Voyez-vous dans le temple
    Notes de bas de page

    Voyez-vous dans le temple

    « Je prie pour que chacun de nous honore le Sauveur et fasse tous les changements nécessaires pour se voir dans ses temples sacrés. »

    Le déploiement du plan du salut du Seigneur au cours de cette dispensation de la plénitude des temps dépasse presque l’entendement1. Cela est illustré par les quatre nouveaux temples que le président Monson a annoncés dans cette session de conférence. Lorsque le président Monson a été appelé à l’apostolat en 1963, il y avait douze temples en service dans le monde2. Avec la consécration du temple du centre-ville de Provo, il y a aujourd’hui 150 temples en service et il y en aura 177 une fois que tous les temples annoncés auront été consacrés. C’est une bonne raison de nous réjouir humblement.

    Il y a cent quatre-vingts ans aujourd’hui, le 3 avril 1836, une vision magnifique a été donnée à Joseph Smith, le prophète, et à Oliver Cowdery dans le temple de Kirtland. Elle s’est produite juste une semaine après la consécration de ce temple. Dans cette vision, ils ont vu le Seigneur debout sur la balustrade de la chaire du temple. Entre autres choses, le Sauveur a déclaré :

    « Que le cœur de tout mon peuple se réjouisse, mon peuple qui a bâti de toutes ses forces cette maison à mon nom.

    « Car voici, j’ai accepté cette maison, et mon nom sera ici ; et je me manifesterai avec miséricorde à mon peuple dans cette maison3. »

    Au cours de cette expérience sacrée, des prophètes d’autrefois sont apparus, notamment Élie, qui a conféré les clés essentielles aux ordonnances du temple.

    Nous avons une idée des réjouissances qui ont lieu à Quito en Équateur, à Harare au Zimbabwe, à Belém au Brésil et à Lima au Pérou, avec les membres et les missionnaires, grâce à ce qui s’est produit à Bangkok il y a un an lors de l’annonce de ce temple. Shelly Senior, femme de David Senior, alors président de la mission de Bangkok, a envoyé un courrier électronique à sa famille et à ses amis pour leur dire qu’après avoir entendu le président Monson annoncer ce temple, son mari et elle avaient passé douze heures sans dormir et avaient versé des larmes de joie. Ils ont appelé les assistants de la mission à 23 h 30 pour leur annoncer la nouvelle. Les assistants ont appelé tous les missionnaires. On a rapporté que « tous les missionnaires étaient réveillés au milieu de la nuit et sautaient sur leur lit ». Sœur Senior a demandé avec humour à sa famille et à ses amis de ne pas le répéter au département missionnaire4.

    Les membres de Thaïlande ont eu une réaction spirituelle tout aussi forte. Je suis certain qu’une préparation spirituelle a eu lieu dans les cœurs et dans les foyers et que des manifestations du ciel ont préparé les saints là où ces futurs temples se trouveront.

    Jeunes filles thaïlandaises avec un miroir sur lequel est écrit « Vois-toi dans le temple

    En Thaïlande, sœur Senior a fait faire des miroirs de poche spéciaux qu’elle utilise lorsqu’elle donne des enseignements personnels, en particulier aux sœurs. On y a gravé un temple avec ces mots : « Voyez-vous dans le temple. » En regardant dans le miroir, les gens se voyaient dans le temple. Les Senior ont enseigné aux amis de l’Église et aux membres qu’ils devaient se voir dans le temple et faire les changements nécessaires dans leur mode de vie et se préparer spirituellement pour atteindre cet objectif.

    Ce matin, mon invitation à chacun de nous, où que nous soyons, est de nous voir dans le temple. Le président Monson a déclaré : « Tant que vous n’êtes pas allés dans la maison du Seigneur et n’avez pas reçu les bénédictions qui vous y attendent, vous n’avez pas reçu tout ce que l’Église a à offrir. Les bénédictions les plus importantes, les bénédictions suprêmes réservées aux membres de l’Église sont celles que nous recevons dans les temples de Dieu5. »

    Bien qu’il n’y ait pas de justice dans le monde d’aujourd’hui, nous vivons à une époque sacrée. Avec amour et pleins d’attente, des prophètes ont décrit notre époque depuis des siècles6.

    Citant Abdias7 dans l’Ancien Testament et 1 Pierre8 dans le Nouveau Testament, Joseph Smith, le prophète, a reconnu le grand objectif que Dieu avait en nous donnant le baptême pour les morts et en nous permettant de devenir des libérateurs sur la montagne de Sion9.

    Le Seigneur a fait prospérer nos membres et nous a donné les ressources et les conseils des prophètes pour que nous puissions nous acquitter vaillamment de nos responsabilités vis-à-vis du temple, pour les vivants et pour les morts.

