Comment traiter les autres
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

D’ami à ami

Comment traiter les autres

D’après un entretien avec Francisco J. Viñas, des soixante-dix, qui est actuellement président de l’interrégion des Antilles ; par Sarah Cutler

« Rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres » (Galates 5:13).

Francisco J. Viñas

Comment fonder une famille éternelle ? La première étape consiste à apprendre auprès de tes parents. Mes parents se sont fait baptiser en 1951, quand j’avais quatre ans. Nous étions les premiers membres de l’Église d’Uruguay.

Mes parents m’ont appris comment traiter les autres. Ils m’ont appris à m’occuper de chacun même de ceux qui n’étaient pas de notre pays ni de notre culture. Un jour, un capitaine de bateau norvégien est venu en Uruguay. Il était seul, sans sa famille. Ma famille l’a invité à habiter chez nous. Beaucoup de personnes habitaient déjà dans notre petite maison mais nous en avons accueilli une de plus.

Voir mes parents s’occuper des autres m’a appris un principe simple de l’Évangile de Jésus-Christ. Cela m’a appris à être amical avec eux, à bien les traiter et à ne pas les juger. À être gentil et à aider les gens quand il en ont besoin.

J’ai aussi vu mes parents servir dans l’Église et aider les missionnaires. Avant de recevoir un appel de dirigeant de la prêtrise, j’avais déjà reçu une bonne formation de mes parents chez moi.

Plus tôt tu commences à vivre l’Évangile, meilleure sera ta vie. Un jour, tu pourras transmettre le même message et le même héritage de l’Évangile à tes enfants puis à leurs enfants. Tu peux commencer une nouvelle génération de famille éternelle si tu apprends les principes de base de l’Évangile.

L’exemple de mes parents est un grand héritage pour moi et ma famille. J’espère que cela continuera pour toutes les générations futures. Nous avons, ma femme et moi, d’excellentes relations avec nos enfants. Nous avons essayé de leur faire comprendre ce que mes parents m’ont appris, que si on aime les autres, on est béni. Nos enfants ont eu beaucoup de difficultés mais ils se sont tous fait sceller au temple. Ils sont pratiquants dans l’Église et nous espérons qu’ils transmettront cet héritage à la génération suivante.

Mes petits-enfants sont la quatrième génération de notre famille dans l’Église. Nous espérons pouvoir leur transmettre la même capacité d’accepter, d’aider et d’encourager. Nous nous efforçons d’établir une famille sur le fondement de la foi en Jésus-Christ et d’un fort témoignage de son Évangile.

Illustrations Dilleen Marsh