12 : Comment préparer les personnes au baptême et à la confirmation ?
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« 12 : Comment préparer les personnes au baptême et à la confirmation ? » Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire, 2018, p. [225-234]

« 12 Le baptême et la confirmation », Prêchez mon Évangile, p. [225-234]

12

Comment préparer les personnes au baptême et à la confirmation ?

John the Baptist Baptizing Jesus

© 1988 Greg K. Olsen. Publié avec la permission de Mill Pond Press et du Dr Gerry Hooper. Reproduction interdite.

Réfléchissez à ceci

  • Que dois-je faire pour aider à préparer les personnes au baptême et à la confirmation ?

  • Comment mener un entretien de baptême efficace ?

  • Comment préparer et mener un service de baptême de haut niveau spirituel ?

  • Comment travailler en collaboration étroite avec l’évêque pour m’assurer que les convertis sont confirmés ?

  • Pourquoi est-il important de remplir les documents de baptême et de confirmation ?

Préparez les personnes au baptême et à la confirmation

Le but de votre enseignement est d’aider les gens à acquérir la foi en Jésus-Christ et à se repentir de leurs péchés. Comme Mormon l’enseigne : « Les prémices du repentir, c’est le baptême » (Moroni 8:25). C’est par l’entretien de baptême que l’Église s’assure que chaque candidat répond aux critères du Seigneur pour le baptême et est préparé à recevoir le don du Saint-Esprit. Par cet entretien, les candidats au baptême remplissent la condition requise par les Écritures de témoigner devant un représentant autorisé de l’Église qu’ils se sont « sincèrement repentis de tous leurs péchés » (Doctrine et Alliances 20:37). Les engagements que les gens prennent les préparent à faire et à respecter l’alliance du baptême, à être confirmé membre de l’Église, à recevoir le don du Saint-Esprit, à entrer dans le temple avec une recommandation à usage limité et à recevoir la Prêtrise d’Aaron (pour les personnes de sexe masculin de douze ans et plus). Les gens qui ont tenu les engagements que vous les avez invités à prendre seront bien préparés à l’entretien et à être pratiquants dans l’Église.

Pendant que vous instruisez les gens et les préparez au baptême et à la confirmation, assurez-vous qu’ils remplissent les conditions pour le baptême. Quand ils s’engagent sur le chemin des alliances, n’oubliez pas que ce chemin mène au saint temple, où ils reçoivent les bénédictions dont ils ont besoin pour la vie éternelle.

Qualifications pour le baptême

Doctrine et Alliances 20:37 :

  • S’humilier devant Dieu.

  • Désirer être baptisé.

  • S’avancer, le cœur brisé et l’esprit contrit.

  • Se repentir de tous ses péchés.

  • Être disposé à prendre sur soi le nom du Christ.

  • Être déterminé à servir le Christ jusqu’à la fin.

  • Manifester par ses œuvres que l’on a reçu l’Esprit du Christ pour la rémission de ses péchés.

Première Présidence et Collège des Douze :

  • Apporter des changements suffisants dans sa vie pour se qualifier comme cela est commandé dans Doctrine et Alliances 20:37.

  • Acquérir la foi au Christ.

  • Se repentir de ses transgressions.

  • Suivre les principes de dignité morale.

  • Respecter la Parole de Sagesse.

  • S’engager à payer la dîme.

  • Recevoir toutes les leçons missionnaires.

  • Rencontrer l’évêque.

  • Assister à plusieurs réunions de Sainte-Cène.

    (Voir « Déclaration sur l’œuvre missionnaire », lettre de la Première Présidence, 11 décembre 2002.)

Quand une personne a fixé une date de baptême ferme, prévoyez quand vous accomplirez toutes les étapes qui mènent au baptême et à la confirmation mentionnées dans votre agenda quotidien. Relisez soigneusement le rapport d’enseignement pour vous assurer que vous avez enseigné la doctrine de base et que les candidats sont prêts à répondre aux questions de l’entretien de baptême. Lors de votre prochaine réunion, revoyez ces dates avec la personne. Si possible, la personne doit assister à un service de baptême avant le sien.

