Le Liahona
Profiter des dernières années de la vie
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Vieillir et rester fidèle

Profiter des dernières années de la vie

La vieillesse peut être un merveilleux moment de progression et de croissance.

Images Getty Images

Avec la « vieillesse » qui se profile, je me rends compte que ma vie est en train de changer. J’ai toujours envie de passer du temps avec ma famille et à l’Église, mais je ne suis pas aussi actif physiquement qu’avant et tout semble bien avancer avec ou sans moi.

Mais j’apprends quelque chose de nouveau : cette période de la vie n’est pas que mauvaise. Bien sûr, il y a les douleurs et d’autres difficultés mais vieillir fait partie de l’ordre naturel des choses et ce chapitre de la vie ouvre de nouvelles possibilités gratifiantes. Le fait de savoir que ma famille et mes amis m’aiment m’apporte du réconfort. Je crois que je suis toujours apprécié à l’église. Et surtout, je sais plus que jamais que l’Évangile de Jésus-Christ est vrai.

Accepter le changement

La vie n’est à l’évidence pas immobile. Elle est dynamique. Donc, bien que nous souhaitions que notre situation ou nos relations ne changent pas, des changements se produiront inévitablement. Comme le disent les Écritures avec tellement d’éloquence :

« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux :

« un temps pour naître, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté ; […]

« [Dieu] fait toute chose bonne en son temps » (Ecclésiaste 3:1-2, 11).

Nous étions probablement à l’aise avec notre vie d’avant et il est normal que le bon vieux temps nous manque. Mais ayons aussi foi que nous trouverons encore beaucoup à apprendre tandis que nous continuons d’avancer sur ce chemin du bonheur. La manière dont nous nous ajustons aux changements et les traitons déterminera notre progression au cours de nos dernières années de vie. Si nous acceptons les changements au lieu de les combattre, nous nous libérons, remarquons de nouvelles possibilités et comprenons de nouvelles choses.

J’ai remarqué que lorsque j’essaie de suivre Jésus-Christ, je me rapproche de lui de manières que je ne faisais pas quand j’étais plus jeune. Les années qu’il a passées sur la terre permettent au Christ de comprendre ce que l’on ressent à l’approche de la fin de la vie dans la condition mortelle (voir Matthieu 16:21). D’une manière que nous ne comprenons pas pleinement, il sait parfaitement ce que nous ressentons précisément grâce à son expiation. Demandons-lui de nous aider à devenir ce qu’il veut que nous devenions dans le temps qui nous reste (voir Moroni 7:48).

Continuer de servir

Quel que soit notre âge, cherchons toujours des occasions de rendre service au quotidien afin de nous préparer à servir dans l’au-delà. Autrefois, George Albert Smith (1870-1951) a enseigné : « Nous ne sommes pas ici-bas pour gaspiller les heures de notre vie et entrer ensuite dans une sphère d’exaltation, mais nous sommes ici pour nous qualifier, jour après jour, pour les responsabilités que notre Père céleste attend que nous remplissions après cette vie1. »

En vieillissant, ces expériences qui nous « qualifient » seront différentes de ce qu’elles étaient lorsque nous étions plus jeunes. J’observe les jeunes hommes endosser leur rôle et accomplir de nombreuses tâches que j’avais l’habitude de faire. Mes enfants ont leur propre vie chargée et leurs propres difficultés, et je m’implique moins. Mais j’ai foi que si je continue d’aider les autres de toutes les manières dont je suis capable, ces expériences continueront de m’instruire et de me rendre meilleur selon le plan de Dieu.

Bénédictions et questions

Quelles bénédictions avez-vous remarquées en vieillissant ? Je mentionne ci-dessous quelques-unes de celles que j’ai vues. J’indique aussi quelques questions auxquelles nous, les personnes âgées, pouvons réfléchir, bien que j’imagine qu’en réalité, elles s’appliquent à n’importe qui.

Je témoigne que nous pouvons tous choisir de nous concentrer sur ce qui compte le plus tandis que nous suivons Jésus-Christ dans ces dernières années enrichissantes de la vie.

Vieillir m’a apporté des bénédictions dans les domaines suivants :

  • Une plus grande sensibilité à ce qui m’entoure.

  • Davantage de temps pour lire les Écritures, méditer et prier.

  • La sensibilité aux murmures de l’Esprit.

  • Les visites occasionnelles de ma famille qui sont particulièrement agréables.

  • Des sentiments plus tendres à l’égard des gens et des animaux.

  • De l’intérêt pour l’œuvre de l’histoire familiale et du temple.

  • Moins de tentations de désobéir aux commandements.

Demandez-vous : « Comment puis-je… »

  • rendre service à l’église et aux membres de ma famille de façons significatives ?

  • me rapprocher de notre Père céleste et de Jésus-Christ ?

  • avoir une bonne influence sur les autres ?

  • me tenir sans tache devant Dieu quand je le reverrai ?