Comprendre et vivre l’Évangile du Christ
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Message des instructrices visiteuses

Comprendre et vivre l’Évangile du Christ

Enseignez ces Écritures et ces citations ou, si nécessaire, un autre principe qui sera utile aux sœurs à qui vous rendez visite. Témoignez de la doctrine. Invitez les sœurs que vous instruisez à exprimer ce qu’elles ont ressenti et appris.

Comment puis-je mieux comprendre et vivre l’Évangile ?

Joseph B. Wirthlin (1917–2008), du Collège des douze apôtres : « Les membres fidèles de l’Église doivent être comme des chênes et enfoncer profondément leurs racines dans la terre fertile des principes fondamentaux de l’Évangile. Nous devons comprendre les vérités simples et fondamentales, les appliquer et ne pas les compliquer. Nos fondations doivent être solides et profondément enracinées pour nous permettre de résister aux vents des tentations, de la fausse doctrine, de l’adversité et aux assauts de l’adversaire sans être ébranlés ni déracinés…

« La nourriture spirituelle est aussi importante qu’un régime équilibré pour rester forts et en bonne santé. Nous nous nourrissons spirituellement en prenant chaque semaine la Sainte-Cène, en lisant quotidiennement les Écritures, en priant chaque jour en privé et en famille et en faisant régulièrement l’œuvre du temple. Notre force spirituelle est comme une pile : il faut la charger et la recharger souvent » (« De profondes racines », L’Étoile, janvier 1995, p. 89).

Barbara Thompson, deuxième conseillère dans la présidence générale de la Société de Secours : « Mes chères sœurs, plus que jamais nous avons besoin que les femmes agissent et soient fortes. Nous avons besoin de femmes qui déclarent la vérité avec force, foi et audace. Nous avons besoin de femmes pour montrer l’exemple de la droiture. Nous avons besoin de femmes qui œuvrent ‘avec zèle à une bonne cause’. Nous devons mener une vie qui témoigne que nous aimons notre Père céleste et le Sauveur Jésus-Christ et que nous ferons ce qu’ils nous ont demandé de faire » (« Vivons ce bonheur », Le Liahona et l’Ensign, novembre 2008, p. 116).

2 Néphi 31:12 : « Suivez-moi, et faites ce que vous m’avez vu faire. »

En quoi le fait de comprendre et de vivre l’Évangile est-il une bénédiction pour nous ?

Dieter F. Uchtdorf, deuxième conseiller dans la Première Présidence : « En nous efforçant de comprendre, d’assimiler et de pratiquer les principes corrects de l’Évangile, nous devenons spirituellement plus autonomes… Je témoigne, en tant qu’apôtre du Seigneur Jésus-Christ, qu’il vit, que l’Évangile est vrai et qu’il a la réponse à tous les problèmes personnels et collectifs que les enfants de Dieu ont aujourd’hui sur cette terre » (« Les vertus chrétiennes, la force qui nous porte », Le Liahona et l’Ensign, novembre 2005, p. 100, 101).

M. Russell Ballard, du Collège des douze apôtres : « Le plan du bonheur est à la disposition de tous ses enfants. Si le monde l’acceptait et s’y conformait, il y aurait paix, joie et abondance sur la terre. Une grande partie de la souffrance que nous connaissons aujourd’hui serait éliminée si les gens du monde entier comprenaient l’Évangile et le pratiquaient » (« Réponses aux questions de la vie », L’Étoile, juillet 1995, p. 26).

Robert D. Hales, du Collège des douze apôtres : « Nous devons appliquer l’Évangile de telle façon que nous ayons toujours l’Esprit avec nous. Si nous vivons dignement, l’Esprit est toujours avec nous. Nous pouvons alors enseigner avec l’Esprit… La raison pour laquelle nous prions, étudions les Écritures, avons des amis de qualité et vivons l’Évangile par l’obéissance aux commandements, c’est que nous devons être prêts quand les épreuves viendront, pas si les épreuves viennent » (« Enseigner par la foi », Le Liahona, septembre 2003, p. 10, 14–15 ; l’Ensign,septembre 2003, p. 20, 24–25).

Détail du tableau de Del Parson : Il est ressuscité, ; Photo de l’arrière-plan : Jerry Garns