Le véritable, pur et simple Évangile de Jésus-Christ
    Notes de bas de page

    Le véritable, pur et simple Évangile de Jésus-Christ

    Aimer Dieu et aimer notre prochain est le fondement doctrinal du service pastoral ; de l’apprentissage centré sur le foyer et soutenu par l’Église ; du culte spirituel du jour du sabbat et de l’œuvre de salut.

    Mes frères et sœurs, j’ai du mal à croire que cela fait soixante-et-onze ans que j’étais missionnaire en Angleterre, c’était en 1948, et quarante-quatre ans que ma femme, Barbara, et moi avons déménagé notre famille au Canada suite à mon appel de président de la mission de Toronto. En avril 1976, alors que je me trouvais au Canada, j’ai été appelé au premier collège des soixante-dix et, de manière inattendue, en 1985, j’ai été appelé au Collège des douze apôtres. Contrairement à mes appels précédents qui comprenaient une relève ultérieure, la relève de mon appel aux Douze n’est actuellement pas la meilleure option ; cependant, je prie pour que ce jour n’arrive qu’après que j’aurai terminé tout ce que le Seigneur m’a appelé à faire.

    En pensant à mes quarante-trois dernières années de service en tant qu’Autorité générale et à l’honneur que j’ai eu de servir les enfants de notre Père céleste, j’ai pris plus pleinement conscience qu’il veut que tous ses enfants trouvent la paix, la joie et le bonheur.

    Le prophète Léhi a enseigné : « Les hommes [et les femmes] sont pour avoir la joie1. » Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la paix, la joie et le bonheur nous échappent parfois dans cette vie, notamment la pauvreté, la guerre, les catastrophes naturelles et les revers inattendus dans l’emploi, la santé et les relations familiales.

    Cependant, bien que nous ne contrôlions pas ces forces externes qui influencent notre vie ici-bas, en nous efforçant de devenir de fidèles disciples du Seigneur Jésus-Christ, nous arrivons à trouver la paix, la joie et le bonheur en dépit des problèmes du monde qui tourbillonnent autour de nous.

    Un jour, l’un de mes enfants a dit : « Papa, je me demande si je vais y arriver. » J’ai répondu : « Tout ce que notre Père céleste nous demande, c’est de faire de notre mieux chaque jour. » Frères et sœurs, faites de votre mieux jour après jour et, en un rien de temps, vous vous rendrez compte que votre Père céleste vous connaît et vous aime. Et lorsque vous saurez cela et le saurez vraiment, votre vie aura une vraie raison d’être et un sens et vous serez remplis de joie et de paix.

    Le Sauveur, lui qui est la Lumière du monde, a dit : « Quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres2. »

    « Jésus-Christ est le nom qui est donné par le Père, et il n’y a aucun autre nom qui ait été donné par lequel [nous] puiss[ions] être sauvé[s] ;

    « C’est pourquoi, tous les hommes [et toutes les femmes] doivent prendre sur eux le nom qui est donné par le Père3. »

    Les Écritures nous enseignent que Satan désire entraîner les gens vers l’obscurité. Chacun de ses efforts vise à bloquer la lumière et la vérité de Jésus-Christ et de son Évangile. Comme Léhi l’a enseigné à ses enfants, le diable « cherche à rendre tous les hommes malheureux comme lui4 ». « L’œuvre et la gloire » de notre Père céleste sont de « réaliser l’immortalité et la vie éternelle de [l’homme et de la femme5] » alors que celles de Lucifer sont de réaliser la souffrance et le malheur sans fin des enfants de Dieu. Le péché et la transgression affaiblissent la lumière du Christ dans notre vie. C’est la raison pour laquelle nous cherchons à baigner dans la lumière du Christ, laquelle procure paix, joie et bonheur.

    Au cours de l’année et demie écoulée, le Seigneur a inspiré son prophète et ses apôtres à mettre en place un certain nombre d’ajustements remarquables. Cependant, je crains que les objectifs spirituels de ces ajustements ne se perdent dans l’enthousiasme pour les changements en eux-mêmes.