Si vous estimez que la personne que vous instruisez a besoin d’une préparation supplémentaire, ne planifiez d’entretien qu’une fois qu’elle remplit les conditions. Si le candidat est mineur, assurez-vous que les parents ou les tuteurs ont donné la permission, de préférence par écrit, pour qu’il soit baptisé.

Pendant que vous aidez les gens à se préparer à leur entretien de baptême, parlez-leur du but de l’entretien. Enseignez-leur le caractère sacré du baptême et de la réception du don du Saint-Esprit et rendez-en témoignage. Expliquez que vous voulez vous assurer qu’ils comprennent les principes que vous avez enseignés et l’engagement qu’ils vont prendre. Expliquez en outre que l’entretien est l’occasion pour eux de témoigner devant le représentant du Seigneur qu’ils sont prêts pour ces ordonnances sacrées. En respectant l’alliance du baptême, ils recevront le pardon de leurs péchés. Parlez des questions que l’officier va poser au sujet de leur croyance aux points de doctrine importants de l’Évangile, de leur repentir vis-à-vis des péchés passés et de leur disposition à faire alliance d’obéir toute leur vie à Jésus-Christ. Soulignez que le baptême d’eau est incomplet sans le baptême de feu par le don du Saint-Esprit.

Rappelez à la personne qu’immédiatement après le baptême et la confirmation elle est éligible et digne de recevoir une recommandation à usage limité pour entrer dans le temple pour accomplir des baptêmes pour ses ancêtres décédés, et que les personnes de sexe masculin de douze ans et plus peuvent aussi recevoir la Prêtrise d’Aaron. Cela aidera à mettre la personne sur le chemin conduisant aux alliances du temple, qui ouvrent la porte à la vie éternelle.

Activité : Étude personnelle ou en équipe

Comment mener l’entretien

La personne qui mène l’entretien doit employer les questions de l’entretien de baptême sous la direction de l’Esprit pour déterminer si le candidat au baptême répond aux conditions énoncées dans Doctrine et Alliances 20:37. Il doit également adapter les questions à l’âge et à la maturité du candidat.

Si un candidat ne se qualifie pas selon les questions de l’entretien de baptême, il faut reporter le baptême et la confirmation. Les missionnaires à plein temps devront continuer à instruire la personne et les membres de la paroisse devront continuer à l’intégrer.

Le chef de district ou le chef de zone qui mène l’entretien doit :

  • Faire l’entretien dans un endroit confortable et privé, permettant de ressentir l’Esprit du Seigneur. Lorsque l’entretien concerne un enfant, un jeune ou une femme, le collègue du missionnaire qui mène l’entretien doit se trouver à proximité, dans la pièce, le couloir ou le hall d’accueil adjacents. Si la personne le souhaite, un autre adulte peut être invité à prendre part à l’entretien. Les missionnaires doivent éviter toute situation qui pourrait être mal comprise (voir « Preventing and Responding to Abuse », lettre de la Première Présidence, 26 mars 2018).

  • Commencer par une prière.

  • Mettre le candidat à l’aise.

  • Faire de l’entretien une expérience spirituelle édifiante.

  • S’assurer que le candidat comprend le but de l’entretien.

  • Poser les questions de l’entretien de baptême. Poser des questions de suivi pour se faire une idée de la force du témoignage de la personne et de la sincérité de son repentir.

  • Répondre aux questions du candidat.

  • Inviter la personne à rendre témoignage et à exprimer ses sentiments.

  • Si la personne a des problèmes de témoignage ou de dignité, expliquez qu’il vaudrait mieux reporter le baptême jusqu’à ce qu’elle soit mieux préparée.

Questions de l’entretien en vue du baptême

  1. Croyez-vous que Dieu est notre Père éternel ? Croyez-vous que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, le Sauveur et le Rédempteur du monde ?

  2. Croyez-vous que l’Église et l’Évangile de Jésus-Christ ont été rétablis par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète ? Croyez-vous que [président actuel de l’Église] est un prophète de Dieu ? Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

  3. Que signifie pour vous se repentir ? Pensez-vous vous être repenti de vos transgressions passées ?

  4. Vous êtes-vous jamais rendu coupable d’un délit grave ? Si c’est le cas, êtes-vous maintenant en liberté surveillée ou en liberté conditionnelle ? Avez-vous jamais participé à un avortement ? Vous êtes-vous jamais rendu coupable de transgression homosexuelle ?

