Leçon 4 : Les commandements
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« Leçon 4 : Les commandements », Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire, 2018, p. [74-85].

« Leçon 4 », Prêchez mon Évangile, p. [74-85]

Leçon 4

Les commandements

Moses and the Tablets

Pour donner cette leçon

Il y a plusieurs manières d’enseigner les commandements énoncés dans cette leçon. Vous pourriez, par exemple, enseigner quelques-uns des commandements de cette leçon lors des trois premières leçons ou vous pourriez enseigner plusieurs commandements et en faire une seule leçon. Vous devez décider de cela en fonction des besoins des personnes que vous instruisez et de l’inspiration de l’Esprit.

Préparez-vous à enseigner

Le but dans lequel vous enseignez les commandements est d’aider les gens à vivre conformément à l’Évangile en faisant preuve de foi en Jésus-Christ et en se repentant pendant qu’ils se préparent pour le baptême et la confirmation et pour après le baptême. Aidez les personnes que vous instruisez à comprendre que persévérer jusqu’à la fin implique de respecter les commandements de Dieu. En obéissant aux commandements, les gens progresseront dans leur témoignage de l’Évangile, et montreront qu’ils ont « le cœur brisé et l’esprit contrit » et commenceront à se repentir de tous leurs péchés (voir Moroni 6:1-4 ; Doctrine et Alliances 20:37).

Cette leçon est organisée différemment des trois premières. Les trois premières leçons expliquent les fondements doctrinaux de l’Évangile de Jésus-Christ. Cette leçon-ci explique des commandements précis que Dieu a donnés et qui nous aident à appliquer les principes de l’Évangile.

Il y a plusieurs façons de donner cette leçon. Vous devrez décider de la méthode à employer en fonction des besoins, des centres d’intérêt et de la situation des personnes que vous instruisez et de l’inspiration de l’Esprit. En vous aidant de la prière, décidez du contenu de l’enseignement et des invitations à lancer. Soyez attentif aux questions et au niveau de compréhension des personnes que vous instruisez.

Réfléchissez et priez constamment pour trouver comment les aider à mettre l’Évangile en pratique. Voici quelques idées :

  • Enseignez un ou plusieurs commandements lors d’une autre leçon. Lorsque vous le faites, réfléchissez au principe enseigné dans Alma 12:32 : « Dieu leur donna des commandements, après leur avoir fait connaître le plan de rédemption » (italiques ajoutés). Certains commandements, comme la prière et l’étude des Écritures, pourraient être enseignés lors des trois premières leçons. Il y a d’autres commandements qu’il vaudrait mieux enseigner après avoir posé les fondements doctrinaux de l’Évangile énoncés dans les trois premières leçons.

  • Consacrez toute une leçon à enseigner deux ou trois des commandements.

  • Consacrez toute une leçon à enseigner un seul commandement.

  • Enseignez les commandements dans le contexte de l’Évangile. Revoyez brièvement la leçon sur l’Évangile de Jésus-Christ avant d’enseigner un ou plusieurs commandements. Ce faisant, vous pouvez aider les personnes à voir comment les commandements s’intègrent dans la perspective générale de la foi au Sauveur et du repentir en vue du baptême et de la confirmation. Cela peut être une bénédiction dans leur vie de voir que l’Évangile de Jésus-Christ est un modèle de vie.

Vous pourrez instruire certaines personnes en quelques visites ; pour d’autres, davantage de leçons pourront être nécessaires. Vous avez toute latitude pour donner les leçons de la manière qui aidera le mieux les gens à se préparer pleinement à leur baptême et à leur confirmation. Votre but est non seulement de couvrir le sujet, mais aussi d’aider d’autres personnes à venir au Christ par la foi en Jésus-Christ, le repentir, le baptême, la réception du don du Saint-Esprit et la persévérance jusqu’à la fin.

Une leçon doit rarement dépasser quarante-cinq minutes. Il peut arriver que des contraintes de temps ne vous autorisent que des visites d’enseignement plus courtes. Dans ce cas, il vous faudra peut-être faire des visites d’enseignement fréquentes et courtes couvrant seulement une partie de la leçon.

