2012
Ma réponse est venue au cours de la conférence
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Ma réponse est venue au cours de la conférence

Sara Magnussen Fortes, São Paulo (Brésil)

En 2006, je suivais un cours d’anthropologie dans une université catholique. Notre professeur nous a chargés de faire des recherches sur une religion particulière et de faire un exposé au reste de la classe. J’ai choisi de présenter l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ; après tout, j’étais membre depuis vingt-et-un ans. Je savais que ça allait être une occasion rare et merveilleuse de dire à quarante condisciples et amis ce que je croyais.

Pendant les deux mois que j’avais pour préparer mon exposé, j’ai eu du mal à trouver une façon simple de présenter les points de doctrine qui m’étaient chers de manière à ce que mes condisciples comprennent. Je ne savais pas de quels points je devais parler ni comment en parler. Une semaine avant mon exposé, je ne savais toujours pas quoi faire. En désespoir de cause, j’ai prié et demandé l’aide du Seigneur.

Ma réponse est venue au cours de la conférence générale qui avait lieu ce weekend-là. Pendant la conférence d’avril 2006, James E. Faust (1920-2007), deuxième conseiller dans la Première Présidence, a fait un discours intitulé « Le rétablissement de toutes choses1 ». J’ai senti le Saint-Esprit confirmer que les vérités exprimées par le président Faust et la façon dont il le faisait était le modèle que je devais suivre pour mon exposé.

Après la conférence, j’ai téléchargé sur Internet un exemplaire du discours et l’ai utilisé comme base d’un exposé accompagné d’un diaporama que j’ai montré la semaine suivante. Le temps imparti était de vingt minutes mais, avec toutes les questions de mon professeur et de mes camarades, l’exposé a duré quarante minutes, soit toute la durée du cours.

Quand j’ai eu terminé, notre professeur a fait remarquer qu’aucun de ses élèves n’avait, jusqu’à maintenant, fait un si bon exposé. Il m’a mis une excellente note et m’a dit que la seule raison pour laquelle je n’avais pas la note maximum était que je n’avais pas fait preuve d’impartialité par rapport au sujet.

Plus tard, j’ai montré au professeur la page Internet du Liahona, où il pouvait trouver le discours du président Faust et d’autres discours qui pourraient lui être utiles. Je lui ai aussi donné un exemplaire du Livre de Mormon, lui ai demandé de le lire et l’ai invité à m’en parler après.

J’ai été reconnaissante d’apprendre que l’exposé avait aussi touché certains étudiants. Pendant tout le reste de l’année, j’ai vu combien leur vie avait changé depuis cet exposé. L’un d’eux a même reçu les missionnaires chez lui, ce qui nous a donné de belles occasions de continuer notre conversation sur l’Évangile de Jésus-Christ.

Je suis reconnaissante de l’occasion que j’ai eue de pouvoir parler de mes croyances à mes camarades. Mais, chose plus importante encore, je suis reconnaissante d’avoir appris que le Seigneur répond à nos prières sincères par l’intermédiaire des paroles des prophètes et des apôtres modernes.