Servir le Seigneur

    Notes de bas de page
    Theme

    Servir le Seigneur


    Nous ne pouvons pas choisir de servir Dieu et le monde en même temps.


    Vers la fin de sa vie, Josué a rassemblé les tribus d’Israël et leur a rappelé la miséricorde de Dieu et les bénédictions que l’Eternel leur avait accordées.


    En raison de la vie qu’elles menaient, Josué les a mises en garde en ces termes:


    «Maintenant, craignez l’Eternel, et servez-le avec intégrité et fidélité. Faites disparaître les dieux qu’ont servis vos pères, de l’autre côté du fleuve et en Egypte, et servez l’Eternel.


    «Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Eternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir … Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel1.»


    A notre époque, nous recevons la même exhortation des apôtres et des prophètes. Nous devons craindre le Seigneur, le servir, rejeter les choses du monde et choisir qui nous voulons servir.


    Craindre le Seigneur signifie être recueilli, l’aimer et garder ses commandements.


    Nous montrons que nous servons le Seigneur par notre manière de suivre les commandements que nous recevons de lui, par ce que nous accomplissons pour aider à établir le royaume de Dieu ici-bas et par notre comportement envers notre prochain.


    Rejeter les dieux païens veut dire que nous empêchons les pensées impures d’entrer dans notre esprit, que nous rejetons les sentiments de haine de notre cœur et que nous débarrassons notre vie de tout ce qui risque de nous empêcher d’avoir la compagnie constante du Saint-Esprit.


    Pour certains, rejeter les dieux de ce monde peut impliquer qu’ils se débarrassent d’une petite habitude. Pour d’autres, cela peut être d’abandonner les graves péchés qu’ils commettent. Pour d’autres encore, cela peut vouloir dire oublier de tristes événements de leur vie passée. Quelle que soit notre situation nous avons tous le pouvoir de changer notre vie, le pouvoir de transformer les mauvais sentiments que nous éprouvons. Le Seigneur Jésus-Christ nous donnera ce pouvoir et nous aidera. Tout ce qu’il nous demande, c’est d’avoir foi en lui, de suivre son exemple et d’obéir à ses commandements.


    Lorsque que nous aimons Dieu, servons sincèrement le Seigneur et abandonnons les choses de ce monde, nous devenons de vrais disciples du Christ.


    Souvent, comme cela est arrivé pour le peuple d’Israël, nous nous arrêtons, remplis de doute. Cela valait-il la peine de servir le Seigneur? Jésus a dit:


    «C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.


    «La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.


    «Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.


    «La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande2.»


    Le service du Christ n’est pas, en soi, un moyen d’échapper aux dures réalités de la vie.


    Comme le dit la Bible: «Tout arrive également à tous: même sort pour le juste et pour le méchant, pour celui qui est bon et pur et pour celui qui est impur3 … »


    La pluie, les inondations et les vents battent non seulement la maison qui a été construite sur le sable, mais aussi celle qui a été bâtie sur le roc.


    La personne qui sert le Seigneur ainsi que celle qui le dédaigne vivent dans un monde régi par les mêmes lois de la nature.


    Nombreuses sont les choses qui accablent le saint tout comme le pécheur: La maladie, la mort, les catastrophes, les accidents, etc.


    Ni la prospérité ni la pauvreté ne sont le signe qu’on mène une vie de chrétien.


    La souffrance physique n’est pas une preuve d’iniquité ni une punition du péché.


    Quelles sont donc les récompenses de celui qui sert le Seigneur?


    L’Evangile de Jésus-Christ ne promet pas que nous ne connaîtrons pas de tribulation. Mais il affermit notre esprit afin que nous puissions accepter l’adversité et y faire face lorsqu’elle arrive.


    La maison fondée sur le roc ne tombe pas lorsque les vents ou la pluie la battent avec force.


    Celui dont la vie est fondée sur l’Evangile de Jésus-Christ est capable:


    • D’affronter l’adversité avec espoir,


    • De résister aux offenses dans un esprit de pardon et


    • D’affronter la mort avec sérénité.


    La personne qui choisit de suivre le Seigneur et qui garde ses commandements:


    • Sait, dans ses faiblesses, d’où vient sa force,


    • Reste humble dans les moments où elle est forte,


    • Connaît ses richesses dans la pauvreté,


    • Dans la richesse, se rappelle ses frères avec tendresse.


    Celui qui peut vivre ainsi, sans crainte ni haine, mais avec amour, est heureux.


    Les fruits d’une vie au service du Seigneur sont surtout spirituels.


    Jésus a enseigné que chaque arbre porte des fruits selon son espèce: «Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits4.»


    Jésus a promis la vie éternelle à ses disciples: «Je vous le dis, en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause du royaume de Dieu, sa maison, ou sa femme, ou ses frères, ou ses parents, ou ses enfantsne reçoive beaucoup plus dans ce siècle-ci, et dans le siècle à venir, la vie éternelle5.»


    Dans cette vie, nous bâtissons notre demeure éternelle.


    L’édifions-nous sur le roc de l’Evangile de Jésus-Christ ou sur le sable qui repose sur les mensonges de ce monde?


    A chaque instant, nous devons choisir qui nous voulons servir, parce que nous avons été mis ici-bas pour être mis à l’épreuve6.


    Nous ne pouvons pas choisir de servir Dieu et le monde en même temps7.


    Si nous voulons suivre le Seigneur, nous devons garder ses commandements et suivre notre prophète et ses enseignements. «Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Eternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir … moi et ma maison, nous servirons l’Eternel8.»


    Je vous rends témoignage que je sais que ces principes sont vrais. C’est pour ma famille et moi une grande bénédiction de suivre les recommandations des apôtres et des prophètes et de choisir de servir le Seigneur. A notre époque, nous sommes guidés par un prophète de Dieu. Au nom de Jésus-Christ. Amen. 9