Courrier
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Courrier

Appelés au service du Seigneur

Je suis très reconnaissante pour le numéro de mars 2007 du Liahona qui parle de la préparation à la mission à plein temps. Grâce à son message j’ai pris la ferme décision de partir en mission. Quelques mois plus tard, j’ai reçu mon appel. Les articles du Liahona m’ont aidée à comprendre que le Seigneur m’appelait maintenant à ses côtés pour faire son œuvre. Le Liahona nous incite à prendre les bonnes décisions.

Sœur Juvy Sevilla (Philippines)

Touchée au plus profond de moi

Le Liahona m’est très cher et je ne vois pas comment je pourrais m’en passer. En fait, il a joué un rôle important dans ma conversion il y a de cela vingt-et-un ans. À cette époque, la façon dont on parlait de la famille dans les articles du Liahona m’a énormément impressionnée : des familles qui priaient ensemble, des familles qui allaient ensemble à l’église, des familles qui exprimaient leur amour J’ai été touchée au plus profond de moi par ces choses qui m’ont aidée à comprendre l’Évangile. Merci à tous pour le merveilleux travail que vous accomplissez.

Beatrice Sunke (Suisse)

Renforcer le mariage

Une de mes amies s’est mariée récemment et je lui ai donné un exemplaire du Liahona qui parle du mariage et de la responsabilité sacrée qu’ont les époux de s’aimer et de prendre soin l’un de l’autre. Bien que mon amie ne soit pas membre, elle a lu Le Liahona avec son mari et m’a remerciée chaleureusement de la force qu’il a su apporter à leur mariage. Cette publication est une source de bénédictions pour les non-membres comme pour les membres.

Beatriz de Guaigua (Venezuela)

Profonde reconnaissance

J’aimerais juste exprimer ma profonde reconnaissance envers mon Père céleste et les rédacteurs du Liahona de ce qu’ils nous permettent de recevoir son message, à travers cette publication, dans cette partie du monde. Le Liahona me donne en tout temps l’assurance dont j’ai besoin pour corriger les idées fausses qui circulent sur l’Église, même parmi mes amis. Continuez votre excellent travail. Je sais que l’Évangile se répandra dans cette partie du monde.

Asuquo Dominic Ekpenyong (Nigeria)

Le meilleur magazine

Je suis un nouveau membre de l’Église et j’ai appris beaucoup de choses sur l’Évangile dans Le Liahona. Mes camarades de chambre lui portent un grand intérêt. Bien qu’ils soient d’une autre religion, ils guettent l’arrivée de chaque numéro. Un de mes amis m’a dit que c’était la meilleure publication qu’il ait jamais vue. Nous avons tous aimé les tableaux financiers (voir la « grille budgétaire » de l’encart Préparez tout ce qui est nécessaire, septembre 2007), et nous nous sommes tous engagés à les utiliser à la différence près qu’au lieu de payer la dîme, mes camarades de chambre ont l’intention d’économiser.

Raja Salamon (Inde)

Ému par un cantique

En lisant le numéro de mai 2007 du Liahona, j’ai été profondément ému par le discours de Jay E. Jensen, « La puissance nourricière des cantiques. » Moi aussi, j’ai un fort témoignage du pouvoir des cantiques. En février 2000, j’écoutais la radio et la station a diffusé un chant que je n’avais jamais entendu auparavant. Non seulement la musique était mélodieuse mais j’ai été touché par la façon dont il était chanté et par le message qu’il distillait. J’ai appris, plus tard, qu’il avait été interprété par un ensemble appelé saints des derniers jours. J’avais envie de connaître toutes les paroles de ce chant. J’ai décidé de me rendre dans cette église. Le premier dimanche où j’y suis allé, mon premier soin a été de trouver un livre de cantiques. Il y était ! Le cantique numéro 18, « Venez, venez, sans craindre le devoir. » J’ai été baptisé quelques mois plus tard.

Richard S. Scotland (Liberia)