Le Liahona
Ma toute nouvelle ancienne famille
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Ma toute nouvelle ancienne famille

L’auteur vit désormais en Utah.

Si vous le laissez faire, il n’y a rien que l’Évangile ne puisse changer.

Family Life

Illustration Lobo

Les missionnaires ont montré une photo. Ils m’ont demandé : « Que vois-tu ? »

— Une famille heureuse.

— Est-ce que toutes les familles sont heureuses ?

J’ai fait non de la tête. « Vous avez vu la mienne », ai-je expliqué.

J’avais seize ans et je vivais depuis toujours au Brésil. Cela faisait plusieurs semaines que les missionnaires m’instruisaient mais aucun membre de ma famille ne voulait écouter. Pendant cette période, les missionnaires l’avaient souvent vue se disputer. Ma famille et la famille souriante de la photo n’avaient rien en commun.

Un des frères missionnaires m’a dit : « Et bien, peut-être que ta famille actuelle n’est pas comme cela mais tu peux fonder différemment ta future famille. »

À la fin de leur visite, ils m’ont de nouveau demandé de prier au sujet de ce que nous avions étudié. Comme toujours, je n’ai pas exactement promis de le faire. J’aimais ce que je ressentais quand les missionnaires me rendaient visite et l’Évangile me paraissait logique mais j’avais peur de la réponse que je risquais d’obtenir. Si l’Évangile était vrai, j’aurais beaucoup de changements à faire.

Un nouveau choix

Après le départ des frères missionnaires, je n’arrêtais pas de penser aux familles heureuses. La nôtre n’en était même pas proche. Mon père ne faisait pas partie de ma vie. Mes rapports avec ma mère n’étaient pas excellents. C’est ma grand-mère qui s’occupait de nous mais aucun de nous ne se comportait comme la famille dont parlaient les missionnaires. Aucun de nous ne manifestait de l’amour pour les autres et nous ne passions même pas de temps ensemble.

Toute ma vie je me suis promis d’être un bon père. Je serais le parent que je n’avais jamais eu. Cependant, pendant que les missionnaires m’instruisaient, j’ai commencé à me rendre compte que je faisais comme mes parents à mon âge. Je sortais tard, j’agissais à ma guise et je menais une vie de rebelle. Sans le vouloir, je reproduisais la même histoire.

Il était temps de demander à Dieu.

Quand j’ai enfin prié, j’ai reçu la réponse à laquelle je m’étais attendu depuis le début. L’Église est vraie ! Le moment était venu de faire un choix.

Un nouveau moi

Ma grand-mère devait donner son autorisation pour que je me fasse baptiser. Elle était contre mais j’ai insisté.

J’ai demandé : « Grand-mère, quel Leonardo préfères-tu ? Celui qui sortait pour fumer et boire et qui rentrait tard ? Ou bien celui que je suis maintenant ? Ces changements sont dus à l’Évangile. »

Grand-mère a enfin accepté ; je me suis fait baptiser et j’ai été confirmé. À partir de là, quelque chose d’intéressant a commencé à se produire dans ma famille. Quelque chose dont je n’ai pleinement pris conscience que quelques années plus tard.

Family Life

Une nouvelle famille

Juste avant mon départ en mission dans le sud du Brésil, Grand-mère m’a accompagné à une conférence de pieu. Ensuite, nous avons eu une petite réunion de témoignages avec les amis et la famille. À ma grande surprise, Grand-mère a voulu dire quelque chose.

Elle a dit : « Du jour où Leonardo est devenu membre de votre Église, ma famille a commencé à devenir une vraie famille. » Elle a ensuite énuméré les façons dont toute notre famille s’était rapprochée : nous passions maintenant du temps ensemble. Nous avions commencé à nous dire les uns aux autres que nous nous aimions, chose que nous n’avions jamais faite auparavant. Les disputes avaient cessé. De vraies amitiés s’étaient développées entre nous tous. Nous disposions de davantage de nourriture et d’abondance dans d’autres domaines.

Moi aussi j’avais remarqué ces changements mais je ne m’étais pas rendu compte qu’ils dataient de mon baptême.

Grand-mère a ajouté : « Je ne suis peut-être pas membre de votre Église mais je suis amie de votre Église et je sais que notre famille a été bénie grâce au choix de Leonardo. »

Une nouvelle compréhension

Je n’arrivais pas à le croire ! Et pourtant, pendant que Grand-mère expliquait comment notre famille s’était rapprochée, je me suis soudain souvenu de la photo que les missionnaires m’avaient montrée des années auparavant. À l’époque, je pensais que la seule famille heureuse que je pourrais avoir était ma future famille.

Mais j’avais tort. Ma famille actuelle était heureuse. Nous avions appris à nous aimer les uns les autres.

Peut-être qu’aucun d’eux ne deviendra membre de l’Église dans cette vie mais, même s’ils ne le font pas, je sais que Dieu nous a déjà bénis de bien des façons. L’Évangile de Jésus-Christ nous montre comment améliorer notre famille, quel que soit son état actuel.