Vous pouvez aborder l’enseignement de cette leçon de diverses manières. La meilleure manière de déterminer quel commandement enseigner, le moment où l’enseigner et la quantité de temps à y consacrer est de tenir compte des besoins des personnes que vous instruisez et de l’inspiration de l’Esprit.

Apprenez les commandements et les engagements

En étudiant cette leçon, suivez le modèle ci-dessous :

  • Étudiez la section qui décrit le commandement et écrivez un plan de leçon simple avec trois à cinq points principaux.

  • Enseignez à votre collègue une version de deux à trois minutes. Exercez-vous à lancer chaque invitation et à répondre aux préoccupations des personnes que vous instruisez.

  • Parlez des manières de faire le suivi de chaque engagement que vous avez invité les gens à accepter.

Obéissance

Dieu nous donne des commandements pour notre profit. Ce sont les instructions d’un Père céleste qui nous aime pour nous aider à être heureux. Il nous donne aussi notre libre arbitre, qui est la capacité et la possibilité de choisir entre le bien et le mal. Quand nous obéissons à Dieu, nous suivons l’influence de l’Esprit et décidons de nous conformer à sa volonté. L’obéissance aux commandements nous apporte la paix dans cette vie et la vie éternelle et l’exaltation dans le monde à venir. L’obéissance montre notre amour pour Dieu. La désobéissance nous apporte le chagrin.

Notre Père céleste connaît nos faiblesses et est patient avec nous. Il nous bénit quand nous nous appuyons sur son Fils et nous efforçons d’obéir à ses commandements. Il attend de nous que nous lui obéissions pour qu’il puisse nous donner des bénédictions.

Étude des Écritures

Libre arbitre

Obéissance

Invitation à s’engager

  • Allez-vous obéir aux lois de Dieu ?

Prier souvent

Dieu nous commande de le prier. Vous pouvez prier n’importe quand et n’importe où. Le Seigneur nous a dit que nous devions prier à genoux matin et soir, seuls et en famille. Notre Père céleste entend nos prières et y répond. En priant quotidiennement, nous sommes guidés et bénis par Dieu. Nous devons toujours prier sincèrement. Nous devons aussi prier avec « une intention réelle », ce qui signifie que nous nous engageons à agir en fonction de la réponse que nous recevons.

Nous prions notre Père céleste avec foi au nom de Jésus-Christ (voir Moïse 5:8). Parce qu’il est notre Père et que nous sommes ses enfants, il répond à nos prières. Nous commençons nos prières en nous adressant à notre Père céleste. Nous les terminons en disant : « Au nom de Jésus-Christ. Amen. »

Dans la prière nous parlons honnêtement avec notre Père céleste qui nous aime. Nous exprimons notre gratitude pour nos bénédictions. Nous pouvons lui dire que nous l’aimons. Nous lui demandons aussi de nous aider, de nous protéger et de nous guider selon nos besoins.

En priant avec foi, avec sincérité et avec une intention réelle, nous verrons l’influence de Dieu dans notre vie. Il nous guidera dans notre vie de tous les jours et nous aidera à prendre de bonnes décisions. Il nous donnera du réconfort et de la paix. Il nous avertira du danger et nous fortifiera pour que nous puissions résister à la tentation. Il nous pardonnera nos péchés. Nous nous sentirons plus proches de lui. Nous devons apprendre à reconnaître son influence dans notre vie. Nous devons apprendre à écouter le murmure doux et léger de l’Esprit.

Nous pouvons reconnaître les moments où le Saint-Esprit nous enseigne la vérité. Notre esprit sera rempli de pensées inspirantes et édifiantes. Nous serons éclairés ou nous recevrons une connaissance nouvelle. Nous éprouverons de la paix, de la joie et de l’amour. Nous voudrons faire le bien et aider les autres. Ce sont des sentiments qui sont difficiles à décrire, mais que nous pouvons reconnaître quand nous les éprouvons.

Étude des Écritures

Invitation à s’engager

  • Allez-vous vous agenouiller et prier tous les jours seuls et en famille ?

