Leçon 5 : Lois et ordonnances
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« Leçon 5 : Lois et ordonnances », Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire, 2018, p. 86-94

« Leçon 5 », Prêchez mon Évangile, p. 86-94

Leçon 5

Lois et ordonnances

Lost lamb, The

© 1998 Del Parson. Reproduction interdite.

Préparez-vous à enseigner

Cette leçon se présente essentiellement comme la leçon 4. Vous devrez décider de la méthode à employer en fonction des besoins, des centres d’intérêt et de la situation des personnes que vous instruisez et de l’inspiration de l’Esprit. Réfléchissez et priez constamment pour trouver comment aider les autres à mettre l’Évangile en pratique. Soyez attentif aux questions et au niveau de compréhension des personnes que vous instruisez. Voici quelques idées :

  • Enseignez une ou plusieurs des lois et des ordonnances de cette leçon tout en révisant les leçons « Le message du Rétablissement », « Le plan du salut » et « L’Évangile de Jésus-Christ ». Par exemple, pendant que vous enseignez le message du Rétablissement, vous pourriez parler de la prêtrise et de l’œuvre missionnaire ; pendant que vous enseignez le plan du salut, vous pourriez parler du mariage éternel, du temple et de l’œuvre de l’histoire familiale, ainsi que de l’enseignement et de l’apprentissage dans l’Église. Lorsque vous enseignez l’Évangile de Jésus-Christ, vous pourriez parler du chemin étroit et resserré et du service dans l’Église.

  • Consacrez toute une leçon à enseigner deux ou trois des lois et des ordonnances.

  • Consacrez toute une leçon à enseigner une seule loi ou ordonnance.

En collaboration avec les membres, aidez les personnes que vous instruisez à accepter et à commencer à suivre ces lois et ces ordonnances. Aidez les gens à se rendre compte qu’en respectant les lois de Dieu, ils conserveront la rémission de leurs péchés et resteront sur le chemin de l’exaltation. Ils auront plus de paix et de joie. Ils trouveront des réponses aux questions de la vie et la sécurité dans l’assurance qu’ils appartiennent à la véritable Église de Jésus-Christ. Les lois et les ordonnances sont des directives qui nous permettent de mener une vie joyeuse, avec la foi en Jésus-Christ et l’espérance ferme de recevoir l’exaltation avec notre Père céleste.

S’informer sur les lois, les ordonnances et les engagements

En étudiant « Lois et ordonnances », il est bon de suivre le schéma ci-dessous.

  • Étudiez la section qui énonce la doctrine et rédigez un plan de leçon simple avec trois à cinq points principaux.

  • Enseignez à votre collègue une version de deux à trois minutes. Exercez-vous à lancer chaque invitation et à répondre aux préoccupations des personnes que vous instruisez.

  • Parlez des manières efficaces d’assurer le suivi de chaque engagement que les personnes que vous instruisez ont accepté.

La prêtrise et les auxiliaires

La prêtrise est le pouvoir et l’autorité donnés à l’homme d’agir au nom de Dieu pour le salut de ses enfants. Le pouvoir de la prêtrise nous bénit tous. Par la prêtrise, les femmes et les hommes reçoivent les ordonnances du salut ainsi que les bénédictions de la guérison, du réconfort et des conseils.

L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est dirigée par Jésus-Christ par l’intermédiaire d’apôtres et de prophètes. Ce sont des hommes justes qui sont appelés de Dieu et à qui la prêtrise est donnée. Autrefois, le Christ a ordonné ses apôtres et leur a donné la prêtrise. Cette autorité a été perdue quand les hommes ont rejeté l’Évangile et ont tué le Christ et les apôtres.

L’autorité de la prêtrise a été rétablie en 1829 quand Jean-Baptiste est apparu à Joseph Smith, le prophète, et à Oliver Cowdery. Il a posé les mains sur leur tête et leur a donné la Prêtrise d’Aaron (voir Doctrine et Alliances 13). Peu de temps après, Pierre, Jacques et Jean, qui avaient fait partie des douze premiers apôtres, ont imposé les mains à Joseph Smith et à Oliver Cowdery et leur ont conféré la Prêtrise de Melchisédek, qu’ils avaient reçue de Jésus-Christ (voir Doctrine et Alliances 27:12-13).

