Un témoignage du Livre de Mormon
    Notes de bas de page
    Theme

    Un témoignage du Livre de Mormon

    En lisant le Livre de Mormon, concentrez-vous sur le personnage principal de l’ouvrage, du premier au dernier chapitre, sur le Seigneur Jésus-Christ. 


    Peu de temps après mon appel à servir en qualité d’apôtre, j’ai été convoqué au bureau du président de notre collège, Ezra Taft Benson. Il m’a fait part de son profond souci que les membres de l’Eglise n’appréciaient pas pleinement la valeur du Livre de Mormon. D’une voix émue, il m’a lu la section 84 des Doctrine et Alliances: 


    «Dans les temps passés, votre esprit a été enténébré à cause de l’incrédulité, et parce que vous avez traité à la légère les choses que vous avez reçues.


    «Vanité et incrédulité qui ont amené l’Eglise tout entière sous la condamnation1.»


    Le président Benson avait entièrement capté mon attention. Il a conclu ainsi son exhortation: 


    «Et ils resteront sous cette condamnation jusqu’à ce qu’ils se repentent, se souviennent de la nouvelle alliance, c’est-à-dire le Livre de Mormon2.» 


    Je n’oublierai jamais cette leçon. Depuis, le président Hunter, le président Hinckley et beaucoup d’autres dirigeants de l’Eglise ont continué de recommander le Livre de Mormon aux gens dans le monde entier. 


    J’ajoute mon témoignage du caractère divin de ce livre. Je l’ai lu de nombreuses fois. J’ai aussi lu beaucoup de choses qui ont été écrites à son sujet. Certains auteurs se sont concentrés sur ses récits, ses personnages ou les épisodes historiques qu’il rapporte. D’autres ont été intrigués par la structure de sa langue ou les descriptions des armes, de la géographie, de la faune, des techniques de construction ou des systèmes de poids et mesures. 


    Aussi intéressants que soient ces sujets, l’étude du Livre de Mormon est le plus bénéfique quand on se concentre sur son objectif premier, qui est de témoigner de Jésus-Christ. Tous les autres sujets sont, par comparaison, anecdotiques.


    En lisant le Livre de Mormon, concentrez-vous sur le personnage principal de l’ouvrage, du premier au dernier chapitre, sur le Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant3. Puis recherchez le second thème qui le sous-tend, à savoir que Dieu respectera ses alliances avec le reste de la maison d’Israël4. 


    Le Livre de Mormon constitue un élément essentiel de cette alliance5. Il s’agit d’annales sacrées qui comportent des écrits saints tirés des petites et des grandes plaques de Néphi, des plaques de Mormon, des plaques d’Ether, et des plaques d’airain qui contenaient les «cinq livres de Moïse… une histoire des juifs, … et… les prophéties des saints prophètes6».


    Quand il a abrégé ces annales, Mormon a mentionné qu’il ne pouvait pas écrire la centième partie des choses de son peuple7. Ainsi, les aspects historiques du livre revêtent-ils une importance secondaire. 


    La Bible compte 66 livres; le Livre de Mormon 15. Le premier livre de Néphi, écrit environ six siècles avant la naissance de Jésus, rapporte que le prophète Léhi8 a reçu une vision de l’arbre de vie9. Son fils Néphi a prié pour en connaître la signification. En réponse, il lui a été accordé une vision remarquable. Il a contemplé une vierge qui portait un enfant dans les bras. Il a vu le Rédempteur du monde, son ministère terrestre et sa crucifixion. Il a vu douze autres hommes qui suivraient le très Saint. Il a vu à l’avance l’opposition qui se manifesterait contre l’œuvre de Dieu et de ses apôtres10. 


    D’autres grands prophètes du Livre de Mormon, à leur manière et en leur temps, ont témoigné de la divinité du Seigneur Jésus-Christ. Il y a eu, entre autres, le frère de Jared11, Zénock, Néum et Zénos12. Des témoignages de Jésus-Christ, antérieurs à sa naissance à Béthléhem, ont également été rapportés par le roi Benjamin, Abinadi, Alma l’ancien, Alma le jeune, Amulek, les fils de Mosiah, le capitaine Moroni, les frères Néphi et Léhi et Samuel le Lamanite13. En une suite apparemment sans fin de proclamations prophétiques, témoignages de «tous les saints prophètes14» pendant «un grand nombre de milliers d’années avant sa venue15», le Livre de Mormon déclare solennellement que Jésus est le Christ, notre Sauveur et Rédempteur. 


