Notre destinée

    Notes de bas de page
    Theme

    Notre destinée


    Le Seigneur Jésus-Christ est au centre de ce plan. Si vous le rejetez ou l’ignorez, le grand plan du bonheur ne peut pas opérer pour vous.


    Il y a quelques mois, après une session de conférence de pieu, une charmante jeune fille de 17 ou 18 ans m’a parlé de certains aspects de la déclaration sur la famille qui la troublaient. Son attitude montrait qu’elle n’était pas rebelle, mais qu’elle souhaitait sincèrement comprendre. J’ai beaucoup réfléchi à ses questions.


    Le Dieu de la création a parlé à Moïse pour l’aider à comprendre la destinée de ce monde. «Et j’ai créé des mondes sans nombre; et je les ai également créés dans un dessein qui m’est propre, et je les ai créés par le Fils, qui est mon Fils unique» (Moïse 1:33).


    Notez les paroles du Seigneur: «Je les ai … créés dans un dessein qui m’est propre.» Le Seigneur avait un dessein lorsqu’il a créé les mondes et il l’a expliqué en quelques versets:


    «Car voici mon œuvre et ma gloire: réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme» (Moïse 1:39).


    Il est clair que le Seigneur a conçu un plan pour réaliser ses desseins. Dans les Ecritures, nous lisons les nombreux noms de ce plan: «Le grand plan du bonheur», «le plan de rédemption», «le plan miséricordieux du grand Créateur», «le plan de salut», «le plan de justice» et «le grand plan du Dieu éternel».


    Chacun de ces noms met l’accent sur l’un des aspects du plan. Mais il n’existe qu’un grand plan qui a de nombreux noms, par lequel Dieu veut réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme.


    Imaginez un avion quittant l’aéroport, sa route bien planifiée. Les pilotes et l’équipage savent exactement où ils vont et ils ne dévieront pas de leur trajectoire, ni ne manqueront jamais leur destination au cours des cinquante mille prochains vols, à moins qu’ils ne rencontrent un problème climatique ou mécanique. Imaginez un autre avion avec un commandant de bord et un équipage, mais sans plan de vol. On lance les moteurs et l’avion s’engage sur la piste. Lorsqu’il commence à s’élever, les pilotes ne savent pas s’ils doivent tourner vers l’est ou vers l’ouest. Si vous êtes à bord de cet avion, vous n’avez pratiquement aucune chance d’arriver à destination. Nous savons tous que l’équipage d’un avion a besoin d’un plan de vol.


    Il en est de même pour nous. Il nous est impossible de prendre de bonnes décisions à long terme sans comprendre que nous sommes ici dans un dessein et sans être conscients que nous devons comprendre au moins certains des aspects du plan miséricordieux du grand Créateur.


    Le Seigneur nous a donné des instructions et des commandements pour nous aider à accomplir la destinée qu’il a prévue pour nous. Il est plus facile de comprendre les commandements lorsque nous connaissons le plan. Alma a enseigné ce principe lorsqu’il a dit: «C’est pourquoi Dieu leur donna des commandements, après leur avoir fait connaître le plan de rédemption, qu’ils ne devaient pas faire le mal, le châtiment en étant une seconde mort, qui était une mort éternelle quant à ce qui avait trait à la justice; car sur ceux-là le plan de rédemption ne pouvait avoir aucun pouvoir, car, selon la bonté suprême de Dieu, les œuvres de la justice ne pouvaient être détruites» (Alma 12:32).


    Un aspect très important du plan est le droit de choisir personnellement. Le Seigneur l’appelle le libre-arbitre. Nous pouvons choisir comme nous le voulons, mais nous ne pouvons pas éviter les conséquences de nos choix. Réfléchissez-y. Il nous est permis de faire nos choix dans cette vie, mais nous ne pouvons pas ensuite dire que le plan est injuste parce que nous devons accepter le résultat de nos choix.


    Le Seigneur Jésus-Christ est au centre de ce plan. Si vous le rejetez ou l’ignorez, le grand plan du bonheur ne peut pas opérer pour vous. Dans sa vie pré-mortelle, dans la condition mortelle et même dans les mondes éternels, le Seigneur a consacré sa vie à faire aboutir le plan du Père pour notre bien. Le prix que le Maître a dû payer a été énorme. Pensez à Gethsémané et à ses souffrances au Calvaire. Cela devrait nous aider à comprendre en partie l’immense importance du plan de rédemption.


