7 : Comment puis-je mieux apprendre la langue de ma mission ?
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« 7 : Comment puis-je mieux apprendre la langue de ma mission ? » Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire, 2018, p. 139-148

« 7 Apprendre la langue », Prêchez mon Évangile, p. 139-148

7

Comment puis-je mieux apprendre la langue de ma mission ?

Flags

Photo : GettyImages.com. Reproduction interdite.

Réfléchissez à ceci

  • Pourquoi dois-je continuellement améliorer ma connaissance de la langue ?

  • Comment puis-je améliorer ma capacité de parler et d’enseigner dans la langue de ma mission ?

  • Comment puis-je obtenir le don des langues ?

Préparez-vous spirituellement

Le Seigneur a dit : « Chaque homme entendra la plénitude de l’Évangile dans sa propre langue et dans son propre langage, par l’intermédiaire de ceux qui sont ordonnés à ce pouvoir » (Doctrine et Alliances 90:11). Renforcez votre témoignage personnel pour donner à vos paroles un pouvoir de conversion. Étudiez d’abord la doctrine et les leçons dans votre langue maternelle. La compréhension que vous en aurez renforcera votre témoignage et votre capacité d’enseigner et de témoigner de manière convaincante. Vous pouvez ensuite apprendre à exprimer le message du Rétablissement, sous la direction de l’Esprit, dans la langue de votre mission.

Vous trouverez ci-dessous des manières de fortifier votre foi que le Seigneur vous aidera à enseigner et à témoigner dans la langue de votre mission :

  • Soyez conscient que vous avez été appelé de Dieu par un prophète.

  • Vivez de manière à être digne de la compagnie du Saint-Esprit.

  • Obéissez aux commandements et aux règles missionnaires.

  • Priez sincèrement pour avoir l’aide divine.

  • Recherchez les dons de l’Esprit, notamment le don des langues et le don d’interprétation des langues.

  • Étudiez, pratiquez et utilisez chaque jour la langue de la mission.

Soyez dévoué et diligent

Pour apprendre à enseigner efficacement dans la langue de votre mission, vous devez faire des efforts diligents et bénéficier des dons de l’Esprit. Ne soyez pas surpris si la tâche paraît difficile au début. Il faut du temps pour apprendre une langue. Soyez patient avec vous-même. Écoutez attentivement, parlez souvent la langue, enrichissez votre vocabulaire et pratiquez la grammaire et la prononciation chaque jour. Demandez l’aide de votre collègue, des membres, des personnes que vous instruisez et d’autres missionnaires.

Ne cessez pas d’améliorer votre aptitude à parler la langue dès que les gens commencent à vous comprendre. Plus votre capacité de parler la langue grandira, plus les gens écouteront ce que vous dites plutôt que la façon dont vous le dites. Vous serez moins préoccupé par la façon de communiquer ce que vous éprouvez. Vous serez davantage capable de répondre aux besoins des personnes que vous instruisez et à l’inspiration de l’Esprit.

Efforcez-vous de maîtriser la langue pendant toute la durée de votre mission et après votre retour. Le Seigneur a beaucoup investi en vous et il peut avoir besoin de vos aptitudes linguistiques plus tard dans votre vie. Jeffrey R. Holland a expliqué : « Nous espérons que tous les missionnaires qui apprennent une nouvelle langue pour leur mission la maîtriseront de toutes les manières possibles. […] Ce faisant, vous verrez vos capacités [d’enseigner] et de témoigner s’améliorer. Vous serez mieux reçus par [les personnes que vous instruisez] et vous leur ferez une impression spirituelle plus forte. […] Ne vous contentez pas de ce que nous appelons le vocabulaire missionnaire. Faites l’effort de mieux apprendre la langue et vous aurez davantage accès au cœur des gens » (diffusion missionnaire par satellite, août 1998).