  5. Il vous a été enseigné que l’appartenance à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours implique de respecter les principes de l’Évangile. Dans quelle mesure comprenez-vous les principes suivants ? Êtes-vous disposé à y obéir ?

    1. La loi de chasteté, qui interdit toute relation sexuelle en dehors des liens du mariage légal entre un seul homme et une seule femme.

    2. La loi de la dîme.

    3. La Parole de Sagesse.

    4. Le jour du sabbat, notamment le fait de prendre la Sainte-Cène chaque semaine et de rendre service aux autres.

  6. Lorsque vous vous faites baptiser, vous contractez avec Dieu l’alliance d’être disposé à prendre sur vous le nom du Christ et à respecter ses commandements pendant toute votre vie. Êtes-vous prêt à contracter cette alliance et à vous efforcer d’y être fidèle ?

Si l’entretien a été concluant, félicitez le candidat. Rejoignez les autres missionnaires et expliquez ce qui va se passer au service de baptême.

Expliquez que la confirmation aura lieu sous la direction de l’évêque lors d’une réunion de Sainte-Cène de la paroisse dans laquelle réside le candidat.

Quand il est nécessaire de reporter un baptême, le chef de district ou de zone et les autres missionnaires doivent traiter la situation avec tact et en privé. Assurez au candidat qu’il peut y arriver et expliquez qu’il faut plus de temps pour se repentir complètement de certaines transgressions. Expliquez que la nature sacrée de l’ordonnance exige un haut niveau de dignité. Assurez au candidat que vous et d’autres ferez tout ce que vous pouvez pour lui apporter votre soutien. Assurez ensuite fidèlement le suivi pour tenir votre promesse.

Le baptême et la confirmation : Questions et réponses

Qui mène l’entretien de baptême et de confirmation ?

Normalement, c’est le chef de district qui mène l’entretien avec les candidats au baptême instruits par les missionnaires de son district, y compris les candidats instruits par ses chefs de zone. Le chef de zone a l’entretien avec les candidats instruits par le chef de district. Le président de mission ou l’un de ses conseillers doit avoir l’entretien avec les personnes impliquées dans des péchés graves. Les chefs de district ou de zone n’ont pas d’entretien avec les candidats au baptême en dehors de leur district ou de leur zone, à moins que le président de mission ne les désigne pour le faire.

Quelle est la définition d’un baptême de converti ?

Un baptême de converti se rapporte à :

  • Une personne de neuf ans et plus qui n’a jamais été baptisée et confirmée membre de l’Église.

  • Un enfant de huit ans dont les parents ne sont pas membres de l’Église ou dont les parents sont baptisés et confirmés en même temps que l’enfant.

Ai-je besoin d’une autorisation pour baptiser un enfant mineur ?

La première préoccupation de l’Église à l’égard des enfants est leur bien-être actuel et futur et l’harmonie de leur cadre familial. Pour leur protection, vous ne pouvez baptiser un enfant mineur, selon l’âge de majorité défini par les lois locales, que lorsque les conditions suivantes sont remplies :

  1. Vous devez obtenir la permission du ou des parent(s) ou tuteur(s). Vous pouvez demander que le consentement soit donné par écrit si vous pensez que cela aidera à éviter des malentendus.

  2. Vous jugez qu’il y a des preuves évidentes que l’enfant comprend l’alliance du baptême et fera tous les efforts nécessaires pour la respecter en obéissant aux commandements, notamment en assistant fidèlement aux réunions de l’Église.

  3. L’enfant ne réside pas principalement avec des parents polygames ou vivant avec une personne du même sexe. Si l’un au moins des parents de l’enfant est polygame, vous devez prendre contact avec le président de mission pour plus de renseignements. Pour plus d’informations concernant les enfants dont les parents vivent avec une personne du même sexe, voir la lettre de la Première Présidence du 13 novembre 2015 (« La Première Présidence clarifie les modifications du Manuel d’instructions de l’Église », LDS.org) et « Church Provides Context on Handbook Changes Affecting Same-Sex Marriages », 6 novembre 2015 (www.mormonnewsroom.org).

