2000-2009
Vous devez naître de nouveau
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Vous devez naître de nouveau

Par la foi au Christ, nous pouvons être spirituellement préparés et lavés des péchés, immergés et imbibés de son Évangile et purifiés et scellés par le Saint-Esprit de promesse.

Quand j’étais enfant, j’habitais en Californie près de grands vergers d’abricotiers, de cerisiers, de pêchers, de poiriers et d’autres arbres à fruits délicieux. Nous habitions aussi à proximité de champs de concombres, de tomates et d’une grande variété de légumes.

Jeune garçon, j’attendais toujours la saison des conserves. Je n’aimais pas récurer les bocaux ou travailler dans la cuisine surchauffée. Mais j’aimais travailler avec ma mère et mon père. Et j’adorais manger le produit de mon travail ! Je suis sûr que je mangeais plus de fruits que je n’en mettais dans nos bocaux.

Mes souvenir du temps passé dans la cuisine avec ma mère et mon père sont ravivés chaque fois que je vois un bocal de cerises ou de pêches mis en conserve à la maison. Les leçons fondamentales que j’ai apprises sur l’autonomie et la prévoyance en ramassant les fruits et en les mettant en conserves ont été une bénédiction pour moi tout au long de ma vie. Des expériences simples, intéressantes et ordinaires donnent souvent les meilleures occasions d’apprendre.

Adulte, j’ai réfléchi aux choses que j’ai observées dans notre cuisine pendant la saison des conserves. Ce matin, je vais aborder certaines des leçons spirituelles que nous pouvons tirer de la manière dont un concombre devient un cornichon. J’invite le Saint-Esprit à se joindre à nous tandis que nous regarderons ce que signifient ces leçons pour vous comme pour moi alors que nous allons au Christ et que nous renaissons spirituellement.

Concombres et cornichons

Un cornichon est un concombre qui a été transformé selon une recette particulière et une série d’étapes. Les premières étapes du processus de transformation d’un concombre en cornichon sont la préparation et le nettoyage. Je me rappelle les nombreuses heures passées sur le perron derrière notre maison à enlever les tiges et gratter la terre des concombres que nous avions ramassés. Ma mère était très pointilleuse sur la préparation et le nettoyage des concombres. Elle avait des normes de propreté très élevées et inspectait toujours mon travail afin de s’assurer que cette tâche importante avait été accomplie correctement.

Les étapes suivantes du processus de transformation étaient l’immersion et l’imbibition des concombres dans la saumure pendant un long moment. Pour préparer la saumure, ma mère se servait toujours d’une recette qu’elle avait apprise de sa mère, une recette comprenant des ingrédients spéciaux et un procédé très strict. Les concombres ne peuvent devenir des cornichons que s’ils sont totalement et complètement immergés dans la saumure pendant la période prescrite. Ce procédé modifie progressivement la composition des concombres et donne cette apparence transparente et ce goût caractéristiques du cornichon. Les asperger de saumure ou les tremper dedans ne produit pas la transformation nécessaire. Une immersion complète, continue et régulière est nécessaire pour obtenir le changement voulu.

La dernière étape du processus est le scellement des concombres dans les bocaux qui ont été stérilisés et purifiés. Ces cornichons sont mis dans des bocaux, recouverts de saumure bouillante et traités dans un stérilisateur avec de l’eau bouillante. Toutes les impuretés doivent disparaître à la fois des cornichons et des bocaux afin que le produit fini soit protégé et conservé. Si le procédé est suivi correctement, on peut conserver et savourer les cornichons pendant longtemps.

En résumé, un concombre devient un cornichon par la préparation, le nettoyage, l’immersion et l’imbibition de saumure, puis le scellement dans un bocal stérilisé. Ce processus demande du temps ; il ne faut pas le hâter et aucune des étapes essentielles ne peut être ignorée ou évitée.

Un grand changement

Les serviteurs autorisés du Seigneur enseignent sans relâche qu’un des buts essentiels de notre existence terrestre est d’être changés et transformés spirituellement grâce à l’expiation de Jésus-Christ. Alma a déclaré :

« Ne t’étonne pas de ce que toute l’humanité, oui, tous les hommes et les femmes, toutes les nations, tribus, langues et peuples doivent naître de nouveau ; oui, naître de Dieu, changer de leur état charnel et déchu à un état de justice, étant rachetés par Dieu, devenant ses fils et ses filles ;

« Et ainsi, ils deviennent de nouvelles créatures ; et s’ils ne font pas cela, ils ne peuvent en aucune façon hériter le royaume de Dieu » (Mosiah 27:25-26).

