Le Liahona
Esther Cox – Louisiane (États-Unis)
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Portraits de foi

Esther Cox

Louisiane (États-Unis)

Baton Rouge, Louisiana: Cooking

C’était un jour d’inondations comme tant d’autres après les pluies torrentielles qui s’étaient abattues dans le sud de la Louisiane. Mais lorsque Matthew, le fils d’Esther Cox, âgé de deux ans, est tombé dans le courant profond et tumultueux du fossé tout proche, c’est devenu l’un des pires jours de sa vie. Quand le mari d’Esther l’a retrouvé, cela faisait quinze minutes que Matthew était dans l’eau.

Leslie Nilsson, photographe

La salle d’attente de l’hôpital était bondée de membres venus nous soutenir. Lorsque notre évêque est arrivé et a donné une bénédiction à Matthew, les seules paroles que j’ai retenues sont « tout ira bien », non pas selon mon calendrier mais selon celui de Dieu. Je me suis sentie réconfortée. Nous avons prié et savions simplement que tout irait bien. Quels qu’allaient être les problèmes de Matthew, nous avions confiance que tout irait bien.

Matthew a été victime de ce qu’on appelle une « semi-noyade avec hypoxie », ce qui signifie des dommages au cerveau à cause du manque d’oxygène. C’était le pire jour de ma vie mais notre Père Céleste m’a rendu mon fils. C’est toujours mon bébé. Cela fait vingt ans que je prends soin de lui. Nous avons des hauts et des bas mais il est une bénédiction. Il est extraordinaire. Et notre Père céleste m’a aidée pendant tout ce temps.

Il y a cinq ans, j’ai perdu mon mari, George, d’un cancer du foie. J’ai le sentiment que notre Père céleste m’a préparée à son départ. Je ne voulais pas avoir d’autres enfants après Matthew parce que je me disais qu’il aurait besoin de toute mon attention, mais ce n’était pas l’avis de notre Père céleste qui m’a donné Lilian. Je suis très reconnaissante de l’avoir. Elle m’aide à m’occuper de Matthew.

Matthew ne parle pas mais je pense qu’il comprend tout. Il aime être dehors. Je le laisse ramper sur le sol. C’est ce qu’il aime faire. J’ai l’impression que son fauteuil roulant le contraint. Je veux qu’il soit libre.

Aucun amour n’est comparable à celui que donne une personne qui a des besoins particuliers. Notre amour est réciproque et immense. Le lien entre nous est très spécial. Dieu me bénit. Il me bénit vraiment.

Baton Rouge, Louisiana: Cooking

« Je ne voulais pas avoir d’autres enfants après Matthew parce que je me disais qu’il aurait besoin de toute mon attention, mais ce n’était pas l’avis de notre Père céleste qui m’a donné Lillian. Je suis très reconnaissante de l’avoir. Elle m’aide à m’occuper de Matthew. »

Baton Rouge, Louisiana: Cooking

Parlant de Matthew, Esther dit : « C’est toujours mon bébé. Cela fait vingt ans que je prends soin de lui. »

Baton Rouge, Louisiana: Cooking

Elle ajoute : « Quels qu’allaient être les problèmes de Matthew, nous avions confiance que tout irait bien. Et cela a été le cas. Notre Père céleste m’a aidée pendant tout ce temps. »

Baton Rouge, Louisiana: Cooking

Matthew a un fauteuil roulant adapté pour l’école, où il ira jusqu’à ses vingt-deux ans.