Questions et Réponses
précédent suivant

Questions et Réponses

Que puis-je faire pour rester proche de mon père quand nous sommes tous les deux débordés ?

Les réponses qui suivent sont un guide, non des déclarations officielles de doctrine de l’Église.

  • Les relations familiales sont destinées à durer éternellement. Ces relations doivent avoir la priorité sur les autres.

  • Il faut du temps pour établir des relations. Soyez suffisamment arrangeants pour réserver du temps pour votre famille.

  • Parlez avec votre père. S’il ne sait pas que vous voulez passer davantage de temps avec lui, il ne peut pas vous aider à le prévoir.

  • Soutenez la prière en famille, la soirée familiale, l’étude des écritures en famille et d’autres activités familiales.

  • Faites l’effort de prévoir du temps à passer ensemble. Prévoyez des activités pour bien utiliser ce temps.

Réponse de la Rédaction

Il faut du temps pour établir ou renforcer une relation. Avec tout ce que vous avez à faire, il est peu probable que votre emploi du temps et celui de vos parents correspondent parfaitement pour vous permettre d’avoir ensemble des instants de qualité, à moins que vos parents et vous vous soyez disposés à le prévoir.

Vous pouvez commencer à établir une relation meilleure en en parlant. Si votre père sait que vous voulez passer plus de temps avec lui, il fera probablement tout son possible pour vous réserver du temps. Mais cela signifie que vous devez vous aussi être arrangeant. Le seul emploi du temps que vous puissiez maîtriser, c’est le vôtre. Si donc vos emplois du temps ne concordent pas, il est possible que vous deviez sacrifier quelque chose d’important pour vous pour pouvoir passer du temps avec votre père.

Ce qui est bien, c’est que vous voulez rester proches, ou vous rapprocher, de vos parents. Beaucoup de jeunes ne se rendent pas compte de l’importance de cette relation, et qu’ils ont la responsabilité de faire leur part pour la renforcer. Certains jeunes saints des derniers jours pensent : « Ma famille sera toujours là ; alors, pour le moment, je vais sortir avec mes amis. » Mais si vous ne donnez pas la priorité à votre famille, vous risquez de ne pas l’avoir pour toujours.

Les amis, le sport et les autres activités ne sont pas forcément mauvaises. Mais la famille est éternelle, pas la popularité.

Dans vos efforts pour passer davantage de temps avec votre père ou avec un autre membre de la famille, ne vous laissez pas distraire par d’autres activités qui peuvent paraître bonnes mais qui ne sont pas aussi essentielles que les relations familiales.

Voici quelques idées données par des lecteurs qui peuvent vous aider à fortifier vos relations avec votre père :

Trouver du temps à passer ensemble

Il est important que ce soit régulièrement, même si ce n’est que cinq minutes par jour. Ne manquez pas la prière en famille, la lecture des Écritures en famille ou la soirée familiale. Ne manquez pas d’autres activités familiales, par exemple les repas pris ensemble. Allez faire des courses avec votre père. Prévoyez un moment à passer ensemble par semaine. Quand vous prévoyez d’être ensemble, notez-le dans votre agenda de sorte que ni l’un ni l’autre ne l’oublie.

Quand trouver du temps

Parlez ensemble, racontez des plaisanteries, faites des jeux, dites quel est votre passage d’Écritures préféré, priez ensemble, dites ce que vous pensez d’articles du Liahona ou ce que vous avez appris au séminaire ou à l’église, demandez-lui son avis sur des problèmes que vous rencontrez, etc.

Quand vous n’avez pas le temps

Trouvez à quel moment vous pourriez l’appeler pendant quelques minutes à son travail pour lui parler un peu de votre journée. Laissez un petit mot que votre père trouvera sur son oreiller, dans la salle de bain ou sur le canapé. Priez pour que le Seigneur vous aide à fortifier votre relation.

Réponses Des Lecteurs

Tout est une question de temps. Je n’oublierai jamais le temps que j’ai passé avec mon père. Quel que soit le temps que nous passons avec notre père, le temps est un élément essentiel de cette relation.

Frank Maea, 21 ans, mission de Baguio (Philippines)

L’amour exige des sacrifices. Si vous voulez avoir une meilleure relation avec votre père, il faudra peut-être que vous sacrifiiez une partie du temps que vous passez avec vos amis ou que vous renonciez à quelques activités.

Lindsay Powell, 14 ans, paroisse d’Evergreen, pieu de Golden (Colorado, États-Unis)

J’aime mon père et je peux essayer de faire des sacrifices pour lui, par exemple attendre son retour pour pouvoir parler avec lui. Pendant la soirée familiale ou d’autres activités en famille, je peux lui exprimer ce que je ressens. Je peux laisser des petits mots sur son bureau à la maison ou l’appeler pendant son heure de déjeuner au travail.

Marie Fania Sophia François, 14 ans, paroisse de Frères, pieu de Port-au-Prince (Haïti)

Nous devons communiquer ouvertement pour établir une relation étroite. Nous devons aussi faire chaque jour la prière en famille. Parlez ouvertement avec votre père. Participez aux activités familiales et à la soirée familiale.

Su’ Tulimanu, fils, 21 ans, mission d’Apia (Samoa)

Mon père est occupé, lui aussi, mais nous parlons de notre journée au petit-déjeuner. Au moins une fois par semaine, nous tenons notre conseil de famille. Nous prions en famille. Nous parlons aussi d’articles du Liahona. Nous sommes souvent séparés, mais il m’apprend beaucoup et je prie pour que le Seigneur nous accorde la bénédiction d’être une famille spirituelle.

Jenirée M. Rodríguez Hernández, 15 ans, branche de Las Colinas, district de El Tigre (Venezuela)

Depuis que je suis petite, j’accompagne mon père pour faire diverses courses. Parfois, il nous emmène à l’école, ma sœur et moi, et nous parlons de beaucoup de choses. Nous prévoyons du temps pour « sortir » ensemble, nous allons dans les magasins en famille et nous nous téléphonons souvent, à la maison ou au travail.

Patricia María del Carmen Fuentes Rodríguez, 12 ans, paroisse de Panorama, pieu de Mariscal, Guatemala Ciudad (Guatemala)

Réservez au moins un soir par semaine pour vous et votre père. Passez du temps ensemble à faire des jeux. Le dimanche est le bon moment pour faire une activité calme ensemble. Essayez de mieux connaître votre Père. Apprenez ce qu’il aime. Faites quelque chose de gentil pour lui, par exemple lui préparer son petit-déjeuner.

Jessica Lee Jensen, 12 ans, dixième paroisse d’Alpine, pieu d’Alpine (Utah, États-Unis)

«Quand les choses du monde se font pressantes, ce sont trop souvent les mauvaises choses qui prennent la priorité. Il est alors facile d’oublier l’objectif fondamental de la vie. Satan utilise un puissant outil contre les gens bien. C’est la distraction. Il pousse les gens bien à remplir leur vie de ‘bonnes choses’ pour qu’il n’y ait plus de place pour les choses essentielles. Vous êtes-vous fait inconsciemment prendre à ce piège ? »

Richard G. Scott, du Collège des douze apôtres, « Faites d’abord ce qui est prioritaire », Le Liahona , juillet 2001, p. 7.