Chaque sœur est une fille aimée de parents célestes et a une destinée divine
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Message de la Première Présidence

Chaque sœur est une fille aimée de parents célestes et a une destinée divine

Enseignez les Écritures et les déclarations qui répondent aux besoins des sœurs à qui vous rendez visite. Témoignez de la doctrine. Invitez les sœurs que vous instruisez à exprimer ce qu’elles ont ressenti et appris.

Que signifie être une fille aimée de parents célestes ?

Julie B. Beck, présidente générale de la Société de Secours : « Vous êtes littéralement des filles d’esprit de la Divinité, ‘enfants de parents exaltés’ dotées d’une nature divine et d’une destinée éternelle. Vos premières leçons vous ont été enseignées par vos parents célestes dans le monde des esprits. Vous avez été envoyées sur la terre pour faire vos preuves…

« Vous êtes les enfants précieux de la promesse. Le Seigneur a promis que, si vous voulez observer ses statuts et ses commandements et écouter sa voix, il vous donnera sur toutes les nations qu’il a créées la supériorité en gloire, en renom et en magnificence » (« Vous êtes d’ascendance noble », Le Liahona, mai 2006, p. 106, 108).

James E. Faust (1920-2007), deuxième conseiller dans la Première Présidence : « La conviction d’être fille de Dieu vous donne l’assurance de votre valeur personnelle. Cela signifie que vous pouvez trouver de la force dans le baume du Christ. Cela vous aidera à affronter les chagrins et les épreuves avec foi et sérénité » (« Ce que signifie être fille de Dieu », Le Liahona, janv. 2000, p. 123).

Lorenzo Snow (1814-1901), président de l’Église : « Nous croyons que nous sommes enfants de notre Père qui est dans les cieux et que nous possédons, dans notre être spirituel, les mêmes capacités, pouvoirs et facultés que notre Père. Cependant, ils sont à l’état de l’enfance et doivent passer par un certain chemin ou une certaine épreuve pour se développer et mûrir en fonction de l’attention que nous accordons aux principes que nous recevons » (« Discourse », Deseret News, 24 janv. 1872, p. 597).

Comment puis-je comprendre et atteindre ma destinée divine ?

Spencer W. Kimball (1895-1985), président de l’Église : « Vous avez toutes besoin d’absorber profondément les vérités de l’Évangile concernant la nature éternelle de votre identité individuelle et le caractère unique de votre personnalité. Vous avez de plus en plus besoin de ressentir l’amour parfait que notre Père céleste a pour vous et de vous rendre compte de la valeur qu’il vous confère en tant que personne. Méditez sur ces vérités importantes, surtout dans les moments où (dans l’immobilité de l’anxiété que vous pouvez éprouver) vous pourriez, sans cela, hésiter et être déroutées » (Enseignements des présidents de l’Église, Spencer W. Kimball, 2006, p. 245).

Romains 8:16-17 : « L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui. »

Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres : « Nous devons être des créateurs à notre niveau, édifier la foi des gens en Dieu, au Seigneur Jésus-Christ et en son Église. Nous devons fonder une famille et être scellés au temple. Nous devons édifier l’Église et le royaume de Dieu sur la terre. Nous devons nous préparer à notre destinée divine : la gloire, l’immortalité et les vies éternelles. Nous pouvons obtenir toutes ces bénédictions célestes par notre fidélité » (voir « La création », Le Liahona, juillet 2000, p. 104-105).