Conférence générale
    Ouvrir les cieux pour recevoir de l’aide
    Téléchargements
    Cette page (mp3)
    Notes de bas de page
    Thème

    Ouvrir les cieux pour recevoir de l’aide

    Mettons en action notre foi au Seigneur Jésus-Christ !

    Quelle session unique et merveilleuse nous venons d’avoir ! Merci chère Laudy et cher Enzo. Vous représentez si bien les magnifiques jeunes filles et jeunes gens de l’Église !

    Mes chers frères et sœurs, nous avons beaucoup entendu parler aujourd’hui du rétablissement de l’Église, l’Église même que notre Sauveur, Jésus-Christ, a établie pendant son ministère terrestre. Ce rétablissement a commencé il y a deux cents ans, au printemps, lorsque Dieu le Père et son Fils, Jésus-Christ, sont apparus au jeune Joseph Smith.

    Dix ans après cette vision sublime, Joseph Smith, le prophète, et cinq autres personnes ont été appelés comme membres fondateurs de l’Église rétablie du Seigneur.

    De ce petit groupe, assemblé le 6 avril 1830, est née une organisation mondiale de plus de seize millions de membres. Le bien que l’Église accomplit partout sur la terre pour soulager les souffrances des êtres humains et les édifier est largement reconnu. Mais son but primordial est d’aider les hommes, les femmes et les enfants à suivre le Seigneur Jésus-Christ, à respecter ses commandements et à se qualifier pour la plus grande de toutes les bénédictions : la vie éternelle avec Dieu et leurs êtres chers1.

    Tandis que nous commémorons l’événement qui a commencé en 1820, il est important de ne pas oublier que, bien que nous considérions Joseph Smith comme un prophète de Dieu, cette Église n’est pas l’Église de Joseph Smith, ni même l’Église de Mormon. Cette Église est celle de Jésus-Christ. Il a décrété avec exactitude le nom que doit porter son Église : « Car c’est là le nom que portera mon Église dans les derniers jours, c’est-à-dire l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours2. »

    Il y a quelque temps, j’ai dit qu’il fallait que nous corrigions la manière d’utiliser le nom de l’Église3. Depuis, beaucoup a été fait pour apporter cette rectification. Je suis très reconnaissant au président Ballard et à tous les membres du Collège des douze apôtres, qui ont beaucoup fait pour diriger ces efforts, ainsi que ceux qui concernent un autre projet que j’annoncerai ce soir.

    Dorénavant, les dirigeants et les départements de l’Église, les organismes liés à l’Église, ainsi que des millions de membres, et d’autres personnes, utilisent le nom correct de l’Église. Le guide stylistique officiel de l’Église a été modifié en conséquence. Le site internet principal de l’Église s’appelle maintenant ChurchofJesusChrist.org. Les adresses électroniques, les noms de domaine et les chaînes des médias sociaux ont été actualisés. Notre chœur bien-aimé s’appelle maintenant « Tabernacle Choir at Temple Square ».

    Nous avons entrepris cette action gigantesque parce que, lorsque nous enlevons le nom du Seigneur du nom de son Église, par inadvertance, nous ne faisons plus de lui le point central de notre culte et de notre vie. Lorsque nous prenons sur nous le nom du Sauveur lors du baptême, nous nous engageons à témoigner, par nos paroles, nos pensées et nos actes, que Jésus est le Christ4.

    Précédemment, je vous ai promis que, si nous faisions de notre mieux « pour rétablir le nom exact de l’Église du Seigneur », il déverserait « son pouvoir et ses bénédictions sur la tête des saints des derniers jours, d’une manière telle qu’on n’en a jamais vu de pareille5 ». Je renouvelle cette promesse aujourd’hui.

    Pour nous aider à nous souvenir de lui et à identifier l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours comme l’Église du Seigneur, nous avons l’honneur de présenter un symbole qui indiquera la place centrale de Jésus-Christ dans son Église.

    Ce symbole inclut le nom de l’Église inséré dans une pierre angulaire. Jésus-Christ est la pierre principale de l’angle6.

    Wordmark with Cornerstone

    Au centre de ce symbole se trouve la représentation de la statue en marbre du Christus de Thorvaldsen. Elle représente le Seigneur ressuscité et vivant qui tend les bras pour accueillir toutes les personnes qui vont à lui.

    Symboliquement, Jésus-Christ est debout sous une voûte. La voûte nous rappelle le Sauveur ressuscité sortant du tombeau le troisième jour après sa crucifixion.

