Courrier
précédent suivant

Courrier

« N’abandonnez donc pas votre assurance »

En lisant Le Liahona régulièrement, j’en suis venu à comprendre l’importance des messages et des conseils contenus dans chaque numéro, pour nous, saints des derniers jours. Les belles histoires et les beaux témoignages de membres du monde entier me renforcent et m’encouragent.

Il y a quelque temps, j’ai appris que j’étais sur le point de perdre mon emploi. C’est à ce moment que le numéro de juin 2000 du Liahona est arrivé, avec un message de Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, intitulé « N’abandonnez donc pas votre assurance ». J’ai immédiatement pensé : « Ce discours m’est destiné. » Et c’était bien le cas. J’ai lu le message plusieurs fois jusqu’à ce que j’aie reçu la paix, la confiance et la sécurité dont j’avais besoin. Ma foi s’est développée et j’ai su que je n’étais pas seule.

En appliquant les principes enseignés par frère Holland, j’ai pu trouver un nouvel emploi. Mon cœur était plein de bonheur et de reconnaissance envers mon Père céleste parce que, une fois encore, j’avais bénéficié de sa bonté. J’ai compris que l’adversité est nécessaire à notre croissance spirituelle et que nous ne devons pas perdre confiance.

Freddy Baeza Sandi, paroisse de Nuevo Loarque, pieu de Toncontin, à Tegucigalpa (Honduras)

Faire part de l’Évangile sans honte ni crainte

L’œuvre du Seigneur n’est pas aisée. Elle exige nos compétences et nos efforts personnels et elle consomme notre énergie. Actuellement, beaucoup de gens critiquent l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Des personnes se sont écartées de la vérité et s’en remettent à leur sagesse. Pour contrer l’influence du monde, le Seigneur a besoin d’hommes qui honorent la prêtrise. Les hommes à qui Dieu peut faire confiance et qui possèdent les vertus chrétiennes sont ceux qui peuvent contribuer à apporter l’Évangile rétabli au monde.

Faisons part de l’Évangile sans honte ni peur. Il a été rétabli dans notre dispensation et je sais qu’il est vrai. Efforçons-nous diligemment de réaliser l’immortalité et la vie éternelle des autres.

Jean Paul Kabasubabo, mission de Kinshasa (République démocratique du Congo)

La paix que procure l’obéissance au prophète

Je suis extrêmement reconnaissant que Dieu nous guide par l’intermédiaire du prophète. Les conseils du président Hinckley me donnent une direction à suivre dans la vie et j’ai compris que le respect des principes de l’Évangile signifie plus que d’y obéir comme un robot. Cela implique de sentir dans mon cœur ce que je sais dans mon esprit. Autrement dit, je ressens un profond changement intérieur, notamment la paix que l’on éprouve lorsqu’on suit les conseils du prophète.

Carlos Alberto Correa, branche de Dolores, pieu de Dolores (Argentine)