  4. Les lois et la culture locales n’interdisent pas le baptême.

Ai-je besoin de la permission du conjoint pour baptiser son mari ou sa femme ?

Oui. Ne baptisez pas une personne mariée sans le consentement de son conjoint.

Si dans une famille un parent n’est pas prêt pour le baptême, dois-je baptiser sa famille ou attendre qu’il soit prêt ?

Si dans une famille un parent n’est pas prêt pour le baptême et la confirmation mais que les autres membres de la famille le sont, vous pouvez dire au parent que vous préférez ne pas baptiser sa famille sans lui parce que l’Église respecte les souhaits des parents et parce que c’est tous ensemble que les membres de la famille progresseront le mieux dans l’Évangile. Si le parent continue à refuser, vous pouvez baptiser et confirmer les autres membres de la famille avec son consentement.

Est-ce une bonne idée de conférer la Prêtrise d’Aaron à un père juste après son baptême pour qu’il puisse baptiser les autres membres de sa famille ?

Non. Le père doit être confirmé lors d’une réunion de Sainte-Cène et soutenu, après un entretien avec l’évêque, pour recevoir la Prêtrise d’Aaron. Il ne faut pas retarder le baptême des membres de la famille pour que le père puisse recevoir la prêtrise et accomplir lui-même le baptême.

Est-ce que je peux instruire et baptiser une personne qui a été excommuniée ?

Les baptêmes de personnes excommuniées ne sont pas des baptêmes de convertis et les missionnaires n’ont pas d’entretien de baptême avec ces personnes. Vous ne pouvez travailler avec ces personnes que sous la supervision étroite du président de mission et de l’évêque.

Et si la date de baptême d’une personne a été fixée, mais qu’elle ne respecte pas tous les engagements ?

Si vous estimez qu’une personne que vous instruisez a besoin de plus de préparation, ne planifiez d’entretien de baptême que lorsqu’elle tient ses engagements et remplit les conditions requises.

Qu’est-ce que je fais quand des personnes veulent se faire baptiser mais vivent ensemble sans être mariées ?

Les candidats au baptême qui vivent avec une personne du sexe opposé hors des liens du mariage doivent se marier ou cesser de vivre ensemble pour pouvoir être baptisés.

La question 4 de l’entretien de baptême demande si la personne s’est jamais rendue coupable d’un délit grave (si oui, est-elle en liberté surveillée ou conditionnelle ?), si elle a participé à un avortement ou s’est rendue coupable de transgression homosexuelle. Que dois-je faire si quelqu’un confesse un péché de ce genre ?

  1. Instructions pour les missionnaires qui enseignent. Il peut arriver qu’une personne donne spontanément des renseignements sur des péchés de ce genre pendant que vous lui enseignez les commandements et que vous l’invitez à prendre des engagements. Cependant, si elle ne dit rien mais que vous pensez qu’elle peut avoir un problème, préparez-la à l’entretien de baptême en lui demandant si elle a été impliquée dans l’un de ces péchés. Si vous vous rendez compte de l’existence d’un péché grave, ne posez pas de questions sur les détails du péché. Ne fixez pas de date de baptême et ne promettez pas que la personne pourra être baptisée et confirmée. Exprimez votre amour et expliquez le principe du repentir et du pardon. Expliquez gentiment à la personne que ces péchés sont graves et qu’une personne ayant plus de maturité et d’expérience (votre président de mission ou quelqu’un désigné par lui) parlera avec elle et l’aidera dans ces domaines. Témoignez toujours de l’espérance qui est ancrée dans l’expiation du Christ. Envoyez alors une demande d’entretien de baptême directement au président de mission.

  2. Instructions pour la personne qui mène l’entretien pour le baptême. Si les missionnaires ont correctement instruit le candidat avant l’entretien de baptême, ces problèmes, s’ils existent, doivent avoir été déférés au président de mission. Toutefois, s’ils se posent au cours de l’entretien, exprimez votre amour et passez en revue les commandements et le principe du repentir et du pardon. Expliquez gentiment au candidat que ces péchés sont graves et qu’une personne ayant plus de maturité et d’expérience (votre président de mission ou quelqu’un désigné par lui) parlera avec lui et l’aidera dans ces domaines. Témoignez toujours de l’espérance qui est ancrée dans l’expiation du Christ. Envoyez alors une demande d’entretien de baptême directement au président de mission.

