Conférence générale
Au fond de notre cœur
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page
Thème

Au fond de notre cœur

Le Seigneur essaie de nous aider, tous, à ancrer son Évangile plus profondément dans notre cœur.

Frères et sœurs, quelle époque merveilleuse nous vivons ! Tandis que nous célébrons le début du Rétablissement, il convient également de célébrer la poursuite de ce rétablissement dont nous sommes témoins. Je me réjouis avec vous de vivre à cette époque1. Par l’intermédiaire de ses prophètes, le Seigneur continue de mettre en place tout ce qui est nécessaire pour nous aider à nous préparer à le recevoir2.

L’une de ces choses nécessaires est le nouveau programme pour les enfants et les jeunes. Beaucoup d’entre vous savent que ce programme met l’accent sur le choix de buts, les nouveaux emblèmes des classes et les conférences Jeunes, soyez forts [FSY, N.D.T.]. Mais nous ne devons pas laisser ces éléments nous empêcher de voir les principes sur lesquels ce programme est bâti et leur objectif qui est d’aider nos enfants et nos jeunes à ancrer profondément dans leur cœur l’Évangile de Jésus-Christ3.

Je crois que, lorsque nous verrons ces principes plus clairement, nous reconnaîtrons qu’ils ne sont pas juste un programme destiné aux membres âgés de huit à dix-huit ans. Nous verrons comment le Seigneur essaie de nous aider, tous, à ancrer son Évangile plus profondément dans notre cœur. Je prie pour que le Saint-Esprit nous aide à apprendre ensemble.

Relations : « Soyez avec eux4. »

Les relations sont le premier principe. Du fait qu’elles font si naturellement partie de l’Église de Jésus-Christ, nous oublions parfois leur importance dans notre parcours continu vers le Christ. Il n’est pas attendu de nous que nous trouvions seul ou parcourions seul le chemin des alliances. Nous avons besoin de l’amour et du soutien de parents, d’autres membres de la famille, d’amis et de dirigeants qui suivent aussi ce chemin.

Ces relations demandent du temps. Du temps pour être ensemble. Du temps pour rire, jouer, apprendre et servir ensemble. Du temps pour nous préoccuper des centres d’intérêt et des difficultés des uns et des autres. Du temps pour être francs et honnêtes les uns avec les autres, tout en nous efforçant de nous améliorer. Ces relations sont l’une des raisons pour lesquelles nous nous réunissons en famille, par collège, par classe et par unité. Le service pastoral efficace est fondé sur elles5.

Dale G. Renlund nous a donné une clé pour développer ces relations quand il a dit : « Pour bien servir les autres, nous devons les voir avec les yeux […] de notre Père céleste. Ce n’est qu’alors que nous commençons à comprendre la véritable valeur d’une âme. Ce n’est qu’alors que nous pouvons ressentir l’amour que notre Père céleste éprouve pour tous ses enfants6. »

Voir les autres comme Dieu les voit est un don. Je nous invite tous à rechercher ce don. Lorsque nos yeux seront ouverts pour voir7, nous pourrons aussi aider les autres à se voir tels que Dieu les voit8. Henry B. Eyring a souligné la puissance de ce principe lorsqu’il a dit : « Ce qui compte le plus, c’est que [les autres] apprennent grâce à [vous] qui ils sont vraiment et qui ils peuvent véritablement devenir. De mon point de vue, ce n’est pas tellement de sermons qu’ils l’apprendront. Ils l’apprendront grâce à l’idée qu’ils ont de vous, grâce à l’idée qu’ils ont d’eux-mêmes et grâce à ce que vous pensez qu’ils sont capables de devenir9. » Aider les autres à comprendre leur véritable identité et leur but est l’un des plus grands dons que nous puissions leur faire10. Lorsque nous voyons les autres et nous-mêmes comme Dieu nous voit, nos cœurs sont enlacés « dans l’unité et l’amour les uns envers les autres11 ».

Face à l’accroissement des forces profanes qui nous assaillent, nous avons besoin de la force qu’apportent les relations aimantes. Alors, quand nous planifions des activités, des réunions et d’autres rassemblements, rappelons-nous qu’un des objectifs primordiaux de ces rencontres est d’édifier des relations qui nous unissent et ancrent l’Évangile de Jésus-Christ plus profondément dans notre cœur12.

Révélation, libre arbitre et repentir : « Connectez-les avec les cieux13. »

Bien sûr, il ne suffit pas d’être seulement liés les uns aux autres. Il existe de nombreux groupes et organisations unis autour de causes diverses. Mais ce que nous cherchons, c’est à devenir un en Christ, à nous connecter à lui14. Comme l’a très bien expliqué frère Andersen, pour connecter notre cœur avec les cieux, nous avons besoin de vivre des expériences spirituelles15. Ces expériences nous sont données lorsque le Saint-Esprit porte la parole et l’amour de Dieu à notre esprit et notre cœur16.

Nous recevons la révélation au travers des Écritures, en particulier du Livre de Mormon, des paroles inspirées des prophètes vivants et d’autres disciples fidèles, et par la petite voix douce17. Ces paroles sont davantage que de l’encre sur du papier, des ondes sonores dans nos oreilles, des pensées dans notre esprit ou des sentiments dans notre cœur. La parole de Dieu est une puissance spirituelle18. Elle est vérité et lumière19. Voilà pourquoi nous l’écoutons ! La parole fait naître et grandir notre foi au Christ, et elle alimente en nous le désir de ressembler davantage au Sauveur, c’est-à-dire de nous repentir et de marcher sur le chemin des alliances20.