Étudier les Écritures

Les Écritures sont les récits des relations de Dieu avec ses enfants faits par des prophètes sous la direction du Saint-Esprit. Nous montrons notre foi en étudiant, en croyant à la parole révélée de Dieu et en y obéissant. Nous sondons donc diligemment les Écritures pour comprendre la vérité. Nous nous en faisons un festin parce qu’elles ouvrent la porte à la révélation et nous montrent ce que nous devons faire et devenir. Nous sondons les Écritures pour en apprendre plus sur Jésus-Christ et sur son Évangile. La foi en Jésus-Christ est un don de Dieu qui nous est accordé par l’étude et la mise en pratique de sa parole et de son Évangile. Les Écritures officielles de l’Église, également appelées ouvrages canoniques, sont la Bible, le Livre de Mormon, les Doctrine et Alliances et la Perle de Grand Prix. Nous devons étudier quotidiennement ces livres sacrés, particulièrement le Livre de Mormon. Le Livre de Mormon témoigne de Jésus-Christ et de la véracité de sa doctrine.

Étude des Écritures

Invitation à s’engager

  • Allez-vous lire quotidiennement les Écritures seuls et en famille ?

Sanctifier le jour du sabbat

Sanctifier le jour du sabbat est un commandement. Dieu a déclaré : « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier » (Exode 20:8). Notre conduite le jour du sabbat est le reflet de l’engagement que nous avons pris d’honorer et d’adorer Dieu. En sanctifiant le jour du sabbat, nous montrons à Dieu que nous sommes disposés à respecter nos alliances. Chaque jour de sabbat nous allons à l’église pour l’adorer. À l’église, les membres de l’Église prennent la Sainte-Cène pour se souvenir de Jésus-Christ et de son expiation. En prenant la Sainte-Cène, nous renouvelons nos alliances et nous montrons que nous sommes disposés à nous repentir de nos péchés et de nos fautes.

Le jour du sabbat, nous nous reposons de nos travaux. En allant aux offices religieux de l’Église et en adorant Dieu ensemble, nous nous fortifions mutuellement. Le fait de fréquenter nos amis et notre famille nous ressource. Notre foi est fortifiée par notre étude des Écritures et de l’Évangile rétabli.

Quand une collectivité ou une nation devient négligente dans ses activités du sabbat, sa vie religieuse se dégrade et tous les aspects de la vie en subissent le contrecoup. Les bénédictions que l’on a quand on sanctifie le jour du sabbat sont refusées. Nous devons nous abstenir d’aller dans les magasins le jour du sabbat et de nous livrer à d’autres activités commerciales et sportives qui font du sabbat un jour ordinaire.

Nous devons au contraire mettre ce jour à part des activités du monde en adoptant un esprit d’adoration de Dieu, d’action de grâces et de service, et en nous livrant à des activités en famille et avec nos amis qui conviennent au sabbat. Quand les membres de l’Église s’efforcent d’avoir des activités du sabbat conformes à la volonté et à l’Esprit du Seigneur, leur vie est remplie de joie et de paix. Quand nous sanctifions le jour du sabbat, il devient un « délice » (voir Ésaïe 58:13-14), un temps de renouveau spirituel (voir Exode 31:17 [dans la version du roi Jacques, N.D.T.]) et un signe de notre amour et de notre dévotion envers notre Père céleste et Jésus-Christ, notre Sauveur et Rédempteur.

Étude des Écritures

Asseyez-vous à côté des personnes que vous instruisez ou des membres à l’église

Quand ils vont aux réunions de Sainte-Cène ou aux conférences de pieu, les missionnaires doivent s’asseoir en équipe à côté des personnes qu’ils instruisent, des convertis récents ou des membres. Ils ne doivent pas s’asseoir en groupe avec d’autres missionnaires.

Invitations à s’engager

  • Allez-vous sanctifier le jour du sabbat ?

  • Allez-vous vous préparer à prendre dignement la Sainte-Cène ?