Activité : Étude personnelle

Pensez à ce que vous ressentiriez si l’on vous faisait passer un entretien. Posez-vous les questions suivantes :

  • Quels aspects de l’entretien pourraient vous paraître étranges ? Qu’est-ce que la personne qui mène l’entretien pourrait dire ou faire pour vous mettre à l’aise ?

  • Comment voudriez-vous que la personne qui mène l’entretien agisse avec vous ?

  • Comment voudriez-vous que la personne qui mène l’entretien réagisse si vous exprimiez des doutes ou des erreurs de compréhension ou si vous confessiez des péchés graves ?

Écrivez vos réponses à ces questions dans votre journal d’étude.

Remplissez le formulaire de baptême et de confirmation (converti)

Le missionnaire qui mène l’entretien remplit un formulaire de baptême et de confirmation (converti) valide, sauf les renseignements relatifs à la confirmation. Il doit expliquer qu’un certificat de membre va être établi à partir du formulaire de baptême et de confirmation (converti) et qu’il contiendra des renseignements importants sur les nouveaux membres et les ordonnances qu’ils ont reçues. Pendant l’entretien, le missionnaire doit demander au candidat de vérifier les renseignements qui figurent sur le formulaire. Le missionnaire qui mène l’entretien doit apporter le Formulaire de baptême et de confirmation (converti) au service de baptême et le donner à la personne qui préside.

L’évêque s’assure que, pour chaque candidat, le formulaire de baptême et de confirmation (converti) est rempli selon les instructions données sur celui-ci. Toutes les fois que les membres déménagent, le certificat de membre est transmis à la nouvelle unité pour que leur nouvel évêque puisse s’occuper de les intégrer et de les aider.

Activité : Étude personnelle ou en équipe

Étudiez Mosiah 6:1-3 et Moroni 6:1-4. Quel rapport y a-t-il entre ces passages et votre responsabilité de remplir avec précision les formulaires de baptême et de confirmation ?

Le service de baptême

L’Esprit se manifeste avec puissance pendant l’accomplissement des ordonnances sacrées du baptême et de la confirmation. Le service de baptême et, plus tard, la confirmation doivent être des événements spirituels marquants pour les nouveaux convertis. Le dirigeant de mission de paroisse et vous devez faire tout votre possible pour vous assurer que le service de baptême est organisé, inspirant et mémorable. Ce service doit fortifier les nouveaux convertis dans leur engagement de rester pratiquants.

Baptism

Invitez un membre de l’épiscopat, les dirigeants de collège et d’auxiliaires ainsi que les frères et les sœurs de service pastoral (s’ils ont été attribués) à assister au service de baptême. Encouragez la personne qui se fait baptiser à inviter ses amis et les membres de sa famille (par exemple en créant un événement sur les réseaux sociaux) à assister au service de baptême et à la réunion de Sainte-Cène où la confirmation aura lieu. Vous pourriez inviter d’autres personnes que vous instruisez à y assister. Ces expériences les aideront à ressentir l’Esprit et contribueront à les préparer à accepter l’invitation d’en apprendre plus sur l’Évangile. En collaboration avec le dirigeant de mission de paroisse, aidez la personne qui se fait baptiser à inviter ses amis et sa famille à son baptême. Faites alors le suivi après le service pour leur demander ce qu’ils en ont pensé et pour les inviter à apprendre pourquoi leur ami a décidé de se faire baptiser.

Les missionnaires qui ont instruit la personne qui se fait baptiser coordonnent l’organisation du service avec le dirigeant de mission de paroisse. Si un service de baptême est prévu le dimanche, il doit avoir lieu à un moment qui gêne le moins possible les réunions dominicales habituelles. Expliquez à la personne qui se fait baptiser ce qui est prévu et pourquoi. Parlez de la tenue vestimentaire et expliquez à la personne qu’elle recevra des vêtements blancs à porter pour le baptême. Mettez-vous d’accord sur le lieu et l’heure du baptême. Normalement, c’est un membre de l’épiscopat ou le dirigeant de mission de paroisse qui dirige le service. Voici les points essentiels à prévoir et à organiser.

