13 : Comment travailler avec les dirigeants de pieu et de paroisse ?
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« 13 : Comment travailler avec les dirigeants de pieu et de paroisse ? » Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire, 2018, p. [235-246]

« 13 Dirigeants de pieu et de paroisse », Prêchez mon Évangile, p. [235-246]

13

Comment travailler avec les dirigeants de pieu et de paroisse ?

"Hear Ye Him"

© 2003 Simon Dewey. Reproduction interdite.

Réfléchissez à ceci

  • De quoi les nouveaux convertis et les membres qui reviennent à l’Église ont-ils besoin pour devenir pratiquants ?

  • Quelles sont les responsabilités des dirigeants de pieu et de paroisse dans l’œuvre missionnaire, le maintien dans l’Église et le retour à l’Église ?

  • Comment puis-je aider les dirigeants de la paroisse à établir l’Église ?

  • Que devrait-il se produire lors de la réunion hebdomadaire de coordination avec le dirigeant de mission de paroisse ?

Pendant votre mission, vous avez la grande possibilité de travailler avec beaucoup de dirigeants et de membres. Ensemble vous allez fortifier et établir l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Les relations que vous créez avec les dirigeants de l’Église seront une bénédiction pour vous pour le reste de votre vie. Ce sont des relations importantes, car les membres de l’Église et vous, vous cherchez à apporter l’Évangile rétabli aux enfants de notre Père céleste. Si vous comprenez les bases sur lesquelles vous pouvez agir au sein de l’organisation de la paroisse, cela vous aidera à aller de l’avant en concentrant mieux vos efforts et avec plus de puissance.

Fortifier les nouveaux membres et ceux qui reviennent à l’Église

Quand ils se font baptiser et confirmer, les convertis font la promesse sacrée d’obéir et de servir Dieu et les autres, pour le reste de leur vie. Ils deviennent candidats au salut dans le royaume céleste. Pour recevoir les bénédictions promises, ils doivent persévérer jusqu’à la fin avec la foi en Jésus-Christ. Les membres de l’Église jouent un rôle essentiel pour aider les nouveaux convertis à rester pratiquants et fidèles.

Gordon B. Hinckley a dit : « Il n’y a aucun intérêt à effectuer l’œuvre missionnaire si nous ne nous attachons pas à ses fruits. Ces deux choses doivent être inséparables. […] Chaque converti constitue une grande et sérieuse responsabilité » (« Cherchez les agneaux, paissez les agneaux », L’Étoile, juillet 1999, p. 122).

Sous la direction de l’évêque, le conseil de paroisse a la responsabilité, au premier chef, de fortifier les nouveaux membres et les membres qui reviennent à l’Église. Il s’assure que les nouveaux convertis et les membres qui reviennent à l’Église ont des amis, sont nourris de la parole de Dieu et reçoivent des appels et des responsabilités. Le conseil de paroisse peut demander que les missionnaires à plein temps aident à prendre soin des nouveaux membres, des membres qui reviennent à l’Église et des anciens potentiels, et à les visiter. Il vaut mieux que vous accompagniez un membre pour ce genre de visites.

Vous êtes également responsable de ces gens. Le président Hinckley a déclaré : « Missionnaires, vous partagez cette responsabilité d’attacher vos convertis à l’Église. Peut-être ne pourrez-vous plus leur rendre visite. Mais vous pouvez leur écrire de temps en temps et leur donner de l’encouragement. […] Quand vous rentrerez chez vous, ne les oubliez pas. Soyez à tout moment dignes de leur confiance. Écrivez-leur de temps en temps en les assurant de votre amour. » (« Cherchez les agneaux, paissez les agneaux », p. 123).

Cochabamba Bolivia Temple

Lorsque vous assistez aux réunions de l’Église, votre compagnon et vous devez vous asseoir avec les visiteurs ou avec les membres que vous avez intégrés, afin de leur apporter votre soutien et de les fortifier. Ne vous asseyez pas en groupe avec d’autres missionnaires.

Une partie essentielle de votre mission est d’établir l’Église et de fortifier l’unité dans laquelle vous œuvrez. Vous le faites entre autres en aidant les nouveaux convertis à rester pratiquants et en aidant les membres qui reviennent à l’Église à le devenir. L’une de vos responsabilités est de prendre l’initiative d’enseigner les cinq leçons missionnaires aux nouveaux membres et, si c’est opportun, aux membres qui reviennent à l’Église. Les missionnaires de paroisse et les frères et sœurs de service pastoral peuvent aussi aider à enseigner ces principes.