Vous n’êtes pas seul pour apprendre la langue de votre mission. Quand le Seigneur donne un commandement, il donne aussi le moyen de l’accomplir (voir 1 Néphi 3:7). Demandez-lui son aide. Soyez zélé dans votre étude. Avec le temps, vous acquerrez la capacité d’utiliser la langue nécessaire pour atteindre votre objectif de missionnaire.

Apprenez l’anglais

Si vous ne parlez pas l’anglais, vous devez l’étudier pendant que vous êtes en mission. Cela sera un avantage pendant votre mission et pendant toute votre vie. Apprendre l’anglais vous permettra de contribuer d’autres manières encore à l’édification du royaume du Seigneur et sera une bénédiction pour vous et pour votre famille. De nombreux conseils de ce chapitre vous aideront. Concentrez-vous particulièrement sur ce qui suit :

  • Fixez-vous pour but de parler l’anglais avec votre collègue. Si votre collègue connaît déjà l’anglais et essaye d’apprendre votre langue, vous pourriez parler anglais à l’appartement et la langue de la mission lorsque vous sortez.

  • Avec votre collègue, lisez le Livre de Mormon en anglais. Vous pourriez également alterner : Vous lisez un verset en anglais puis votre collègue lit un verset dans la langue de la mission. Corrigez mutuellement votre prononciation et votre intonation.

  • Demandez à votre président de mission de vous indiquer une grammaire anglaise simple si vous n’en avez pas déjà une.

Principes de l’apprentissage d’une langue

Cette section énonce les principes qui peuvent vous aider à étudier et à apprendre la langue avec plus d’efficacité.

  • Assumez la responsabilité. Fixez-vous ou adaptez régulièrement vos buts d’apprentissage de la langue et votre plan d’étude. Efforcez-vous d’utiliser la langue à chaque occasion.

  • Rendez votre étude intéressante. Posez-vous la question : « Pourquoi est-ce que j’étudie ceci ? » Comment cela va-t-il m’aider à mieux communiquer ? Rattachez ce que vous étudiez à des situations de la vie réelle et aux activités quotidiennes. Étudiez les aspects de la langue qui vous aideront à dire ce que vous voulez dire. Par exemple, s’il y a une histoire dans les Écritures que vous aimeriez inclure dans votre enseignement, apprenez le vocabulaire et la grammaire nécessaires pour la raconter.

  • Cherchez à communiquer. Cherchez à trouver le bon équilibre entre l’étude de la grammaire et de la structure de la langue et l’apprentissage par vos activités quotidiennes. Rien ne vaut les conversations avec des gens dont la langue maternelle est celle que vous apprenez.

  • Apprenez à fond les nouvelles notions. Vous serez en mesure de vous rappeler et d’utiliser efficacement les principes de la langue si vous révisez régulièrement ce que vous avez étudié et si vous le pratiquez de nouveau dans de nouvelles situations.

Élaborez un plan d’étude de la langue

Un plan d’étude de la langue aide les missionnaires, nouveaux ou expérimentés, à se concentrer sur ce qu’ils peuvent faire chaque jour pour améliorer leur capacité de parler la langue de la mission. Votre plan doit comporter ce que vous allez faire pendant votre temps d’étude de la langue et ce que vous allez faire tout au long de la journée.

Si nécessaire, utilisez une partie de votre temps d’étude de la langue pour élaborer ou adapter votre plan d’étude. Apprenez ensuite chaque matin, pendant votre temps d’étude de la langue, les termes nécessaires pour les activités de la journée. Les directives suivantes vous aideront à élaborer votre plan d’étude de la langue :

  1. Fixez-vous des buts. Des buts hebdomadaires et quotidiens vous aideront à apprendre la langue de votre mission. Concentrez vos buts sur l’amélioration de votre capacité de communiquer et d’enseigner lors des activités prévues, comme les rendez-vous d’enseignement, la recherche de nouvelles personnes à instruire et les réunions de conseil de paroisse. Examinez les progrès que vous faites dans la poursuite de vos buts d’apprentissage de la langue. Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour communiquer avec plus de clarté et de force lors des activités prévues.