Entretien en vue du baptême : Questions en rapport avec la leçon

  • Qu’est-ce que vous comprenez à propos du jour du sabbat, en particulier en ce qui concerne la participation à la Sainte-Cène chaque semaine et le service à autrui ? Êtes-vous disposé à vous conformer à ces principes (avant et après votre baptême) ?

Baptême et confirmation

C’est par le baptême et la confirmation que nous montrons notre désir de suivre la voix de Dieu. Quand nous sommes baptisés et confirmés, nous contractons avec Dieu l’alliance de prendre sur nous le nom de Jésus-Christ et de toujours nous souvenir de lui et de garder ses commandements. Nous promettons aussi d’être témoins de Dieu en tout temps et d’aider les nécessiteux (voir Mosiah 18:8-9). En retour, Dieu promet la compagnie constante du Saint-Esprit, la rémission de nos péchés et la nouvelle naissance.

Invitations à s’engager

  • Allez-vous vous faire baptiser et confirmer ?

  • Allez-vous inviter vos amis et les membres de votre famille à assister à votre service de baptême ?

Si c’est possible, invitez les personnes que vous instruisez à un service de baptême et à une réunion de Sainte-Cène au cours de laquelle quelqu’un est confirmé.

Entretien en vue du baptême : Questions en rapport avec la leçon

  • Toutes les questions de l’entretien de baptême.

Invitation au baptême

Sous la direction de l’Esprit, l’invitation au baptême et à la confirmation doit être précise et directe : « Voulez-vous suivre l’exemple de Jésus-Christ et vous faire baptiser par quelqu’un qui détient l’autorité de la prêtrise de Dieu ? Nous aurons un service de baptême le [date]. Voulez-vous vous préparer pour vous faire baptiser ce jour-là ? »

Suivre le prophète

La vérité, c’est la connaissance des choses telles qu’elles sont, telles qu’elles ont été et telles qu’elles seront réellement. Elle ne change pas en fonction de la situation ni avec le temps. La vérité est la même à toutes les époques et dans toutes les cultures. Dieu est la source de toute vérité. Nous pouvons avoir foi en lui parce que nous savons qu’il ne nous enseignera que la vérité. Il veut que tous ses enfants connaissent la vérité. C’est pourquoi il révèle les vérités nécessaires au salut par l’intermédiaire de prophètes et d’apôtres. Il nous révèle des vérités à nous, personnellement, grâce aux Écritures et à la révélation personnelle.

Un prophète est appelé et choisi par Dieu, et est un homme juste et doté d’une grande foi. Le Seigneur lui révèle des vérités par l’intermédiaire du Saint-Esprit. Il commande à son prophète d’enseigner la vérité à tous les hommes. Les gens qui croient aux paroles de Dieu révélées par l’intermédiaire de son prophète sont bénis.

L’Église du Christ est édifiée sur le fondement des apôtres et des prophètes, qui dirigent l’Église par révélation. Le Seigneur a appelé Joseph Smith à être le premier prophète et à être à la tête de notre dispensation, qui est la dernière. Ses successeurs, qui dirigent aujourd’hui l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, sont également prophètes et apôtres. Le président de l’Église d’aujourd’hui est un prophète vivant. Nous devons avoir foi au prophète choisi par Dieu, acquérir la conviction de son appel divin et suivre ses enseignements.

Nous avons souvent l’occasion de soutenir publiquement les dirigeants de l’Église. Soutenir veut dire apporter notre soutien par nos pensées, nos paroles et nos actions. Nous devons nous préparer de telle façon que, quand les prophètes et les apôtres parlent, le Saint-Esprit puisse confirmer les vérités qu’ils enseignent, et qu’ainsi nous puissions prendre la décision de suivre les recommandations qu’ils nous font.

Les gens qui écoutent et suivent les recommandations des prophètes et des apôtres vivants ne s’égareront pas. Les enseignements des prophètes vivants constituent une ancre de vérité éternelle dans un monde aux valeurs fluctuantes et nous aident à éviter le malheur et le chagrin. La confusion et les querelles du monde ne nous écraseront pas et nous pourrons jouir de l’assurance que nous sommes en accord avec la volonté de Dieu.