Gordon B. Hinckley raconte ce qui suit concernant les difficultés que beaucoup de nouveaux convertis rencontrent :

« J’ai reçu il y a quelques jours une lettre très intéressante. Elle a été écrite par une femme qui s’est jointe à l’Église il y a un an. Elle écrit :

‘Le parcours qui m’a amenée dans l’Église a été unique et particulièrement difficile. L’année qui vient de s’écouler a été la plus dure de toute ma vie. Elle a également été la plus enrichissante. En tant que nouveau membre, je continue de rencontrer des obstacles chaque jour.’

Elle dit ensuite que quand elle s’est jointe à l’Église elle n’a pas ressenti de soutien de la part des dirigeants de sa paroisse. Son évêque a semblé ne pas prêter attention à sa situation de nouveau membre. Se sentant rejetée, elle s’est adressée de nouveau à son président de mission, qui lui a ouvert des possibilités.

Elle déclare : ‘Les membres de l’Église ne savent pas ce que c’est d’être un nouveau membre de l’Église. […] Alors il leur est presque impossible de savoir comment nous apporter leur soutien.’

Je vous exhorte, mes frères et sœurs, si vous ne savez pas ce que c’est, à essayer de l’imaginer. Cela peut engendrer une solitude terrible. Cela peut être décevant. Cela peut être effrayant. Nous, qui appartenons à l’Église, nous sommes bien plus différents du monde que nous ne sommes enclins à le penser. Cette femme poursuit : ‘Quand nous […] devenons membres de l’Église, nous sommes étonnés de découvrir que nous sommes entrés dans un monde complètement étranger, un monde qui a ses traditions, sa culture et son langage. Nous nous rendons compte qu’il n’y a pas une personne à qui nous adresser ni un endroit où aller pour être guidés dans notre voyage dans ce nouveau monde. Au début, le voyage est passionnant ; nos erreurs sont même amusantes, mais ensuite cela devient frustrant et, finalement, la frustration se change en colère. Et c’est à ces étapes de frustration et de colère que nous partons. Nous retournons au monde dont nous sommes venus, où nous savions qui nous étions, où nous étions utiles, et dont nous connaissions la langue » (voir « Cherchez les agneaux, paissez les agneaux », p. 122).

Activité : Étude personnelle ou en équipe

Lisez le récit ci-dessus. Écrivez la réponse aux questions suivantes dans votre journal d’étude ou parlez-en avec votre collègue. Fixez-vous des buts pertinents et élaborez des plans pour les atteindre.

  • D’après cette histoire, quels sont les facteurs qui font qu’il est difficile aux nouveaux membres de rester pratiquants ?

  • Comment le fait d’impliquer des membres dès le commencement du processus d’enseignement peut-il les aider à surmonter ces difficultés ?

  • Pensez aux nouvelles personnes que vous instruisez. Comment les membres peuvent-ils les aider à commencer à effectuer la transition sociale vers l’Église ?

Attributions du service pastoral

Avec l’approbation du président de mission, les dirigeants locaux peuvent demander aux missionnaires à plein temps de prendre part, de manière limitée, au service pastoral. Le président de mission donne son approbation au président de pieu, qui en informe les évêques. Quand cette approbation est donnée, les missionnaires à plein temps sont principalement chargés de s’occuper des nouveaux membres, des familles partiellement membres et d’autres membres (voir Manuel 2 : Administration de l’Église, 2010, 7.4.3).

Travaillez avec le conseil de paroisse pour fortifier les nouveaux membres et les membres qui reviennent à l’Église

Be Not Afraid

© 1999 Greg K. Olsen. Publié avec la permission de Mill Pond Press. Reproduction interdite.

