Le Liahona
Ici pour une raison

Les saints des derniers jours nous parlent

Ici pour une raison

Notre Père céleste nous aime et veut nous bénir, parfois de manières inattendues.

Photo de livres Getty Images

J’étais en mission aux Pays-Bas et en Belgique depuis plus d’un an lorsque mon président de mission m’a téléphoné pour m’informer que j’étais muté dans un nouveau secteur.

Il m’a dit où aller et avec qui je ferais équipe, et m’a remercié de ma disposition à servir. J’avais espéré aller ailleurs mais j’ai traversé le pays pour me rendre dans ma nouvelle affectation et j’ai fait de mon mieux pour m’oublier et me mettre au travail.

Dès que je suis arrivé, je me suis demandé pourquoi j’avais été muté dans cet endroit. Un jour, mon collègue m’a dit que nous avions un rendez-vous d’enseignement avec une femme non pratiquante originaire de Porto Rico. Elle ne parlait que l’espagnol. Heureusement que mon collègue parlait espagnol parce que ce n’était pas mon cas !

Lors du rendez-vous, tandis que mon collègue parlait avec la sœur, je ne faisais que sourire et acquiescer. Avant de donner notre message, mon collègue a demandé à la sœur si elle avait un exemplaire du Livre de Mormon en néerlandais pour me permettre de suivre. Nous avions donné notre dernier exemplaire plus tôt ce jour-là. Elle a attrapé un livre sur l’étagère du haut.

Mon collègue a ouvert le livre et a lu la page de garde. Il m’a regardé et m’a demandé : « Connaissez-vous cette personne ? »

Il m’a montré la page de garde sur laquelle était écrit le témoignage d’un autre frère Morrell. J’ai reconnu l’adresse qui accompagnait le message.

Quelques années plus tôt, mon cousin était en mission dans la paroisse de cette sœur à Porto Rico. Quand son collègue et lui avaient su qu’elle allait déménager aux Pays-Bas, ils lui avaient donné un exemplaire du Livre de Mormon en néerlandais dans lequel ils avaient écrit leur témoignage.

Après avoir lu le témoignage de mon cousin, j’ai reçu une forte inspiration. L’Esprit semblait me dire : « Tu es ici pour une raison. Il y a des gens dans ce secteur qui attendent que l’Évangile leur parvienne à travers toi. »

Quand nous avons expliqué que le missionnaire qui avait écrit ce message et moi étions cousins, la sœur a ressenti que Dieu se manifestait à elle en lui montrant combien il l’aimait et voulait qu’elle revienne à l’église.

Notre Père céleste nous aime et veut nous bénir, parfois de manières inattendues. J’ai eu la sensation d’être un humble instrument entre les mains du Seigneur pour apporter des bénédictions à cette sœur.