Le Liahona
Comment faire une Eglise centrée sur le foyer ?
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Message de l’interrégion

Comment faire une Eglise centrée sur le foyer ?

Frères et soeurs de l’interrégion de la Caraïbe, ce mois j’aimerais vous inviter à considérer dans la prière les passages suivants des Ecritures, et de les utiliser ensuite comme base pour l’étude et les discussions personnelles et familiales des Ecritures.

« Ce que moi, le Seigneur, ai dit, je l’ai dit, et je ne m’en excuse pas ; et même si les cieux et la terre passent, ma parole ne passera pas, mais s’accomplira entièrement, que ce soit par ma voix ou par la voix de mes serviteurs, c’est la même chose » (Doctrine et Alliances 1:38).

« Car le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien, sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les Prophètes » (Amos 3:7).

T’es-tu déjà demandé parfois quels secrets Dieu a communiqué au président Nelson ainsi que les autres 14 hommes que nous soutenons comme prophètes, voyants et révélateurs ?

Le président Russell M. Nelson a dit : « Nous, saints des derniers jours, nous nous sommes habitués à penser à ‘l’Église’ comme à quelque chose qui se produit dans nos lieux de culte, soutenu par ce qui se passe dans notre foyer. Nous devons modifier cette idée. Le temps est venu pour une Église centrée sur le foyer, soutenue par ce qui se déroule dans nos branches, nos paroisses et nos pieux. »

Je me rappelle de mon enfance chantant le cantique de la primaire:

Samedi est très bien rempli :

il faut tout préparer pour le dimanche.

Pour laisser tout travail jusqu’au lundi,

Il y a bien du pain sur la planche.

Le nettoyage et puis les achats,

Préparer les habits du dimanche,

Puis on prend un bain, on s’occupe de soi.

Alors on est prêt pour le sabbat.

(Recueil de chants pour les enfants, « Samedi », 105)

Depuis 2015, les prophètes du Seigneur nous ont lancé l’invitation de faire de nos foyers le meilleur endroit pour :

Apprendre et à sanctifier le jour de repos comme un signe entre Dieu et ses enfants à travers les générations.

« Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur : Vous ne manquerez pas d’observer mes sabbats, car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants, un signe auquel on connaîtra que je suis l’Eternel qui vous sanctifie ». (Exode 31:13)

« Sanctifiez mes sabbats, et qu’ils soient entre toi et moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l’Eternel, votre Dieu ». (Ézechiel 20:20)

Apprenez et honorez le sabbat comme une façon de demeurer sans les péchés du monde.

« Et afin de te préserver plus complètement des souillures du monde, tu iras en mon saint jour à la maison de prière et tu y offriras tes sacrements ;

Car en vérité, c’est ce jour qui t’est désigné pour que tu te reposes de tes labeurs et pour que tu présentes tes dévotions au Très-Haut ». (D et A 59:9-10)

Apprenez et vivez le jour du repos comme un délice.

« Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l’Eternel en le glorifiant, et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours,

Alors tu mettras ton plaisir en l’Eternel, et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père ; car la bouche de l’Eternel a parlé ». (Esaïe 58:13-14)

Certainement ces prophètes de jadis ont vu notre époque !

Avec cet accent mis sur le foyer, nous sommes mieux préparés pour faire face aux défis qui se présentent dans la vie.

Avec l’annonce récente que tous les services de l’Eglise sont suspendus à l’intérieur des bâtiments de notre Eglise, l’importance de suivre le prophète comme il nous a recommandé de faire de nos foyers des lieux d’adoration est beaucoup plus clair.

En 2018, le prophète nous a demandé que nous réorganisions nos foyers et les transformions en sanctuaires de foi. A présent c’est le moment d’agir et de transformer nos foyers en ces sanctuaires, dignes de servir comme centres d’adoration pour nos familles.

En réfléchissant sur notre observance du jour du repos, nous devons envisager des façons pour améliorer ce jour complet avec expérience d’adoration. Sans aucun doute, la chose la plus importante que nous faisons est de participer à la réunion de Sainte Cène.

Le Sauveur a introduit l’Ordonnance de la Sainte Cène lors de la Dernière Cène.

« Ensuite il prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : eci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi ». (Luc 22:19)

« Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous » (Luc 22:20), « est répandu… pour la rémission des péchés » (Matthieu 26:28).

Jésus a aussi institué la Sainte Cène lorsqu’il a visité les néphites comme il est écrit dans 3 Néphi Chapitre 18, Verset 5 : la Sainte Cène sera administrée « et de le donner au peuple de mon Eglise, à tous ceux qui croiront et seront baptisés en mon nom. »

Verset 10 : « … car cela accomplit mes commandements, et cela témoigne au Père que vous êtes disposés à faire ce que je vous ai commandé. »

Verset 11 : « Et si vous vous souvenez toujours de moi, vous aurez mon Esprit avec vous ».

Avons-nous transformé nos foyers en des lieux sacrés où on peut profiter de l’Esprit du Seigneur ?

Mon témoignage grandit en voyant  la main du Seigneur dans cette oeuvre. Je sais que Jésus-Christ vit et qu’il est un Dieu de délivrance, et qu’il est présent dans les détails de notre vie quotidienne. Il tient toujours ses promesses. Nous avons des prophètes vivants pour nous guider en ces derniers jours. Il a promis que le conseil prophétique s’accomplira. Suivons son conseil et faisons de nos foyers des sanctuaires de foi où nos familles pourront échapper aux traits enflammés de l’adversaire « que ce soit par ma voix ou par la voix de mes serviteurs, c’est la même ! » (voir aussi D et A 1:38).