L’instruction et le baptême des nouveaux convertis se font sous la direction de votre président de mission. Cependant, l’œuvre de proclamation de l’Évangile avance avec plus de puissance quand les missionnaires à plein temps et les membres coordonnent leurs efforts et œuvrent ensemble dans l’unité. Vous pouvez souvent être invités à assister aux réunions du conseil de paroisse. Toutefois, votre première priorité est de vous assurer que les personnes que vous instruisez sont à l’église. Cela voudra souvent dire que c’est vous qui les accompagnerez. S’il y a un conflit entre assister à la session du conseil de paroisse et amener quelqu’un à l’église, choisissez la seconde option. Dans ce cas, remettez une copie du rapport de progression au dirigeant de mission de paroisse et assurez-vous qu’il a tous les renseignements nécessaires pour le conseil de paroisse.

Gordon B. Hinckley a dit :

« Chaque nouveau converti a besoin de trois choses :

  1. D’un ami dans l’Église vers qui il puisse constamment se tourner, qui marchera à ses côtés, qui répondra à ses questions, qui comprendra ses problèmes.

  2. D’une tâche. L’activité est le génie de l’Église. C’est le procédé par lequel nous progressons. La foi et l’amour pour le Seigneur sont semblables aux muscles de mon bras. Si je les utilise, ils deviennent plus forts. Si je les mets en écharpe, ils s’affaiblissent. Chaque converti mérite une responsabilité. […]

  3. Chaque converti doit être nourri de la bonne parole de Dieu (voir Moroni 6:4). Il est impératif qu’il soit affilié à un collège de la prêtrise, ou à la Société de Secours, aux Jeunes Filles, aux Jeunes Gens, à l’École du Dimanche ou à la Primaire. On doit l’encourager à venir à la réunion de Sainte-Cène, pour prendre la Sainte-Cène, pour renouveler les alliances contractées au moment du baptême » (« Cherchez les agneaux, paissez les agneaux », p. 122).

Le conseil de paroisse prendra le premier l’initiative en fournissant un ami, une responsabilité et une nourriture spirituelle aux nouveaux convertis. Vous aiderez les nouveaux convertis selon qu’on vous le demandera. Les dirigeants de la prêtrise et les membres s’occuperont de l’intégration, avec votre aide.

Amitié

Visiting Teaching
  • Avant le baptême et la confirmation, assurez-vous que des membres sont présents à chaque leçon, si possible. Ces membres doivent être souvent avec les personnes que vous instruisez pour répondre à leurs questions, pour comprendre leurs difficultés et pour les encourager.

  • Invitez les membres à assister au service de baptême et à accueillir les nouveaux convertis dans la paroisse. Les membres aident les nouveaux convertis à se sentir à l’aise dans diverses réunions de l’Église. Ils doivent également les présenter à d’autres membres.

  • Présentez aussitôt que possible les personnes que vous instruisez à l’évêque, à ses conseillers, au président du collège des anciens, à la présidente de la Société de Secours et aux autres dirigeants de la paroisse. Expliquez le rôle de l’évêque et des autres dirigeants de la paroisse.

  • Après qu’une personne est baptisée et confirmée, demandez aux dirigeants de paroisse de lui attribuer des frères – et, le cas échéant, des sœurs – de service pastoral.

Possibilités de service

  • Aidez les convertis masculins à comprendre la Prêtrise d’Aaron et la Prêtrise de Melchisédek et à se préparer à les recevoir. Expliquez que les collèges de la prêtrise fournissent des occasions d’apprendre, de rendre le culte et de servir ensemble.

  • Faites participer les nouveaux convertis et les membres qui reviennent à l’Église à des actions de service telles qu’aider une veuve ou un malade ou participer à des projets d’entraide.

  • Adressez les convertis aux consultants du temple et de l’histoire familiale pour qu’ils puissent commencer leur arbre familial en utilisant le livret Ma famille ou FamilySearch.org.

  • Fixez une date pour laquelle les convertis se prépareront à se faire baptiser au temple pour leurs ancêtres décédés, dans le mois qui suit leur baptême, ou pour donner dans ce même délai une carte de fichier de famille à quelqu’un qui peut le faire. Faire l’œuvre de l’histoire familiale et aller au temple pour y accomplir des ordonnances pour leurs ancêtres décédés augmente considérablement le maintien des convertis dans l’Église parce que cela peut fortifier leur foi au Sauveur.

  • Invitez les convertis à préparer les membres de leur famille et leurs amis à suivre les leçons des missionnaires. Ceux-ci doivent demander des coordonnées de personnes à instruire aux nouveaux convertis et aux membres qui reviennent à l’Église.