    High-Fidelity Symbol

    Ce symbole doit sembler familier à de nombreuses personnes parce que nous identifions depuis longtemps l’Évangile rétabli au Christ ressuscité et vivant.

    Ce symbole sera dorénavant utilisé pour identifier visuellement la documentation officielle, les nouvelles et les manifestations de l’Église7. Il rappellera à chacun que cette Église est l’Église du Sauveur et que tout ce que nous faisons, nous, membres de son Église, est centré sur Jésus-Christ et son Évangile.

    Mes chers frères et sœurs, demain, c’est le dimanche des Rameaux, comme frère Gong l’a expliqué de manière si éloquente. Puis nous commencerons la semaine dont Pâques sera le point culminant. En tant que disciples de Jésus-Christ, qui vivons à un moment où le monde entier est secoué par la pandémie de COVID-19, ne nous contentons pas seulement de parler du Christ, de prêcher le Christ ou d’employer un symbole qui représente le Christ.

    Mettons en action notre foi au Seigneur Jésus-Christ !

    Comme vous le savez, les membres de l’Église observent la loi du jeûne un jour par mois.

    Le jeûne est une pratique ancienne. Il a été observé par des personnages bibliques depuis des temps reculés. Moïse, David, Esdras, Néhémie, Esther, Ésaïe, Daniel, Joël et de nombreux autres ont pratiqué le jeûne et l’ont prêché8. Le Seigneur a dit, par l’intermédiaire des écrits d’Ésaïe : « Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés9. »

    L’apôtre Paul a exhorté les saints de Corinthe à « vaquer [au jeûne et] à la prière10 ». Le Sauveur lui-même a déclaré que certaines choses ne se résolvent « que par la prière et par le jeûne11 ».

    J’ai dit récemment dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux qu’en tant que « médecin et chirurgien, j’ai une grande admiration pour les professionnels de santé, les scientifiques et toutes les personnes qui travaillent sans relâche pour freiner la propagation du COVID-1912 ».

    Aujourd’hui, en qualité de président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et d’apôtre de Jésus-Christ, je sais que Dieu « a tout pouvoir, toute sagesse et toute intelligence ; il comprend tout, et il est un Être miséricordieux, pour le salut, pour ceux qui se repentent et croient en son nom13 ».

    Par conséquent, dans les moments de profonde détresse, comme lorsqu’une maladie atteint les proportions d’une pandémie, la chose la plus naturelle que nous ayons à faire est d’invoquer notre Père céleste et son Fils, le Maître-guérisseur, pour qu’ils manifestent leur merveilleux pouvoir de bénir les habitants de la terre.

    Dans mon message vidéo, je vous ai tous invités à jeûner le dimanche 29 mars 2020. Bon nombre d’entre vous ont regardé la vidéo et se sont associés au jeûne. Il se peut que certains ne l’aient pas fait. Cependant, nous avons encore besoin de l’aide du ciel.

    Aussi, ce soir, mes chers frères et sœurs, dans l’esprit des fils de Mosiah, qui se sont beaucoup livrés au jeûne et à la prière14, et dans le cadre de notre conférence générale d’avril 2020, j’appelle à faire un autre jeûne mondial. Pour toutes les personnes dont la santé le permet, jeûnons, prions et unissons de nouveau notre foi. Supplions Dieu de nous délivrer de cette pandémie mondiale.

    J’invite tout le monde, y compris les personnes qui n’appartiennent pas à notre religion, à jeûner et prier ce vendredi saint, le 10 avril, afin que la pandémie actuelle soit contrôlée, le personnel soignant protégé, l’économie renforcée et la vie revenue à la normale.

    Comment jeûnons-nous ? Habituellement, nous nous abstenons de deux repas sur une période de vingt-quatre heures. Mais vous devez décider de ce qui représente un sacrifice pour vous, tout en vous souvenant du sacrifice suprême que le Sauveur a fait pour vous. Unissons-nous en supplication pour la guérison dans le monde entier.

    Le Vendredi Saint est le jour parfait pour que notre Père céleste et son Fils nous entendent !

    Chers frères et sœurs, je vous exprime mon profond amour et je témoigne de la nature divine de l’œuvre dans laquelle nous sommes engagés. Ceci est l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Il est à sa tête et dirige tout ce que nous faisons. Je sais qu’il répondra aux supplications de son peuple. J’en témoigne au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.