En avril dernier, le président Nelson nous a aidés à comprendre le rôle essentiel du repentir dans ce parcours vers la révélation21. Il a dit : « Lorsque nous choisissons de nous repentir, nous choisissons de changer ! Nous permettons au Sauveur de nous transformer en la version optimale de nous-mêmes. […] Nous choisissons de devenir davantage semblables à Jésus-Christ22. » C’est par ce processus de changement, nourri par la parole de Dieu, que nous nous connectons avec les cieux.

Le principe du libre arbitre est sous-entendu dans l’appel au repentir du président Nelson. Nous devons choisir par nous-mêmes de le faire. On ne peut forcer personne à recevoir l’Évangile dans son cœur. Comme frère Renlund l’a déclaré, « en tant que parent, le but de notre Père céleste n’est pas que ses enfants fassent ce qui est juste, mais qu’ils choisissent de faire ce qui est juste23 ».

Dans les programmes qui ont été remplacés par celui pour les enfants et les jeunes, il y avait plus de cinq cents conditions à remplir pour recevoir les diverses récompenses24. Aujourd’hui, essentiellement, il n’y en a qu’une. C’est une invitation à choisir de devenir davantage semblable au Sauveur. Nous faisons cela en recevant la parole de Dieu par le Saint-Esprit et en permettant au Christ de nous transformer en la version optimale de nous-mêmes.

Cela va bien plus loin qu’un simple exercice qui consiste à se fixer des buts ou à s’améliorer personnellement. Les buts sont juste un outil qui nous aide à nous connecter avec les cieux au moyen de la révélation, du libre arbitre et du repentir pour aller au Christ et recevoir son Évangile plus profondément dans notre cœur.

Engagement et sacrifice : « Laissez-les diriger25. »

Finalement, pour ancrer profondément l’Évangile de Jésus-Christ dans notre cœur, nous devons nous y engager, lui consacrer notre temps et nos talents, lui consentir des sacrifices26. Nous souhaitons tous que notre vie ait un sens, et c’est particulièrement vrai de la génération montante. Elle aspire à trouver une cause.

L’Évangile de Jésus-Christ est la plus grande cause au monde. Ezra Taft Benson a dit : « Dieu nous commande de porter son Évangile au monde entier. C’est la cause qui doit nous unir aujourd’hui. Seul l’Évangile sauvera le monde de la calamité de l’autodestruction. Seul l’Évangile unira les hommes [et les femmes] de toutes races et de toutes nationalités dans la paix. Seul l’Évangile apportera la joie, le bonheur et le salut au genre humain27. »

David A. Bednar a promis : « Par le pouvoir que nous accorderons aux jeunes en les incitant et en les autorisant à agir, l’Église ira miraculeusement de l’avant28. » Trop souvent, nous ne demandons ni ne permettons aux jeunes de faire des sacrifices pour cette grande cause du Christ. Neal A. Maxwell a fait cette observation : « Si [nos] jeunes ne sont pas assez immergés [dans l’œuvre de Dieu], ils se laisseront plus facilement submerger par le monde29. »

Le programme pour les enfants et les jeunes se concentre sur la responsabilisation des jeunes. Ils se fixent eux-mêmes leurs buts. Les présidences de collège et de classe occupent le rôle qui leur revient. Le conseil de paroisse des jeunes, tout comme le conseil de paroisse, se concentre sur l’œuvre du salut et de l’exaltation30. Et les collèges et les classes commencent leurs réunions en tenant conseil sur la façon d’accomplir l’œuvre que Dieu leur a confiée31.

Le président Nelson a dit aux jeunes de l’Église : « Si vous choisissez de le faire, si vous le voulez, […] vous pouvez jouer un grand rôle dans quelque chose d’important, dans quelque chose de grandiose, dans quelque chose de majestueux ! Vous êtes parmi les meilleurs que le Seigneur ait jamais envoyés sur cette terre. Vous avez la capacité d’être plus intelligents et plus sages que n’importe quelle génération antérieure, et d’avoir une plus grande influence sur le monde32 ! » À une autre occasion, le président Nelson leur a dit encore : « J’ai entièrement confiance en vous. Je vous aime et le Seigneur aussi. Nous sommes son peuple, engagés ensemble dans son œuvre sacrée33. » Jeunes gens et jeunes filles, est-ce que vous sentez la confiance que le président Nelson a placée en vous et l’importance que vous avez dans cette œuvre ?

Parents et dirigeants adultes, je vous invite à voir les jeunes comme le président Nelson les voit. S’ils ressentent votre amour et votre confiance, si vous les encouragez et leur enseignez comment diriger, puis que vous vous effacez, les jeunes vous surprendront par leurs idées, leurs compétences et leur engagement dans l’Évangile34. Ils éprouveront la joie de choisir de s’engager dans la cause du Christ et de faire des sacrifices pour elle. Son Évangile imprégnera plus profondément leur cœur, et l’œuvre ira de l’avant de manières miraculeuses.

Promesse et témoignage

Je promets que, si nous nous concentrons sur ces principes : les relations, la révélation, le libre arbitre, le repentir et le sacrifice, l’Évangile de Jésus-Christ s’ancrera plus profondément dans notre cœur. Nous verrons le Rétablissement aller de l’avant vers son dessein ultime : la rédemption d’Israël et l’établissement de Sion35, où Christ régnera en Roi des rois.

Je témoigne que Dieu continue de faire tout ce qui est nécessaire pour préparer son peuple pour ce jour-là. Puissions-nous voir sa main dans cette œuvre tandis que nous nous efforçons d’aller au Christ et d’être rendus parfaits en lui36. Au nom de Jésus-Christ. Amen.