Conférence générale
Prières de foi
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Prières de foi

En priant avec foi, nous jouons un rôle vital dans l’œuvre du Seigneur tandis qu’il prépare le monde à sa seconde venue.

La prière de frère Maynes au début de cette première session de conférence est exaucée. De merveilleux messages et une belle musique nous ont inspirés. La promesse du président Nelson que cette conférence serait mémorable commence déjà à s’accomplir.

Le président Nelson avait désigné cette année comme « une période du bicentenaire qui commémore l’apparition de Dieu le Père, et de son Fils bien-aimé, Jésus-Christ, dans une vision à Joseph Smith ». Notre contribution étant vitale, le président Nelson nous avait invités à établir un plan personnel de préparation pour cette conférence historique. Il a dit que cette commémoration serait comme « un point charnière dans l’histoire de l’Église » et que « notre rôle était vital1 ».

En écoutant son message, vous vous êtes peut-être demandé comme moi : « De quelle façon ma contribution est-elle vitale ? » Vous avez peut-être lu ce qui se rapportait aux événements du Rétablissement et prié à leur sujet. Peut-être avez-vous, plus que jamais auparavant, lu le récit de ces quelques moments où Dieu le Père a présenté son Fils bien-aimé. Vous avez peut-être lu ce qui s’est passé lorsque le Sauveur s’est adressé aux enfants de notre Père céleste. Je sais que j’ai fait tout cela et bien plus.

J’ai trouvé des références à la prêtrise de Dieu ainsi qu’à l’ouverture des dispensations de l’Évangile au cours de mes lectures. Prendre conscience que ma préparation pour cette conférence représentait un point charnière de mon histoire personnelle m’a beaucoup touché. J’ai senti des changements se faire dans mon cœur. J’ai éprouvé un regain de reconnaissance. La perspective d’être invité à participer à cette célébration du Rétablissement en cours m’a rempli de joie.

Je ne doute pas que, grâce à leur application à se préparer, d’autres personnes sont plus joyeuses, plus optimistes et plus déterminées à servir là où le Seigneur aura besoin d’elles.

Les événements transcendants que nous honorons étaient le début de la dernière dispensation, qui avait été prophétisée. C’est le moment où le Seigneur prépare son Église et son peuple, ceux qui portent son nom, à l’accueillir. Un élément de notre préparation en vue de sa venue sera le soutien que nous recevrons de lui pour être à la hauteur de défis spirituels et de possibilités comme on n’en a jamais vu dans l’histoire de ce monde.

En septembre 1840, Joseph Smith, le prophète, et ses conseillers dans la Première Présidence ont déclaré : « L’œuvre du Seigneur dans ces derniers jours est d’une grande ampleur et dépasse presque la compréhension des mortels. Ses gloires sont indescriptibles et sa grandeur inégalable. C’est le thème qui a animé le cœur des prophètes et des hommes justes depuis la création du monde, dans toutes les générations qui se sont succédé jusqu’à nos jours. Et c’est véritablement la dispensation de la plénitude des temps au cours de laquelle tout ce qui est en Christ Jésus, que ce soit dans les cieux ou sur la terre, sera rassemblé en lui et où tout sera rétabli, comme en ont parlé tous les saints prophètes depuis le commencement du monde ; car en elle aura lieu l’accomplissement glorieux des promesses faites aux pères, tandis que les manifestations du pouvoir du Très-Haut seront grandes, glorieuses et sublimes. […] »

Ils ont ajouté : « Nous nous sentons disposés à aller de l’avant et à unir notre énergie pour édifier le royaume et établir la prêtrise dans leur plénitude et dans leur gloire. L’œuvre qui doit s’accomplir dans les derniers jours est d’une grande importance et nécessitera l’énergie, les compétences, les talents et les capacités des saints, afin qu’elle roule avec la gloire et la majesté décrites par le prophète [voir Daniel 2:34-35, 44-45] ; et elle exigera donc la concentration des saints, afin d’accomplir des œuvres d’une telle ampleur et d’une telle grandeur2. »