Un homme ne peut recevoir l’autorité de la prêtrise qu’en étant dûment ordonné par l’imposition des mains par quelqu’un qui a l’autorité. Un homme qui reçoit la prêtrise reçoit de merveilleuses possibilités. Il contracte l’alliance de remplir des devoirs sacrés, de servir les autres et de contribuer à l’édification de l’Église. Il doit avoir le désir de servir Dieu et doit être ordonné à ce pouvoir (voir Doctrine et Alliances 4:3 ; 63:57). La prêtrise est également nécessaire pour accomplir des ordonnances sacrées telles que le baptême et la confirmation. Quand l’autorité de la prêtrise est utilisée par quelqu’un qui est digne, le pouvoir de Dieu se manifeste. On ne peut se servir du pouvoir de la prêtrise que dans la justice, l’amour et la patience.

Comment cela s’applique-t-il aux femmes ? Dallin H. Oaks a enseigné que les femmes qui sont mises à part comme missionnaires, officiers ou instructrices dans l’Église « reçoi[ven]t de l’autorité de la prêtrise pour accomplir une fonction de la prêtrise » (« Les clés et l’autorité de la prêtrise », Le Liahona, mai 2014, p. 51).

La prêtrise vient de Dieu. Il y a deux prêtrises dans l’Église : la Prêtrise d’Aaron et la Prêtrise de Melchisédek. La Prêtrise d’Aaron administre des ordonnances telles que le baptême et la Sainte-Cène. À l’âge approprié, les hommes dignes reçoivent la Prêtrise d’Aaron peu après leur baptême et leur confirmation.

Par la suite, les hommes adultes qui sont dignes reçoivent la Prêtrise de Melchisédek, ou prêtrise supérieure. Grâce au pouvoir de cette prêtrise, les membres de l’Église reçoivent beaucoup de bénédictions spirituelles et temporelles. Les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek qui sont dignes peuvent conférer le don du Saint-Esprit, ordonner d’autres personnes à la prêtrise quand on le leur demande, oindre les malades d’huile consacrée et donner des bénédictions de guérison et de consolation. Les maris et pères dignes qui détiennent la Prêtrise de Melchisédek peuvent donner des bénédictions spéciales à leur conjoint, à leurs enfants et à d’autres membres de leur famille. Les frères de service pastoral prennent soin des personnes et des familles dans les foyers des membres de l’Église. Les sœurs de service pastoral prennent soin des autres femmes de l’Église. Les évêques et les présidents de pieu sont des juges dans l’Église. Ils ont l’autorité d’aider les saints qui ont péché à se repentir et à jouir de toutes les bénédictions de l’appartenance à l’Église. Ils ont des entretiens avec les gens pour s’assurer de leur dignité pour entrer dans le temple.

Dans un discours adressé à la Société de Secours, Joseph Fielding Smith a dit : « Bien que les sœurs n’aient pas reçu la prêtrise, qu’elle ne leur ait pas été conférée, cela ne signifie pas que le Seigneur ne leur a pas donné de l’autorité. […] [Un homme] peut recevoir de l’autorité, ou une sœur peut en recevoir, pour accomplir certaines responsabilités dans l’Église qui ont force de loi et sont absolument nécessaires pour notre salut, comme l’œuvre que nos sœurs accomplissent dans la maison du Seigneur. Elles reçoivent l’autorité de faire des choses grandes et merveilleuses, sacrées pour le Seigneur et qui lient tout autant que les bénédictions qui sont données par les hommes qui détiennent la prêtrise » (Joseph Fielding Smith, « Relief Society - An Aid to the Priesthood », Relief Society Magazine, janvier 1959, p. 4).

Les auxiliaires de l’Église sont organisées par l’autorité de la prêtrise pour aider à fortifier les membres. Les hommes et les femmes sont une grande source d’aide pour l’œuvre missionnaire, car ils contribuent à trouver, à instruire et à intégrer les nouveaux convertis. La Société de Secours, qui se compose des femmes de dix-huit ans et plus, rend service aux familles, aux personnes et à la collectivité. Les jeunes filles de onze à dix-huit ans sont membres de l’organisation des Jeunes Filles. Les garçons du même âge sont membres de l’organisation des Jeunes Gens. Tous les enfants de trois à onze ans font partie de l’organisation de la Primaire. Tous les membres de onze ans et plus sont inscrits dans les classes de l’École du Dimanche.

Étude des Écritures

Invitations à s’engager

  • Voulez-vous vous préparer à recevoir la Prêtrise d’Aaron ? (Pour les hommes dignes et éligibles d’âge approprié)

  • Voulez-vous vous préparer à recevoir la Prêtrise de Melchisédek ? (Pour les adultes de sexe masculin éligibles et dignes)

  • Voulez-vous participer activement dans les organisations auxiliaires qui vous concernent ?