    Grâce à l’Évangile rétabli de Jésus-Christ, nous comprenons le but de la vie, le plan du salut du Père pour ses enfants, le sacrifice rédempteur du Sauveur et le rôle essentiel de la famille dans l’organisation des cieux10.

    Dans toute l’histoire, nous n’avons jamais été autant bénis qu’à notre époque grâce à l’association du nombre croissant de temples et des progrès technologiques pour nous acquitter de nos responsabilités sacrées en matière d’histoire familiale pour nos ancêtres. Je me réjouis de la fidélité extraordinaire avec laquelle nos jeunes font de l’indexation, trouvent leurs ancêtres, puis font les baptêmes et les confirmations dans le temple. Vous faites littéralement partie de ces libérateurs sur la montagne de Sion qui ont été prophétisés.

    Comment nous préparons-nous à aller au temple ?

    Nous savons que la justice et la sanctification sont des éléments essentiels de la préparation pour aller au temple.

    Dans Doctrine et Alliances 97, on lit : « Et si mon peuple me bâtit une maison au nom du Seigneur et ne permet à rien d’impur d’y entrer, afin qu’elle ne soit pas souillée, ma gloire reposera sur elle11. »

    Jusqu’en 1891, le président de l’Église signait chaque recommandation à l’usage du temple pour protéger la sainteté du lieu. Cette responsabilité a ensuite été déléguée aux évêques et aux présidents de pieu.

    Nous désirons profondément que les membres de l’Église vivent de manière à être dignes de détenir une recommandation à l’usage du temple. Nous vous prions de ne pas voir le temple comme un objectif lointain et peut-être hors d’atteinte. Avec l’aide de leur évêque, la plupart des membres peuvent remplir toutes les conditions requises et justes en relativement peu de temps s’ils sont déterminés à se qualifier et à se repentir pleinement de leurs transgressions. Entre autres, nous devons être disposés à nous pardonner à nous-même et à ne pas nous concentrer sur nos imperfections ou nos péchés en pensant qu’ils nous empêchent à jamais d’entrer dans le temple sacré.

    L’expiation du Sauveur a été accomplie pour tous les enfants de Dieu. Son sacrifice rédempteur satisfait aux exigences de la justice pour tous ceux qui se repentent véritablement. Les Écritures décrivent cela d’une très belle manière :

    « Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige12. »

    « Et je ne [m’en] souviendrai plus13. »

    Nous vous garantissons qu’en vivant des principes justes, votre famille et vous trouverez le bonheur, l’épanouissement et la paix14. Les membres, jeunes et adultes15, attestent eux-mêmes de leur dignité lorsqu’ils répondent aux questions pour la recommandation à l’usage du temple. La condition essentielle à remplir est d’accroître notre témoignage de Dieu, le Père, de son Fils, Jésus-Christ, et du rétablissement de son Évangile, et de ressentir le Saint-Esprit.

    Les bénédictions du temple sont nombreuses.

    Les principales bénédictions du temple sont les ordonnances de l’exaltation. Le plan de l’Évangile porte sur l’exaltation et englobe le fait de contracter et de respecter des alliances sacrées avec Dieu. Les personnes vivantes accomplissent et reçoivent ces ordonnances et ces alliances dans le temple, à l’exception du baptême et de la confirmation. Pour les personnes décédées, toutes les ordonnances et les alliances salvatrices sont reçues dans le temple.

    Brigham Young a enseigné : « Il n’est pas une seule chose que le Seigneur pouvait faire pour le salut de la famille humaine qu’il ait négligé de faire ; […] tout ce qui peut se faire indépendamment d’eux pour leur salut, l’a été dans le Sauveur et par lui16. »

    Les dirigeants de l’Église organisent des pieux, des paroisses, des collèges, des auxiliaires de l’Église, des missions, etc., dans nos églises et dans d’autres bâtiments. Le Seigneur organise des familles éternelles uniquement dans les temples.

    Il est clair que le Seigneur accepte pleinement dans sa sainte maison les personnes qui ont le cœur brisé et l’esprit contrit et qui se sont véritablement repenties de leurs péchés17. Nous savons que « Dieu ne fait point acception de personnes18 ». Une des merveilleuses choses que j’aime à propos du temple, c’est que l’on ne fait aucune distinction liée à la richesse, au rang ou au statut entre les personnes qui s’y rendent. Nous sommes tous égaux devant Dieu. Tout le monde est habillé en blanc pour indiquer que nous sommes un peuple pur et juste19. Tous s’assoient côte à côte avec le désir d’être des fils et des filles dignes d’un Père céleste qui nous aime.