Étude des Écritures

Invitations à s’engager

  • Viendrez-vous avec nous rencontrer l’évêque de notre assemblée locale ?

  • Allez-vous apporter votre soutien aux dirigeants de l’Église et suivre leurs recommandations ?

Entretien en vue du baptême : Questions en rapport avec la leçon

  • Croyez-vous que [président actuel de l’Église] est un prophète de Dieu ? Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Respecter les dix commandements

Notre Père céleste nous donne des commandements pour que nous sachions ce que nous devons faire et ne pas faire pour recevoir les bénédictions qu’il veut nous donner (par exemple la joie, une conscience en paix et le bonheur durable). Dieu a révélé les dix commandements à Moïse pour guider son peuple :

  • « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » (Exode 20:3). Les autres « dieux » peuvent être nos biens, le pouvoir ou la notoriété.

  • « Tu ne te feras point d’image taillée » (Exode 20:4).

  • « Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain » (Exode 20:7).

  • « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier » (Exode 20:8).

  • « Honore ton père et ta mère » (Exode 20:12).

  • « Tu ne tueras point » (Exode 20:13).

  • « Tu ne commettras point d’adultère » (Exode 20:14).

  • « Tu ne déroberas point » (Exode 20:15).

  • « Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain » (Exode 20:16).

  • « Tu ne convoiteras point » (Exode 20:17).

Les dix commandements sont toujours valables aujourd’hui. Ils nous apprennent à adorer Dieu et à faire preuve de respect envers lui. Ils nous enseignent aussi comment nous traiter les uns les autres.

Pas d’autres dieux

Dans de nombreuses cultures, les gens possèdent ou vénèrent des objets qui leur rappellent la Divinité ou leurs ancêtres. Parfois ces objets, tels que les statues, les emblèmes religieux ou de petits sanctuaires, peuvent aussi être l’objet de leur culte. Faites comprendre aux personnes que vous instruisez que le Seigneur nous a commandé de ne pas adorer d’idoles. Recommandez-leur d’enlever de chez eux tout objet qu’ils adorent ou devant lequel ils prient. Aidez-les à concentrer leur foi et leur culte sur leur Père céleste et sur Jésus-Christ. Enseignez-leur que l’Évangile rétabli de Jésus-Christ est centré sur le Christ vivant.

Dans l’Évangile rétabli, le Seigneur nous a enseigné comment nous devons nous souvenir de lui. Nous nous souvenons de lui en priant, en jeûnant, en allant à l’église, en prenant la Sainte-Cène et en allant au temple. Votre président de mission vous guidera dans certains domaines.

Étude des Écritures

Invitation à s’engager

  • Allez-vous respecter les dix commandements ?

Respecter la loi de chasteté

Dieu fait ses délices de la chasteté. Être chaste signifie limiter toute relation sexuelle à un seul mari (pour les femmes) ou à une seule épouse (pour les hommes). La chasteté consiste également à s’abstenir strictement de toute relation sexuelle avant le mariage et à faire preuve d’une fidélité et d’une loyauté totales à son conjoint après le mariage. Les personnes qui suivent la loi de chasteté ont la force que donne la maîtrise de soi. Leurs relations familiales sont empreintes de confiance. Elles peuvent bénéficier plus pleinement de l’influence du Saint-Esprit. Celles qui enfreignent cette loi sont sujettes à des sentiments persistants de honte et de culpabilité qui pèsent sur leur vie.

La chasteté exige la fidélité dans les pensées et dans les actes. Nous devons veiller à ce que nos pensées restent pures et nous devons être pudiques dans notre façon de nous habiller, de parler et d’agir. Nous devons nous abstenir de la pornographie sous toutes ses formes. Nous devons traiter comme sacrés le pouvoir de procréation que Dieu nous a donné et notre corps. Les relations sexuelles sont un pouvoir donné par Dieu pour procréer et renforcer les liens des couples mariés.

Les personnes attirées par des personnes du même sexe doivent aussi respecter la loi de chasteté et les alliances qu’elles font avec Dieu. Éprouver de l’attirance pour des personnes du même sexe ou s’identifier comme gay, lesbienne ou bisexuel n’est pas un péché et n’interdit pas de participer à l’Église, de recevoir des appels ou d’aller au temple.