L’œuvre missionnaire

Les membres qui font connaître l’Évangile ont de la joie et ont plus abondamment l’Esprit du Seigneur. En faisant connaître l’Évangile, nous nous rendons compte à quel point il est précieux et important pour nous et nous éprouvons un amour plus grand pour Dieu et pour les autres. Le Seigneur a commandé à ses disciples de prêcher l’Évangile dans le monde entier et de donner ainsi à tout le monde l’occasion de l’accepter ou de le rejeter. En se faisant baptiser, les gens font alliance de toujours être témoins de Dieu. Il leur est commandé de faire connaître l’Évangile aux personnes qui ne l’ont pas encore reçu. En vivant fidèlement l’Évangile, ils donnent l’exemple et montrent aux membres de leur famille et à leurs amis les grandes bénédictions que l’on a quand on vit l’Évangile. Ils doivent profiter des occasions qui se présentent pour répondre aux questions, donner de la documentation imprimée ou partager des contenus numériques et inviter les autres à en apprendre davantage sur le message de l’Évangile rétabli. Les membres doivent prier pour les personnes qui ne sont pas membres de l’Église. Ils doivent prier pour avoir des occasions de participer à l’œuvre missionnaire, pour servir les gens qui ne sont pas de notre religion et leur parler de nos croyances. Le Seigneur promet d’aider les membres à savoir ce qu’ils doivent dire et faire quand ils font connaître l’Évangile.

Étude des Écritures

Invitations à s’engager

  • Allez-vous vous préparer à inviter les personnes de votre entourage qui n’appartiennent pas à l’Église à rencontrer les missionnaires pour qu’on leur enseigne l’Évangile ?

  • Allez-vous prier pour les missionnaires et pour avoir des occasions de faire connaître l’Évangile ?

  • Voulez-vous vous préparer à faire une mission ?

Le mariage éternel

La cellule de base de l’Église est la famille. Au sein de la famille, les gens connaissent certaines des plus grandes joies et certains des plus grands chagrins de la vie. Le mariage entre un homme et une femme est ordonné de Dieu et est essentiel au plan éternel de Dieu pour le salut de ses enfants. Le moyen par lequel la vie ici-bas est créée est prévu par Dieu et sauvegardé par le mariage. Le plan divin du bonheur permet que les relations familiales perdurent au-delà de la tombe. Néanmoins le mariage ne peut être éternel que quand un détenteur de la prêtrise autorisé accomplit l’ordonnance dans un temple sacré et quand les conjoints qui ont été scellés ensemble respectent les alliances qu’ils ont contractées. Mari et femme doivent s’aimer l’un l’autre. En respectant les commandements et en pratiquant les principes de l’Évangile, ils doivent honorer leurs vœux de mariage dans la fidélité totale (voir « La famille : Déclaration au monde », Le Liahona, mai 2017, p. 145 ; voir aussi Doctrine et Alliances 42:22).

On a le plus de chances d’atteindre le bonheur en famille lorsque celle-ci est fondée sur les enseignements de Jésus-Christ et si les parents font de leurs enfants leur toute première priorité. « Par décret divin, le père doit présider sa famille dans l’amour et la droiture, et a la responsabilité de pourvoir aux besoins vitaux et à la protection de sa famille. La mère a pour première responsabilité d’élever ses enfants. Dans ces responsabilités sacrées, le père et la mère ont l’obligation de s’aider en qualité de partenaires égaux » (« La famille : Déclaration au monde »). Ensemble, les parents doivent enseigner à leurs enfants l’Évangile de Jésus-Christ et les aider à le pratiquer.

Satan lance une attaque concentrée contre la famille. Il y a des années, les dirigeants de l’Église ont mis à part un soir par semaine pour la soirée au foyer. Les parents doivent utiliser ce moment pour enseigner l’Évangile à leurs enfants, fortifier leurs relations avec eux et s’amuser ensemble. D’autres manières de fortifier la famille consistent à prier et à étudier quotidiennement ensemble les Écritures, à aller en famille à l’église, à faire l’œuvre de l’histoire familiale et à servir les autres. Le ciel est la continuation de la famille idéale. Par les ordonnances de la prêtrise et une vie juste, nous pouvons vivre éternellement en famille dans la présence de Dieu.

Étude des Écritures

Mariage

Famille

Instruire les enfants

Invitations à s’engager

  • Allez-vous tenir la soirée au foyer hebdomadaire, faire la prière et l’étude des Écritures en famille tous les jours et faire d’autres activités en famille ?

  • Vous préparerez-vous à aller au temple pour (1) recevoir votre dotation ? (2) vous marier pour le temps et l’éternité ou, si vous êtes mariés, pour être scellés pour l’éternité comme mari et femme ? et (3) avoir vos enfants scellés à vous ?