  2. Choisissez les outils que vous allez utiliser. Examinez les outils linguistiques ci-dessous et décidez de ceux que vous pouvez utiliser pour atteindre vos buts :

    Mission Preparation and Call
    • Les ouvrages canoniques dans la langue de votre mission.

    • Les leçons dans la langue de votre mission.

    • Un dictionnaire de poche.

    • Une petite grammaire.

    • La documentation d’étude des langues du centre de formation des missionnaires.

    • Des fiches.

    • Un carnet.

    • Les applications approuvées pour l’apprentissage des langues.

    • D’autres documents produits par l’Église dans la langue de votre mission.

  3. Apprenez par cœur le vocabulaire et les expressions. Déterminez le vocabulaire et les expressions qui vous aideront à atteindre vos buts. Votre plan d’étude de la langue pourrait comprendre les idées suivantes :

    • Relevez, dans les leçons, les brochures, les Écritures et les autres publications de l’Église, le vocabulaire et les expressions que vous pouvez utiliser dans votre enseignement.

    • Notez dans un carnet les mots ou les expressions que vous ne connaissez pas. Ayez sur vous un petit dictionnaire et cherchez ces mots.

    • Ayez sur vous des fiches que vous pouvez étudier pendant toute la journée. Écrivez d’un côté un mot ou une expression et de l’autre côté la définition. Mettez de côté les mots que vous apprenez. Travaillez sur les mots restants jusqu’à ce que vous les connaissiez tous.

    • Utilisez les nouveaux mots et les nouvelles expressions dans des phrases pendant votre étude personnelle, dans votre enseignement et pendant toute la journée.

    • Exercez-vous à prononcer les nouveaux mots et les nouvelles expressions en les lisant à haute voix.

    • Apprenez par cœur les passages-clés des Écritures dans la langue de la mission.

    • Apprenez par cœur les phrases simples des leçons ou de la documentation approuvée qui contiennent les principes-clés de l’Évangile. Trouvez d’autres manières d’exprimer ces idées.

  4. Apprenez la grammaire. À l’aide de vos outils, déterminez les principes de grammaire qui vous aideront à atteindre vos buts. Si nécessaire, demandez à votre collègue, à un missionnaire expérimenté ou à un membre de vous aider. Vous pouvez vous servir des idées suivantes :

    • Utilisez la grammaire que vous avez reçue au centre de formation des missionnaires ou un manuel approuvé par votre président de mission pour vous aider à comprendre la grammaire et les structures de phrases employées dans la leçon, la documentation approuvée et les Écritures.

    • Préparez les phrases que vous utiliserez dans vos activités prévues, qui appliquent ces principes de grammaire. Entraînez-vous à dire et à écrire les phrases.

    • Faites attention à l’ordre des mots dans la langue et à leur fonction.

    • Cherchez des occasions de pratiquer et d’appliquer les points de grammaire que vous étudiez quotidiennement.

  5. Écoutez activement. Voyez comment intégrer ce qui suit :

    • Écoutez attentivement les personnes dont la langue maternelle est celle que vous apprenez. Imitez ce que vous entendez.

    • Quand vous entendez quelque chose que vous ne comprenez pas, écrivez-le et cherchez-en la signification. Entraînez-vous à l’emploi du vocabulaire ou de la syntaxe.

    • En écoutant, relevez le vocabulaire et les structures que vous avez récemment appris.

    • Quand vous entendez une expression utilisée d’une manière différente de celle que vous employez, notez-la et exercez-vous à l’utiliser. Toutefois, étant serviteur du Seigneur, servez-vous toujours de termes convenables, pas d’argot.

    • Faites la liste des choses que les gens pourraient vous dire au cours des activités prévues. Cherchez les mots et les expressions qui ont trait à ces réactions. Prévoyez la façon dont vous pourriez répondre et exercez-vous.

