La vérité et le plan
    Notes de bas de page

    La vérité et le plan

    Lorsque nous recherchons la vérité sur la religion, nous devons employer des méthodes spirituelles adaptées à cette quête.

    La révélation moderne définit la vérité comme étant « la connaissance des choses telles qu’elles sont, telles qu’elles étaient et telles qu’elles sont à venir » (Doctrine et Alliances 93:24). C’est la définition parfaite du plan du salut et de « La famille : Déclaration au monde ».

    Nous vivons dans un monde d’information très abondante et largement diffusée. Cependant toute cette information n’est pas forcément vraie. Nous devons faire preuve de prudence lorsque nous recherchons la vérité et choisissons les sources où la puiser. Nous ne devons pas considérer la notoriété et l’autorité du monde comme sources de vérités qualifiées. Nous devons être prudents lorsque l’information ou le conseil est donné par des vedettes du monde du spectacle, des athlètes de premier plan ou des sources anonymes sur l’Internet. L’expertise dans un domaine ne doit pas être prise pour de l’expertise en matière de vérité dans d’autres.

    Nous devons aussi prêter attention au mobile de la personne qui fournit l’information. C’est la raison pour laquelle les Écritures nous mettent en garde contre les intrigues de prêtres (voir 2 Néphi 26:29). Si la source est anonyme ou inconnue, l’information peut, elle aussi, être suspecte.

    Nos décisions personnelles doivent être fondées sur des informations provenant de sources compétentes sur le sujet et exempte de mobiles égoïstes.

    I.

    Lorsque nous recherchons la vérité sur la religion, nous devons employer des méthodes spirituelles adaptées à cette quête : la prière, le témoignage du Saint-Esprit, l’étude des Écritures et des paroles des prophètes actuels. Je suis toujours attristé d’apprendre que quelqu’un a perdu la foi à cause d’enseignements profanes. Les personnes qui autrefois avaient une vision spirituelle peuvent souffrir d’une cécité spirituelle qu’ils se sont infligée. Comme le président Eyring l’a dit : « Leur problème ne vient pas de ce qu’ils pensent voir, mais de ce qu’ils ne peuvent voir1. »

    Les méthodes scientifiques nous conduisent vers ce que nous appelons la vérité scientifique, mais celle-ci n’est cependant pas l’ensemble de la vie. Les personnes qui n’apprennent pas « par l’étude et aussi par la foi » (Doctrine et Alliances 88:118) limitent leur compréhension de la vérité à ce qu’elles peuvent prouver scientifiquement. Cela impose des barrières artificielles à leur quête de la vérité.

    James E. Faust a dit : « Les personnes qui ont été baptisées risquent leur âme éternelle en puisant négligemment uniquement à la source séculière de savoir. Nous croyons que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours possède la plénitude de l’Évangile du Christ, qui est l’essence de la vérité et de la lumière éternelle2. »

    Nous trouvons une joie véritable et durable en apprenant la vérité sur notre identité, sur la signification de la condition mortelle et sur notre destination après la mort, et en agissant en conséquence. On ne peut pas apprendre ces vérités par des méthodes scientifiques ou profanes.

    II.

    Je vais maintenant parler de vérités de l’Évangile rétabli qui sont essentielles à la doctrine de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Veuillez y réfléchir attentivement. Elles expliquent beaucoup de choses sur notre doctrine et nos pratiques, peut-être même certaines qui ne sont pas encore comprises.

    Il y a un Dieu, qui est le Père aimant des esprits de toutes les personnes qui ont jamais vécu ou qui vivront un jour.

    Le sexe masculin ou féminin est éternel. Avant de naître ici-bas, nous étions tous des esprits masculins ou féminins vivant auprès de Dieu.

    Nous venons juste d’entendre le chœur chanter : « Je veux suivre le plan de Dieu3. » C’est le plan que Dieu a élaboré et grâce auquel tous ses enfants d’esprit pourraient progresser éternellement. Ce plan est essentiel pour chacun de nous.

    Selon ce plan, Dieu a créé cette terre comme lieu de naissance dans la condition mortelle pour que ses enfants bien-aimés reçoivent un corps physique et qu’ils aient la possibilité de progresser éternellement en faisant de bons choix.

    Pour que les choix dans la condition mortelle soient significatifs, ils devaient se faire entre deux forces opposées, celles du bien et du mal. Il devait y avoir de l’opposition et, donc, il a été permis à l’adversaire, qui avait été chassé pour cause de rébellion, de tenter les enfants de Dieu en les incitant à agir à l’encontre du plan de Dieu.

