2012
Quand n’est-il pas bon de raconter des expériences spirituelles ?
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Quand n’est-il pas bon de raconter des expériences spirituelles ?

Raconter nos expériences spirituelles à des gens qui sont ouverts et prêts à les entendre est un excellent moyen d’édifier la foi et le témoignage des autres. Si vous vous sentez poussés à parler d’une réponse à une prière, par exemple, les gens auront davantage foi qu’ils peuvent obtenir une réponse à leurs prières. Mais si vous avez eu une expérience spirituelle très spéciale ou profondément personnelle, il est sage de ne pas en parler à moins que le Saint-Esprit ne vous incite à le faire.

Boyd K. Packer, président du Collège des douze apôtres, a déclaré :

« J’ai appris qu’il n’est pas très fréquent d’avoir des expériences spirituelles fortes et impressionnantes. Et lorsque c’est le cas, elles ont généralement pour but de nous édifier, de nous instruire ou de nous corriger personnellement…

« J’ai aussi acquis la conviction qu’il n’est pas sage de parler continuellement d’expériences spirituelles extraordinaires. Elles doivent être gardées avec soin et mentionnées uniquement lorsque l’Esprit vous incite à les utiliser pour la bénédiction des autres…

« Je crois que nous devons garder ces choses et les repasser dans notre cœur1. »