    Salle de scellement d’un temple

    Pensez-y : Dans le monde entier, des hommes et des femmes peuvent, grâce à des « ordonnances et [à des] alliances sacrées […], retourner dans la présence de Dieu, et […] être uni[s] éternellement20 ». Ils contractent ces alliances dans une magnifique salle de scellement sacrée, accessible à tous les membres qui sont dignes d’entrer dans le temple. Après avoir contracté ces alliances, ils peuvent se voir dans les miroirs du temple qui se font face. « Ensemble, les miroirs du temple reflètent dans les deux sens des images qui semblent s’étirer jusque dans l’éternité21. » Ces images nous aident à contempler nos parents, nos grands-parents et toutes les générations précédentes. Elles nous aident à prendre conscience des alliances sacrées qui nous relient à toutes les générations futures. C’est extrêmement important et cela commence lorsque vous vous voyez dans le temple.

    Miroirs dans la salle de scellement d’un temple

    Howard W. Hunter nous a conseillé « [d’examiner] les enseignements majestueux de la belle prière de consécration du temple de Kirtland, prière que Joseph Smith, le prophète, a dit avoir reçue par révélation. C’est une prière qui continue d’être exaucée pour nous individuellement, pour nous en tant que familles, pour nous en tant que peuple grâce au pouvoir de la prêtrise que le Seigneur nous a donnée pour que nous l’utilisions dans ses saints temples22. » Nous ferions bien d’étudier la 109e section des Doctrine et Alliances et de suivre l’invitation du président Hunter « de faire du temple du Seigneur le grand symbole de [notre] appartenance à l’Église23 ».

    Le temple est aussi un refuge, un lieu où l’on rend grâce, où l’on est instruit, où l’on reçoit de la compréhension afin d’être rendu parfait… « dans tout ce qui a trait au royaume de Dieu sur la terre24 ». Tout au long de ma vie, il a été un lieu de tranquillité et de paix dans un monde qui est littéralement en tumulte25. C’est merveilleux de laisser derrière soi les soucis du monde dans ce cadre sacré.

    Souvent, dans le temple, et aussi lorsque nous effectuons des recherches généalogiques, nous recevons des inspirations du Saint-Esprit26. Parfois, dans le temple, le voile qui nous sépare des personnes qui se trouvent de l’autre côté devient très fin. Nous recevons de l’aide supplémentaire dans nos efforts pour être des libérateurs sur la montagne de Sion.

    Il y a de nombreuses années, dans un temple d’Amérique centrale, la femme de l’une de nos Autorités générales aujourd’hui émérites, a aidé un père, une mère et leurs enfants à recevoir les alliances éternelles dans la salle de scellement où se trouvent les miroirs du temple. À la fin, lorsqu’ils ont fait face à ces miroirs, elle a remarqué que ces derniers reflétaient le visage d’une personne qui n’était pas présente dans la salle. Elle a interrogé la mère et a appris qu’ils avaient une fille qui était décédée et qui n’était donc pas présente physiquement. Cette fille décédée a ensuite été incluse dans l’ordonnance sacrée par procuration27. Ne sous-estimez jamais l’aide que l’on nous donne de l’autre côté du voile au temple.

    Sachez que nous désirons sincèrement que chacun fasse tous les changements nécessaires pour se qualifier pour entrer dans le temple. À l’aide de la prière, examinez où vous en êtes dans la vie, cherchez à être guidés par l’Esprit et parlez à votre évêque de votre préparation pour aller au temple. Le président Monson a dit : « Il n’est pas d’objectif plus important pour vous que de devenir dignes d’aller au temple28. »

    Le Sauveur « est la pierre angulaire inamovible de notre foi et de son Église »

    J’ai eu la bénédiction de participer avec Henry B. Eyring à la reconsécration du temple de Suva, aux Fidji, il y a deux mois. C’était un événement spécial et sacré. Le courage et les fortes impressions spirituelles du président Eyring ont permis que la cérémonie se déroule malgré le cyclone le plus violent qui ait jamais été enregistré dans l’hémisphère sud. Les jeunes, les missionnaires et les membres ont bénéficié d’une protection physique et spirituelle29. La main du Seigneur s’est clairement manifestée. La reconsécration du temple de Suva a été un refuge contre la tempête. Souvent, lorsque nous essuyons les tempêtes de la vie, nous voyons la main du Seigneur qui nous donne une protection éternelle.

    La première consécration du temple de Suva, le 18 juin 2000, a aussi été remarquable. Vers la fin de la construction du temple, des membres du Parlement ont été pris en otage par un groupe de rebelles. Le centre-ville de Suva a été pillé et incendié. L’armée a déclaré la loi martiale.

    En tant que président de l’interrégion, je suis allé voir les dirigeants militaires avec les quatre présidents de pieu des Fidji à la caserne de Queen Elizabeth. Après que nous leur avons eu expliqué la consécration qui était prévue, ils nous ont apporté leur soutien malgré leur inquiétude concernant la sécurité du président Hinckley. Ils nous ont recommandé de faire une petite consécration sans rien faire à l’extérieur du temple, telle que la cérémonie de la pose de la pierre angulaire. Ils ont souligné que quiconque se trouverait à l’extérieur du temple pourrait être la cible de violences.

