Le Liahona
Plus précieux qu’un bracelet d’argent
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Plus précieux qu’un bracelet d’argent

Sylvie Houmeau

Québec (Canada)

Silver Bracelet

Illustration Emily Lui

Quand on m’a demandé de diriger la discussion de la Société de Secours sur le thème de l’invitation du Sauveur à paître ses brebis, j’ai décidé que, pour motiver les sœurs, il fallait que je fasse quelque chose pour l’une d’elles.

J’ai rassemblé mon courage et j’ai invité une sœur non pratiquante à assister à une réunion de la Société de Secours avec moi. Elle a accepté et nous avons passé un moment agréable. J’avais le sentiment que c’était un bon exemple et j’avais hâte de raconter mon expérience. Mais le Seigneur avait quelque chose de plus à m’enseigner.

Un matin, pendant que je m’habillais, je me suis rendu compte que mon bracelet d’argent avait disparu. J’avais reçu ce bracelet pour mon anniversaire lors d’un voyage en France ; il signifiait donc beaucoup pour moi. J’ai commencé à le chercher partout où il aurait pu être, sans succès. Ensuite, je me suis dit que, si je faisais simplement une prière, je le retrouverais rapidement.

Après avoir prié, j’ai cherché partout. Pendant deux jours, j’ai prié ardemment et cherché intensément. J’ai supplié notre Père céleste de m’aider à trouver le bracelet mais je n’y suis pas arrivée. J’avais le cœur lourd parce que ce bracelet m’était cher.

Un soir, mon fils priait avec moi à mon chevet. Une fois la prière terminée, il a ramassé quelque chose et me l’a tendu. C’était mon bracelet ! Il l’avait trouvé sous le lit. J’avais dû passer à côté pendant mes recherches. J’ai pleuré de joie de l’avoir récupéré.

Tout à coup, j’ai eu cette pensée : « Est-ce que tu pries tout aussi intensément pour les sœurs de l’Église ? Sont-elles aussi précieuses pour toi que ton bracelet ? Qu’en est-il de tes sœurs en dehors de l’Église ? Pries-tu aussi pour elles ? »

Lorsque j’ai raconté à la Société de Secours l’expérience de mon bracelet perdu, nous avons eu une belle discussion. J’ai dit aux sœurs que j’avais appris que, lorsque le Seigneur nous demande de paître ses brebis, nous devons nous souvenir que « les âmes ont une grande valeur aux yeux de Dieu » (Doctrine et Alliances 18:10). Il veut que nous nous souciions des personnes qui nous entourent, que nous les aimions, que nous prenions soin d’elles et que nous priions pour elles de toutes nos forces. Si nous le faisons, nous découvrirons que chacune est bien plus précieuse qu’un bracelet d’argent.