Nourris de la parole de Dieu

  • Enseignez toutes les leçons missionnaires avant et après le baptême. Après le baptême, voyez quelles questions ont les nouveaux membres et répondez-y. Adaptez les invitations des leçons missionnaires aux besoins actuels des nouveaux membres.

  • Rappelez aux nouveaux convertis et aux membres qui reviennent à l’Église les engagements qu’ils ont pris avant le baptême et les alliances qu’ils ont faites quand ils ont été baptisés et confirmés.

  • Invitez-les à prier quotidiennement personnellement et en famille.

  • Invitez-les à étudier quotidiennement les Écritures, particulièrement le Livre de Mormon.

  • Fortifiez le témoignage des nouveaux convertis concernant le rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ par Joseph Smith, le prophète.

  • Continuez à enseigner l’importance d’aller à l’église chaque dimanche et de prendre la Sainte-Cène dignement. Assistez-y et asseyez-vous près des nouveaux convertis ou des membres qui reviennent à l’Église.

  • Invitez-les à suivre le cours des principes de l’Évangile pendant l’École du Dimanche.

  • Enseignez-leur comment tenir la soirée au foyer un soir par semaine en se servant des sources de documentation telles que le site Internet de l’Église, la Bibliothèque de l’Évangile ou les magazines de l’Église.

  • Incitez-les à parler à d’autres personnes de l’Évangile rétabli.

  • Aidez-les à s’inscrire aux cours de séminaire ou d’institut.

  • Faites-leur connaître la documentation et les sites Internet de l’Église.

Étude des Écritures

Nourrir de la parole de Dieu

Service

Quel est le rôle du président de mission à plein temps ?

Le président de mission à plein temps détient les clefs pour les baptêmes de convertis. Sous sa direction, les missionnaires à plein temps ont pour responsabilité première d’enseigner l’Évangile aux personnes qui ne sont pas de notre foi. Cependant, l’évêque supervise les progrès et l’intégration des personnes pendant qu’on les instruit. Le plan de mission de paroisse s’exécute sous l’autorité présidente de l’évêque. Le président de mission rencontre le président de pieu à date régulière pour s’assurer que les missionnaires à plein temps coopèrent avec les dirigeants locaux de la prêtrise. Il coordonne les efforts missionnaires et propose d’aider le président de pieu à enseigner les principes et les pratiques de l’œuvre missionnaire.

Quelles sont les responsabilités des dirigeants de pieu et de paroisse ?

Les dirigeants et les membres locaux de l’Église sont vos meilleurs alliés. Respectez-les et efforcez-vous d’établir de bons rapports avec eux. En travaillant avec ces dirigeants, n’oubliez pas qu’ils ont d’autres responsabilités liées à leurs appels. Cherchez à être une bénédiction, non un fardeau, pour les dirigeants de votre pieu et de votre paroisse. Votre attitude doit consister à demander : « Comment pouvons-nous vous aider ? » Tenez conseil avec l’évêque et avec le dirigeant de mission de paroisse au sujet de vos plans et de vos activités. Assurez-vous que ce que vous faites soutient le plan de mission de paroisse.

Les rôles des dirigeants locaux de la prêtrise dans l’œuvre missionnaire sont décrits ci-dessous. La compréhension de leurs rôles vous aidera à mieux travailler avec eux.

Le président de pieu

Le président de pieu supervise les évêques dans leurs responsabilités à l’égard de l’œuvre missionnaire, du maintien des convertis dans l’Église et de la remotivation. Lors de son entretien mensuel avec les évêques, il discute avec eux des plans et des progrès des membres et des personnes que les missionnaires instruisent. Il s’assure que la doctrine relative à l’œuvre missionnaire est enseignée régulièrement lors des réunions de pieu et de paroisse et que les dirigeants de la prêtrise et d’autres sont formés à leurs responsabilités missionnaires.

Le président de pieu rencontre aussi le président de mission à date régulière pour coordonner les efforts missionnaires, notamment la formation des dirigeants et des membres, l’utilisation et l’affectation des missionnaires à plein temps, et l’aide dans les efforts pour ramener les membres non pratiquants à l’Église.

