Le pouvoir de la divinité
    Notes de bas de page

    Le pouvoir de la divinité

    « Chaque temple est la sainte maison du Seigneur et nous pouvons tous y découvrir les pouvoirs de la divinité. »

    Quelques mois avant sa mort, Joseph Smith, le prophète, a rencontré les douze apôtres pour parler des besoins les plus importants de l’Église à ce moment extrêmement difficile. Il leur a dit : « Nous avons besoin du temple plus que de toute autre chose1. » Il est certain qu’aujourd’hui chacun de nous et chaque membre de notre famille ont besoin du temple plus que de toute autre chose.

    Récemment, au cours d’une consécration, chaque instant m’a ravi. J’ai aimé les visites guidées, accueillir de nombreux visiteurs venus voir le temple ; le spectacle culturel avec la vitalité et l’enthousiasme des jeunes ; puis les magnifiques sessions de consécration. L’Esprit était doux. De nombreuses personnes ont été bénies. Puis, le lendemain, ma femme et moi sommes entrés dans les fonts baptismaux pour accomplir des baptêmes pour certains de nos ancêtres. Quand j’ai levé le bras pour commencer l’ordonnance, j’ai presque été submergé par la puissance de l’Esprit. J’ai de nouveau pris conscience que le véritable pouvoir du temple se trouve dans les ordonnances.

    Comme le Seigneur l’a révélé, la plénitude de la Prêtrise de Melchisédek se trouve dans le temple et dans ses ordonnances, « car c’est là que sont conférées les clefs de la sainte prêtrise afin que vous receviez honneur et gloire2 ». « C’est pourquoi, le pouvoir de la divinité se manifeste dans ses ordonnances3. » Cette promesse est pour vous et votre famille.

    Notre responsabilité est de « recevoir » ce que notre Père offre4. « Car à celui qui reçoit il sera donné plus abondamment, oui, du pouvoir5 » : le pouvoir de recevoir tout ce qu’il peut nous donner et tout ce qu’il nous donnera – maintenant et pour l’éternité6 ; le pouvoir de devenir les fils et les filles de Dieu7, de connaître « les pouvoirs du ciel8 » ; le pouvoir de parler en son nom9 » et de recevoir « la puissance de [s]on Esprit10 ». Ces pouvoirs sont accessibles à chacun de nous individuellement grâce aux ordonnances et aux alliances du temple.

    Néphi a vu notre époque dans une magnifique vision : « Et il arriva que moi, Néphi, je vis le pouvoir de l’Agneau de Dieu, qu’il descendait sur les saints de l’Église de l’Agneau et sur le peuple de l’alliance du Seigneur, qui étaient dispersés sur toute la surface de la terre ; et ils étaient armés de justice et du pouvoir de Dieu, dans une grande gloire11. »

    Récemment, j’ai eu le plaisir d’être aux visites guidées d’un temple en compagnie du président Nelson et de sa famille qu’il avait rassemblée autour de l’autel de scellement. Là il lui a expliqué que tout ce que nous faisons dans l’Église (chaque réunion, chaque activité, chaque leçon et chaque acte de service) a le but de nous préparer à aller au temple et à nous agenouiller à l’autel pour recevoir toutes les bénédictions que le Père a promises pour l’éternité12.

    Lorsque nous ressentons les bénédictions du temple dans notre vie, notre cœur se tourne vers les membres de notre famille, vivants et décédés.

    Dernièrement, j’ai vu trois générations d’une famille faire des baptêmes ensemble pour leurs ancêtres. Même la grand-mère y a participé malgré son appréhension d’aller sous l’eau. En sortant de l’eau et en serrant son mari dans ses bras, elle avait des larmes de joie. Le grand-père et le père se sont ensuite baptisés mutuellement et ont baptisé beaucoup de petits-enfants. Quelle plus grande joie les membres d’une famille peuvent-ils connaître ensemble ? Tous les temples réservent un moment pour les familles pour leur permettre de planifier de servir ensemble dans le baptistère.

    Peu de temps avant sa mort, Joseph F. Smith a reçu une vision de la rédemption des morts. Il a enseigné que les personnes qui sont dans le monde des esprits sont totalement dépendantes des ordonnances que nous accomplissons pour elles. Les Écritures disent : « Les morts qui se repentent seront rachetés en obéissant aux ordonnances de la maison de Dieu13. » Nous accomplissons les ordonnances pour eux mais ce sont eux qui contractent l’alliance associée à chaque ordonnance et qui en seront tenus responsables. Il est certain que le voile est fin pour nous et s’ouvre complètement pour eux dans le temple.

    Quelle est donc la responsabilité personnelle que nous avons de nous engager dans cette œuvre, que ce soit comme usager du temple ou comme servant ? En 1840, Joseph Smith, le prophète, a enseigné aux saints : « Des efforts considérables devront être faits et des moyens seront nécessaires. Puisque l’œuvre [de construire un temple] doit se hâter en justice, il incombe aux saints de mesurer, dans leur esprit, l’importance de ces choses, avec toutes leurs implications, puis de prendre les dispositions nécessaires pour les accomplir ; et s’armant de courage, d’être déterminés à faire tout leur possible et à se sentir aussi responsables que si toute l’œuvre dépendait d’eux seuls14. »

    Dans le livre de l’Apocalypse, nous pouvons lire :

    « Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où sont-ils venus ?

