La Bénédiction de Papa
précédent suivant

La Bénédiction de Papa

« Nous croyons que l’on doit être appelé de Dieu par prophétie, et par l’imposition des mains de ceux qui détiennent l’autorité, pour prêcher l’Évangile et en administrer les ordonnances » (Articles de Foi 1:5).

C atherine est assise avec ses parents dans le bureau de l’évêque. L’évêque, ses conseillers et le président Besson parlent avec papa et maman. Le président Besson est membre de la présidence de pieu. Grand-mère et grand-père, les parents de papa, sont aussi présents.

Papa va être mis à part comme président du collège des anciens de la paroisse. Catherine, cinq ans, ne comprend pas ce que veut dire « mettre à part ».

Maman lui a dit que, lorsque quelqu’un est appelé à un poste dans l’Église, notre Père céleste veut que cette personne reçoive une bénédiction spéciale des frères qui détiennent l’autorité de la prêtrise.

Papa est assis sur une chaise, au milieu de la pièce. « Papa, veux-tu participer à la mise à part ? » demande-t-il à grand-père.

Les yeux de grand-père se remplissent de larmes. « C’est un honneur », dit-il.

Grand-père se joint aux autres frères autour de la chaise où papa est assis. Ils posent les mains sur la tête de papa.

Catherine voit que maman et grand-mère ferment les yeux et croisent les bras. Elle fait de même.

Le président Besson fait une prière, mais c’est une prière différente de celle dont Catherine a l’habitude. Il dit que notre Père céleste bénira son papa lorsqu’il accomplira ses devoirs.

À la fin de la bénédiction, tout le monde dit : « Amen ». Catherine dit aussi : « Amen ».

Son papa se lève et s’essuie les yeux. « Merci », dit-il aux frères. « Je ferai de mon mieux pour aider les anciens de notre paroisse. »

Les frères du cercle lui serrent tous la main.

Catherine reste assise sur sa chaise, les bras croisés. « Je suis prête, papa. »

« À quoi es-tu prête, ma chérie ? » demande papa.

« Je veux aussi une bénédiction », dit Catherine.

Ses parents échangent un regard. Les autres personnes présentes sourient.

« Je pense que c’est une bonne idée », dit papa. « Tu ne vas pas être mise à part, mais tu peux recevoir une bénédiction paternelle. » Il place alors les mains sur la tête de Catherine. Dans la bénédiction, il dit qu’elles sera capable de choisir le bien et d’obéir à ses parents. À la fin de la bénédiction, tout le monde dit : « Amen ».

Catherine descend de sa chaise et tend la main. Papa la lui serre. Catherine ressent une douce chaleur ; elle est heureuse.

Jane McBride choate est membre de la paroisse de Big Thompson, du pieu de Loveland Colorado.