    Le dessein du plan de Dieu était de donner à ses enfants l’occasion de choisir la vie éternelle. Cela ne pouvait être accompli que par l’expérience de la condition mortelle et, après la mort, par la progression post-mortelle dans le monde des esprits.

    Au cours de cette vie, nous serions tous souillés par le péché en cédant aux tentations malfaisantes de l’adversaire, et, finalement, nous mourrions. Nous avons accepté ces épreuves grâce au plan qui garantissait que Dieu, notre Père, enverrait un Sauveur, son Fils unique, qui nous secourrait par une résurrection universelle, nous offrant une vie corporelle après la mort. Il offrirait également une expiation pour payer le prix afin que tous soient purifiés du péché selon les conditions qu’il prescrirait. Ces conditions comprendraient la foi au Christ, le repentir, le baptême, le don du Saint-Esprit et d’autres ordonnances accomplies par l’autorité de la prêtrise.

    Le grand plan de bonheur de Dieu offre un équilibre parfait entre la justice éternelle et la miséricorde que nous pouvons obtenir grâce à l’expiation de Jésus-Christ. Il nous permet aussi d’être transformés en nouvelles créatures en Christ.

    Dieu qui est plein d’amour nous tend la main à tous. Nous savons que, grâce à son amour et à l’expiation de son Fils unique, « tout le genre humain peut être sauvé en obéissant aux lois et aux ordonnances de [son] Évangile » (Troisième article de foi ; italiques ajoutés).

    L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est connue à juste titre comme une Église centrée sur la famille. Cependant, ce qui n’est pas bien compris, c’est que ce ne sont pas uniquement nos liens familiaux sur terre qui nous préoccupent. Les liens éternels sont aussi fondamentaux dans notre théologie. « La famille est ordonnée de Dieu4. » Selon le grand plan de notre Créateur aimant, la mission de son Église rétablie consiste à aider les enfants de Dieu à recevoir la bénédiction divine de l’exaltation dans le royaume céleste, qui ne peut être obtenue que grâce au mariage éternel, entre un homme et une femme (voir Doctrine et Alliances 131:1-3). Selon l’enseignement du Seigneur, nous déclarons que « le genre masculin ou féminin est une caractéristique essentielle de l’identité et de la raison d’être individuelle prémortelle, mortelle et éternelle » et que « le mariage entre l’homme et la femme est essentiel à son plan éternel5 ».

    Enfin, l’amour de Dieu est tellement grand qu’il a prévu un destin glorieux pour tous ses enfants, à part ceux qui choisissent délibérément d’être des fils de perdition. « Tous ses enfants » inclut tous ceux qui sont morts. Nous accomplissons des ordonnances pour eux par procuration dans nos temples. L’objectif de l’Église de Jésus-Christ est de qualifier les enfants de Dieu pour le plus haut degré de gloire, qui est l’exaltation ou la vie éternelle. Pour ceux qui ne le désirent pas ou ne s’y qualifient pas, il a prévu d’autres royaumes de gloire, cependant inférieurs.

    Quiconque comprend ces vérités éternelles peut comprendre pourquoi nous, membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, pensons et agissons comme nous le faisons.

    III.

    Je mentionnerai maintenant des applications de ces vérités éternelles qui ne peuvent être comprises qu’à la lumière du plan de Dieu.

    Premièrement, nous honorons le libre arbitre. La plupart des gens sont au courant des actions importantes de l’Église pour promouvoir la liberté religieuse aux États-Unis et dans le monde entier. Ces actions ne servent pas uniquement nos intérêts, mais conformément à son plan, elles visent à permettre à tous les enfants de Dieu de jouir de la liberté de choisir.

    Deuxièmement, nous sommes un peuple missionnaire. On nous demande parfois pourquoi nous envoyons des missionnaires dans tant de pays, même parmi les populations chrétiennes. On nous demande aussi pourquoi nous donnons de nombreux millions de dollars à l’aide humanitaire en faveur de personnes qui ne sont pas membres de notre Église au lieu de les consacrer à notre œuvre missionnaire. Nous le faisons car nous considérons que tous les êtres humains sont enfants de Dieu, qu’ils sont nos frères et sœurs, et que nous voulons partager avec eux de notre abondance spirituelle et matérielle.