Bon nombre des détails de ce que nous accomplirons dans le cadre du Rétablissement en cours et du moment où nous le ferons n’ont pas encore été révélés. Cependant, dès les premiers jours, la Première Présidence était consciente de l’ampleur de l’œuvre que le Seigneur nous a confiée. Voici quelques exemples de ce que nous savons devoir arriver :

Le Seigneur offrira le don de son Évangile à « chaque nation, tribu, langue et peuple3 » par l’intermédiaire de ses saints. La technologie et les miracles continueront à jouer un rôle dans cette œuvre, tout comme nos efforts personnels de « pêcheurs d’hommes4 » servant avec puissance et une foi grandissante.

Notre peuple sera plus uni au milieu de conflits croissants. Nous serons rassemblés dans la force spirituelle de groupes et de familles remplis de lumière évangélique.

Même le monde incrédule se rendra compte que la puissance de Dieu repose sur l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Des disciples fidèles et courageux prendront ouvertement, sans crainte et avec humilité, le nom du Christ sur eux.

Comment donc pouvons-nous, chacun, participer à une œuvre d’une telle ampleur ? Le président Nelson a enseigné comment accroître notre puissance spirituelle. Lorsque nous voyons le repentir comme une occasion merveilleuse en raison de notre foi grandissante que Jésus est le Christ, que nous comprenons et croyons que notre Père céleste entend chacune de nos prières, et que nous nous efforçons d’obéir aux commandements, notre capacité de recevoir la révélation continue grandit. Le Saint-Esprit peut être notre compagnon constant. Nous conserverons une sensation de lumière, même quand le monde qui nous entoure s’enténèbre.

L’exemple de Joseph Smith montre comment gagner en puissance spirituelle. Il nous a montré que la prière de la foi est la clé pour obtenir des révélations de Dieu. Il a prié avec foi, croyant que Dieu le Père répondrait à sa prière. Il a prié avec foi, croyant que ce n’est que par l’intermédiaire de Jésus-Christ qu’il pouvait être libéré de la culpabilité vis-à-vis de ses péchés. Et il a prié avec foi, croyant qu’il lui fallait trouver la véritable Église de Jésus-Christ pour obtenir ce pardon.

Tout au long de son ministère, Joseph Smith, le prophète, a eu recours à la prière de la foi pour recevoir la révélation continuellement. Il nous faudra, nous aussi, faire la même chose face aux difficultés présentes et à venir. Brigham Young a déclaré : « Je ne connais pas d’autre voie pour les saints des derniers jours que de faire de chaque souffle une prière pour que Dieu guide et dirige son peuple5. »

Ces paroles des prières de Sainte-Cène : « toujours nous souvenir de lui », devraient donc décrire la manière dont nous vivons au quotidien. « Lui » fait référence à Jésus-Christ. Les paroles suivantes, « et garder ses commandements », suggèrent ce que cela signifie de nous souvenir de lui6. En nous souvenant toujours de Jésus-Christ, nous pourrions nous demander en prière silencieuse : « Que voudrait-il que je fasse? »

Une telle prière, offerte avec foi en Jésus-Christ, a ouvert la dernière dispensation. Et elle sera au cœur du rôle que nous jouerons chacun dans son déroulement qui se poursuit. Comme vous, j’ai trouvé de merveilleux exemples de telles prières.

En premier lieu : Joseph Smith. Il a demandé au Seigneur avec la foi d’un enfant ce qu’il voulait qu’il fasse. Sa réponse a changé l’histoire du monde.

J’ai retenu une leçon importante de la réaction de Joseph à l’attaque de Satan tandis qu’il était agenouillé en prière.

Je sais par expérience que Satan et ses serviteurs essayent de nous faire croire que nous ne devons pas prier. Lorsque Joseph Smith a imploré Dieu de toutes ses forces de le délivrer du pouvoir qui essayait de le lier, sa prière a été exaucée et notre Père céleste et Jésus-Christ lui sont apparus.