    « […] Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’agneau.

    « C’est pour cela qu’ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux15. »

    Ne pouvez-vous pas imaginer les personnes qui servent dans le temple actuellement ?

    Il y a plus de cent vingt mille servants des ordonnances dans les cent cinquante temples en fonctionnement dans le monde. Pourtant, beaucoup plus de personnes peuvent avoir la possibilité de connaître cette belle expérience. Lorsque le président Hinckley a annoncé le concept de nombreux petits temples dans le monde entier, il a enseigné que « tous les servants des ordonnances seront des membres locaux qui auront d’autres appels dans leur paroisse et leur pieu16. » Les servants sont habituellement appelés à servir pour deux ou trois ans, avec la possibilité de prolonger. Il n’est pas attendu qu’une fois appelés vous restiez aussi longtemps que vous le pourrez. De nombreux servants qui le sont restés longtemps portent en eux cet amour pour le temple lorsqu’ils sont relevés et laissent de nouveaux servants faire l’œuvre.

    Il y a près de cent ans, l’apôtre John A. Widstoe a enseigné : « Nous avons besoin de davantage de servants pour accomplir [cette] œuvre merveilleuse. […] Nous avons besoin de davantage de personnes converties à l’œuvre du temple, de tout âge. […] Dans cette évolution de l’œuvre du temple, […] le moment est venu de faire servir activement toutes les personnes de tout âge. […] L’œuvre du temple est […] tout aussi profitable aux jeunes en activité qu’aux personnes âgées, qui ont laissé derrière elles beaucoup des fardeaux de la vie. Le jeune homme a plus besoin d’avoir une place au temple que son père et son grand-père, qui sont affermis par les expériences de la vie ; et la jeune fille qui vient d’entrer dans la vie a besoin de l’esprit, de l’influence et de la direction qui viennent de la participation aux ordonnances du temple17. »

    Dans de nombreux temples, le président invite les missionnaires nouvellement appelés et dotés, jeunes hommes ou jeunes filles, à servir pendant une courte période comme servants des ordonnances avant d’aller au centre de formation des missionnaires. Ces jeunes, en plus d’avoir la bénédiction de servir, « rehaussent la beauté et l’esprit pour toutes les personnes qui servent au temple18 ».

    J’ai demandé à un certain nombre de jeunes hommes et de jeunes femmes qui ont été servants des ordonnances avant et après leur mission de dire ce qu’ils en pensent. Ils ont employé les expressions suivantes pour décrire leur expérience au temple :

    Quand je sers dans le temple…

    • je « me sens proche de mon Père céleste et du Sauveur » ;

    • je « ressens une paix totale et un grand bonheur » ;

    • j’ai l’impression d’être « chez moi » ;

    • je reçois « des choses sacrées, du pouvoir et de la force » ;

    • je vois « l’importance des alliances sacrées que je fais » ;

    • « le temple est devenu une partie de moi-même » ;

    • « pendant les ordonnances, les personnes que nous servons sont proches » ;

    • « cela me donne la force de surmonter les tentations » ; et

    • « le temple a changé ma vie pour toujours19. »

    Le service au temple est une expérience enrichissante et d’une grande force pour les personnes de tout âge. Même des jeunes mariés servent ensemble. Le président Nelson a enseigné : « Le service au temple […] est une magnifique activité pour la famille20. » En tant que servants des ordonnances, vous pouvez, en plus d’accomplir les ordonnances pour vos ancêtres, officier dans les ordonnances pour eux.

    Comme Wilford Woodruff l’a dit,

    « quel plus grand appel un homme [ou une femme] peut-il avoir sur terre que de détenir dans ses mains le pouvoir et l’autorité d’administrer les ordonnances du salut ? […]

    […] Vous devenez un instrument dans les mains de Dieu pour le salut de cette âme. Rien de ce qui est donné aux enfants des hommes n’est comparable21. »

    Il a dit aussi :

    « Vous entendrez les doux murmures du Saint-Esprit et de temps à autre vous recevrez les trésors du ciel et bénéficierez de la communion des anges22. »

    « Cela vaut tout ce que nous pouvons sacrifier pendant les quelques années que nous avons à passer ici dans la chair23. »

    Le président Monson nous a rappelé dernièrement que « les bénédictions du temple sont inestimables24 » et que « aucun sacrifice n’est trop grand25 ».

    Allez au temple. Allez-y souvent. Allez-y avec les membres de votre famille ou pour eux. Aidez les autres à y aller aussi.

    « Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils ? » Mes frères et sœurs, Vous êtes parmi eux, vous qui avez reçu les ordonnances du temple, qui avez respecté vos alliances par sacrifice ; vous qui aidez les membres de votre famille à recevoir les bénédictions du service au temple et qui aidez les autres le long du chemin. Merci de votre service. Je témoigne que chaque temple est la sainte maison du Seigneur et que nous pouvons tous découvrir les pouvoirs de la divinité, au nom de Jésus-Christ. Amen.