La pudeur : Du respect envers le Seigneur
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

La pudeur : Du respect envers le Seigneur

Elder Robert D. Hales

Pour nous, Autorités générales et dirigeants d’auxiliaires de l’Église, qui voyageons partout dans le monde, il est devenu évident qu’il y a un laisser aller qui ne cesse partout de progresser. Cela se manifeste dans de nombreux domaines mais particulièrement dans celui de l’habillement. On peut dire que c’est également le cas chez certains membres de l’Église.

Ce relâchement vient pour partie de l’indifférence. Il vient aussi du manque de compréhension ou de l’absence de modèle. Cela fait environ deux ou trois générations que nous voyons des tenues relâchées et nous n’avons sans doute pas tous eu la chance d’avoir le bon exemple de nos parents en matière de tenue appropriée et décente. La culture populaire n’a, en général, pas su montrer le bon exemple non plus. Cette tendance au déclin provient sans doute aussi du fait qu’il est difficile d’acheter des vêtements pudiques dans le monde d’aujourd’hui.

C’est en pensant à ces observations et à ces difficultés que j’ai décidé de mettre l’accent sur l’importance du respect que nous devons avoir pour notre Père céleste et pour les alliances que nous avons faites avec lui, particulièrement en ce qui concerne la pudeur et la tenue vestimentaire.

Le principe de la pudeur

Certains saints des derniers jours peuvent avoir l’impression que la pudeur est une tradition de l’Église ou bien qu’elle est issue d’un comportement puritain et conservateur. La pudeur n’est pas simplement un trait culturel. C’est un principe de l’Évangile qui s’applique aux personnes de toutes cultures et de tous âges. En fait, la pudeur est essentielle si nous voulons être dignes de l’Esprit. Être pudique c’est être humble, et être humble nous permet d’avoir la compagnie de l’Esprit.

La pudeur n’est bien évidement pas une nouveauté. Elle a été enseignée à Adam et Ève dans le jardin d’Éden. « L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit » (Genèse 3:21 ; voir aussi Moïse 4:27). Comme Adam et Ève, nous avons appris que notre corps a été créé à l’image de Dieu et qu’il est donc sacré.

« Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?

« … Le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes » (1 Corinthiens 3 :16-17).

Notre corps est le temple de notre esprit. Par ailleurs, notre corps est l’instrument par lequel nous faisons venir sur terre les âmes qui sont en la présence de Dieu. Quand nous prenons conscience du don que notre corps représente et que nous comprenons la mission que nous remplissons à travers lui, nous nous devons de l’honorer et de le protéger par notre conduite et notre tenue vestimentaire.

Dans la vie de tous les jours, le port de vêtements indécents, comme les shorts courts, les minijupes, les habits moulants, les hauts qui ne couvrent pas le ventre, et les vêtements qui révèlent des parties du corps, n’est pas approprié. Hommes et femmes, jeunes gens et jeunes filles doivent porter des tenues qui couvrent les épaules et éviter les décolletés exagérés devant, dans le dos, ou les coupes qui exposent le corps d’une quelconque autre manière. Les pantalons et les chemises moulants, les vêtements exagérément larges ou froissés et les cheveux mal peignés sont inconvenants. Nous devons tous éviter l’extravagance en matière de tenue vestimentaire, de coupe de cheveu et de tout ce qui concerne notre apparence. Nous devrions toujours être soignés et propres, et éviter d’être négligés et d’adopter une attitude ou une apparence désinvolte ou déplacée1.

La pudeur est essentielle au comportement pur et chaste, en pensée comme en action. Ainsi, puisqu’elle guide et influence nos pensées, notre comportement et nos décisions, la pudeur est au cœur de notre identité. Notre tenue vestimentaire représente plus que ce dont nous couvrons notre corps, elle reflète qui nous sommes et ce que nous voulons être, que ce soit dans la condition mortelle ou dans les éternités qui suivront.

Une tenue pudique pour les réunions de l’Église

Quand nous assistons aux réunions de l’Église, nous le faisons pour adorer notre Père céleste et son Fils, Jésus-Christ. Notre habillement doit refléter le respect que nous avons pour eux. Il ne doit pas être le moyen d’attirer le regard sur nous, ce qui aurait pour résultat de distraire l’attention et de faire fuir l’Esprit.

Les parents ont le devoir d’enseigner à leurs enfants comment s’habiller et se préparer à rendre le culte au Seigneur dans sa maison. Les mères et les pères peuvent s’acquitter de cette tâche envers leurs enfants en faisant particulièrement attention à leur propre tenue vestimentaire et à leur attitude, de manière à faire preuve de pudeur et de respect.

Quand j’étais enfant, ma mère me disait que je devais mettre mes « habits du dimanche », c’est-à-dire mes plus beaux vêtements pour aller à l’église. Que se passe-t-il chez vous au moment de vous préparer pour aller à l’église ? Avant de sortir de chez vous, prenez-vous quelques instants pour vous regarder dans un miroir ou pour demander à un membre de la famille de vous dire si vous êtes bien ?

