Conférence générale
    Nous pouvons faire mieux et être meilleurs
    Téléchargements
    This Page (MP3)
    Notes de bas de page
    Theme

    Nous pouvons faire mieux et être meilleurs

    Attachez-vous à vous repentir chaque jour de votre vie afin de pouvoir exercer la prêtrise avec plus de puissance que jamais auparavant.

    Mes chers frères, il est inspirant de balayer du regard cette vaste assemblée du bataillon de détenteurs de la prêtrise du Seigneur. Quelle puissante force bénéfique vous êtes ! Nous vous aimons. Nous prions pour vous. Et nous sommes profondément reconnaissants de vous avoir.

    Dernièrement, je me suis senti attiré par le commandement suivant du Seigneur, donné par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète : « Ne parlez que de repentir à cette génération1. » Cette déclaration est souvent répétée dans les Écritures2 Elle suscite une question évidente : « Tout le monde a-t-il besoin de se repentir ? » La réponse est oui.

    Trop de personnes considèrent le repentir comme un châtiment, quelque chose à éviter sauf dans les situations les plus graves. Mais ce sentiment d’être pénalisé est engendré par Satan. Il essaie de nous empêcher de nous tourner vers Jésus-Christ3, qui se tient les bras ouverts4, disposé à nous guérir, nous pardonner, nous fortifier, nous purifier et nous sanctifier, et espérant le faire.

    Le mot traduit par repentir est metanoeo dans le Nouveau Testament grec. Le préfixe meta signifie « changer ». Le suffixe noeo est apparenté aux mots grecs qui signifient « façon de penser », « connaissance », « esprit » et « souffle5 ».

    Ainsi, quand Jésus nous demande, à vous et moi, de nous « repentir6 », il nous invite à changer notre façon de penser, notre connaissance, notre esprit, même la manière dont nous respirons. Il nous demande de changer notre façon d’aimer, de penser, de servir, de passer notre temps, de traiter notre femme, d’instruire nos enfants et même de prendre soin de notre corps.

    Rien n’est plus libérateur, plus ennoblissant ni plus indispensable à notre progression individuelle qu’un repentir régulier, quotidien. Le repentir n’est pas un événement, c’est un processus. C’est la clé du bonheur et de la paix de l’esprit. Associé à la foi, le repentir nous donne accès au pouvoir de l’expiation de Jésus-Christ7.

    Que vous soyez diligemment en train d’avancer sur le chemin des alliances, que vous ayez dérapé ou quitté ce chemin ou que vous ne puissiez même pas le voir de là où vous êtes actuellement, je vous supplie de vous repentir. Goûtez au pouvoir fortifiant du repentir quotidien, de faire un peu mieux et d’être un peu meilleur chaque jour.

    Lorsque nous choisissons de nous repentir, nous choisissons de changer ! Nous permettons au Sauveur de nous transformer en la version optimale de nous-mêmes. Nous décidons de progresser spirituellement et de recevoir la joie, la joie de la rédemption en lui8. Lorsque nous choisissons de nous repentir, nous choisissons de devenir davantage semblables à Jésus-Christ9 !

    Frères, nous devons faire mieux et être meilleurs parce que nous sommes en guerre. La lutte contre le péché est réelle. L’adversaire quadruple ses efforts pour perturber les témoignages et entraver l’œuvre du Seigneur. Il équipe ses sbires d’armes puissantes pour nous empêcher de prendre part à la joie et à l’amour du Seigneur10.

    Le repentir est la clé pour échapper au malheur infligé par les pièges de l’adversaire. À ce stade de notre progression éternelle, le Seigneur n’attend pas de nous la perfection. Par contre, il attend de nous que nous devenions de plus en plus purs. Le repentir quotidien est la voie de la pureté, et de la pureté naît la puissance. La pureté personnelle fait de nous des instruments puissants entre les mains de Dieu. Notre repentir (notre pureté) nous donnera du pouvoir pour participer au rassemblement d’Israël.

    Le Seigneur a enseigné au prophète Joseph Smith : « Les droits de la prêtrise sont inséparablement liés aux pouvoirs du ciel et […] les pouvoirs du ciel ne peuvent être maîtrisés ou utilisés que selon les principes de la justice11 ».

    Nous savons ce qui nous donnera un plus grand accès aux pouvoirs du ciel. Nous savons aussi ce qui gênera notre progression, ce que nous devons cesser de faire afin d’accroître notre accès aux pouvoirs du ciel. Frères, en vous aidant de la prière, cherchez à comprendre ce qui fait obstacle à votre repentir. Trouvez ce qui vous empêche de vous repentir. Et ensuite, changez ! Repentez-vous ! Nous pouvons tous faire mieux et être meilleurs que jamais auparavant12.

    Il y a des manières précises dont nous pouvons probablement nous améliorer. L’une d’elle est la façon dont nous traitons notre corps. Je suis émerveillé par le miracle qu’est le corps humain. C’est une création magnifique, essentielle à notre ascension progressive vers notre potentiel divin suprême. Nous ne pouvons pas progresser sans lui. En nous faisant don d’un corps, Dieu nous a permis de faire un pas indispensable pour devenir davantage semblables à lui.

    Satan comprend cela. Il est irrité que ce privilège lui soit définitivement refusé du fait de son apostasie dans la préexistence. Cela le laisse dans un état permanent de jalousie et de rancœur. Ainsi, de nombreuses tentations qu’il met sur notre chemin, si ce n’est la plupart, nous amènent à maltraiter notre corps ou celui des autres. Du fait que Satan est malheureux sans corps, il veut que nous le soyons à cause du nôtre13.