  • Assisterez-vous au culte en famille le jour du sabbat ?

  • Allez-vous servir les autres ?

Les temples et l’histoire familiale

Dieu a commandé à son peuple de construire des temples. Dans le temple, nous contractons des alliances sacrées et nous sommes dotés, c’est-à-dire que nous recevons du pouvoir et de la connaissance d’en haut. Ce pouvoir nous aide dans notre vie quotidienne et nous donne la capacité d’édifier le royaume de Dieu. Dans le temple, nous pouvons nous marier pour le temps et l’éternité, ce qui permet aux familles d’être ensemble dans la présence de Dieu. Après avoir été membres pendant un an au moins, les adultes dignes peuvent être éligibles pour obtenir de l’évêque une recommandation pour recevoir leur dotation. Après avoir reçu leur dotation, les couples mariés peuvent être scellés ou mariés pour l’éternité.

Le Sauveur aime tout le monde et désire le salut de tous. Pourtant des millions de personnes sont mortes sans avoir eu l’occasion d’entendre le message de l’Évangile rétabli de Jésus-Christ ou de recevoir les ordonnances salvatrices. Par sa grâce et sa miséricorde aimantes, le Seigneur rend le salut possible à tous les gens qui n’ont pas eu l’occasion de recevoir et de comprendre l’Évangile et d’y obéir pendant qu’ils étaient sur cette terre. L’Évangile est prêché dans le monde des esprits à ces personnes décédées. Sur la terre, les membres de l’Église accomplissent les ordonnances salvatrices en faveur de leurs ancêtres décédés et d’autres personnes. Les personnes décédées qui vivent dans le monde des esprits ont l’occasion d’accepter ou de rejeter l’Évangile et les ordonnances accomplies en leur faveur.

C’est pour cette raison que les membres de l’Église recherchent des renseignements sur leurs ancêtres. Ils peuvent ensuite ajouter les renseignements qu’ils trouvent à la base de données de l’Église sur FamilySearch.org. On peut le faire soi-même ou avec l’aide d’un consultant de l’œuvre du temple et de l’histoire familiale. La base de données de l’Église permet ensuite aux membres de l’Église de partager ou d’imprimer et emporter au temple les noms des parents décédés pour lesquels les ordonnances salvatrices doivent être accomplies dans les temples sacrés. C’est un aspect important de l’œuvre de l’histoire familiale. Les membres dignes d’âge approprié, y compris les nouveaux membres, peuvent recevoir de leur évêque une recommandation à usage limité pour participer au baptême et à la confirmation de leurs ancêtres décédés.

Œuvre de l’histoire familiale

En collaboration avec le dirigeant de mission de paroisse, présentez les personnes que vous instruisez et les nouveaux convertis à un autre membre de la paroisse qui connaît bien l’œuvre du temple et de l’histoire familiale (par exemple, un consultant du temple et de l’histoire familiale). Il peut aider ces personnes à trouver leur parenté décédée qui a besoin des ordonnances du temple. Quand c’est possible, allez avec les nouveaux membres au temple. Participez avec eux à l’accomplissement des ordonnances du temple.

Étude des Écritures

Invitations à s’engager

  • Voulez-vous vous préparer à recevoir les ordonnances du temple ? (Peu après le baptême et la confirmation, les membres dignes d’âge approprié peuvent recevoir une recommandation pour aller au temple faire des baptêmes pour les morts.)

  • Allez-vous participer à l’œuvre de l’histoire familiale et envoyer les noms de vos ancêtres décédés pour qu’ils reçoivent les ordonnances du temple ?

Le service

L’une des grandes bénédictions que l’on a quand on est membre de l’Église, c’est que l’on a l’occasion de servir. Lorsque nous servons les autres avec amour, nous servons Dieu. Quand nous nous faisons baptiser, nous faisons alliance de servir ainsi (voir Mosiah 18:8-10). Nous devons prendre conscience des besoins matériels et spirituels des autres. Nous donnons ensuite de notre temps, de nos talents et de nos moyens pour répondre à ces besoins. Nous suivons l’exemple du Sauveur qui est venu servir les autres. Nous devons faire ce que Jésus a fait et devenir comme lui.