    Auteurs

    La plupart des livres que contiennent les bibliothèques du monde ont été écrits pour les lecteurs de leur époque. Et ils ont généralement été écrits en vue d’engendrer un profit, des droits d’auteur produits par les ventes. 


    Il n’en est pas ainsi du Livre de Mormon. Il a été écrit autrefois pour notre époque. Il révèle la souveraineté de Jésus-Christ dans les récits de deux dispensations du passé16 dans le continent américain – préservés pour notre bénéfice à nous, qui vivons dans la dispensation de la plénitude des temps. Il est certain que leurs auteurs n’ont touché aucun droit. En fait, ils ont payé cher le droit de participer à cette œuvre. Qu’est-ce qui les motivait? Leur dévotion à Dieu! Les quatre auteurs principaux du livre, Néphi, Jacob, Mormon et Moroni17, ont tous été témoins oculaires du Seigneur, tout comme son traducteur martyr, Joseph Smith, le prophète.

    Contenu


    Leurs écrits se concentraient sur le Seigneur, sa mission et son ministère. Jacob, par exemple, a fait mainte fois référence à l’expiation et à la résurrection du Christ. Il a écrit: «Frères bien-aimés, réconciliez-vous avec [Dieu] par l’expiation du Christ, son Fils unique, et vous pourrez obtenir une résurrection, … et être présentés à Dieu comme les prémices du Christ... 


    «Et maintenant, … pourquoi ne pas parler de l’expiation du Christ et parvenir à une connaissance parfaite de lui», et à «la connaissance d’une résurrection et du monde à venir18?»


    Le conseil de Jacob est sans prix et d’une portée éternelle.


    Le Sauveur a déclaré que le Livre de Mormon contient la plénitude de son Evangile éternel19. Comment a-t-il défini l’Evangile? Le Seigneur ressuscité a enseigné:


    «Ceci est l’Evangile que je vous ai donné: que je suis venu au monde pour faire la volonté de mon Père, parce que mon Père m’a envoyé20.» 


    Il a ensuite élaboré cette définition d’une phrase: «Mon Père m’a envoyé pour que je sois élevé sur la croix; et qu’après avoir été élevé sur la croix, j’attire tous les hommes à moi21.» 


    Cette mission unique du Seigneur dans la condition mortelle - l’Evangile tel qu’il l’a défini, est ce que nous appelons l’Expiation. La plénitude de l’Evangile suppose donc une plus grande compréhension de l’Expiation22. Nous ne l’obtenons pas de la Bible seule. Le mot expiation (sous l’une ou l’autre de ses formes) n’est mentionné qu’une fois dans la version du roi Jacques du Nouveau Testament23. Dans le Livre de Mormon, il figure 35 fois!24 Le Livre de Mormon contient également plus de références à la résurrection que la Bible25. 


    Le Sauveur a dit du Livre de Mormon qu’il était sa «nouvelle alliance» avec la maison d’Israël26. Il est un signe tangible de l’alliance suprême du Christ avec le genre humain27. Les enseignements divins de ce livre, troisième testament, clarifient la doctrine et unissent l’Ancien et le Nouveau Testament. Depuis le débuts des temps, les alliances28, les testaments29 et les témoins30 scripturaires ont trait à l’expiation de Jésus-Christ, acte essentiel de toute l’histoire de l’humanité. 


    Le Livre de Mormon est le plus important texte religieux que Dieu ait révélé à l’homme «depuis que les écrits du Nouveau Testament ont été compilés il y a près de deux mille ans31.» Joseph Smith a déclaré que le Livre de Mormon était le plus correct de tous les livres de la terre, et la clé de voûte de notre religion32. C’est le seul livre dont le Seigneur lui-même ait attesté l’authenticité33. 


    L’événement culminant de ces annales sacrées est le ministère personnel du Seigneur ressuscité parmi les gens qui vivaient dans l’Amérique ancienne. Il leur a fait cette annonce révélatrice:


    «Voici, je suis Jésus-Christ, le Fils de Dieu. J’ai créé les cieux et la terre, et tout ce qui s’y trouve. J’étais avec le Père dès le commencement... 