Les candidats au baptême doivent respecter la loi de chasteté, qui interdit les relations sexuelles en dehors d’un mariage légal entre un seul homme et une seule femme. Ils ne doivent pas être impliqués dans des avortements ni avoir de relations homosexuelles ou lesbiennes. Parce que Dieu aime tous ses enfants et leur tend la main avec amour par l’intermédiaire de Jésus-Christ (voir Romains 5:8), les personnes qui ont commis des péchés sexuels peuvent se repentir, être pardonnées et vivre selon la voie du bonheur (voir 2 Néphi 5:27).

Couples qui vivent ensemble

Les hommes et les femmes qui vivent ensemble mais ne sont pas mariés ne peuvent pas être baptisés s’ils ne se marient ou ne se séparent d’abord. Les personnes mariées avec une personne du même sexe ou entretenant une relation de ce type et celles qui sont mariées avec plus d’une personne à la fois ne peuvent pas être baptisées. L’invitation à respecter la loi de chasteté peut poser des problèmes très difficiles aux personnes que vous instruisez. Gardez une prière dans le cœur et soyez sensible à la situation de chaque personne. Soyez prudent et suivez les murmures de l’Esprit quand vous parlez des comportements sexuels pour éviter des situations compromettantes ou des accusations. Demandez conseil à votre président de mission, qui vous donnera des directives précises dans chaque cas.

Étude des Écritures

Invitation à s’engager

  • Allez-vous respecter la loi de chasteté ?

Entretien en vue du baptême : Questions en rapport avec la leçon

  • Qu’est-ce que vous comprenez de la loi de chasteté, qui interdit toute relation sexuelle en dehors des liens d’un mariage légal entre un seul homme et une seule femme ? Êtes-vous disposés à obéir à cette loi (avant et après votre baptême) ?

  • Avez-vous jamais participé à un avortement ? Vous êtes-vous jamais rendu coupable d’une transgression homosexuelle ? [Remarque : Une personne qui répond oui à l’une de ces questions doit avoir un entretien avec le président de mission avant d’être baptisée.]

Obéir à la Parole de Sagesse

Le Seigneur a révélé à Joseph Smith, le prophète, une loi de santé appelée la Parole de Sagesse. Cette loi nous enseigne quels sont les aliments et les substances que nous devons utiliser et ne pas utiliser pour que notre corps reste en bonne santé et pour que nous restions à l’abri des influences mauvaises. Le Seigneur promet en bénédiction la santé, la force, la protection contre le mal et une plus grande réceptivité aux vérités spirituelles.

N’oubliez pas que notre corps est sacré. Nous devons le traiter avec respect. La Parole de Sagesse enseigne que nous devons manger une nourriture saine. Elle enseigne tout particulièrement que nous devons nous abstenir de substances nocives, notamment d’alcool, de tabac, de thé et de café. Nous devons aussi nous abstenir de toute forme de drogue. Pour recevoir le baptême et la confirmation, les personnes que vous instruisez doivent abandonner ces substances. Les personnes qui obéissent à la Parole de Sagesse sont plus réceptives aux vérités spirituelles.

Votre président de mission répondra aux questions sur le point de savoir s’il y a d’autres substances dans votre culture qui font partie de la Parole de Sagesse.

Surmonter les dépendances

La meilleure façon d’aider les personnes qui ont du mal à surmonter une dépendance est de les inviter à s’adresser aux dirigeants de la prêtrise locaux et de leur recommander de prendre connaissance du site Internet du programme de traitement de la dépendance de l’Église. Encouragez également les dirigeants locaux à consulter la documentation en ligne disponible sur le site de l’Église traitant de la vie prévoyante. Les suggestions ci-dessous s’appliquent tout particulièrement à la Parole de Sagesse, mais peuvent également être adaptées à d’autres formes de dépendances.

  1. Renforcez les efforts que font les personnes pour aller au Christ. Aidez-les à voir comment leurs efforts pour se rétablir et guérir sont (ou peuvent être) fortifiés grâce à Jésus-Christ et à son expiation.