  6. Améliorez votre capacité de lire et d’écrire. Lisez le Livre de Mormon dans la langue de votre mission pour apprendre le vocabulaire et les expressions et pour pratiquer la grammaire, la prononciation et le débit. L’utilisation des Écritures dans votre étude de la langue est quelque chose de très efficace. Vous pourriez aussi utiliser les idées suivantes :

    • Apprenez à lire et à écrire l’alphabet, l’écriture ou les caractères de votre langue. Pour les systèmes d’écriture basés sur des caractères, concentrez-vous sur les techniques de lecture, comme la lecture des Écritures, qui vous aideront lorsque vous enseignez.

    • Lisez à haute voix le Livre de Mormon, les autres Écritures ou les magazines de l’Église dans la langue de votre mission. Faites attention aux mots, aux expressions et à la grammaire que vous ne connaissez pas. Si vous ne comprenez pas un mot, essayez d’en comprendre la signification d’après le contexte du passage avant de le chercher dans un dictionnaire. Ajoutez le mot sur vos fiches. Si nécessaire, utilisez côte à côte vos Écritures dans votre langue maternelle et dans la langue de la mission.

    • Demandez à quelqu’un de vous aider pour la prononciation, l’intonation et les pauses pendant votre lecture.

    • Exercez-vous à écrire dans la langue de votre mission, par exemple des notes et des rappels personnels, des lettres, des mots de remerciement et des mots d’encouragement. Écrivez votre témoignage dans les exemplaires du Livre de Mormon que vous distribuez.

  7. Demandez à d’autres de vous aider. Vous pourriez utiliser les idées suivantes :

    Motherhood
    • Si la langue maternelle de votre collègue est celle que vous apprenez, profitez-en pour lui poser souvent des questions et lui demander de vous corriger.

    • Demandez à votre collègue et aux personnes dont c’est la langue maternelle de vous corriger et de vous proposer des manières de vous améliorer. S’ils utilisent un mot que vous ne comprenez pas, demandez-leur sa définition. Les enfants et les grands-parents sont souvent disposés à aider.

    • Demandez aux personnes que vous instruisez de vous aider. Expliquez : « J’apprends votre langue. S’il vous plaît, aidez-moi. Si j’ai du mal à trouver un mot, aidez-moi à le trouver. »

    • N’hésitez pas à demander une aide précise : « Comment dit-on … ? » « Comment prononcez-vous … ? » « Que veut dire __________ ? » « Pourriez-vous répéter, s’il vous plaît ? » Notez les réponses et étudiez-les.

    • Demandez aux membres de vous faire réciter vos fiches ou vos listes de vocabulaire et de vous aider à lire les Écritures à haute voix.

  8. Évaluez et revoyez votre plan d’étude. Revoyez votre plan d’étude chaque semaine pour évaluer son efficacité. Demandez à votre collègue et aux dirigeants de la mission de vous suggérer les domaines où vous pouvez vous améliorer.

Profitez de chaque occasion pour utiliser la langue de votre mission. Parlez le plus possible la langue avec votre collègue au cours de la journée. Priez en privé et en public dans la langue pour apprendre les termes propres à la prière et pour apprendre à exprimer ce que vous ressentez.

N’ayez pas peur de commettre des erreurs. Tous les gens qui apprennent une langue font des erreurs. Les gens comprendront et apprécieront les efforts que vous faites pour apprendre leur langue. Apprenez par cœur les expressions et les passages d’Écritures : cela vous aidera à éviter les erreurs, mais vous ne devez pas utiliser de longues séquences apprises par cœur ou préparées dans le but d’éviter les erreurs.

Activité : Étude personnelle

À l’aide des directives ci-dessus, élaborez un plan d’étude. Revoyez votre plan avec votre collègue ou un dirigeant de mission.

