Le Liahona
Jésus-Christ nous a sauvés du péché et de la mort

Principes de base de l’Évangile

Jésus-Christ nous a sauvés du péché et de la mort

Grâce à son sacrifice, nous aurons tous la possibilité de trouver la paix et la joie éternelles.

Le Christ créant la terre, tableau de Robert T. Barrett ; Ô mon Père, tableau de Simon Dewey ; La mise au tombeau du Christ, tableau de Carl Heinrich Bloch ; Le Christ et Marie au tombeau, tableau de Joseph Brickey ; Le Christ appelle Pierre et André, tableau de James Taylor Haywood

Nous disons que Jésus-Christ est notre Sauveur. Nous le faisons parce qu’il a payé le prix de nos péchés et qu’il a vaincu le pouvoir de la mort. Il nous a sauvés ! Son sacrifice pour nous, appelé l’Expiation, est l’événement le plus important qui soit jamais arrivé. Grâce à lui, la mort n’est pas la fin. Grâce à lui, nous pouvons recevoir le pardon de nos péchés, redevenir purs et devenir meilleurs chaque jour.

Jésus-Christ était le Premier-né

Avant de venir sur terre, nous vivions auprès de nos parents célestes. Étant le Premier-né, Jésus-Christ a aidé à créer ce beau monde. Il a été choisi pour être notre Sauveur et a accepté de naître sur la terre afin de montrer l’exemple parfait, d’enseigner son Évangile et d’accomplir l’Expiation pour nous.

Jésus-Christ a payé pour nos péchés

Lorsque Jésus a su qu’il allait bientôt mourir, il est allé dans le jardin de Gethsémané pour prier. Pendant cette prière, il a commencé à payer le prix de nos péchés. Il a volontairement souffert pour que nous n’ayons pas à le faire, si nous nous repentons. Lorsque nous nous détournons de nos péchés et suivons le Sauveur, nous pouvons trouver le pardon et la guérison. Grâce au Sauveur, nous avons la possibilité de progresser spirituellement dans cette vie et d’avoir la vie éternelle avec notre Père céleste.

Jésus-Christ a vaincu la mort

Le Christ créant la terre, tableau de Robert T. Barrett ; Ô mon Père, tableau de Simon Dewey ; La mise au tombeau du Christ, tableau de Carl Heinrich Bloch ; Le Christ et Marie au tombeau, tableau de Joseph Brickey ; Le Christ appelle Pierre et André, tableau de James Taylor Haywood

Après avoir prié à Gethsémané, Jésus a été trahi, arrêté et condamné à mort par crucifixion. Jésus était tout puissant mais il a permis qu’on le fasse mourir sur la croix. Avec amour, ses disciples ont déposé son corps dans un tombeau. Ils ne se rendaient pas compte que, bien que son corps soit mort, son esprit était toujours vivant dans le monde des esprits. Trois jours plus tard, Jésus est revenu à la vie et leur a rendu visite, prouvant qu’il pouvait vaincre la mort. Cela a parachevé l’Expiation. Parce que Jésus est ressuscité, chacun de nous vivra de nouveau après la mort.

Signification de Noël et de Pâques

Une grande partie du monde célèbre ces deux fêtes qui nous aident à nous souvenir de l’expiation de Jésus-Christ. À Noël, nous nous rappelons avec gratitude que Jésus a accepté de plein gré la mission de venir sur terre, alors que cela incluait qu’il souffre et meure pour nous. Pâques célèbre la victoire du Sauveur sur le péché et la mort, victoire qui nous donne l’espoir d’un avenir éternel de joie.

Que disent les Écritures sur l’expiation du Sauveur ?

Jésus a connu toutes sortes de chagrins, de maladies et de tentations. Parce qu’il nous connaît parfaitement, il peut nous « secourir » (voir Alma 7:11-12).

Le Sauveur comprend nos peines et nos chagrins (voir Ésaïe 53:2-5).

Parce qu’il aime chacun de nous, Dieu a envoyé Jésus pour nous sauver (voir Jean 3:16-17).

Jésus a prié pour ses disciples, dont nous sommes, afin qu’ils soient protégés du mal et soient un avec lui et avec notre Père céleste (voir Jean 1:3517).

Notre Sauveur nous invite à le suivre et à retourner en sa présence (voir Doctrine et Alliances 19:16-19, 23-24 ; 132:23).