Le Liahona
Au service des personnes handicapées
précédent suivant

Principes du service pastoral

Le service pastoral auprès de personnes handicapées

N’ayez pas peur d’établir le contact et d’apprendre comment aider.

Au centre : illustration photo Nancy Ann Kirkpatrick ; à droite : illustration photo Getty Images

Rendre service à des amis et des voisins qui sont handicapés peut être intimidant. Nous voulons tendre la main de manière chrétienne mais, parfois, nous ne savons pas trop comment faire.

Quand je vivais à New Canaan (Connecticut, États-Unis), les Thompson avaient eu la bénédiction d’avoir des jumelles. Quand leurs filles sont nées, prématurées et atteintes de trisomie 21, la paroisse est venue à leur secours pour leur apporter son soutien pendant l’opération à cœur ouvert et les mois d’hospitalisation des bébés. Au début, certains besoins étaient faciles à voir. Les membres ont organisé des repas, ont pris soin des enfants, ont nettoyé la maison, ont aidé à préparer Noël, etc.

Mais l’aide aimante ne s’est pas arrêtée quand les enfants ont grandi et que les besoins sont devenus moins visibles. Des amis, des dirigeants et des frères et sœurs de service pastoral pleins de sollicitude ont fait l’effort de consulter les Thompson pour savoir comment les aider.

Sœur Thompson a dit : « Une amie m’a demandé ce qui était difficile. Je lui ai dit que les dimanches étaient difficiles parce que mon mari et moi étions souvent pris par nos appels et devions laisser notre fille aînée seule pour s’occuper des bébés. Mon amie a immédiatement proposé de prendre les jumelles pendant quelques heures chaque dimanche. Elle l’a fait pendant de nombreux mois. »

Quand les jumelles sont devenues adolescentes, les dirigeants consultaient régulièrement les parents pour planifier des activités qui permettraient à leur filles d’y participer et de s’amuser autant que les autres jeunes filles. Une autre amie gardait nos filles chez elle afin que les Thompson puissent participer aux répétitions de la chorale.

Quand les Thompson ont déménagé en Utah, un couple a été chargé de veiller sur leur famille. Sœur Thompson dit : « Avant de venir nous voir, ils nous demandaient toujours ce dont nous avions besoin et quel genre de message nous conviendrait le mieux. Ils ont pris le temps de connaître chaque membre de la famille, ce qui est important parce que les frères et sœurs d’enfants qui ont des besoins particuliers sont souvent oubliés. » Le couple invitait souvent les jumelles à des activités spéciales, ce qui permettait à la famille de se reposer.

Sœur Thompson conseille aux frères et sœurs de service pastoral de ne pas avoir peur de demander aux parents ce qui est difficile pour eux et comment aider. « Tendez simplement la main. Mieux vous connaîtrez quelqu’un, mieux vous comprendrez comment lui rendre service. »

Suggestions pour servir les personnes handicapées et leur famille

Au centre : illustration photo Nancy Ann Kirkpatrick ; à droite : illustration photo Getty Images

  1. Apprenez qui est la personne indépendamment de son handicap. Demandez-lui ce qu’elle aimerait que vous sachiez à son sujet. Quels sont ses centres d’intérêt ?

  2. Parlez-lui comme vous parleriez aux autres personnes de son âge. Veillez à ce que le ton de votre voix et vos gestes soient empreints de respect. Adressez-vous à elle directement.

  3. N’ignorez pas une personne qui a un handicap. Faites attention à elle et incluez-la. Demandez conseil au membre et à sa famille pour savoir comment ils aimeraient apporter leur contribution et servir.

  4. Pour les plus jeunes enfants handicapés, le fait de dire aux membres de la famille des choses comme « parlez-moi davantage de Paul », leur donne l’occasion de parler de choses qui ne les gêne pas.

  5. Proposer de passer du temps avec des enfants handicapés donnera aux parents le temps de se concentrer sur les autres enfants ou de s’occuper d’autres besoins. Cela permet aussi de comprendre la charge qui pèse sur les épaules des aidants.

  6. Vous pouvez aider même lorsqu’il ne vous est pas possible d’être présent en personne. Des messages d’encouragement ou une voix amicale ont beaucoup de sens. Vous pouvez même faire des achats en ligne pour les anniversaires ou d’autres besoins.