Le membre du grand conseil

Un membre du grand conseil est désigné par la présidence de pieu pour promouvoir l’œuvre missionnaire, le maintien des membres dans l’Église et les efforts faits dans le pieu pour ramener les membres non pratiquants à l’Église. Il fait régulièrement rapport des progrès dans ce domaine à la présidence de pieu. Il s’assure également que les dirigeants de mission de paroisse sont correctement formés à leur appel, notamment en ce qui concerne l’élaboration d’un plan de mission de paroisse.

L’évêque

Sacrament meetings

Dans la paroisse, l’évêque est responsable de l’œuvre missionnaire, du maintien des convertis dans l’Église et de la remotivation des membres non pratiquants. Sa participation et sa direction personnelles sont essentielles. Pour aider à l’accomplissement de cette œuvre, l’évêque appelle un détenteur de la Prêtrise de Melchisédek digne comme dirigeant de mission de paroisse. Il appelle également un nombre suffisant de missionnaires de paroisse pour répondre aux besoins de la paroisse.

L’évêque utilise le conseil de paroisse pour coordonner les efforts missionnaires, le maintien des convertis dans l’Église et la remotivation des membres non pratiquants. Il oriente l’élaboration et l’exécution du plan de mission de paroisse.

Activité : Étude en équipe

Prévoyez un moment pour rencontrer l’évêque. Demandez-lui comment vous pouvez mieux servir dans la paroisse.

Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires

Les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires doivent examiner régulièrement la situation des nouveaux membres et des membres qui reviennent à l’Église et prévoir la meilleure façon de les intégrer et de les fortifier. Ils doivent également travailler en collaboration étroite avec le dirigeant de mission de paroisse pour coordonner, avec les missionnaires de paroisse et les missionnaires à plein temps, l’œuvre missionnaire, le maintien des convertis dans l’Église et la remotivation des membres non pratiquants.

Le dirigeant de mission de paroisse

Sous la direction de l’évêque, le dirigeant de mission de paroisse :

  • Donne l’exemple en parlant de l’Évangile à d’autres personnes, y compris les nouveaux convertis et les membres qui reviennent à l’Église.

  • Coordonne le travail des missionnaires de paroisse et des missionnaires à plein temps avec les dirigeants de la prêtrise, les dirigeants des auxiliaires et les membres.

  • Utilise le rapport de progression, la liste d’actions et d’entretiens et le formulaire de progression des nouveaux membres et des membres qui reviennent à l’Église pour passer en revue, lors des réunions du conseil de paroisse, les progrès des personnes que les missionnaires instruisent. Ces rapports sont créés en utilisant la documentation en ligne pour les dirigeants et les greffiers. Ils sont utilisés pour suivre les progrès des nouveaux convertis et d’autres membres.

  • Dirige les réunions hebdomadaires de coordination missionnaire.

  • Organise les services de baptême des convertis de la paroisse en coopération avec les missionnaires à plein temps. Un membre de l’épiscopat ou le dirigeant de mission de paroisse dirige habituellement ces services.

Le dirigeant de mission de paroisse fait également partie du conseil de paroisse et assiste aux réunions des dirigeants de la prêtrise du pieu.

Les missionnaires de paroisse

Des frères et des sœurs qualifiés sont appelés comme missionnaires de paroisse. Ils sont supervisés par le dirigeant de mission de paroisse.

Les missionnaires de paroisse trouvent, intègrent et instruisent les gens. Ils instruisent et intègrent aussi les nouveaux convertis et les membres qui reviennent à l’Église.

Un missionnaire de paroisse détenant la Prêtrise de Melchisédek peut être appelé pour être assistant du dirigeant de mission de paroisse.

La coordination missionnaire

L’œuvre missionnaire de paroisse est normalement coordonnée lors des réunions du conseil de paroisse à l’aide du Rapport de progression. L’objectif missionnaire de ces réunions est de faire rapport, de planifier et de coordonner les tâches pour trouver, enseigner, intégrer et remotiver, comme décrit aux paragraphes suivants.

Trouver des personnes à instruire. Le conseil de paroisse discute de la manière de préparer des personnes précises à recevoir l’enseignement des missionnaires à plein temps. Les membres du conseil de paroisse discutent des progrès que font des membres précis de la paroisse pour préparer des personnes et des familles à suivre les leçons missionnaires.

Enseigner et baptiser. Le conseil de paroisse passe chaque semaine en revue le rapport de progression, qui décrit les progrès de chaque personne instruite par les missionnaires à plein temps. Les membres du conseil de paroisse coordonnent également les plans pour enseigner chez les membres, intégrer les personnes que l’on instruit et assurer la participation des membres aux services de baptême.