    Votre corps est votre temple personnel, créé pour héberger votre esprit éternel14. Le soin que vous prenez de ce temple est important. Maintenant, je vous le demande frères : Êtes-vous plus soucieux de plaire au monde que de plaire à Dieu par votre tenue vestimentaire et votre présentation ? Votre réponse à cette question lui transmet un message direct sur ce que vous éprouvez pour le don transcendant qu’il vous a fait. En ce qui concerne ce respect de notre corps, frères, je pense que nous pouvons faire mieux et être meilleurs.

    Une autre manière de faire mieux et d’être meilleur est la façon dont nous honorons les femmes de notre vie, en commençant par notre femme et nos filles, notre mère et nos sœurs15.

    Il y a des mois, j’ai reçu une lettre d’une sœur qui m’a brisé le cœur. Elle écrivait : « [Mes filles et moi] avons le sentiment que nous sommes en compétition féroce pour obtenir l’attention exclusive de notre mari et de nos fils avec les actualités sportives 24h/24, les jeux vidéos, l’évolution de la Bourse [et] l’analyse et le visionnage sans fin de toutes les disciplines sportives imaginables. Nous avons l’impression de ne plus être aux premières loges avec notre mari et nos fils du fait qu’ils sont constamment aux premières loges pour suivre [les sports et les jeux16]. »

    Frères, votre tout premier devoir de détenteur de la prêtrise est d’aimer votre femme et de prendre soin d’elle. Devenez un avec elle. Soyez son partenaire. Donnez-lui envie d’être le vôtre. Aucun autre intérêt dans la vie ne doit prendre le pas sur l’édification de rapports éternels avec elle. Rien à la télévision, sur un appareil portable ou un ordinateur n’est plus important que son bien-être. Inventoriez comment vous passez votre temps et à quoi vous consacrez votre énergie. Cela vous dira où se trouve votre cœur. Priez pour qu’il soit au diapason avec celui de votre femme. Cherchez à lui apporter la joie. Demandez ses conseils et écoutez. Sa contribution améliorera votre production.

    Si vous devez vous repentir de la façon dont vous avez traité la femme la plus proche de vous, commencez maintenant. Et souvenez-vous que vous vous devez d’aider les femmes de votre vie à recevoir les bénédictions qui découlent du respect de la loi de chasteté donnée par le Seigneur. Ne soyez jamais la raison pour laquelle une femme ne peut pas recevoir ses bénédictions du temple.

    Frères, nous avons tous besoin de nous repentir. Nous devons nous lever du canapé, poser la télécommande et nous éveiller de notre sommeil spirituel. Il est temps de revêtir les armes de Dieu afin de prendre part à l’œuvre la plus importante ici-bas. Il est temps de lancer notre faucille et de moissonner de toute notre puissance, de tout notre esprit et de toute notre force17. Les forces du mal n’ont jamais fait rage plus énergiquement qu’aujourd’hui. En tant que serviteurs du Seigneur, nous ne pouvons pas être endormis pendant que cette bataille fait rage.

    Votre famille a besoin de votre direction et de votre amour. Votre collège et les membres de votre paroisse ou de votre branche ont besoin de votre force. Toutes les personnes que vous rencontrez ont besoin de savoir à quoi ressemble et comment agit un véritable disciple du Seigneur.

    Mes chers frères, vous avez été choisis par notre Père pour venir ici-bas à cette époque cruciale du fait de votre bravoure spirituelle dans la préexistence. Vous faites partie des hommes les meilleurs et les plus vaillants qui soient jamais venus sur terre. Satan sait qui vous êtes et qui vous étiez dans la vie prémortelle et comprend l’œuvre qui doit être accomplie avant le retour du Sauveur. Et, après des millénaires d’entraînement dans les arts de la fourberie, l’adversaire est expérimenté et incorrigible.

    Heureusement, la prêtrise que nous détenons est nettement plus forte que les ruses de l’adversaire. Je vous supplie d’être les hommes et les jeunes gens que le Seigneur a besoin que vous soyez. Faites du repentir quotidien une partie intégrante de votre vie au point que vous exercerez la prêtrise avec plus de puissance que jamais auparavant. C’est la seule manière d’assurer la sécurité de votre famille et la vôtre dans les jours difficiles à venir.

    Le Seigneur a besoin d’hommes altruistes qui font passer le bien-être des autres avant le leur. Il a besoin d’hommes qui s’efforcent délibérément d’entendre la voix de l’Esprit avec clarté. Il a besoin d’hommes de l’alliance qui respectent leurs alliances avec intégrité. Il a besoin d’hommes qui sont déterminés à rester purs sexuellement, d’hommes dignes que l’on peut appeler au pied levé pour donner des bénédictions, le cœur pur, l’esprit propre et les mains bien disposées. Le Seigneur a besoin d’hommes avides de se repentir, d’hommes qui servent avec zèle et font partie du bataillon de dignes détenteurs de la prêtrise du Seigneur.

    Je vous bénis pour que vous deveniez ces hommes. Je vous bénis pour que vous ayez le courage de vous repentir quotidiennement et pour que vous appreniez à exercer tout le pouvoir de la prêtrise. Je vous bénis pour que vous communiquiez l’amour du Sauveur à votre femme, à vos enfants et à toutes les personnes qui vous connaissent. Je vous bénis pour que vous fassiez mieux et soyez meilleurs. Et je vous bénis pour qu’en faisant ces efforts, vous viviez personnellement des miracles.

    Nous sommes engagés dans l’œuvre du Dieu tout-puissant. Jésus est le Christ. Nous sommes leurs serviteurs. J’en témoigne au nom de Jésus-Christ. Amen.