  2. Aidez les personnes à décider quand et comment elles vont mettre la Parole de Sagesse en pratique.

  3. Priez pour elles dans vos prières personnelles et quand vous êtes avec elles.

  4. Soyez positifs et encourageants même si elles rechutent.

  5. Continuez à leur enseigner l’Évangile. Apprenez-leur à utiliser la prière et la foi pour recevoir de la force.

  6. Aidez-les à aller régulièrement à l’église et à se lier d’amitié avec des personnes qui suivent la Parole de Sagesse ou qui ont surmonté la même dépendance.

  7. Si cela convient, proposez-leur de leur donner une bénédiction de la prêtrise.

  8. Invitez-les à débarrasser leur maison des substances nocives.

Vous trouverez au chapitre 10 d’autres instructions pour aider les gens à surmonter les dépendances.

Étude des Écritures

Invitation à s’engager

  • Allez-vous respecter la Parole de Sagesse ?

Entretien en vue du baptême : Questions en rapport avec la leçon

  • Qu’est-ce que vous comprenez au sujet de la Parole de Sagesse ? Êtes-vous disposés à respecter la Parole de Sagesse (avant et après votre baptême) ?

Respecter la loi de la dîme

L’une des grandes bénédictions que l’on a quand on est membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, c’est de pouvoir contribuer à la croissance du royaume de Dieu en payant sa dîme. La dîme est une loi divine ancienne. Par exemple, Abraham, prophète de l’Ancien Testament, a payé la dîme de tout ce qu’il possédait (voir Alma 13:15).

Le Seigneur promet aux personnes qui payent la dîme qu’il ouvrira les écluses des cieux et répandra sur elles la bénédiction en abondance (voir Malachie 3:10). Ces bénédictions peuvent être temporelles ou spirituelles, mais elles seront données aux personnes qui obéissent à cette loi divine.

Dîme signifie dixième et le Seigneur nous a commandé de donner le dixième de notre revenu, afin que nous soyons bénis. La loi de la dîme nous donne l’occasion de contribuer à l’édification de son royaume. Notre dîme est sainte pour le Seigneur et nous l’honorons en la payant. Dieu promet de bénir abondamment les personnes qui paient une dîme honnête. Celles qui ne paient pas la dîme trompent Dieu (voir Malachie 3:8). Elles gardent pour elles-mêmes quelque chose qui lui appartient légitimement. Nous devons rechercher premièrement le royaume de Dieu et la dîme est une manière importante de le faire. Le paiement de la dîme est une expression de notre foi. C’est un signe extérieur de notre croyance en Dieu et en son œuvre.

Les fonds de la dîme sont utilisés pour financer les activités permanentes de l’Église, comme la construction et l’entretien de temples et d’églises, la diffusion de l’Évangile, l’œuvre du temple et de l’histoire familiale et beaucoup d’autres activités mondiales. La dîme ne paie pas les dirigeants locaux de l’Église, qui servent de plein gré sans recevoir aucune espèce de rémunération.

Les dirigeants locaux de l’Église envoient chaque semaine directement au siège de l’Église la dîme qu’ils ont reçue. Un conseil, constitué de la Première Présidence, du Collège des Douze et de l’épiscopat président, décide de la façon dont les fonds sacrés de la dîme sont utilisés.

Étude des Écritures

Dîme

Foi

Invitation à s’engager

  • Allez-vous pratiquer la loi de la dîme quand vous serez baptisés ?

Entretien en vue du baptême : Questions en rapport avec la leçon

  • Qu’est-ce que vous comprenez de la loi de la dîme ? Êtes-vous disposés à obéir à cette loi ?

Respecter la loi du jeûne

De grandes bénédictions sont accessibles aux personnes qui obéissent au commandement de Dieu de jeûner. Jeûner signifie se priver de nourriture et de boisson pendant un certain temps. On consacre habituellement le premier dimanche de chaque mois comme jour spécial pour jeûner deux repas consécutifs, prier et rendre témoignage. Le jeûne et la prière vont de pair. Quand nous jeûnons et prions avec foi, nous sommes plus réceptifs pour recevoir la réponse à nos prières et les bénédictions du Seigneur. Il nous promet qu’il nous guidera continuellement. Nous devons jeûner dans des buts précis. Le jeûne est privé et spirituel et nous ne devons pas attirer l’attention sur le fait que nous jeûnons.