Si la tentative de Satan de faire échouer le début du Rétablissement a été d’une telle force, c’est parce que la prière de Joseph était capitale. Nous aurons vous et moi un rôle plus modeste à jouer dans le Rétablissement en cours. Cependant, l’ennemi du Rétablissement tentera de nous empêcher de prier. L’exemple de foi et de détermination de Joseph peut nous fortifier dans notre résolution. C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles je remercie dans mes prières notre Père céleste pour Joseph, le prophète.

Énos, dans le Livre de Mormon, est mon autre modèle de prière de foi dont je m’inspire pour remplir mon rôle dans le Rétablissement en cours. Quel que soit le rôle que vous jouerez, vous pourriez faire de lui votre modèle personnel.

Comme Joseph, Énos priait avec foi. Voici comment il décrit son expérience :

« Et mon âme était affamée ; et je m’agenouillai devant mon Créateur et je criai vers lui en une prière et une supplication ferventes pour mon âme ; et je criai vers lui toute la journée ; oui, et lorsque vint la nuit, j’élevais toujours très haut la voix, de sorte qu’elle atteignit les cieux.

« Et une voix me parvint, disant : Énos, tes péchés te sont pardonnés, et tu seras béni.

« Et moi, Énos, je savais que Dieu ne pouvait mentir ; c’est pourquoi, ma culpabilité était balayée.

« Et je dis : Seigneur, comment cela se fait-il ?

« Et il me dit : À cause de ta foi au Christ, que tu n’as encore jamais entendu ni vu. Et beaucoup d’années passeront avant qu’il ne se manifeste dans la chair ; c’est pourquoi, va, ta foi t’a purifié7. »

La leçon qui a été une source de bénédictions pour moi se trouve dans ces mots : « À cause de ta foi au Christ, que tu n’as encore jamais entendu ni vu ».

Joseph avait suffisamment de foi au Christ pour se rendre dans le bosquet et également pour prier pour être libéré du pouvoir de Satan. Il n’avait pas encore vu le Père et le Fils, mais il a prié avec foi et de toute l’énergie de son cœur.

L’expérience d’Énos m’a enseigné la même précieuse leçon. Lorsque je prie avec foi, j’ai le Sauveur comme avocat auprès du Père, et je peux sentir que mes prières atteignent les cieux. On reçoit des réponses. On reçoit des bénédictions. On éprouve de la paix et de la joie, même dans les moments difficiles.

Je me rappelle m’être agenouillé en prière avec David Haight, alors que j’étais le membre le plus récent du Collège des douze apôtres. Il avait à peu près l’âge que j’ai aujourd’hui, avec les difficultés que je connais à présent. Je me souviens de sa voix tandis qu’il priait. Je n’ai pas ouvert les yeux pour regarder, mais j’avais l’impression qu’il souriait. Il s’adressait à notre Père céleste sur un ton joyeux.

J’ai pu ressentir son bonheur au moment où il a dit : « Au nom de Jésus-Christ ». J’ai eu l’impression que frère Haight savait à ce moment que le Seigneur acceptait la prière qu’il avait adressée au Père. Et j’ai eu l’assurance qu’elle serait reçue avec le sourire.

Notre capacité d’apporter notre contribution vitale au merveilleux Rétablissement en cours grandira en même temps que notre foi que Jésus-Christ est notre Sauveur et que notre Père céleste est notre Père. En priant avec foi, nous jouons un rôle vital dans l’œuvre du Seigneur tandis qu’il prépare le monde à sa Seconde Venue. Je prie pour que nous trouvions tous de la joie en accomplissant l’œuvre qu’il confie à chacun de nous.

Je témoigne que Jésus-Christ vit. Cette Église est la sienne et c’est son royaume sur la terre. Joseph Smith est le prophète du Rétablissement. Russell M. Nelson est le prophète du Seigneur sur terre aujourd’hui. Il détient toutes les clés de la prêtrise dans l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Au nom de Jésus-Christ. Amen.