Le Liahona
Être des parents fidèles dans le monde changeant d’aujourd’hui

Être des parents fidèles dans le monde changeant d’aujourd’hui

L’auteur vit dans l’ouest de l’Australie.

Vous pouvez avoir une profonde influence sur vos enfants quoi que la société leur enseigne.

Illustration photographique Scott Davis

Mon enfance est un témoignage de la puissance de l’influence qu’un adulte chrétien a dans la vie d’un enfant. Ma mère est morte quand j’avais quatre ans et ma grand-mère a pris soin de nous, mes frères et sœurs et moi. Elle faisait partie de l’église de l’Armée du salut et nous a appris à prier, à aimer nos ennemis et à traiter les autres avec bienveillance. Ses conseils pendant ces quelques années cruciales ont jeté les fondements de mes choix futurs.

Aujourd’hui, cela fait plus de quarante ans que je suis mère, que je travaille dans une garderie d’enfants et que je vois les valeurs et les normes de la société devenir de plus en plus opposées aux enseignement du Sauveur. Le mal semble tout influencer, les livres, la musique et le langage quotidien. Mais nous ne devons pas nous sentir écrasés. Le Seigneur nous fera savoir comment instruire, protéger et fortifier nos enfants dans le climat culturel actuel. Voici trois leçons précises que j’ai apprises et qui aideront aussi votre famille.

1. Nous concentrer sur les relations, pas seulement sur les règles

Ayant grandi sans la vision d’un modèle de « famille idéale », je doutais constamment de moi-même et de mes capacités quand j’élevais mes enfants. La citation suivante de Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, m’a réconfortée : « Si […] vous vous efforcez d’aimer Dieu et de vivre selon l’Évangile, […] si vous faites de votre mieux pour être la meilleure mère que vous puissiez être, vous aurez fait tout ce qu’un être humain puisse faire et tout ce que Dieu attend de vous1. » Pour faire de notre mieux, nous avons besoin de l’aide du Sauveur, et si jamais il y a eu une époque où les parents ont eu besoin de s’appuyer sur lui, c’est bien maintenant !

Au lieu de nous préoccuper des nombreuses règles et de savoir si nos enfants les respectent à la perfection, attachons-nous à établir des relations avec eux et avec le Sauveur. Notre prophète bien-aimé, Russell M. Nelson, l’a exprimé ainsi : « Ne soyez pas autoritaires avec vos enfants, mais écoutez-les, aidez-les à apprendre l’Évangile, inspirez-les et guidez-les vers la vie éternelle. Vous êtes les représentants de Dieu pour prendre soin d’enfants qu’il vous a confiés. Permettez que son influence divine demeure dans votre cœur pour instruire et persuader2. » Je sais par expérience que ce conseil est vrai.

2. Amusez-vous ensemble

Les activités familiales ont été une des manières dont nous avons tissé des liens avec nos enfants. C’étaient souvent des moments simples, comme faire une promenade ou manger des grillades à la plage. Nos enfants savaient que nous aimions réellement passer du temps avec eux.

Nous essayions de les écouter afin qu’ils ne craignent pas de nous parler de leurs problèmes. Quand un problème familial survenait, nous réunissions nos enfants, parlions de ce qui nous préoccupait, écoutions leurs réactions et essayions d’arriver ensemble à une décision.

3. Montrer l’exemple de l’Évangile en action

Quand mes enfants étaient petits, je n’étais pas membre de l’Église (il m’a fallu dix-huit ans avant de décider de me faire baptiser). Mon mari l’était. Il a aidé nos enfants à construire leur relation avec notre Père céleste par la prière en famille, l’étude des Écritures et la soirée familiale. Nous étions loin d’être parfaits mais mon mari a été persévérant et patient.

Je crois que l’exemple qu’il a montré de l’Évangile en action est ce qui a exercé la plus grande influence sur nos enfants. Ils l’ont vu lire les Écritures, prier et aller à l’église, même seul. Cela a eu un impact beaucoup plus puissant que tout ce que nous avons enseigné formellement.

Même si votre cadre familial n’est pas idéal, guidez quand même vos enfants. Ne vous découragez pas.

Commençons dès aujourd’hui

En tant que parent, chacun de nous devra un jour lâcher la bride à ses enfants et leur faire confiance pour qu’ils fassent leurs propres choix. J’espère qu’alors nous pourrons reprendre à notre compte les paroles de Joseph Smith, le prophète : « Je leur enseigne des principes justes et ils se gouvernent eux-mêmes3. » Commençons dès aujourd’hui à être une source de direction par l’Évangile pour nos enfants, quel que soit ce qui est enseigné dans le monde qui nous entoure.

Notes

  1. Jeffrey R. Holland, « Parce qu’elle est mère », L’Étoile, juillet 1997, p. 40.

  2. Russell M. Nelson, « Salut et exaltation », Le Liahona, mai 2008, p. 10.

  3. Voir Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith, 2007, p. 304.