Réconfort lors d’un décès
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Ce que Joseph a enseigné

Réconfort lors d’un décès

Tiré des Enseignements des présidents de l’Église, Joseph Smith, 2007, p. 186-191.

Joseph Smith, le prophète, savait que le plan du salut peut nous consoler lors du décès d’un être cher.

Pendant sa vie, Joseph Smith a connu la perte de beaucoup de proches parents et amis, dont son père, six enfants et trois frères. Cependant, il a également reçu un grand réconfort grâce aux nombreuses révélations qu’il a eues concernant la vie après la mort. Voici quelques enseignements qu’il a donnés sur ce sujet.

LA MORT EST UNE SÉPARATION TEMPORAIRE

« Lorsque je parle à ces personnes en deuil, qu’ont-elles perdu ? Leurs parents et leurs amis ne sont séparés de leur corps que pour peu de temps : leur esprit, qui existait avec Dieu, a quitté son tabernacle d’argile pour peu de temps seulement et ces esprits se trouvent maintenant dans un lieu où ils peuvent vivre ensemble comme nous le faisons sur la terre. »

« L’espérance de voir mes amis le matin de la résurrection réjouit mon âme et me permet de faire face aux maux de la vie. »

LA MORT DE PETITS ENFANTS

« J’ai médité sur ce sujet et j’ai posé la question : Comment se fait-il que des bébés, des enfants innocents, nous soient enlevés… Le Seigneur en enlève beaucoup tandis qu’ils sont encore dans leur tendre enfance, afin qu’ils échappent à l’envie de l’homme, aux chagrins et aux maux du monde actuel. Ils étaient trop purs et trop beaux pour vivre sur la terre, c’est pourquoi, tout bien considéré, au lieu de nous lamenter, nous avons toute raison de nous réjouir, car ils sont délivrés du mal et nous les retrouverons bientôt. »

« Les enfants… doivent se lever comme ils sont partis, nous pouvons là-bas saluer nos charmants enfants avec la même gloire, la même beauté dans la gloire céleste. »

CONFIANCE EN DIEU

« Il m’a été difficile de vivre sur la terre après avoir vu [des] jeunes hommes… emportés du milieu de nous en pleine jeunesse. Oui, il m’a été difficile d’accepter ces choses… Cependant, je sais que nous devons être en paix, savoir que tout cela est conforme à la volonté de Dieu et accepter sa volonté ; tout est bien. »