« Maman, est-ce que nous sommes chrétiens ? »
    Notes de bas de page
    Theme

    « Maman, est-ce que nous sommes chrétiens ? »

    Je suis un chrétien dévot qui a la chance extrême d’avoir une plus grande connaissance de la véritable doctrine du Christ depuis sa conversion à l’Église rétablie.

    La chrétienté célèbre la vie et le ministère de Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu le Père éternel. Des Églises chrétiennes professant une grande diversité de doctrines parsèment le monde. Quand Cortnee, quatorze ans, fille d’un président de mission, est entrée en première année de lycée, ses camarades de classe lui ont demandé si elle était chrétienne. Ils se sont moqués quand elle a répondu qu’elle était mormone, comme on appelle couramment les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. De retour chez elle, elle a demandé à sa mère : « Maman, est-ce que nous sommes chrétiens ? »

    J’ai passé mon enfance dans une famille qui était pratiquante dans une autre confession chrétienne. J’ai été baptisé dans l’Église en question peu après ma naissance. Notre famille allait chaque semaine à l’église. Pendant de nombreuses années, mes frères et moi avons même aidé les pasteurs qui dirigeaient nos services du dimanche. On m’a enseigné l’importance de la prière en famille et notre famille priait ensemble chaque jour. J’envisageais d’exercer un jour le ministère à plein temps dans mon Église. Nous n’avions pas l’ombre d’un doute que nous pouvions nous définir comme chrétiens dévots.

    Mais quand je suis allé à l’université, j’ai fait la connaissance des membres et des enseignements de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, une confession chrétienne centrée sur le Sauveur. J’ai commencé à entendre parler de la doctrine du rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ en ces derniers jours. J’ai appris des vérités que j’ignorais auparavant, qui ont changé ma vie et ma conception de l’Évangile. Après beaucoup d’étude, de prière et de foi, j’ai décidé d’adopter les belles vérités rétablies qui ne se trouvaient que dans cette Église.

    La première vérité rétablie que j’ai apprise a été la nature de la Divinité. La vraie doctrine chrétienne que la Divinité se compose de trois êtres séparés était connue dans les temps bibliques. À plusieurs reprises, Dieu a rendu témoignage de Jésus, son Fils unique. Il a dit lors du baptême de Jésus : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection1. » Jésus lui-même a témoigné de Dieu, son Père, quand il a dit : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ2. » Nous apprenons qu’après la mort et la résurrection de Jésus, « Étienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Et il dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu3. » Quel témoignage spectaculaire de la Divinité que celui rendu par ce disciple du Christ !

    La connaissance de Dieu et du fait qu’il se distingue physiquement de son Fils et du Saint-Esprit s’est perdue après la mort du Christ et de ses apôtres. La confusion et les enseignements faux au sujet de la Divinité découlent du Credo des conciles de Nicée et de Constantinople, où les hommes ont déclaré qu’au lieu de trois êtres séparés, la Divinité était trois personnes en un seul Dieu, ou la Trinité. Ces credo des hommes m’ont donné autant de mal qu’aux réformateurs protestants chrétiens. Je ne comprenais rien aux enseignements sur la Trinité qui m’ont été donnés dans ma jeunesse.

    Mais quand on m’a présenté les vérités glorieuses de la Première Vision donnée à Joseph Smith, le prophète, mes yeux se sont finalement ouverts et j’ai enfin compris la vérité sur la nature de Dieu, le Père éternel, et son Fils unique. Joseph a dit : « Je vis deux Personnages dont l’éclat et la gloire défient toute description, et qui se tenaient au-dessus de moi dans les airs. L’un d’eux me parla, m’appelant par mon nom, et dit, en me montrant l’autre: Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le!4 Cette vision céleste a rétabli la connaissance merveille use et pourtant claire et précieuse de Dieu et de son Fils, dissipant sur-le-champ les enseignements que j’avais reçus sur la Trinité.