Intégrer et instruire les nouveaux membres. Le conseil de paroisse passe en revue le formulaire Progression des nouveaux membres et des membres qui reviennent à l’Église pour suivre les progrès de chaque nouveau membre. Les membres du conseil de paroisse discutent également de la façon d’intégrer les nouveaux membres. À la demande de l’évêque, ils recommandent des appels potentiels pour les nouveaux convertis.

Intégrer et instruire les membres qui reviennent à l’Église. Le conseil de paroisse coordonne l’action du collège des anciens et des missionnaires à plein temps pour ramener les membres non pratiquants à l’Église. Les membres du conseil de paroisse planifient aussi l’intégration des membres qui reviennent à l’Église, tout particulièrement en les invitant aux réunions et aux activités de l’Église.

Coordination supplémentaire avec le dirigeant de mission de paroisse

L’œuvre missionnaire de la paroisse est normalement coordonnée lors des réunions du conseil de paroisse. Si une coordination supplémentaire est nécessaire, le dirigeant de mission de paroisse peut tenir des réunions de coordination missionnaire avec les missionnaires à plein temps. Les autres personnes qui peuvent être invitées à cette réunion sont les missionnaires de paroisse, un conseiller de la présidence du collège des anciens et une conseillère de la présidence de la Société de Secours.

Les personnes assistant à la réunion peuvent passer en revue et rendre compte des tâches et des buts de la réunion précédente et discuter des plans à faire pour la semaine suivante. Si nécessaire, elles peuvent également coordonner l’affectation de missionnaires de paroisse pour travailler avec les missionnaires à plein temps et discuter de la façon d’augmenter l’efficacité des efforts combinés des missionnaires de paroisse et des missionnaires à plein temps.

Le plan de mission de paroisse

Les évêques de beaucoup de paroisses ont constaté que l’élaboration d’un plan de mission de paroisse favorise l’œuvre missionnaire de la paroisse. Ce plan peut comprendre des buts, des projets et des activités pour aider les membres de la paroisse à inviter des personnes à entendre l’Évangile. Les personnes et les familles trouvent également un avantage à élaborer un plan de ce genre pour guider leurs efforts missionnaires.

Les membres doivent avoir recours à tous les moyens honorables pour trouver des gens qui sont disposés à écouter le message du Rétablissement. Ils doivent mettre l’accent sur la recherche de pères, de mères et d’enfants qui entreront en famille dans l’Église. Les évêques trouveront ci-dessous quelques idées à prendre en considération lors de l’élaboration d’un plan de mission.

  • Priez pour que le Seigneur prépare le cœur de certaines personnes précises à entendre l’Évangile. Priez également pour prendre conscience des personnes qu’il prépare (voir Alma 6:6). Gordon B. Hinckley a dit : « Ce sera un grand jour quand nos membres non seulement prieront pour les missionnaires dans le monde entier mais demanderont au Seigneur de les aider à travailler avec les missionnaires qui œuvrent dans leur propre paroisse » (« L’œuvre missionnaire », Première réunion mondiale de formation des dirigeants, janvier 2003, p. 19).

  • Soyez attentifs aux occasions de toucher les autres. Soyez amicaux et ouvrez-vous avec amour à tout le monde.

  • Demandez aux amis et aux voisins d’œuvrer côte à côte avec les membres dans des entreprises telles que rendre des services à la collectivité, fournir des repas aux nécessiteux, présenter des ateliers lors des réunions en semaine de la Société de Secours, apporter leur aide aux activités de paroisse, aider des gens à déménager, aider aux activités des jeunes et participer à des projets d’histoire familiale ou d’entraide.

  • Invitez les parents, les amis et les voisins non membres aux baptêmes, aux confirmations et aux ordinations à la prêtrise.

  • Invitez les non-membres à apporter leur aide lors de manifestations spéciales telles qu’un petit-déjeuner lors d’un jour férié national.

  • Faites des réunions, des activités, des veillées et des portes ouvertes de paroisse agréables et édifiantes, de telle sorte que les membres auront envie d’inviter leurs connaissances à être présentes.

  • Invitez les gens aux soirées au foyer.