Un service de baptême peut comprendre :

  1. Un prélude musical.

  2. Une courte bienvenue par le dirigeant de la prêtrise qui dirige le service (un membre de l’épiscopat doit le présider, si possible).

  3. Un cantique et une prière d’ouverture.

  4. Un ou deux brefs discours sur des sujets de l’Évangile, tels que le baptême et le Saint-Esprit.

  5. Un morceau de musique.

  6. Le baptême proprement dit.

  7. Un moment de recueillement tandis que les personnes qui ont participé au baptême mettent des vêtements secs. Il peut s’agir d’un intermède musical ou de cantiques et de chants de la Primaire bien connus. Il peut également s’agir d’un bref exposé sur l’Évangile fait par les missionnaires à plein temps pour les non-membres présents.

  8. Une occasion donnée aux nouveaux convertis de rendre leur témoignage, s’ils le souhaitent.

  9. Un cantique et une prière de clôture.

  10. Un postlude musical.

La confirmation

Confirmation

On reçoit l’ordonnance de la confirmation après avoir été baptisé (voir Doctrine et Alliances 20:41). Un nouveau converti ne devient membre de l’Église que lorsque les ordonnances du baptême et de la confirmation sont accomplies et correctement enregistrées (voir Jean 3:5 ; Doctrine et Alliances 33:11). Les convertis sont confirmés au cours d’une réunion de Sainte-Cène de leur paroisse de résidence, de préférence le dimanche suivant leur baptême. Ils ne sont pas confirmés lors du service de baptême. L’évêque a la responsabilité de veiller à ce que la confirmation ait lieu dès que c’est raisonnable après le baptême. Au moins un membre de l’épiscopat participe à la confirmation. L’évêque doit inviter les missionnaires masculins qui ont aidé à instruire le converti à participer à la confirmation. Travaillez en collaboration étroite avec l’évêque et le dirigeant de mission de paroisse pour vous assurer que cette ordonnance essentielle est accomplie. L’évêque ne fait pas d’entretien séparé pour cette ordonnance.

Après la confirmation, l’évêque ou le greffier de paroisse inscrit les renseignements concernant la confirmation sur le formulaire de baptême et de confirmation (Converti). Le greffier de paroisse rend alors deux exemplaires du document aux missionnaires. Les missionnaires envoient un exemplaire au bureau de la mission pour la création d’un certificat de membre.

Après le baptême et la confirmation

Sous la direction de l’évêque, les missionnaires doivent continuer à intégrer les nouveaux membres. Continuez à les instruire et revoyez ce qui a été enseigné. Encouragez-les et soutenez-les, lisez le Livre de Mormon avec eux et aidez-les à parler de l’Évangile aux membres de leur famille et à leurs amis. Dans la mesure du possible, continuez durant toute votre vie à communiquer avec les gens que vous avez instruits, à les encourager et à leur apporter votre soutien.

Après la confirmation, enseignez de nouveau les cinq leçons missionnaires. Continuez d’utiliser le rapport d’enseignement pour noter les progrès. Travaillez en collaboration étroite avec le dirigeant de mission de paroisse et les dirigeants de la paroisse pour aider le nouveau converti à rester pratiquant, à établir des relations de confiance avec les membres locaux, à recevoir une recommandation pour le temple à usage limité et à recevoir la prêtrise d’Aaron (pour les personnes de sexe masculin de douze ans et plus). Soutenez les nouveaux convertis et aidez-les à recevoir toutes les bénédictions de l’expiation de Jésus-Christ.

N’oubliez pas ceci

  • Préparez convenablement les candidats au baptême à l’entretien de baptême et de confirmation.

  • Assurez-vous que les candidats satisfont aux conditions requises pour le baptême et la confirmation.

  • Aidez à faire en sorte que les services de baptême soient spirituellement édifiants.

  • Servez-vous du service de baptême et de la confirmation comme occasions de trouver des personnes à instruire.

  • Remplissez le formulaire de baptême et de confirmation (Converti).

Idées à étudier et à appliquer

Étude personnelle

  • Faites la liste des difficultés qu’un candidat au baptême pourrait rencontrer. Pourquoi est-il important que les candidats sentent l’amour et l’amitié des membres de l’Église ?