    Troisièmement, la vie est sacrée à nos yeux. Notre engagement envers le plan de Dieu exige que nous nous opposions à l’avortement et à l’euthanasie.

    Quatrièmement, certains sont troublés par certaines prises de position de l’Église relatives au mariage et aux enfants. Notre connaissance du plan du salut que Dieu a révélé requiert que nous nous opposions aux nombreuses pressions légales et sociales actuelles visant à abandonner le mariage traditionnel, ou à opérer des changements ayant pour effet de confondre ou d’altérer les sexes ou d’homogénéiser les différences entre les hommes et les femmes. Nous savons que les relations entre les hommes et les femmes, leur identité et leurs fonctions sont essentielles pour mener à bien le grand plan de Dieu.

    Cinquièmement, nous avons également notre point de vue concernant les enfants. Nous considérons que la maternité et l’éducation des enfants font partie du plan de Dieu et constituent un devoir joyeux et sacré pour les personnes qui ont la possibilité d’y participer. Nous croyons que les plus grands trésors sur terre et dans les cieux sont nos enfants et notre postérité. Nous devons donc enseigner et défendre les principes et les pratiques qui offrent aux enfants, à tous les enfants, les conditions optimales de développement et de bonheur.

    Enfin, nous sommes les enfants bien-aimés d’un Père céleste qui nous a enseigné que notre identité masculine et féminine, le mariage entre un homme et une femme, et la maternité et l’éducation des enfants sont tous des éléments essentiels à son grand plan du bonheur. Notre position à l’égard de ces principes fondamentaux provoque fréquemment de l’opposition envers l’Église. Nous estimons que c’est inévitable. L’opposition fait partie du plan et l’opposition la plus vigoureuse de Satan est dirigée contre les éléments les plus importants du plan de Dieu. Il cherche à détruire l’œuvre de Dieu. Ses méthodes principales consistent à discréditer le Sauveur et son autorité divine, à effacer les effets de l’expiation de Jésus-Christ, à décourager le repentir, à contrefaire la révélation et à infirmer la responsabilité individuelle. Il cherche également à jeter le trouble sur l’identité sexuelle, à déformer le mariage et à décourager la maternité, surtout chez les parents qui élèveront leurs enfants dans la vérité.

    IV.

    L’œuvre du Seigneur va de l’avant en dépit de l’opposition organisée et constante qui se dresse devant nous alors que nous nous efforçons de mettre en pratique les enseignements de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. À ceux qui fléchissent face à cette opposition, je fais ces suggestions.

    Souvenez-vous du principe du repentir que rend possible le pouvoir de l’expiation de Jésus-Christ. Comme Neal A. Maxwell nous y a exhortés, ne faites pas partie de ceux « qui préfèrent essayer de changer l’Église que de s’amender6 ».

    Comme Jeffrey R. Holland l’a dit :

    « Accrochez-vous fermement à ce que vous savez déjà et tenez bon jusqu’à ce que des connaissances supplémentaires vous soient données. […]

    Dans cette Église, ce que nous connaissons l’emportera toujours sur ce que nous ne connaissons pas7. »

    Exercez la foi au Seigneur Jésus-Christ, qui est le premier principe de l’Évangile.

    Puis, cherchez de l’aide. Nous avons des dirigeants qui vous aiment et s’efforcent d’être guidés spirituellement afin de vous aider. Nous fournissons de nombreuses ressources telles que celles que vous trouverez sur LDS.org, ainsi que d’autres aides à l’étude de l’Évangile au foyer. Et maintenant, nous avons des frères et sœurs de service pastoral appelés à aider avec amour.

    Notre Père céleste aimant, veut que nous connaissions la joie, qui est la raison d’être de notre création. Cette destinée joyeuse est la vie éternelle, que l’on obtient en avançant le long de ce que notre prophète, Russell M. Nelson, a souvent appelé le « chemin des alliances ». Voici ce qu’il a dit lors de son premier discours en qualité de président de l’Église : « Restez sur le chemin des alliances. Votre engagement de suivre le Seigneur et de contracter des alliances avec lui et de les respecter ouvrira la porte à toutes les bénédictions spirituelles et à tous les privilèges accessibles aux hommes, aux femmes et aux enfants, où qu’ils soient8. »

    Je témoigne que les choses que j’ai dites sont vraies et qu’elles sont possibles grâce aux enseignements et à l’expiation de Jésus-Christ, qui rend tout possible dans le grand plan de Dieu, notre Père éternel. Au nom de Jésus-Christ. Amen.