Apprenez avec vos collègues

Aidez vos collègues à avoir de la réussite et à acquérir le plus rapidement possible de l’assurance dans l’apprentissage de la langue. Félicitez sincèrement et souvent vos collègues et les autres missionnaires pour les progrès qu’ils font. Veillez à ne rien dire et à ne rien faire qui pourrait diminuer leur assurance, mais ne les protégez pas au point qu’ils n’apprennent pas. Ne refusez pas votre aide lorsque c’est nécessaire. Donnez-leur beaucoup d’occasions d’enseigner et de témoigner efficacement. Vous pouvez utiliser les idées suivantes pour apprendre avec vos collègues :

  • Enseignez-vous mutuellement la grammaire et le vocabulaire que vous avez appris.

  • Exercez-vous à enseigner dans la langue de la mission. Tout d’abord, les nouveaux missionnaires pourraient enseigner de manière très simple, rendre un témoignage simple et réciter des passages d’Écritures appris par cœur. À mesure que leur assurance et leurs capacités augmenteront, ils pourront participer plus complètement à l’instruction des gens.

  • Exercez-vous à utiliser la langue pour communiquer dans des situations missionnaires ordinaires.

  • Faites-vous l’un à l’autre, avec gentillesse, des observations simples et pratiques. Il est également important que vous puissiez recevoir un commentaire sans vous vexer.

Notez comment un missionnaire expérimenté a aidé son collègue dans le récit véridique suivant.

Je venais d’arriver dans mon deuxième secteur quand mon collègue m’a dit que c’était mon tour de faire la pensée spirituelle lors d’un rendez-vous pour un repas. J’étais terrifié. Mon premier collègue s’était toujours occupé très volontiers de l’enseignement et j’avais l’habitude de faire ma petite partie de la leçon et ensuite d’écouter pendant qu’il expliquait et qu’il répondait aux questions.

J’ai essayé de convaincre mon collègue de faire la pensée spirituelle, mais il a insisté pour que j’accepte cette tâche. Je me suis entraîné avec son aide.

Quand le moment est arrivé, j’ai ouvert les Écritures et j’ai lu des passages de 3 Néphi 5 et 7. C’était difficile, mais j’ai réussi à expliquer pourquoi j’avais le sentiment que les passages que j’avais choisis étaient importants et je me suis senti soulagé lorsque j’ai eu terminé. Quand on a posé une question, j’ai regardé mon collègue pour qu’il réponde, mais il n’a pas ouvert la bouche. C’est à ce moment-là que je me suis étonné moi-même en trouvant une réponse dans un français compréhensible. J’étais encore plus étonné que le membre n’ait pas eu l’air de se rendre compte que je doutais de mes capacités de communiquer. J’ai acquis de l’assurance et je me suis rendu compte que mon français était meilleur que je ne le pensais.

Les semaines ont passé et mon collègue a continué à me laisser enseigner même quand je ne pensais pas pouvoir le faire, même quand il se demandait probablement si j’y arriverais. Et parce qu’il m’encourageait à parler, à écouter et à enseigner, mon aptitude à parler la langue a commencé à progresser plus rapidement et j’ai eu le sentiment que j’étais devenu un instrument de notre Père céleste plutôt que simplement le collègue silencieux d’un autre missionnaire.

Activité : étude personnelle ou en équipe

  • Si votre collègue est un nouveau missionnaire, comment pouvez-vous mieux l’aider à apprendre la langue ?

  • Si vous êtes un nouveau missionnaire, quel genre d’aide pourriez-vous demander à votre collègue plus expérimenté ?

Apprendre la culture et la langue

La culture et la langue sont étroitement liées. Vous devez comprendre la culture parce que cela explique pourquoi on utilise la langue comme on le fait. Efforcez-vous de comprendre la culture des gens pour pouvoir communiquer les aspects uniques du message du Rétablissement d’une manière qui sera claire pour eux.

L’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour obtenir la confiance et l’amour des gens, c’est de vous adapter de manière appropriée à leur culture. Beaucoup d’excellents missionnaires l’ont fait (voir 1 Corinthiens 9:20-23). Efforcez-vous de faire en sorte que les gens se sentent à l’aise avec vous et avec votre façon de vous exprimer.

