Écritures
Juges 9

Chapitre 9

Abimélec, fils de Gédéon, est fait roi. Il tue ses soixante-dix frères. Jotham raconte la fable des arbres choisissant un roi. Les habitants de Sichem conspirent contre Abimélec. Il est tué à Thébets.

1 Abimélec, fils de Jerubbaal, se rendit à Sichem, vers les frères de sa mère, et voici comment il leur parla, ainsi qu’à toute la famille de la maison du père de sa mère :

2 Dites, je vous prie, à tous les habitants de Sichem : Vaut-il mieux pour vous que soixante-dix hommes, tous fils de Jerubbaal, dominent sur vous, ou qu’un seul homme domine sur vous ? Et souvenez-vous que je suis des mêmes os et de la même chair que vous.

3 Les frères de sa mère répétèrent pour lui toutes ces paroles à tous les habitants de Sichem et leur cœur pencha en faveur d’Abimélec, car ils se disaient : C’est notre frère.

4 Ils lui donnèrent soixante-dix sicles d’argent qu’ils enlevèrent de la maison de Baal-Berith. Abimélec s’en servit pour acheter des vauriens et des impétueux qui le suivirent.

5 Il vint dans la maison de son père à Ophra et il tua ses frères, fils de Jerubbaal, soixante-dix hommes, sur une même pierre. Il n’échappa que Jotham, le plus jeune fils de Jerubbaal, car il s’était caché.

6 Tous les habitants de Sichem et toute la maison de Millo se rassemblèrent ; ils vinrent et proclamèrent roi Abimélec, près du chêne planté dans Sichem.

7 Jotham en fut informé. Il alla se placer sur le sommet de la montagne de Garizim et voici ce qu’il leur cria à haute voix : Écoutez-moi, habitants de Sichem, et que Dieu vous écoute !

8 Les arbres partirent pour aller oindre un roi et le mettre à leur tête. Ils dirent à l’olivier : Règne sur nous.

9 Mais l’olivier leur répondit : Renoncerais-je à mon huile, qui m’assure les hommages de Dieu et des hommes, pour aller me balancer au-dessus des arbres ?

10 Et les arbres dirent au figuier : Viens, toi, règne sur nous.

11 Mais le figuier leur répondit : Renoncerais-je à ma douceur et à mon excellent fruit pour aller me balancer au-dessus des arbres ?

12 Et les arbres dirent à la vigne : Viens, toi, règne sur nous.

13 Mais la vigne leur répondit : Renoncerais-je à mon vin, qui réjouit Dieu et les hommes, pour aller me balancer au-dessus des arbres ?

14 Alors tous les arbres dirent au buisson d’épines : Viens, toi, règne sur nous.

15 Et le buisson d’épines répondit aux arbres : Si c’est de bonne foi que vous voulez m’oindre pour votre roi, venez, réfugiez-vous sous mon ombrage ; sinon, un feu sortira du buisson d’épines et dévorera les cèdres du Liban.

16 Maintenant, est-ce de bonne foi et avec intégrité que vous avez agi en proclamant roi Abimélec ? Avez-vous eu de la bienveillance pour Jerubbaal et sa maison ? L’avez-vous traité selon les services qu’il a rendus ?

17 Car mon père a combattu pour vous, il a exposé sa vie et il vous a délivrés de la main de Madian ;

18 et vous, vous vous êtes levés contre la maison de mon père, vous avez tué ses fils, soixante-dix hommes, sur une même pierre, et vous avez proclamé roi sur les habitants de Sichem Abimélec, fils de sa servante, parce qu’il est votre frère.

19 Si c’est de bonne foi et avec intégrité qu’en ce jour vous avez agi envers Jerubbaal et sa maison, eh bien ! qu’Abimélec fasse votre joie et que vous fassiez aussi la sienne !

20 Sinon, qu’un feu sorte d’Abimélec et dévore les habitants de Sichem et la maison de Millo, et qu’un feu sorte des habitants de Sichem et de la maison de Millo et dévore Abimélec !

21 Jotham se retira et prit la fuite ; il s’en alla à Beer où il demeura loin d’Abimélec, son frère.

22 Abimélec avait dominé trois ans sur Israël.

23 Alors Dieu envoya un mauvais esprit entre Abimélec et les habitants de Sichem, et les habitants de Sichem furent infidèles à Abimélec,

24 afin que la violence commise sur les soixante-dix fils de Jerubbaal reçoive son châtiment et que leur sang retombe sur Abimélec, leur frère, qui les avait tués, et sur les habitants de Sichem, qui l’avaient aidé à tuer ses frères.

25 Les habitants de Sichem placèrent en embuscade contre lui, sur les sommets des montagnes, des gens qui dépouillaient tous ceux qui passaient près d’eux sur le chemin. Et cela fut rapporté à Abimélec.

26 Gaal, fils d’Ébed, vint avec ses frères et ils passèrent à Sichem. Les habitants de Sichem eurent confiance en lui.

27 Ils sortirent dans la campagne, vendangèrent leurs vignes, foulèrent les raisins et se livrèrent à des réjouissances ; ils entrèrent dans la maison de leur dieu, ils mangèrent et burent, et ils maudirent Abimélec.

