Pourquoi sommes-nous missionnaires ?
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Pourquoi sommes-nous missionnaires ?

Tiré d’un discours donné le 23 juin 1992, lors d’un séminaire pour les nouveaux présidents de mission.

L’œuvre missionnaire a pour but d’aider les enfants de Dieu à remplir une condition prescrite par notre Sauveur et Rédempteur.

Elder Dallin H. Oaks

Le fondement doctrinal de l’œuvre missionnaire se trouve dans la déclaration que le Sauveur a faite à Nicodème : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu » (Jean 3:5).

Le « royaume de Dieu » dont il est question ici est le royaume céleste.

Nous ne prêchons et n’instruisons pas dans le but d’« amener des personnes dans l’Église » ou d’accroître le nombre de membres de l’Église. Nous ne prêchons et n’instruisons pas dans le seul but de persuader les gens de mener une vie meilleure. Nous honorons et apprécions les nombreuses personnes qui s’investissent dans le genre de ministère qui aide les gens à devenir meilleurs. Tout cela est important, mais nous offrons quelque chose de plus. On peut se qualifier pour hériter du royaume terrestre au lieu du royaume téleste sans l’aide de cette Église. Ce qui nous intéresse, c’est une destination plus élevée.

Le but de nos efforts missionnaires est d’aider les enfants de Dieu à remplir une condition prescrite par notre Sauveur et Rédempteur. Nous prêchons et nous instruisons pour baptiser les enfants de Dieu afin qu’ils soient sauvés dans le royaume céleste au lieu d’être damnés dans un royaume moindre. Nous sommes missionnaires afin de baptiser et de confirmer. C’est le fondement doctrinal de l’œuvre missionnaire.

L’Évangile rétabli nous apporte davantage de connaissances concernant Jésus-Christ et sa doctrine. Mais le caractère unique de notre message ne consiste pas seulement en davantage de connaissances. Les exigences du baptême nous rappellent que les vérités que nous enseignons ne sont pas théoriques. L’Évangile rétabli consiste en des principes doctrinaux et en des ordonnances. Nous proclamons que le baptême est nécessaire afin de nous racheter des péchés, conformément aux conditions prescrites par le Rédempteur, et que seuls les anciens de cette Église ont l’autorité donnée par Dieu qui transforme l’acte d’immersion dans l’eau en une ordonnance de l’Évangile éternel. Notre prédication et notre enseignement visent le baptême.

Le baptême est une condition requise, mais pourquoi ? Pourquoi est-il nécessaire d’être baptisé de cette façon et par quelqu’un détenant une autorité particulière ? Je ne sais pas. Mais ce que je sais, c’est que la rémission des péchés n’est possible que par le sacrifice expiatoire de notre Sauveur, Jésus-Christ et qu’il a prescrit cette condition à maintes reprises. Son sacrifice a payé le prix de mes péchés et il a prescrit les conditions selon lesquelles je peux être sauvé par ce qu’il a payé. C’est une raison suffisante pour moi.

Comme les prophètes de notre dispensation nous l’ont dit, le but que les missionnaires poursuivent quand ils vont en mission est de sauver des âmes, de baptiser des convertis, c’est-à-dire d’ouvrir les portes du royaume céleste aux fils et aux filles de Dieu.

Personne d’autre ne peut le faire.

Les autres Églises ne peuvent pas le faire.

Mener une bonne vie chrétienne ne peut pas le faire.

Avoir une bonne foi, de bons désirs et de bons raisonnements ne peut pas le faire.

Seule la prêtrise de Dieu peut administrer un baptême qui satisfera au décret divin selon lequel « si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu » (Jean 3:5).

Le fondement doctrinal de l’œuvre missionnaire est la parole de Dieu, révélée à toutes les époques, selon laquelle l’homme ne peut être sauvé dans le royaume céleste sans le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ, et la seule façon de pouvoir bénéficier de cette expiation est de suivre le commandement de son auteur : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé » (Actes 2:38). Nous sommes appelés à participer à ce grand effort.

Le Christ instruit Nicodème, tableau de Robert T. Barrett ; illustration photographique et arrière-plan Cary Henrie