Activité : étude personnelle ou en équipe

  • Imaginez que vous faites une mission en Asie. Vous vous préparez à enseigner à quelqu’un la résurrection et vous savez que les bouddhistes croient en la réincarnation. Comment allez-vous enseigner la résurrection de manière que la personne comprenne que ce point de doctrine est tout à fait différent de la réincarnation ? Quels sont les mots et les expressions que vous devez apprendre pour cela ?

  • Réfléchissez à la culture et à la religion des gens que vous instruisez. Découvrez un aspect de leur culture qui pourrait les amener à mal comprendre des points de doctrine de l’Évangile. Cherchez le moyen d’enseigner clairement ces points de doctrine.

Le don des langues

Les dons de l’Esprit sont une réalité. Le don des langues et le don d’interprétation des langues peuvent vous aider autant que toute autre chose, si ce n’est plus, à parler et à comprendre la langue des gens de votre mission.

Le don des langues et le don d’interprétation des langues se manifestent de nombreuses manières, notamment par le fait de parler et de comprendre une langue inconnue par le pouvoir de l’Esprit. Cela comprend aussi le fait de parler et de comprendre une langue connue avec ou sans l’aide de l’étude.

Aujourd’hui, le don des langues et le don d’interprétation des langues se manifestent le plus souvent chez les missionnaires qui apprennent et étudient, avec l’aide de l’Esprit, pour parler et comprendre la langue de leur mission. De plus, le Saint-Esprit peut manifester la vérité de votre témoignage, bien qu’il puisse y avoir une barrière linguistique entre vous et les personnes que vous instruisez. De même, le Saint-Esprit peut vous rappeler des mots et des expressions et vous aider à comprendre les sentiments profonds que les gens expriment quand vous les instruisez dans la langue de votre mission.

Pour l’essentiel, vous n’obtiendrez pas ces dons sans effort ; vous devez les rechercher activement. La recherche du don des langues consiste, entre autres, à travailler, à faire des efforts et à faire tout ce que vous pouvez pour apprendre la langue. Soyez patient tandis que vous étudiez et pratiquez la langue en vous aidant de la prière. Ayez l’assurance que l’Esprit vous aidera si vous vivez comme vous le devez et faites de votre mieux. Ayez la foi que vous pouvez avoir le don des langues dans son sens véritable et le plus complet.

Quand vous avez le sentiment que vous avez du mal à vous exprimer aussi clairement que vous le voudriez, souvenez-vous que l’Esprit est capable de parler au cœur de tous les enfants de Dieu. Thomas S. Monson a enseigné : « Il est […] un langage que chaque missionnaire comprend : celui de l’Esprit. On ne l’apprend pas dans des livres écrits par des érudits, ni en lisant et en apprenant par cœur. La langue de l’Esprit est donnée à qui cherche de tout son cœur à connaître Dieu et à respecter ses commandements. Quand on connaît bien cette langue, on peut renverser des barrières, surmonter les obstacles et toucher le cœur humain » (voir « L’Esprit vivifie », L’Étoile, juin 1997, p. 2).

N’oubliez pas ceci

  • Étudiez d’abord dans votre langue maternelle les points de doctrine et les leçons que vous enseignez.

  • Apprenez à exprimer dans la langue de la mission ces points de doctrine et ce que vous ressentez à leur sujet.

  • Élaborez un plan d’étude de la langue et essayez régulièrement des idées nouvelles dans vos efforts pour vous améliorer dans la langue de votre mission.

  • Demandez à l’Esprit de vous guider pour vous aider à comprendre les gens de votre mission et à communiquer avec eux.

Idées pour l’étude et l’application

Étude personnelle

  • Examinez les suggestions faites dans ce chapitre. Trouvez-en une que vous n’avez pas encore essayée et fixez-vous pour but de l’essayer pendant les prochains jours.