    Je sais que les révélations venues du ciel ont remplacé les erreurs grossières des enseignements humains concernant la Divinité. Je sais que Dieu est notre Père céleste. Son Fils, Jésus-Christ, est mon Sauveur. Le Saint-Esprit témoigne du Père et du Fils. J’exprime ma gratitude profonde à Dieu de ce qu’il a présenté le Seigneur Jésus-Christ ressuscité à l’humanité en ces derniers jours. Le Sauveur vit, il a été vu, il a parlé, il dirige l’œuvre de son Église par l’intermédiaire des apôtres et des prophètes d’aujourd’hui. Quelles vérités magnifiques il a enseignées, lui, le Bon Berger qui continue à s’occuper de ses brebis !

    La deuxième vérité rétablie que j’ai apprise quand j’ai étudié l’Église a été qu’il y a réellement des Écritures et des révélations supplémentaires. Le prophète Ésaïe a eu la vision d’un livre dont il a proclamé qu’il faisait partie d’une « œuvre merveilleuse et d’un prodige5 ». Je témoigne que le Livre de Mormon, un témoignage de Jésus-Christ, est ce livre. C’est un document sacré écrit par des prophètes de Dieu pour persuader tous les hommes d’aller au Christ et il contribue à révéler l’Évangile de Jésus-Christ dans sa plénitude. Le Livre de Mormon parle de prophètes et d’autres membres fidèles de l’Église qui ont pris sur eux le nom du Christ, avant même la naissance du Sauveur6. Ce livre montre le Christ ressuscité enseignant aux hommes ce qu’ils doivent faire pour trouver la paix dans cette vie et le salut éternel dans le monde à venir. Qu’est-ce qui pourrait être plus chrétien que de chercher à prendre son nom sur nous et à suivre sa recommandation de devenir comme lui ?

    Le président Hinckley a déclaré : « Je ne comprends pas pourquoi le monde chrétien n’accepte pas ce livre7. » J’ai lu le Livre de Mormon pour la première fois à l’âge de vingt et un ans. J’ai ensuite demandé à Dieu s’il était vrai. Sa véracité m’a été manifestée par le pouvoir réconfortant du Saint-Esprit8. Je sais que le Livre de Mormon est un deuxième témoignage de Jésus-Christ. Je joins mon témoignage à celui des prophètes de ce livre sacré pour déclarer que « nous parlons du Christ, nous nous réjouissons dans le Christ, nous prêchons le Christ, nous prophétisons concernant le Christ9. » Je suis profondément reconnaissant de chacune des paroles qu’il a prononcées et de chacune des paroles qu’il continue à prononcer qui étanche notre soif avec de l’eau vive.

    Une autre vérité rétablie de l’Évangile que j’ai apprise a été le rétablissement de l’autorité de la prêtrise ou du pouvoir d’agir au nom de Dieu. Des prophètes et apôtres d’autrefois tels qu’Élie, Moïse, Jean-Baptiste, Pierre, Jacques et Jean ont été envoyés à notre époque par Dieu et le Christ pour rétablir la sainte prêtrise de Dieu. Tout détenteur de la prêtrise dans cette Église peut faire remonter son autorité dans la prêtrise directement à Jésus-Christ. Les hommes possèdent maintenant les clefs pour établir l’Église de sorte que nous pouvons aller au Christ et participer à ses ordonnances éternelles du salut10. Je témoigne que cette Église est celle de Jésus-Christ, la seule Église autorisée ayant l’autorité véritable de la prêtrise pour exercer les clefs du salut par l’intermédiaire d’ordonnances sacrées.

    Cortnee demandait : « Maman, est-ce que nous sommes chrétiens ? » Comme membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, vous êtes chrétiens et moi aussi. Je suis un chrétien dévot qui a la chance extrême d’avoir une plus grande connaissance de la « véritable doctrine11 » du Christ depuis sa conversion à l’Église rétablie. Ces vérités définissent cette Église comme ayant la plénitude de l’Évangile de Jésus-Christ. Comme d’autres membres de l’Église, je comprends maintenant la vraie nature de la Divinité, j’ai accès à des Écritures et à des révélations supplémentaires et je peux avoir part aux bénédictions de l’autorité de la prêtrise. Oui, Cortnee, nous sommes chrétiens et je témoigne de ces vérités. Au nom de Jésus-Christ. Amen.