    «… Les Ecritures concernant ma venue se sont accomplies… 


    «Je suis la lumière et la vie du monde… 


    «… Quiconque vient à moi, le cœur brisé et l’esprit contrit, je le baptiserai de feu et du Saint-Esprit... 


    «… Je suis venu au monde pour apporter la rédemption au monde, pour sauver le monde du péché.


    «… C’est pourquoi, quiconque se repent et vient à moi comme un petit enfant, je le recevrai, car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent.… J’ai donné ma vie et l’ai reprise; c’est pourquoi, repentez-vous, et venez à moi..., et soyez sauvés34.»


    Après cette introduction surnaturelle, le Maître a confirmé son identité en permettant aux gens de mettre les mains dans son côté et de toucher les marques des clous dans ses mains et dans ses pieds. Ils sauraient alors que le Dieu d’Israël lui-même était devant eux, lui qui avait été mis à mort pour les péchés du monde35.


    Il donna des instructions aux gens. Il leur dit de prier, de se repentir, de se faire baptiser, de prendre la Sainte-Cène, d’apprendre sa doctrine, de comprendre l’importance des ordonnances et des alliances sacrées, et de persévérer jusqu’à la fin36. 


    Le Livre de Mormon est un don de Dieu à tout le genre humain et il a «commandé à son peuple de persuader tous les hommes de se repentir37.» Il les invite tous «à venir à lui et à prendre part à sa bonté et il ne repousse aucun de ceux qui viennent à lui, noirs et blancs, esclaves et libres, hommes et femmes38».


    Traduction

    Cet appel à tous les hommes doit impliquer de nombreuses langues et des traducteurs compétents. La version du roi Jacques de la Bible, par exemple, a été produite par 50 érudits anglais qui ont accompli leur travail en sept ans, en traduisant au rythme d’une page par jour39. Aujourd’hui, les bons traducteurs travaillent bien quand ils arrivent, eux aussi, à traduire les Ecritures au rythme d’une page par jour.

    Joseph Smith, lui, a traduit le Livre de Mormon au rythme d’une dizaine de pages par jour, et a achevé la tâche en 85 jours environ40! (Beaucoup d’entre nous sont heureux s’ils peuvent lire le livre dans ce laps de temps.)


    Un tel rythme est encore plus remarquable compte tenu des circonstances dans lesquelles le prophète a travaillé. Pendant la même période, tout en subissant des distractions et une hostilité incessantes, Joseph Smith a déménagé d’Harmony, en Pennsylvanie, à Fayette, New York, à plus de 150 km de là41. Il a déposé une demande de copyright42. Il a reçu des révélations qui composent les sections 3 à 18 des Doctrine et Alliances43. Des êtres célestes ont rétabli la sainte prêtrise. Pourtant, il a achevé la traduction en moins de trois mois. 


    La Première Présidence a permis aux douze apôtres de voir des ex­traits du manuscrit original et du manuscrit de l’imprimeur du Livre de Mormon. Les mots me manquent pour exprimer la profonde émotion que nous avons éprouvée en examinant ces précieux documents et en constatant que les marques de corrections étaient extraordinairement rares.


    Témoignage personnel et bénédictions

    Quiconque étudie le Livre de Mormon en s’aidant de la prière peut, lui aussi, recevoir le témoignage de sa divinité44. De plus, ce livre peut aider à résoudre les problèmes personnels de manière très réelle. Voulez-vous vous débarrasser d’une mauvaise habitude? Voulez-vous améliorer vos relations familiales? Voulez-vous accroître votre spiritualité? Lisez le Livre de Mormon! Il vous rapprochera du Seigneur Jésus-Christ et de son pouvoir plein d’amour45. Lui qui a nourri la foule avec cinq pains et deux poissons46, lui qui a permis à l’aveugle de voir et au paralytique de marcher47, peut aussi vous bénir! Il a promis que ceux qui vivent selon les préceptes de ce livre «recevront une couronne de vie éternelle48». 


    Le Livre de Mormon est vrai! J’en témoigne au nom de Jésus-Christ. Amen. 9