    L’orgueil, la quête des choses vaines du monde, l’impudicité, l’incompréhension des rôles des sexes, la cupidité et le manque de respect pour la vie humaine ne sont que quelques-uns des obstacles que nous rencontrons ici-bas. Ils peuvent nous gêner ou nous empêcher d’atteindre notre destination. Le plan permet le repentir, mais il ne permet pas les comportements auto-destructeurs.


    «Car moi, le Seigneur, je ne puis considérer le péché avec la moindre indulgence;


    «Néanmoins, celui qui se repent et obéit aux commandements du Seigneur sera pardonné» (D&A 1:31-32).


    La compréhension du plan peut nous apporter beaucoup de réconfort lors des dures épreuves que nous endurons ici-bas. Elle renforce également notre foi. L’une des épreuves les plus difficiles est la séparation de nos êtres chers par la mort. Le plan est un grand réconfort si nous comprenons les paroles de l’Ecriture suivante:


    «Car comme la mort est passée sur tous les hommes, pour accomplir le plan miséricordieux du grand Créateur, il doit nécessairement y avoir un pouvoir de résurrection, et la résurrection doit nécessairement être donnée à l’homme en raison de la chute; et la chute s’est produite en raison de la transgression, et parce que l’homme est devenu déchu, il a été retranché de la présence du Seigneur» (2 Néphi 9:6).


    Nous sommes littéralement les fils et les filles de Dieu. Cette pensée devrait pénétrer toutes les fibres de notre être. La connaissance de cette seule vérité aura une grande influence sur les décisions que nous prendrons et qui nous apporteront soit beaucoup de joie soit d’amers regrets.


    Beaucoup de ceux qui élaborent les philosophies des hommes con­naissent mal ou ne connaissent pas du tout les desseins de Dieu. Malheureusement, souvent leurs concepts profanes ne sont pas à la hauteur des desseins éternels. Si une personne croit par exemple que l’homme est sur la terre par suite d’un accident de la nature, son jugement sera faussé. Ces philosophes modernes ne savent rien de la pré-existence, ni de la destinée éternelle de l’homme. Comment pourraient-ils donc élaborer des principes qui puissent résister à l’épreuve des siècles?


    Gordon B. Hinckley a annoncé la déclaration sur la famille en ces termes:


    «Avec tous les raisonnements spécieux qui sont présentés comme des vérités, avec toutes les tromperies à propos des principes, avec toutes les incitations à nous laisser gagner peu à peu par la souillure du monde, nous nous sentons poussés à lancer un avertissement. Ainsi, nous, la Première Présidence et le Conseil des douze apôtres, nous adressons à l’Eglise et au monde une proclamation réaffirmant les principes, la doctrine et les pratiques relatifs à la famille que les prophètes, voyants et révélateurs de notre Eglise ont énoncés à maintes reprises tout au long de son histoire» (Gordon B. Hinckley, «Restez forts contre les séductions du monde», L’Etoile, janvier 1996, p. 100).


    Certains se plaignent de ne plus avoir leur libre-arbitre lorsque les prophètes parlent avec clarté et fermeté. Nous sommes toujours libres de choisir. Cependant, nous devons accepter les conséquences de ces décisions. Les prophètes ne nous ôtent pas notre libre-arbitre. Ils se contentent de nous avertir des conséquences de nos choix. Il n’est peut-être pas plaisant d’entendre énoncer ces conséquences. Comme il est stupide d’accuser les prophètes parce qu’ils nous mettent en garde!


    Développez votre foi aux prophètes et à leurs exhortations. Demandez à recevoir par l’Esprit la confirmation qu’ils sont inspirés. Alors, lorsqu’ils parleront et que vous obéirez à leurs conseils, vous trouverez du réconfort, de la paix et même de la joie.


    Alma, prophète d’autrefois, se souciait énormément de ses semblables lorsqu’il a dit: «Oui, j’annoncerais à toute âme, comme avec la voix du tonnerre, le repentir et le plan de rédemption, afin qu’elle se repente et vienne à notre Dieu, afin qu’il n’y ait plus de tristesse sur toute la surface de la terre» (Alma 29:2).


    Lorsqu’on comprend le grand plan du Dieu éternel, la déclaration sur la famille apporte la paix et l’assurance. L’œuvre témoigne d’elle-même, car l’Esprit de Dieu y est présent.


    Le message de la déclaration réconfortera les parents qui se posent des questions au sujet de leur rôle dans la famille. Elle apportera de l’assurance aux enfants qui sont élevés par des parents qui les aiment et qui comprennent leur destinée divine. De plus, elle apportera un bonheur durable à la jeune femme qui m’a parlé, lorsqu’elle comprendra et remplira le rôle que notre Père céleste sage et aimant a prévu pour elle.


    Au nom de Jésus-Christ. Amen. 9