Ayez du respect pour le Seigneur et pour vous-même en ayant une tenue convenable aux réunions et aux activités de l’Église, en semaine comme le dimanche. Si vous avez un doute, demandez conseil à vos dirigeants.

Un habillement pudique pour aller au temple

Imaginez que vous vous rendiez au temple et que vous soyez prêts à entrer dans la maison du Seigneur. Est-ce que vous pouvez vous imaginer en tongs, blue-jeans et T-shirt avec, en plus, les cheveux décoiffés ? Certainement pas. Pour autant, est-il convenable de porter des vêtements décontractés de quelque sorte que ce soit quand on se rend au temple ? Si vous vous rendez dans la maison du Seigneur, ne devriez-vous pas porter vos habits du dimanche ?

La prochaine fois que vous irez au temple, prenez le temps de jeter un coup d’œil sur ses espaces verts. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi le temple est entouré de belles plantes, de plans d’eau et d’éléments architecturaux ? C’est qu’ils assurent une présence à l’extérieur et créent une impression qui préparent la personne aux ordonnances sacrées qui l’attendent à l’intérieur de l’édifice. Même quand un temple est situé au cœur d’une grande ville, son architecture extérieure le distingue des bâtiments environnants.

Notre tenue vestimentaire est tout aussi importante. Elle est « l’espace vert » qui annonce que notre corps est un temple. Tout comme les espaces verts du temple expriment le caractère sacré et révérencieux de ce qui s’y fait, notre tenue vestimentaire exprime la beauté et la pureté de notre être intérieur. La façon dont nous nous habillons indique le respect que nous avons pour les ordonnances et les alliances éternelles du temple et montre que nous nous préparons à les recevoir.

Dans le célèbre conte de fée, Cendrillon porte une robe magnifique pour se rendre au bal du roi. Même ses chaussures sont à la mesure de l’importance de la soirée ! Il aurait été impensable qu’elle s’y rende en vêtements de travail. En fait, personne ne se présente au bal dans une tenue inconvenante ou désinvolte. L’élégance est de mise pour cette occasion.

Aucun jour de votre vie n’aura autant d’importance que celui de votre mariage. Ce sera l’un des événements les plus sacrés de votre vie et il aura lieu, nous l’espérons, dans un saint temple, l’édifice le plus sacré de notre Père céleste sur la terre. Si vous comprenez réellement la nature de l’alliance que vous allez contracter, cela se verra à vos vêtements. Jeunes mariées, vous choisirez une robe blanche pour le temple dont le corsage et les manches permettront le port des sous-vêtements du temple. Vous le ferez en raison de la cérémonie de dotation et des alliances que vous accomplirez en vue de vous préparer à la cérémonie de scellement. Jeunes mariés, votre tenue vestimentaire et votre présentation seront pudiques et propres. Vous ne porterez pas de chemise froissée ni de pantalon informe dans le temple.

Quand ce jour viendra, vous ferez des alliances sacrées avec votre Père céleste. Vous aurez à cœur d’être le plus beau possible quand vous vous agenouillerez, pleins de respect, à l’autel devant Dieu.

Parents, tout comme la fée qui était la marraine de Cendrillon l’a aidée à se préparer, vous pouvez aider vos fils et vos filles. Faites-leur comprendre l’importance des alliances qu’ils vont contracter. Le respect de nos alliances, en commençant par celle du baptême, a une influence sur ce que nous sommes et ce que nous faisons, notamment le genre de choses que nous disons, la musique que nous écoutons et les vêtements que nous portons. Quand nous faisons des alliances et que nous les respectons, nous sortons du monde et entrons dans le royaume de Dieu. Cela doit se voir à notre aspect extérieur.

Avant d’aller au temple, que ce soit pour votre mariage, pour recevoir vos dotations ou pour faire l’œuvre pour les morts, prenez quelques instants pour méditer sur ces questions : « Si le Seigneur était aujourd’hui dans son temple, comment m’habillerais-je ? Comment me présenterais-je devant lui ? » La réponse est évidente. Vous auriez envie de soigner votre présentation et de vous sentir bien.

Posez-vous les mêmes questions avant d’aller à vos réunions du dimanche. À l’église vous renouvelez vos alliances du baptême en prenant la Sainte-Cène. Souvenez-vous que vous allez dans une maison du Seigneur qui a été consacrée à son culte.

La présentation : les messages que nous envoyons

Imaginez un instant que vous regardiez une pièce de théâtre. Un des acteurs entre en scène dans un costume de clown mais se met à jouer le rôle grave du personnage principal. Vous allez penser qu’il y a quelque chose qui ne colle pas. Il s’agit soit d’une erreur de costume, soit d’une erreur de choix du personnage.

Maintenant réfléchissez à quel point il serait incorrect d’aller dans le monde ou à l’église, en portant des vêtements qui ne sont pas le reflet de ce que vous êtes en esprit. Notre aspect extérieur et notre comportement transmettent un message. Lequel ? Est-ce celui que nous sommes un enfant de Dieu ? Quand nous allons à l’église ou au temple, il est important d’être habillé de manière à montrer que nous sommes prêts à adorer Dieu et que nous sommes mentalement et spirituellement prêts à recevoir la compagnie constante de l’Esprit.