  • Rendez visite aux personnes qui connaissent des changements dans leur vie, tels que mariage, naissance ou décès.

  • Rendez visite et donnez un coup de main aux gens qui emménagent dans le quartier. Donnez des informations sur la collectivité, le quartier et l’Église.

  • Saisissez chaque occasion de parler de l’Évangile. Parlez, entre autres, du Sauveur, du Livre de Mormon, de la Bible, du but de la vie, de la famille et de la généalogie.

  • Incitez les jeunes à se lier d’amitié avec d’autres jeunes et à les inviter aux réunions et aux activités de l’Église.

  • Suivez les familles partiellement membres.

  • Préparez des réunions de Sainte-Cène spirituellement édifiantes.

Activité : Étude en équipe

  • Avec votre collègue, lisez « Organisation de l’Église » dans Sujets de l’Évangile sur le site Internet de l’Église.

  • Dites à votre collègue et écrivez dans votre journal d’étude ce que vous avez appris.

  • Discutez de la façon dont vos découvertes vont influencer votre manière d’aborder votre travail avec les dirigeants de l’Église.

L’engagement de rester pratiquant dans l’Église

C’est quand les gens prennent et tiennent l’engagement de rester pratiquants dans l’Église tous les jours de leur vie que l’œuvre missionnaire est le plus efficace. Il ne suffit pas que les gens entrent dans l’Église. Ils doivent y entrer et y rester. Tout votre enseignement et toutes vos invitations doivent être focalisés sur ce but. Pour recevoir toutes les bénédictions que notre Père céleste a en réserve pour eux, les membres doivent continuer à pratiquer l’Évangile et à être pratiquants dans l’Église.

Néphi a enseigné : « Et maintenant, mes frères bien-aimés, je vous demande si tout est fait lorsque vous êtes entrés dans ce sentier étroit et resserré ? Voici, je vous dis que non ; […] vous devez marcher résolument, avec constance dans le Christ […] et persévére[r] jusqu’à la fin, [et] voici, ainsi dit le Père : Vous aurez la vie éternelle » (2 Néphi 31:19-20).

Faites tout ce que vous pouvez pour aider les gens à se qualifier pour « la vie éternelle, don qui est le plus grand de tous les dons de Dieu » (Doctrine et Alliances 14:7).

N’oubliez pas ceci

  • Établissez des liens étroits avec l’évêque et avec les membres du conseil de paroisse.

  • Participez avec à propos aux réunions du conseil de paroisse.

  • Rendez-vous utile au conseil de paroisse. Quand les membres du conseil vous demandent votre aide :

    • Soyez disposé à intégrer les convertis et les membres qui reviennent à l’Église, aidez-les dans leurs appels et leurs occasions de servir et enseignez de nouveau les leçons missionnaires.

    • Donnez toutes les leçons aux nouveaux convertis après le baptême.

Idées à étudier et à appliquer

Étude personnelle

  • À l’aide de votre agenda quotidien ou de vos outils numériques, faites des plans pour parler à des nouveaux convertis et à des membres récemment revenus à l’Église de leur changement de vie et de leur participation aux réunions de l’église. Qu’est-ce qui les a aidés le plus ? Écrivez ce que vous pensez de leurs expériences dans votre journal d’étude. Qu’avez-vous appris qui va vous aider à travailler avec les personnes que vous instruisez actuellement ?

  • Étudiez 2 Néphi 31:18-20 ; Alma 26:1-7 et 32:32-43 et Moroni 6. Écrivez ce que ces versets vous ont appris sur la façon de fortifier les nouveaux convertis.

Étude en équipe

  • Au cours de la réunion du conseil de paroisse, demandez à l’évêque s’il y a, dans votre secteur, des membres qui reviennent à l’Église qu’il voudrait que vous visitiez cette semaine. En rendant visite à ces personnes, cherchez à faire grandir leur foi en Jésus-Christ. Demandez-leur des coordonnées de personnes à instruire.

  • Étudiez 1 Corinthiens 3:2 ; Hébreux 5:12 ; et Doctrine et Alliances 19:22. Que représente le lait dont il est question ? Qu’est-ce que la viande ? Comparez vos réponses avec les points de doctrine du chapitre « Qu’est-ce que je dois étudier et enseigner ? » Pourquoi devez-vous donner le lait et la viande dans le bon ordre et dans la bonne quantité ? Comment le faites-vous ?