Peu après le baptême, les nouveaux membres ont la bénédiction de recevoir des dirigeants de la prêtrise une responsabilité pour apporter leur aide dans l’Église. On désigne cette responsabilité par le terme « appel ». Tout ce qui se fait dans l’Église est bénévole. Personne n’est payé pour les services qu’il rend. Quand nous acceptons des appels, nous sommes soutenus publiquement dans une réunion de l’Église pour que les autres membres acceptent notre appel et apportent leur soutien. Nous sommes aussi mis à part par un dirigeant de la prêtrise et nous recevons des bénédictions spéciales pour nous aider à remplir nos appels. L’Église a besoin des talents et des capacités de tous les membres pour remplir une grande diversité d’appels. Tous les appels sont importants et contribuent à l’édification du royaume de Dieu. Nous devons accepter ces appels et travailler diligemment à apprendre et à nous acquitter de nos responsabilité. Ce faisant, nous progressons dans la foi, nous acquérons de nouveaux talents et une plus grande capacité de servir et nous recevons de nombreuses autres bénédictions.

Les sœurs et les détenteurs de la prêtrise peuvent se voir confier la tâche de prendre soin des autres. Dans le service pastoral, les membres décident, par la communication et l’inspiration, de la fréquence et du type de contact qu’ils auront avec les personnes sur lesquelles ils veillent. Les frères de service pastoral prennent soin des personnes et des familles dans les foyers. Les sœurs de service pastoral représentent la Société de Secours en prenant soin de chaque sœur adulte qui leur est attribuée.

On trouve certaines occasions de prendre soin de personnes dans le besoin en remplissant des appels dans l’Église. D’autres possibilités existent dans les foyers des membres, dans les quartiers et les collectivités, comme celles coordonnées par JustServe (là où c’est approuvé). Les membres peuvent aussi aider les pauvres et les nécessiteux de toutes les religions en soutenant les actions humanitaires de l’Église, en participant aux interventions en cas de catastrophe et au moyen d’actions individuelles pour rendre service aux personnes dans le besoin.

Étude des Écritures

Charité

Soin des pauvres

Nous devons servir

Invitations à s’engager

  • Accepterez-vous un appel ou une responsabilité si on vous le propose (notamment la responsabilité d’être un frère ou une sœur de service pastoral) ?

  • Allez-vous apporter votre soutien aux autres dans leurs appels ?

Enseigner et apprendre dans l’Église

L’Église est organisée pour mener les membres à la perfection et leur faire du bien. Elle nous donne des occasions de nous enseigner l’Évangile les uns aux autres, de nous fréquenter, de nous servir les uns les autres et de nous apporter mutuellement notre soutien dans notre recherche du salut. Dans la famille et par le biais de l’Église, la doctrine de l’Évangile est enseignée à chaque membre. Quand les membres sont appelés à des tâches d’enseignement, on leur fournit de la documentation et de l’aide pour qu’ils réussissent.

Étude des Écritures

Invitation à s’engager

  • Allez-vous aller à l’église ?

Persévérer jusqu’à la fin

En continuant à pratiquer l’Évangile, nous nous rapprochons de notre Père céleste. Nous profitons davantage de l’expiation du Sauveur et nous l’apprécions plus. Nos liens familiaux se resserrent. Nous ressentons davantage l’amour, la joie et la paix que l’on éprouve en suivant le Sauveur et en appliquant son expiation. Notre cœur change et nous trouvons de la sécurité à vivre conformément à l’Évangile rétabli.

En continuant à faire preuve de foi au Christ, à nous repentir et à renouveler nos alliances, nous jouissons de la direction constante du Saint-Esprit. Si nous continuons jusqu’à la fin de notre vie à être fidèles à nos alliances, nous recevrons l’exaltation.

Russell M. Nelson a enseigné : « Restez sur le chemin des alliances. […] Votre engagement à suivre le Seigneur et à contracter des alliances avec lui et à les respecter ouvrira la porte à tous les privilèges spirituels et à toutes les bénédictions accessibles aux hommes, aux femmes et aux enfants, où qu’ils soient. […] Le but final que chacun de nous s’efforce d’atteindre est d’être doté de pouvoir dans la maison du Seigneur et scellé en tant que famille, fidèle aux alliances contractées dans le temple qui nous rendent éligibles pour le plus grand de tous les dons de Dieu, celui de la vie éternelle. » (Retransmission en direct depuis l’annexe du temple de Salt Lake City, 16 janvier 2018).

Certains membres ne persévèrent pas ou ne restent pas tout à fait pratiquants. Cependant, persévérer jusqu’à la fin est une responsabilité personnelle. Nous travaillons à notre propre salut (voir Philippiens 2:12) et nous servons et aimons les membres de l’Église dont la foi a faibli parce qu’ils sont devenus non pratiquants.

Étude des Écritures

Invitation à s’engager

  • Allez-vous continuer à vivre conformément à l’Évangile en respectant toute votre vie les alliances du baptême ?