28 Et Gaal, fils d’Ébed, disait : Qui est Abimélec et qu’est Sichem pour que nous servions Abimélec ? N’est-il pas fils de Jerubbaal, et Zebul n’est-il pas son commissaire ? Servez les hommes de Hamor, père de Sichem ; mais nous, pourquoi servirions-nous Abimélec ?

29 Oh ! si j’étais le maître de ce peuple, je renverserais Abimélec. Et il disait d’Abimélec : Renforce ton armée, mets-toi en marche !

30 Zebul, gouverneur de la ville, apprit ce que disait Gaal, fils d’Ébed, et sa colère s’enflamma.

31 Il envoya secrètement des messagers à Abimélec pour lui dire : Voici, Gaal, fils d’Ébed, et ses frères, sont venus à Sichem et ils soulèvent la ville contre toi.

32 Maintenant, pars de nuit, toi et le peuple qui est avec toi, et mets-toi en embuscade dans la campagne.

33 Le matin, au lever du soleil, tu fondras avec impétuosité sur la ville. Et lorsque Gaal et le peuple qui est avec lui sortiront contre toi, tu lui feras ce que tes forces te permettront.

34 Abimélec et tout le peuple qui était avec lui partirent de nuit et ils se mirent en embuscade près de Sichem, divisés en quatre corps.

35 Gaal, fils d’Ébed, sortit, et il se tint à l’entrée de la porte de la ville. Abimélec et tout le peuple qui était avec lui surgirent alors de l’embuscade.

36 Gaal aperçut le peuple et il dit à Zebul : Voici un peuple qui descend du sommet des montagnes. Zebul lui répondit : C’est l’ombre des montagnes que tu prends pour des hommes.

37 Gaal, reprenant la parole, dit : C’est bien un peuple qui descend des hauteurs du pays et une troupe arrive par le chemin du chêne des devins.

38 Zebul lui répondit : Où sont donc tes bonnes paroles, toi qui disais : Qui est Abimélec pour que nous le servions ? N’est-ce pas là le peuple que tu méprisais ? Marche maintenant, livre-lui bataille !

39 Gaal s’avança à la tête des habitants de Sichem et livra bataille à Abimélec.

40 Poursuivi par Abimélec, il prit la fuite devant lui et beaucoup d’hommes tombèrent morts jusqu’à l’entrée de la porte.

41 Abimélec s’arrêta à Aruma. Et Zebul chassa Gaal et ses frères, qui ne purent rester à Sichem.

42 Le lendemain, le peuple sortit dans la campagne. Abimélec, qui en fut informé,

43 prit sa troupe, la partagea en trois corps d’armée et se mit en embuscade dans la campagne. Ayant vu que le peuple sortait de la ville, il se leva contre eux et les battit.

44 Abimélec et les corps d’armée qui étaient avec lui se précipitèrent en avant et se placèrent à l’entrée de la porte de la ville ; deux de ces corps d’armée se jetèrent sur tous ceux qui étaient dans la campagne et les battirent.

45 Abimélec attaqua la ville pendant toute la journée ; il s’en empara et tua le peuple qui s’y trouvait. Puis il rasa la ville et y sema du sel.

46 À cette nouvelle, tous les habitants de la tour de Sichem se rendirent dans la forteresse de la maison du dieu Berith.

47 On avertit Abimélec que tous les habitants de la tour de Sichem s’y étaient rassemblés.

48 Alors Abimélec monta sur la montagne de Tsalmon, lui et tout le peuple qui était avec lui. Il prit en main une hache, coupa une branche d’arbre, la prit et la mit sur son épaule. Ensuite il dit au peuple qui était avec lui : Vous avez vu ce que j’ai fait, hâtez-vous de faire comme moi.

49 Et ils coupèrent chacun une branche et suivirent Abimélec ; ils placèrent les branches contre la forteresse et l’incendièrent avec ceux qui y étaient. Ainsi périrent tous les gens de la tour de Sichem, au nombre d’environ mille, hommes et femmes.

50 Abimélec marcha contre Thébets. Il assiégea Thébets et s’en empara.

51 Il y avait au milieu de la ville une tour fortifiée où se réfugièrent tous les habitants de la ville, hommes et femmes ; ils fermèrent derrière eux et montèrent sur le toit de la tour.

52 Abimélec parvint jusqu’à la tour ; il l’attaqua et s’approcha de la porte pour y mettre le feu.

53 Alors une femme lança sur la tête d’Abimélec un morceau de meule de moulin et lui brisa le crâne.

54 Aussitôt il appela le jeune homme qui portait ses armes et lui dit : Tire ton épée et donne-moi la mort de peur qu’on ne dise de moi : C’est une femme qui l’a tué. Le jeune homme le transperça et il mourut.

55 Quand les hommes d’Israël virent qu’Abimélec était mort, ils s’en allèrent chacun chez soi.

56 Ainsi Dieu fit retomber sur Abimélec le mal qu’il avait fait à son père en tuant ses soixante-dix frères,

57 et Dieu fit retomber sur la tête des gens de Sichem tout le mal qu’ils avaient fait. Ainsi s’accomplit sur eux la malédiction de Jotham, fils de Jerubbaal.