  • Lisez la citation suivante, dans laquelle Joseph F. Smith décrit ses sentiments lors de son baptême :

    « Le sentiment qui m’envahit fut un sentiment de pure paix, d’amour et de lumière. Je sentis dans mon âme que si j’avais péché – et je n’étais certainement pas sans péché – ce péché m’avait été pardonné ; que j’étais véritablement purifié du péché ; mon cœur était touché et je sentais que je ne ferais plus de mal à une mouche. J’avais le sentiment de vouloir faire le bien partout, à tout le monde et à toute chose. Je sentais une nouveauté de vie, un nouveau désir de faire ce qui était bien. Il ne restait pas dans mon âme la moindre particule de désir de faire le mal. […] Telle fut l’influence qui tomba sur moi, et je sais qu’elle venait de Dieu et qu’elle fut et a toujours été pour moi le témoignage vivant que j’avais accepté le Seigneur » (voir Doctrine de l’Évangile, première édition française, 1982, p. 78).

    Lisez maintenant ce que le président Smith a dit au sujet de ses sentiments longtemps après son baptême :

    « Oh ! que n’ai-je pu garder ce même esprit et ce même désir fervent à chaque instant de ma vie depuis [le jour de mon baptême] jusqu’à maintenant ! Et cependant, nous sommes beaucoup à avoir reçu ce témoignage, cette nouvelle naissance, ce changement de cœur, qui nous sommes trompés dans notre jugement et avons commis de nombreuses erreurs et souvent n’avons pas atteint le degré véritable que nous devions atteindre dans notre vie, mais nous sommes repentis du mal, et avons cherché de temps en temps le pardon du Seigneur ; de sorte que jusqu’à ce jour, ce désir et cet objectif qui imprégnaient notre âme quand nous fûmes baptisés et reçûmes la rémission de nos péchés possèdent encore notre cœur et continuent à être le sentiment et le désir dominants de notre âme » (voir Doctrine de l’Évangile, p. 78).

    • Qu’est-ce que le président Smith vous apprend, à vous personnellement, sur votre témoignage et votre engagement personnel de pratiquer l’Évangile ?

    • Qu’avez-vous appris sur les difficultés que les nouveaux convertis, même les futurs prophètes, rencontrent après le baptême ?

    • En pensant à des convertis récents et à des membres qui reviennent à l’Église, que pouvez-vous faire pour les aider à conserver ou retrouver « le désir et l’objectif » qu’ils avaient autrefois ?

Conseil de district, conférences de zone et conseil des dirigeants de la mission

  • Invitez un évêque à parler des difficultés du travail avec les membres qui reviennent à l’Église et les nouveaux convertis. Demandez-lui de mettre l’accent sur l’aide que les missionnaires peuvent apporter dans ces situations difficiles.

  • Parlez des paraboles de la brebis perdue, de la drachme perdue et du fils prodigue (voir Luc 15).

Président de mission, son épouse et ses conseillers

  • Travaillez avec les dirigeants locaux de la prêtrise pour les inviter à aider les nouveaux convertis :

    • À recevoir la prêtrise.

    • À se voir attribuer des frères – et, le cas échéant, des sœurs – de service pastoral.

    • À préparer le nom d’un ancêtre à emporter au temple et à accomplir des baptêmes pour les morts.

    • À suivre les cinq leçons missionnaires en présence de leurs frères ou sœurs de service pastoral, ou d’autres membres.

  • Enseignez aux dirigeants locaux comment utiliser les missionnaires au conseil de paroisse.

  • Enseignez aux dirigeants locaux le but et l’utilisation du Rapport de progression.

  • Demandez de temps en temps aux missionnaires de vous montrer une copie de leur Rapport de progression.

  • Faites de temps en temps le suivi des convertis récents pour voir comment ils vont et en quoi les missionnaires et les membres peuvent se rendre utiles.

  • Invitez les dirigeants de pieu ou de paroisse à parler à vos missionnaires pour leur expliquer comment ils peuvent être d’un plus grand secours.

  • Invitez les convertis récents à parler aux missionnaires et à raconter leurs expériences de nouveaux membres de l’Église.

  • Demandez de temps en temps aux membres qui sont des convertis de parler de leur expérience de conversion lors d’une conférence de zone.