Il nous est demandé ’aller « au Christ et [d’être] rendus parfaits en lui ; et [de nous] refuse[r] toute impiété » (Moroni 10:32), de devenir « une nouvelle créature » en Christ (voir 2 Corinthiens 5:17), de nous « dépouille[r] de l’homme naturel » (Mosiah 3:19) et de connaître « un grand changement en nous,ou dans notre cœur, de sorte que nous n’avons plus de disposition à faire le mal, mais à faire continuellement le bien » (Mosiah 5:2). Notez bien que la conversion dont il est question dans ces versets est grande et non mineure ; c’est une renaissance spirituelle et un changement fondamental de ce que nous ressentons et désirons, de ce que nous pensons et faisons, et de ce que nous sommes. En fait, l’essence de l’Évangile de Jésus-Christ suppose un changement fondamental et permanent de notre nature profonde qui est rendu possible par le fait que nous nous appuyons sur « les mérites, et la miséricorde et la grâce du saint Messie » (2 Néphi 2:8). Si nous choisissons de suivre le Maître, nous choisissons ausside changer, de renaître spirituellement.

Préparation et nettoyage

Tout comme le concombre doit être préparé et nettoyé avant de pouvoir être transformé en cornichon, vous et moi devons être préparés avec « [l]es bonnes paroles de la foi et de la bonne doctrine » (1 Timothée 4:6) et tout d’abord nettoyés grâce aux ordonnances et alliances administrées par l’autorité de la Prêtrise d’Aaron.

« Et la moindre prêtrise continua, laquelle prêtrise détient les clés du ministère d’anges et de l’Évangile préparatoire ;

« lequel Évangile est l’Évangile de repentir et de baptême, la rémission des péchés » (D&A 84:26-27).

Et le Seigneur a établi des principes élevés de pureté.

« C’est pourquoi, enseigne-le à tes enfants, que tous les hommes de partout doivent se repentir, sinon ils ne pourront en aucune façon hériter le royaume de Dieu, car rien d’impur ne peut y demeurer, ou demeurer en sa présence » (Moïse 6:57).

La préparation et la purification corrects sont les premières étapes fondamentales du processus de la nouvelle naissance.

Immersion et imbibition

Tout comme un concombre devient un cornichon par l’immersion et l’imbibition dans la saumure, vous et moi naissons de nouveau en étant absorbé dans et par l’Évangile de Jésus-Christ. Si vous honorez et observez les alliances (voir D&A 42:13) que vous avez contractées, si vous vous faites « un festin des paroles du Christ » (2 Néphi 32:3), si vous priez le Père avec toute l’énergie de votre cœur (voir Moroni 7:48) et si vous servez Dieu de tout votre coeur, de tout votre pouvoir, de tout votre esprit et de toutes vos forces (voir D&A 4:2) alors,

« À cause de l’alliance que vous avez faite, vous serez appelés enfants du Christ, ses fils et ses filles ; car voici, aujourd’hui il vous a engendrés spirituellement ; car vous dites que votre cœur est changé par la foi en son nom ; c’est pourquoi, vous êtes nés de lui et êtes devenus ses fils et ses filles » (Mosiah 5:7).

En général la renaissance spirituelle décrite dans ce verset ne se produit pas rapidement ou d’un seul coup ; c’est un processus continu, non un seul événement. Ligne après ligne, précepte sur précepte, progressivement et presque imperceptiblement, nos motivations, nos pensées, nos paroles et nos actions s’alignent sur la volonté de Dieu. Cette phase du processus de transformation demande du temps, de la persévérance et de la patience.

Un concombre ne devient un cornichon que par une immersion constante, soutenue et complète dans la saumure. D’une façon significative, le sel est l’élément clé de cette recette. Le sel est souvent mentionné dans les Écritures comme symbole à la fois de l’alliance et du peuple de l’alliance. Et, tout comme le sel est essentiel à la transformation du concombre en cornichon, de même les alliances sont essentielles à notre renaissance spirituelle.

Nous entamons le processus de renaissance en exerçant notre foi au Christ, en nous repentant de nos péchés et en étant baptisés par immersion pour la rémission des péchés par quelqu’un qui détient l’autorité de la prêtrise.

« Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie » (Romains 6:4).

Une fois que nous sommes sortis de l’eau du baptême, notre âme a besoin d’être continuellement immergée dans la vérité et la lumière de l’Évangile du Sauveur et d’en être imbibée. Etre trempé sporadiquement et légèrement dans la doctrine du Christ ainsi que participer partiellement à son Église rétablie ne peut produire la transformation spirituelle qui nous permettra de marcher en nouveauté de vie. Mais, par contre, la fidélité aux commandements, la constance vis-à-vis des engagements, et l’offrande de notre âme entière à Dieu sont requises pour recevoir les bénédictions de l’éternité.