  • Étudiez Moroni 6 et Doctrine et Alliances 20:68-69. Qu’est-ce que ces versets vous apprennent sur la préparation des personnes au baptême et à la confirmation ? Écrivez ce que vous avez appris et faites part de vos idées à votre collègue pendant l’étude en équipe.

Étude en équipe

  • Henry B. Eyring a expliqué pourquoi il est important d’avoir des principes élevés. Discutez de cette citation avec votre collègue et évaluez vos sentiments face à la tâche d’aider hardiment les personnes à se conformer à ces principes. « Le Seigneur a fixé ses principes afin de pouvoir nous bénir. Pensez à ce que sont ces bénédictions : Il promet l’aide du Saint-Esprit aux gens qui se conforment à ces principes. Il promet la paix intérieure. Il promet la possibilité de recevoir des ordonnances sacrées dans sa maison. Et il promet la vie éternelle à ceux qui persévèrent dans l’obéissance à ses principes. […] Comme nous aimons les gens que nous servons, nous voulons tous faire mieux pour permettre aux enfants de notre Père céleste d’atteindre le niveau de fidélité et de pureté nécessaire pour avoir toutes les bénédictions du Seigneur. […] Vous commencez par proclamer clairement et sans timidité les principes du Seigneur. Et plus le monde s’en détourne et s’en moque, plus nous devons les proclamer avec audace » (voir « Des principes de dignité », Première réunion mondiale de formation des dirigeants, janv. 2003, p. 11-12).

  • Parlez avec votre collègue de ce que ce chapitre vous a appris sur la préparation des personnes au baptême et à la confirmation.

  • Passez en revue le dernier service de baptême auquel vous avez assisté. Comparez-le avec les directives de la section intitulée « Le service de baptême ». Qu’est-ce qui était bien ? Qu’est-ce qui aurait pu être amélioré ? Expliquez comment vous allez vous assurer que les services que vous projetez seront spirituels et édifiants.

  • Exercez-vous à préparer une personne précise à l’entretien de baptême.

  • Revoyez les questions de l’entretien de baptême. Réfléchissez à la façon dont vous traiteriez différentes situations, telles que celles-ci :

    • Le candidat ne vous a pas dit qu’il est en liberté conditionnelle pour un délit commis précédemment.

    • La personne n’a pas reçu de réponse forte à sa prière pour savoir si Joseph Smith était un prophète.

    • Le candidat a fumé une cigarette il y a deux jours.

    • La candidate n’est pas sûre d’avoir reçu une réponse à ses prières.

    • La famille a le sentiment que ses amis ont fait pression sur elle et n’est pas sûre d’être prête pour le baptême.

  • Examinez le formulaire de baptême et de confirmation (Converti) Comment pouvez-vous vous assurer que les renseignements que vous fournissez sont exacts et complets ?

Conseil de district, conférences de zone et conseil des dirigeants de la mission

  • Réfléchissez à l’importance de l’entretien de baptême. Discutez de la façon dont les missionnaires doivent préparer les personnes en vue de l’entretien.

  • Discutez de la façon d’utiliser le service de baptême et la confirmation comme occasions de trouver des personnes.

Président de mission, son épouse et ses conseillers

  • Travaillez avec les dirigeants locaux de la prêtrise et des auxiliaires pour assurer l’utilisation efficace du rapport de progression.

  • Enseignez aux chefs de district, aux chefs de zone et aux dirigeantes de formation comment préparer les personnes pour l’entretien de baptême. Demandez aux dirigeants de la mission de former les autres missionnaires à préparer les personnes en vue de l’entretien de baptême.

  • Enseignez aux chefs de district et aux chefs de zone comment mener des entretiens de baptême.

  • Enseignez aux membres de la présidence de mission et aux dirigeants de la prêtrise comment mener des entretiens de baptême pour les candidats au baptême qui ont commis des péchés graves.

  • Quand c’est possible, assistez au service de baptême des nouveaux convertis. Prenez le temps de parler avec les nouveaux convertis et d’apprendre comment ils ont été convertis. Parlez à votre collègue et aux autres missionnaires de ce que vous apprenez.