  • Lors de votre prochain conseil de district, demandez à un missionnaire expérimenté qui parle bien la langue ce qu’il a fait pour l’apprendre.

  • Lisez et commentez la déclaration suivante de Richard G. Scott : « Si des traditions ou des coutumes […] nationales sont contraires aux enseignements de Dieu, abandonnez-les. Si des traditions et des coutumes sont en harmonie avec ses enseignements, elles doivent être chéries » (« Enlever les obstacles au bonheur », L’Étoile, juillet 1998, p. 100). Réfléchissez aux différences qui existent entre la culture de la région où vous travaillez et la vôtre. Faites la liste des différences. Barrez ensuite celles qui sont contraires aux enseignements de l’Évangile. Réfléchissez à chacune de celles qui restent et à la façon dont vous pouvez faire vôtres ces coutumes.

  • Élaborez un plan d’étude pour vous préparer à faire l’une des choses suivantes dans la langue de votre mission :

    • Raconter l’histoire de Joseph Smith.

    • Résumer 3 Néphi 11.

    • Résumer Alma 32.

    • Raconter l’histoire de Néphi et des plaques d’airain (voir 1 Néphi 3-5).

    • Expliquer les dispensations.

    • Raconter une expérience personnelle.

  • Faites des fiches pour les mots que vous ne connaissez pas dans une des leçons. Ayez-les sur vous jusqu’à ce que vous les ayez toutes apprises.

Étude en équipe

  • Exercez-vous à vous enseigner mutuellement les leçons missionnaires dans la langue de votre mission.

  • Demandez à votre collègue d’écouter votre prononciation et de vous aider à vous améliorer.

  • Choisissez, dans les Écritures, des histoires ou des passages que vous aimeriez utiliser dans votre enseignement. Exercez-vous à les résumer en vos propres termes.

  • Revoyez les idées de ce chapitre. Discutez des suggestions que vous pourriez utiliser dans l’étude en équipe pendant la semaine qui va suivre.

  • Si vous formez un nouveau missionnaire, prenez note des situations où on ne le comprend pas. Faites une liste de mots, d’expressions et de points de grammaire qui pourraient aider votre collègue. Expliquez comment utiliser ce qui se trouve dans la liste et pratiquez-le au cours des prochaines activités planifiées.

Conseil de district, conférences de zone, et conseil des dirigeants de la mission

  • Invitez à la réunion des personnes dont la langue maternelle est la langue de votre mission. Prenez des dispositions pour que les missionnaires les instruisent en petits groupes. Demandez aux personnes locales de prendre des notes et de faire des observations sur la façon dont les missionnaires s’expriment.

  • Demandez à l’avance à un ou deux missionnaires de parler des succès qu’ils ont eus dans l’étude de la langue. Demandez-leur de faire part de leurs idées.

  • Chargez un missionnaire expérimenté d’expliquer brièvement un aspect de la langue qui présente habituellement des difficultés aux missionnaires. Donnez des exemples de bon usage et demandez aux missionnaires de s’y exercer.

  • Demandez à des missionnaires qui appartiennent à la culture de la mission de faire des suggestions utiles.

Président de mission, son épouse et ses conseillers

  • Ayez périodiquement un entretien ou une conversation avec les missionnaires dans la langue qu’ils apprennent.

  • Demandez aux dirigeants locaux de la prêtrise des idées sur la façon dont les missionnaires peuvent améliorer leur expression.

  • Trouvez les erreurs que commettent le plus couramment les missionnaires qui apprennent la langue de votre mission. Donnez des instructions à la conférence de zone ou dans les conseils de dirigeants de la mission sur la façon de corriger ces erreurs.

  • Enseignez aux missionnaires la doctrine des dons spirituels.

  • Observez vos missionnaires quand ils enseignent dans la langue.

  • Recherchez des occasions d’utiliser la langue avec vos missionnaires.