    Le président Hinckley a accepté de faire une petite cérémonie de consécration avec uniquement la nouvelle présidence du temple et quelques dirigeants locaux. Personne d’autre n’a été invité en raison du danger. Cependant, il a déclaré avec insistance : « Si nous consacrons ce temple, nous tiendrons la cérémonie de la pose de la pierre angulaire parce que Jésus-Christ est la pierre angulaire, et que c’est son Église. »

    Lorsque nous sommes sortis pour procéder à la cérémonie, il n’y avait aucun ami de l’Église, aucun enfant, aucun journaliste, ni personne d’autre. Mais un prophète fidèle a démontré son engagement courageux et indéfectible au Sauveur.

    Par la suite, le président Hinckley a dit, en parlant du Sauveur : « Personne ne l’égale, ne l’a jamais égalé ni ne l’égalera jamais. Dieu soit remercié du don de son Fils bien-aimé, qui a donné sa vie pour que nous vivions, et qui est la pierre angulaire de notre foi et de son Église30. »

    Frères et sœurs, je prie pour que chacun de nous honore le Sauveur et fasse tous les changements nécessaires pour se voir dans ses temples sacrés. Ce faisant, nous pouvons accomplir ses desseins sacrés et nous préparer, avec notre famille, à recevoir toutes les bénédictions que le Seigneur et son Église peuvent nous accorder dans cette vie et dans l’éternité. Je rends mon témoignage sûr que le Sauveur vit. Au nom de Jésus-Christ. Amen.

    Notes

    1. Voir Doctrine et Alliances 112:30-32.

    2. Le 12e temple, le temple de Londres, a été consacré le 7 septembre 1958.

    3. Doctrine et Alliances 110:6-7.

    4. Voir Shelly Senior, courriel, 6 avril 2015.

    5. Thomas S. Monson, « Le temple sacré, un phare pour le monde », Le Liahona, mai 2011, p. 93.

    6. Voir Ésaïe 2:2.

    7. Voir Abdias 1:21.

    8. Voir 1 Pierre 4:6.

    9. Voir Enseignements des présidents de l’Église, Joseph Smith, (2007), p. 409.

    10. Voir Enseignements des présidents de l’Église : Wilford Woodruff (2004), p. 192-93.

    11. Doctrine et Alliances 97:15 ; voir aussi le verset 17.

    12. Ésaïe 1:18.

    13. Jérémie 31:34.

    14. Voir Doctrine et Alliances 59:23.

    15. En plus de la recommandation détenue par les adultes dotés, une recommandation à usage limité pour les baptêmes pour les morts peut être délivrée aux jeunes et aux membres non dotés qui sont dignes. Ces deux types de recommandation nécessitent la signature du destinataire qui atteste sa dignité personnelle. La recommandation à usage limité est valable pendant un an et donne l’occasion à l’épiscopat de parler avec chaque personne de sa dignité.

    16. Enseignements des présidents de l’Église : Brigham Young, (1997), p. 32.

    17. Voir Doctrine et Alliances 58:42.

    18. Actes 10:34; voir aussi Moroni 8:12 ; Doctrine et Alliances 1:35 ; 38:16.

    19. Voir Doctrine et Alliances 100:16.

    20. « La famille : Déclaration au monde », Le Liahona, novembre 2010, p. 129.

    21. Gerrit W. Gong, “Miroirs d’éternité du temple : Un témoignage de la famille », Le Liahona, novembre 2010, p. 37.

    22. Enseignements des présidents de l’Église : Howard W. Hunter (2015), p. 183.

    23. Enseignements : Howard W. Hunter, p. 178.

    24. Voir Doctrine et Alliances 97:13-14.

    25. Voir Doctrine et Alliances 45:26-27.

    26. Nous l’appelons souvent l’Esprit d’Élie. « Russell M. Nelson a enseigné que l’esprit d’Élie est ‘une manifestation du Saint-Esprit qui rend témoignage de la nature divine de la famille’ » (« Une nouvelle époque de récoltes », Le Liahona, juillet 1998, p. 38).

    27. Raconté après en avoir reçu l’autorisation.

    28. Thomas S. Monson, « Le temple sacré, un phare pour le monde » p. 93.

    29. Les missionnaires et les jeunes en provenance des îles environnantes ont été hébergés en toute sécurité dans des écoles et des bâtiments de l’Église et ont été protégés des pires aspects du cyclone Winston.

    30. Gordon B. Hinckley, « Quatre pierres angulaires de foi » Le Liahona, fév. 2004, p. 4-5.