    Joseph F. Smith a dit : « Le véritable, pur et simple Évangile de Jésus-Christ a été rétabli. Nous avons la responsabilité de le maintenir sur la terre6. » Il a ajouté que le véritable, pur et simple Évangile est la « doctrine salvatrice du Christ7 ».

    Dans les Articles de foi, Joseph Smith, le prophète, a enseigné que « grâce au sacrifice expiatoire du Christ, tout le genre humain peut être sauvé en obéissant aux lois et aux ordonnances de l’Évangile8 ».

    Les premiers principes de l’Évangile sont la foi au Seigneur Jésus-Christ, la repentance, le baptême, le don du Saint-Esprit et la persévérance jusqu’à la fin. Hyrum, le frère de Joseph, a enseigné : Prêchez-les et prêchez-les encore. En les appliquant, vous vous apercevrez que, jour après jour, de nouvelles idées et des lumières supplémentaires à leur sujet vous seront révélées. Approfondissez-les de manière à les comprendre clairement. Vous serez alors capables de les faire comprendre plus parfaitement aux personnes que [vous] instruisez9. »

    Les meilleurs moyens de voir les objectifs spirituels de l’Église sont de vivre les véritables, purs et simples enseignements du Christ et également de mettre en pratique les deux grands commandements du Sauveur : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu de tout ton cœur. […] Tu aimeras ton prochain comme toi-même10. »

    L’obéissance à ces deux commandements permet de connaître davantage de paix et de joie. Si nous aimons et servons le Seigneur et aimons et servons notre prochain, nous éprouverons naturellement davantage de joie, qui nous parvient de la meilleure façon.

    Aimer Dieu et aimer notre prochain est le fondement doctrinal du service pastoral ; de l’apprentissage centré sur le foyer, soutenu par l’Église ; du culte spirituel du jour du sabbat et de l’œuvre de salut des deux côtés du voile soutenue par les Sociétés de Secours et les collèges des anciens. Tous ces éléments sont fondés sur les commandements divins d’aimer Dieu et notre prochain. Existe-t-il quoi que ce soit de plus élémentaire, de plus fondamental et de plus simple que cela ?

    Suivre le véritable, pur et simple plan de l’Évangile nous laissera plus de temps pour rendre visite aux veuves, aux veufs, aux orphelins, aux esseulés, aux malades et aux pauvres. Nous trouverons la paix, la joie et le bonheur dans notre vie en servant le Seigneur et notre prochain.

    Les ajustements du jour du sabbat qui mettent l’accent sur l’apprentissage et l’étude de l’Évangile centrés sur le foyer, soutenus par l’Église sont l’occasion de renouveler notre esprit et notre dévouement envers Dieu au sein de notre foyer. Qu’est-ce qui pourrait être plus simple, plus élémentaire et plus profond ? Frères et sœurs, voyez-vous que l’apprentissage et l’enseignement de l’Évangile dans notre famille sont une manière importante de trouver la joie et le bonheur ?

    Parlant du sabbat, le Sauveur a dit : « Car en vérité, c’est ce jour qui t’est désigné pour que tu te reposes de tes labeurs et pour que tu présentes tes dévotions au Très-Haut11. » Il a ajouté : « Afin que ta joie soit complète […] [par] la joie et la prière […] [tu feras] ces choses avec actions de grâces, le cœur et le visage joyeux, […] le cœur réjoui et le visage joyeux12. »

    Notez certains des mots clés de cette révélation : joie, actions de grâces, cœur réjoui, cœur et visage joyeux. Il me semble que le jour du sabbat doive faire naître un sourire sur nos lèvres.

    accueil à l’église

    Tout en servant d’une manière plus élevée et plus sainte, considérons combien il est essentiel d’accueillir toutes les personnes qui viennent à nos réunions de l’Église, surtout les nouveaux membres et les visiteurs. Nous devrions tous avoir plaisir à chanter les cantiques et à écouter attentivement les paroles des prières de Sainte-Cène, le cœur et l’esprit ouverts.