La religion pure comprend le soin des pauvres. Nous devons les aider à répondre à leurs besoins physiques et spirituels. Quand nous jeûnons, nous faisons don d’argent à l’Église pour le soin des pauvres et des nécessiteux. Nous appelons cela une offrande de jeûne. Nous donnons au moins la somme d’argent que nous économisons en jeûnant deux repas. Mais nous ne devons pas limiter nos dons au prix de deux repas. Il nous est recommandé d’être aussi généreux que nos moyens nous le permettent. En prenant soin des pauvres, nous respectons les alliances de notre baptême et cela nous aide à conserver la rémission de nos péchés.

Étude des Écritures

Jeûne

Soin des pauvres

Invitations à s’engager

  • Allez-vous jeûner et prier le prochain dimanche de jeûne pour un besoin spécial ?

  • Allez-vous faire don d’une offrande de jeûne généreuse (après votre baptême) ?

Comment faire don de la dîme et des offrandes

La dîme et les offrandes se paient volontairement et en privé. On recommande aux membres de payer la dîme à mesure qu’ils reçoivent leurs revenus. Toutefois les membres qui souhaitent la payer annuellement peuvent le faire. Les membres peuvent remettre leurs offrandes de jeûne directement à un membre de l’épiscopat ou à un détenteur de la Prêtrise d’Aaron désigné pour recevoir les dons d’offrande de jeûne. Les membres font leurs dons en remplissant une feuille de dons que l’on peut se procurer auprès de l’épiscopat. (À la différence des offrandes de jeûne, les dons de la dîme ne doivent être remis qu’à un membre de l’épiscopat.) Le membre conserve l’exemplaire jaune ; il met l’exemplaire blanc et le don dans l’enveloppe fournie et la scelle. Il remet ensuite l’enveloppe à un membre de l’épiscopat. Les membres peuvent aussi faire des dons en ligne en utilisant leur compte privé sur LDS.org. Ces dons sont considérés comme sacrés et appartiennent au Seigneur. Un membre de l’épiscopat et un greffier tiennent une comptabilité soigneuse et confidentielle de tous les dons.

À la fin de chaque année, les membres assistent au règlement de la dîme avec l’évêque pour déclarer leur fidélité à la dîme. Au cours de cette réunion privée, les membres reçoivent un rapport de fin d’année de tous leurs dons. Tous les renseignements financiers sont gardés strictement confidentiels.

Enseigner comment donner la dîme et les offrandes

Montrez une feuille de dons et expliquez comment on l’utilise. Vous devrez peut-être aider les convertis, après leur baptême, à remplir le formulaire ou leur montrer comment faire un don en ligne.

Respecter et honorer la loi

Les saints des derniers jours de partout croient que l’on doit respecter la loi du pays dans lequel on vit. Il est recommandé aux membres de l’Église d’être de bons citoyens, de participer au gouvernement civil et au processus politique et de rendre service à la collectivité. Cependant, ils le font en tant que citoyens, non en tant que représentants de l’Église.

Étude des Écritures

Invitation à s’engager

  • Allez-vous obéir à la loi du pays dans lequel vous résidez ?

Entretien en vue du baptême : Questions en rapport avec la leçon

  • Vous êtes-vous jamais rendu coupable d’un délit grave ? Si c’est le cas, êtes-vous maintenant en liberté surveillée ou en liberté conditionnelle ? [Remarque : Une personne qui répond oui à l’une de ces questions doit avoir un entretien avec le président de mission avant d’être baptisée.]

Activité

Pour chaque commandement de cette leçon, notez les promesses que le Seigneur fait dans les Écritures aux personnes qui respectent ce commandement. Notez dans votre journal d’étude les promesses qui se sont réalisées dans votre vie.