« Je voudrais que vous veniez au Christ, qui est le Saint d’Israël, et preniez part à son salut et au pouvoir de sa rédemption. Oui, venez à lui, et offrez-lui votre âme tout entière en offrande, et continuez dans le jeûne et la prière, et persévérez jusqu’à la fin ; et comme le Seigneur vit, vous serez sauvés » (Omni 1:26).

L’immersion totale et l’imbibition dans l’Évangile du Sauveur sont des étapes essentielles du processus de nouvelle naissance.

Purification et scellement

Les concombres traités sont mis en bocaux stérilisés et dans l’eau chaude afin de les débarrasser des impuretés et de sceller le bocal contre les contaminations extérieures. La procédure de bain d’eau bouillante protège les cornichons et les préserve pour une longue période. D’une manière similaire, nous nous purifions et nous sanctifions progressivement lorsque vous et moi sommes lavés dans le sang de l’Agneau, que nous naissons de nouveau, recevons les ordonnances et honorons les alliances qui sont administrées par l’autorité de la Prêtrise de Melchisédek.

« Néanmoins, ils jeûnaient et priaient souvent, et devenaient de plus en plus forts dans leur humilité, et de plus en plus fermes dans la foi au Christ ; au point que cela leur remplissait l’âme de joie et de consolation, oui, au point que cela leur purifiait et leur sanctifiait le coeur, sanctification qui venait de ce qu’ils avaient livré leur cœur à Dieu » (Hélaman 3:35).

Le mot « sceller » dans mon message ne fait pas référence exclusivement à l’ordonnance du mariage éternel qui se pratique dans la maison du Seigneur. Mais je me sers de ce mot dans le sens qui est donné à la 76e section de Doctrine et Alliances :

« Et voici le témoignage de l’Évangile du Christ concernant ceux qui se lèveront à la résurrection des justes.

« Ce sont ceux qui ont accepté le témoignage de Jésus, ont cru en son nom, ont été baptisés à la manière de son ensevelissement, étant ensevelis dans l’eau en son nom, selon le commandement qu’il a donné –

« Afin qu’en gardant les commandements, ils soient lavés et purifiés de tous leurs péchés et reçoivent l’Esprit Saint par l’imposition des mains de celui qui est ordonné et scellé à ce pouvoir ;

« Qui vainquent par la foi et sont scellés par le Saint Esprit de promesse que le Père répand sur tous ceux qui sont justes et fidèles » (v. 50-53).

Le Saint-Esprit de promesse est le pouvoir du Saint-Esprit qui confirme (voir D&A 132:7). Lorsqu’elle est scellée par le Saint-Esprit de promesse, l’ordonnance, le voeu ou l’alliance sont liés sur terre comme au ciel. La réception de ce sceau d’approbation est le résultat de la foi, de l’intégrité et de la fermeté a honorer les alliances de l’Évangile « dans la suite des temps » (Moïse 7:21). Toutefois, ce scellement peut être remis en cause par l’infidélité et la transgression.

La purification et le scellement par le Saint-Esprit de promesse constituent les étapes suprêmes du processus de la nouvelle naissance.

Avec l’énergie de mon âme

Mes chers frères et sœurs, je prie pour que cette parabole du cornichon nous aide à évaluer notre vie et à mieux comprendre l’importance éternelle de la renaissance spirituelle. Comme Alma, « je parle avec l’énergie de mon âme » (Alma 5:43).

« Je vous dis que c’est là l’ordre selon lequel je suis appelé, oui, pour prêcher à mes frères bien-aimés, oui, et à tous ceux qui demeurent dans le pays ; oui, pour prêcher à tous, aussi bien jeunes que vieux, aussi bien esclaves que libres; oui, je vous le dis, à ceux qui sont âgés, et aussi à ceux qui sont mûrs, et à la génération montante ; oui, pour leur crier qu’ils doivent se repentir et naître de nouveau » (Alma 5:49).

Je témoigne de la réalité et de la divinité du Sauveur vivant qui nous invite à venir à lui et à être transformés. Je témoigne que son Église et l’autorité de la prêtrise ont été rétablies par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète. Par la foi au Christ, nous pouvons être spirituellement préparés et lavés des péchés, immergés et imbibés de son Évangile et purifiés et scellés par le Saint-Esprit de promesse, c’est-à-dire naître de nouveau. Au nom sacré de Jésus-Christ. Amen