    Les témoignages de foi dans nos réunions de jeûne et de témoignage sont guidés par un membre de l’épiscopat qui rend un témoignage bref du plan du bonheur et du véritable, pur et simple Évangile du Christ. Tous les autres devraient suivre cet exemple. Rappelons-nous qu’il y a d’autres endroits appropriés pour raconter des histoires ou des aventures qui nous sont arrivées en voyage. Lorsque nous rendons un témoignage simple et centré sur l’Évangile du Christ, le Seigneur offre un renouveau spirituel.

    Nous comprenons mieux ce qu’est le service pastoral efficace si nous pensons à aimer Dieu et à aimer notre prochain. Autrement dit, nous servons parce que nous aimons notre Père céleste et ses enfants. Nos efforts dans le service pastoral seront plus productifs si notre service reste simple. Ce sont les petites choses dans la vie qui procurent le plus de joie. Nous devons donc veiller à ne pas croire qu’il faut ajouter aux ajustements que nous avons reçus pour édifier la foi et un témoignage solide dans le cœur des enfants de Dieu.

    Ne compliquons pas les choses par des réunions, des attentes ou des exigences supplémentaires. Restez simple. C’est dans cette simplicité que vous trouverez la paix, la joie et le bonheur dont j’ai parlé.

    Depuis des années, les objectifs des dirigeants de l’Église, tels qu’ils ont énoncés dans Manuel 2 sont des résultats clairs et simples. J’en cite quelques extraits :

    famille lors du règlement de la dîme

    « Les dirigeants encouragent tous les membres à recevoir toutes les ordonnances essentielles de la prêtrise, à respecter les alliances qui s’y rapportent et à se qualifier pour l’exaltation et la vie éternelle. […]

    couple au temple

    « Adultes : Inciter chaque adulte à être digne de recevoir les ordonnances du temple. Enseigner à tous les adultes comment trouver leurs ancêtres et accomplir par procuration les ordonnances du temple en leur faveur.

    ordination à la prêtrise
    jeunes filles tenant des cartes d’ordonnances familiales

    « Jeunes : Préparer chaque jeune homme à recevoir la Prêtrise de Melchisédek, à recevoir les ordonnances du temple et à être digne de faire une mission à plein temps. Préparer chaque jeune fille à être digne de contracter et de respecter des alliances sacrées et à recevoir les ordonnances du temple. Fortifier les jeunes en les faisant participer à des activités édifiantes.

    conseil de paroisse

    « Tous les membres : Aider les dirigeants de la prêtrise et des auxiliaires, les conseils de paroisse, les missionnaires de paroisse, ceux à plein temps, et les membres à travailler en collaboration dans un effort concerté pour sauver les personnes, fortifier les familles et les unités de l’Église, rendre plus pratiquants les détenteurs de la prêtrise et rassembler Israël par la conversion, le maintien des membres dans l’Église et la remotivation. Enseigner aux membres à pourvoir à leurs propres besoins et à ceux de leur famille et à aider les pauvres et les nécessiteux à la manière du Seigneur13. »

    Grâce à mon service dans l’Église, j’ai vécu de nombreuses expériences spirituelles remarquables. Je suis témoin que le Seigneur dirige son Église afin qu’elle accomplisse ses desseins. J’ai reçu l’inspiration divine bien au-delà de mes aptitudes. La joie de vivre l’Évangile a été centrée sur la doctrine et l’Évangile de Jésus-Christ véritables, purs et simples.

    J’ai servi sous les clés et la direction de six prophètes et présidents de l’Église depuis Spencer W. Kimball jusqu’à Russell M. Nelson. Je témoigne que chacun d’eux était et est un prophète choisi de Dieu. Ils nous ont enseigné des principes essentiels sur l’Église et l’Évangile et la doctrine du Christ. Le président Nelson fait avancer l’œuvre du Seigneur à un rythme époustouflant. Je dis « époustouflant » parce qu’il est le seul des apôtres à être plus âgé que moi et j’ai du mal à suivre sa cadence ! Je suis témoin que les clés de la prêtrise et le manteau de prophète de Dieu sont sur lui. Le président Nelson enseigne le véritable, pur et simple Évangile de Jésus-Christ. Je rends témoignage que Jésus est le Christ et que cette Église est la sienne ; j’en témoigne humblement au nom de Jésus-Christ. Amen.