2012
Demande au mormon
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Demande au mormon

Kari Koponen, Uusimaa (Finlande)

En Finlande, tous les jeunes gens de plus de dix-huit ans doivent faire leur service militaire pendant six à douze mois. En commençant le service obligatoire, j’ai découvert que les opinions et les attitudes de beaucoup de mes camarades soldats étaient en contradiction avec mes principes. Par conséquent, j’ai pris des mesures pour rester proche de l’Esprit, en priant au moins deux fois par jour et en lisant les Écritures.

Au début, j’étais mal à l’aise parce que je ne savais pas comment mes camarades allaient réagir, mais ils ne semblaient pas faire attention, alors je me suis détendu. Au bout d’un certain temps, mes camarades de chambrée ont demandé ce que je lisais. Je leur ai répondu franchement : « Le Livre de Mormon ». Leur question suivante a bien sûr été de savoir si j’étais saint des derniers jours. Je leur ai dit que oui et, pendant un temps, ils n’en ont plus parlé.

Puis quelques camarades ont commencé à poser des questions sur le Livre de Mormon : son origine, son contenu, etc. Plus tard, leurs questions sont allées depuis le but de la vie jusqu’aux principes de l’Église. Ma religion est devenue un sujet de discussion naturel et elle revenait dans presque n’importe quelle situation.

Un gars d’une couchette voisine a demandé s’il pouvait lire mon Livre de Mormon. Évidemment, j’ai dit oui. Une autre fois, un camarade de chambrée est rentré de l’enterrement d’un ami et m’a dit que cela avait suscité dans son esprit de nombreuses questions sur la vie et son but. Il m’a demandé ce que l’Église croyait à ce sujet. Nous avons eu une longue discussion sur le but de la vie, l’Expiation, la création et d’autres sujets de l’Évangile. Après cela, d’autres camarades de chambrée se sont intéressés aux enseignements et aux principes de l’Église.

Pendant le reste du temps que nous avons passé ensemble, nous avons eu de nombreuses discussions qui semblaient toujours conduire aux enseignements de l’Église. Mes camarades de chambrée appelaient ces discussions : les séances « Demande au mormon ». Plus tard, une fois que nous avons eu terminé notre formation, un camarade de chambrée m’a dit qu’il avait décidé de ne plus dire de gros mots.

Tout au long de mon service militaire, j’ai remarqué que plus je disais ouvertement que j’appartenais à l’Église et plus j’étais fidèle à suivre les enseignements de l’Évangile, plus les autres s’ouvraient à moi et plus j’avais des occasions de parler de l’Évangile.

Je suis reconnaissant des bénédictions et des occasions que j’ai eues de parler de l’Évangile pendant mon service militaire. Je témoigne que, si nous osons prendre position pour nos valeurs, nous aurons la bénédiction d’avoir des occasions de faire l’œuvre missionnaire. Et si nous laissons la lumière de l’Évangile briller clairement dans notre vie, nous pouvons nous protéger des ténèbres et avoir une influence positive sur le monde qui nous entoure.