le quittez armées du pouvoir de Dieu et « gardées » par ses anges3.

    Satan et ses sbires dresseront constamment des obstacles devant vous pour vous empêcher de comprendre les dons spirituels que vous avez reçus et pouvez recevoir. Malheureusement, certains de ces obstacles peuvent être le résultat du mauvais comportement d’autres personnes. Cela m’afflige de penser que certaines d’entre vous se sont senties marginalisées ou n’ont pas été crues par un dirigeant de la prêtrise, ou qu’elles ont été victimes de sévices ou de trahison de la part d’un mari, d’un père ou d’un soi-disant ami. Je suis profondément attristé de savoir que certaines d’entre vous se sont senties mises à l’écart, méprisées ou mal jugées. Ces comportements répréhensibles n’ont aucune place dans le royaume de Dieu.

    Inversement, je me réjouis lorsque j’apprends que des dirigeants de la prêtrise sollicitent avec empressement la participation des femmes aux conseils de paroisse et de pieu. Chaque mari qui manifeste que sa responsabilité la plus importante dans la prêtrise est de prendre soin de sa femme m’inspire4. Je félicite les hommes qui ont un profond respect pour la capacité de leur femme de recevoir la révélation et voient en elle, dans leur mariage, une partenaire égale qu’ils chérissent.

    Quand un homme comprend la majesté et la puissance qui émanent d’une sainte des derniers jours juste, qui a reçu sa dotation et qui recherche la connaissance, est-il si étonnant qu’il se sente, alors, poussé à se lever quand elle entre dans une pièce ?

    Depuis la nuit des temps, les femmes sont dotées d’une boussole morale unique : la capacité de distinguer le bien du mal. Ce don est encore plus développé chez les femmes qui contractent et respectent des alliances. Et il s’affaiblit chez celles qui ignorent volontairement les commandements de Dieu.

    Je m’empresse d’ajouter que je ne dispense aucunement les hommes du devoir que Dieu leur a donné de faire eux aussi la distinction entre le bien et le mal. Mais, mes chères sœurs, votre capacité de discerner la vérité de l’erreur, d’être les gardiennes de la moralité de la société, est cruciale en ces derniers jours. Et nous avons besoin que vous appreniez à d’autres à faire de même. Je vais être très clair : si le monde perd l’intégrité morale de ses femmes, il ne s’en relèvera jamais.

    Nous, saints des derniers jours, ne sommes pas du monde ; nous sommes l’Israël de l’alliance. Nous sommes appelés à préparer un peuple pour la seconde venue du Seigneur.

    Je vais maintenant clarifier plusieurs autres points concernant les femmes et la prêtrise. Lorsque vous êtes mises à part pour servir à un appel sous la direction d’un frère qui détient les clés de la prêtrise, comme votre évêque ou votre président de pieu, vous recevez l’autorité de la prêtrise pour remplir cet appel

    De même, dans le saint temple, vous êtes autorisées à accomplir des ordonnances de la prêtrise et à officier dans celles-ci chaque fois que vous participez au culte. La dotation que vous avez reçue dans le temple vous y prépare.

    Si vous êtes dotées mais n’êtes pas actuellement mariées à un homme qui détient la prêtrise et que quelqu’un vous dise qu’il est désolé que vous n’ayez pas la prêtrise chez vous, comprenez que cette affirmation est fausse. Il n’y a peut-être pas de détenteur de la prêtrise chez vous, mais vous avez reçu et contracté des alliances sacrées avec Dieu dans son temple. Ces alliances vous revêtent du pouvoir de sa prêtrise qui reposera sur vous. Et rappelez-vous ceci : si votre mari venait à mourir, c’est vous qui présideriez votre foyer.

    En tant que sainte des derniers jours fidèle et dotée, vous parlez et enseignez avec le pouvoir et l’autorité de Dieu. Que ce soit par l’exhortation ou par de simples conversations, nous avons besoin que votre voix enseigne la doctrine du Christ. Nous avons besoin de votre contribution dans les conseils de famille, de paroisse et de pieu. Votre participation est essentielle et vous n’êtes jamais là pour faire de la figuration !

    Mes chères sœurs, votre pouvoir augmentera lorsque vous servirez autrui. Vos prières, vos jeûnes, votre temps d’étude des Écritures et votre service dans l’œuvre de l’histoire familiale et du temple vous ouvriront les cieux.

    Je vous supplie d’étudier, en vous aidant de la prière, toutes les vérités que vous pouvez trouver concernant le pouvoir de la prêtrise. Vous pourriez commencer par les sections 84 et 107 des Doctrine et Alliances. Elles vous mèneront vers d’autres passages scripturaires. Les Écritures et les enseignements des prophètes, voyants et révélateurs modernes regorgent de ces vérités. À mesure que votre compréhension grandira et que vous exercerez votre foi au Seigneur et en son pouvoir de la prêtrise, votre capacité de puiser à ce trésor spirituel que le Seigneur a mis à disposition augmentera. Ainsi, vous serez plus à même de contribuer à l’édification de familles éternelles unies, qui sont scellées dans le temple du Seigneur et sont remplies d’amour pour notre Père céleste et pour Jésus-Christ.

    Tous nos efforts pour nous servir les uns les autres, pour proclamer l’Évangile, pour perfectionner les saints et pour racheter les morts convergent dans le saint temple. Nous avons maintenant cent soixante-six temples dans le monde, et il y en aura d’autres.

    Comme vous le savez, le temple de Salt Lake City, Temple Square et l’esplanade qui jouxte le bâtiment des bureaux de l’Église seront rénovés dans le cadre d’un projet qui débutera à la fin de l’année. Ce temple sacré doit être préservé et préparé pour qu’il inspire les générations futures, tout comme il a influencé les membres de notre génération.

    L’Église grandissant, nous construirons encore davantage de temples pour que davantage de familles aient accès à la plus grande bénédiction de toutes, qui est la vie éternelle5. Nous considérons le temple comme l’édifice le plus sacré de l’Église. Chaque fois que nous annonçons le projet d’en construire un nouveau, il prend une place importante dans notre histoire. Comme nous en avons discuté ici ce soir, vous, sœurs, jouez un rôle essentiel dans l’œuvre du temple, et c’est dans le temple que vous recevrez vos plus grands trésors spirituels.

    Prêtez attention et faites preuve de révérence à l’annonce que je vais faire concernant la construction de huit nouveaux temples. Si j’annonce un temple dans un endroit cher à votre cœur, je vous demande d’incliner simplement la tête dans un esprit de prière et de reconnaissance dans le cœur. Nous avons le plaisir de vous annoncer le projet de construire des temples dans les lieux suivants : Freetown en Sierra Leone ; Orem en Utah (États-Unis) ; Port Moresby en Papouasie-Nouvelle-Guinée ; Bentonville en Arkansas (États-Unis) ; Bacolod aux Philippines ; McAllen au Texas (États-Unis) ; Cobán au Guatemala ; et Taylorsville en Utah (États-Unis). Merci, mes chères sœurs. Nous vous remercions d’avoir bien accueilli cette annonce et d’avoir fait preuve de révérence.

    Pour conclure, je vous bénis afin que vous preniez conscience du pouvoir de la prêtrise dont vous avez été dotées et que vous compreniez que, si vous exercez votre foi au Seigneur et en son pouvoir, celui-ci augmentera.

    Chères sœurs, avec tout le respect et la gratitude que j’ai pour vous, je vous exprime mon amour. Je déclare humblement que Dieu vit ! Jésus est le Christ. Cette Église est la sienne. J’en témoigne au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.