Il y a des années, au moment où j’étais père et évêque dans l’Église, je n’arrivais pas à comprendre la logique de ces jeunes qui s’habillaient de couleurs extravagantes et de vêtements provocants à la mode pour bien montrer qu’ils s’étaient libérés des codes et des traditions vestimentaires pudiques et conservateurs. Je constatais en même temps que, ironie des choses, le respect rigide que ces jeunes avaient vis-à-vis de leurs codes vestimentaires bizarres leur imposait une obéissance et un conformisme bien plus grands aux pressions exercées par les gens de leur âge que ce que la société en général réclamait.

Quand nous nous habillons pour qu’on nous remarque, nous ne laissons pas la place à l’Esprit pour qu’il demeure en nous. Nous agissons différemment quand nous nous habillons pour attirer l’attention du monde. De plus, notre tenue vestimentaire influence le comportement des autres à notre égard.

Pensez aux raisons pour lesquelles les missionnaires s’habillent de façon classique et portent une jupe et un chemisier ou un costume, une chemise blanche et une cravate. Quelle serait la réaction de quelqu’un face à un missionnaire mal coiffé portant un jeans, des tongs et un T-shirt sur lequel serait imprimé un message vulgaire ? Cette personne serait en droit de se demander : « Est-ce là un représentant de Dieu ? » Pourquoi voudriez-vous que cette personne entame une conversation sérieuse à propos du but de la vie ou du rétablissement de l’Évangile avec un tel missionnaire ?

Nous n’avons, bien évidemment, pas besoin d’être habillés tout le temps comme des missionnaires. Il y a certainement des moments où une tenue décontractée pudique est de mise. L’important, c’est ceci : Notre tenue vestimentaire influence la façon dont les gens se comportent avec nous. Elle démontre également à quoi s’attachent réellement notre cœur et notre esprit.

Ce que nous pensons dans notre for intérieur se voit à l’extérieur. Nous montrons l’amour et le respect que nous avons pour nous-mêmes et pour les autres par notre comportement, notre façon de parler et de nous habiller. Nous montrons notre amour et notre respect pour les dirigeants de l’Église et pour les membres de la paroisse ou de la branche, en nous exprimant, en nous habillant et en nous comportant d’une façon qui n’attire pas un regard critique sur nous. Nous montrons notre amour et notre respect pour nos amis et nos fréquentations quand notre langage, notre tenue vestimentaire et notre comportement ne sont ni provocants ni indûment désinvoltes. Pour finir, nous montrons notre amour et notre respect envers le Seigneur en adoptant un habillement et un comportement humbles. « À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13:35).

Revêtez-vous de « toutes les armes »

Quand nous savons qui nous sommes, c’est-à-dire des enfants de Dieu, et que nous comprenons que notre présentation influence notre spiritualité et, au bout du compte, notre comportement, nous montrons notre respect pour Dieu, pour nous-mêmes et pour notre prochain en ayant une tenue et un comportement pudiques.

Mon père, qui était artiste peintre, m’a aidé à comprendre ce concept quand j’étais enfant. Il m’a dessiné un chevalier portant une armure puis il a mis un nom sur les parties importantes qui représentaient « toutes les armes de Dieu » selon la description qui en est donnée dans les Écritures (voir Éphésiens 6 :11 ; D&A 27:15-18). Ce dessin était accroché dans ma chambre et me rappelait ce que nous devons faire pour rester loyaux et fidèles aux principes de l’Évangile.

De la même manière que nous devons nous « revêtir » des armes de Dieu, de même nous devons nous « revêtir » de telle sorte que nos vêtements soient une protection pour nous et pour les autres. En portant des vêtements pudiques et en ayant une attitude pudique, ainsi que de la miséricorde, de la gentillesse, de l’humilité, de la patience et de la charité, nous aurons la compagnie de l’Esprit et une influence positive sur les personnes de notre entourage (voir Colossiens 3:12, 14).

Sommes-nous déterminés à être des saints dans le royaume de Dieu, ou nous sentons-nous plus à l’aise dans la façon de faire du monde ? Au bout du compte, la façon dont nous nous habillons aura une grande influence sur notre obéissance aux commandements et sur notre attachement aux alliances. Une tenue pudique influencera notre attitude et notre comportement dans notre vie quotidienne. Avec le temps, notre tenue vestimentaire peut même déterminer qui seront nos amis et nos fréquentations et, par là même, nous amener à vivre de manière à être dignes d’avoir le bonheur dans ce monde et pour l’éternité.

Je prie avec ferveur pour que nous soyons fidèles à nos alliances et que nous soyons pudiques dans notre habillement et dans notre conduite lorsque nous nous rendons à l’église, au temple et dans notre vie de tous les jours. Si nous le faisons, nous ferons preuve de respect pour nous-mêmes, pour nos parents, pour les dirigeants de l’Église et pour les autres. Nous montrerons aussi notre respect envers notre Père céleste et nous permettrons à l’Esprit d’être notre compagnon constant.