La puissance nourricière des cantiques
    Notes de bas de page
    Theme

    La puissance nourricière des cantiques

    Les cantiques jouent un rôle essentiel dans la spiritualité, la révélation et la conversion.

    Ce choeur magnifique donne des sermons inspirants. En fait, « c’est dans les cantiques que l’on trouve quelques-uns des plus grands sermons1. » Mon témoignage et ma conversion à l’Évangile rétabli ont été grandement influencés par les cantiques de Sion que j’ai chantés quand j’étais jeune. J’ai grandi dans la petite ville de Mapleton, en Utah, et j’assistais aux réunions dans ce que l’on appelle aujourd’hui « la vieille église blanche ». Ma mère, qui a 95 ans, habite toujours Mapleton. Quand je vais la voir, je passe devant « la vieille église blanche » et un flot de doux souvenirs envahit mon esprit. Il y a entre autres le pouvoir de conversion des cantiques que nous chantions à la Prêtrise, à l’École du Dimanche et à la réunion de Sainte-Cène. Mon expérience a été la même que celle du président Hinckley qui, lorsqu’il était diacre, a assisté à une réunion de prêtrise du pieu avec son père. Ils ont chanté : « Au grand prophète2 ». Il a dit plus tard : « J’ai eu une impression qui ne m’ajamais quitté depuis, que Joseph était Smith était vraiment un prophète de Dieu3. » Je crois que nombreux sont les saints qui ont cette même expérience encore et encore. Les cantiques jouent un rôle essentiel dans la spiritualité, la révélation et la conversion.

    Les cantiques favorisent la présence de l’Esprit

    Les cantiques « joue[nt] un rôle essentiel dans nos réunions de l’Église. Ils favorisent la présence de l’Esprit du Seigneur4. » Et souvent ils le font plus rapidement que tout ce que nous pourrions faire d’autre. Reuben Clark, fils, ancien membre de la Première Présidence, a dit : « Nous nous approchons peut-être davantage du Seigneur par la musique que par n’importe quel autre moyen, excepté la prière5. »

    Au Pérou, deux missionnaires, qui étaient en train d’enseigner au domicile d’un couple âgé, ont été interrompus par l’arrivée du fils et de sa femme avec leurs trois enfants. Les missionnaires ont expliqué qui ils étaient et ce qu’ils faisaient. Le fils était méfiant vis-à-vis des missionnaires, ce qui a rendu les premiers instants difficiles. Le collègue missionnaire en second a fait une prière silencieuse : « Père céleste, qu’allons-nous faire ? » Aussitôt ils ont eu le sentiment qu’ils devaient chanter. Ils ont chanté : « Je suis enfant de Dieu. » L’esprit a touché le cœur des cinq personnes de la famille. Au lieu qu’il y ait deux convertis, les sept personnes sont devenues membres ; elles ont été touchées initialement par un cantique6.

    La musique dans les réunions de l’Église et dans les classes devrait amener un esprit de recueillement, de révélation et de témoignage. Pour la réunion de Sainte-Cène, l’épiscopat ou la présidence de branche a la responsabilité de choisir la musique ou de l’approuver. Il s’assure que la musique, les paroles et les instruments sont sacrés, dignes et favoriseront le recueillement et la révélation. La musique devient un spectacle quand elle attire l’attention sur elle-même. Il y a des années de cela, j’étais responsable de la musique pour une réunion où un morceau spécial est devenu un spectacle. C’était décevant. Lde recueillement avait disparu.

    Les cantiques favorisent la révélation

    Les cantiques « favorisent une atmosphère de recueillement7 ». Les mots recueillement et révélation sont comme des jumeaux qui aiment être ensemble. Lorsque nous, les soixante-dix, sommes invités à des réunions avec la Première Présidence et les Douze, on nous rappelle d’arriver en avance et d’écouter le prélude musical. Cela favorise la révélation et nous prépare pour la réunion.

    Le président Packer a enseigné qu’un membre qui joue avec douceur « un prélude musical tiré du livre de cantiques, tempère nos sentiments et nous amène à méditer sur les paroles qui enseignent les choses paisibles du royaume. Si nous écoutons, ils enseignent l’Évangile, car les cantiques du rétablissement sont en réalité un cours sur la doctrine8. »

    Les cantiques favorisent la conversion

    Les cantiques du Rétablissement portent l’esprit de la conversion. Ils sont le résultat de sacrifices. Des cantiques tels que : « Au grand prophète9 », « Venez, venez10 », « Anciens d’Israël11 », « Seigneur, merci pour le prophète12 », « Sauveur d’Israël13 » et bien d’autres soulignent les grandes vérités du Rétablissement comme la divinité du Père et du Fils, le plan de la rédemption, la révélation, les Écritures modernes, le rassemblement d’Israël, la sainte prêtrise, les ordonnances et les alliances. Ces cantiques nourrissants créent une atmosphère qui favorise la présence de l’Esprit, lequel nous amène à la conversion.

    Les réunions de Sainte-Cène seraient bien incomplètes et vides sans les cantiques d’adoration14. Les cantiques les plus sacrés sont ceux qui évoquent le sacrifice, le sang versé et l’expiation infinie de Jésus-Christ.

    Mes souvenirs les plus lointains de la puissance guérisseuse du Sauveur sont associés aux cantiques de Sainte-Cène. Cette phrase est réelle pour moi : « Merveilleux l’amour que Jésus le Christ m’a donné ! Avec quelle grâce souvent il m’a pardonné15. »

    Ma compréhension de la doctrine du sacrifice expiatoire est liée aux cantiques. Ce verset en est l’illustration :

    Qu’il soit honoré pour toujours

    Le divin plan de Vie

    Qui réunit justice, amour,

    En céleste harmonie16.

    L’enseignement des cantiques aux enfants commence au foyer

    Chanter les cantiques et écouter de la bonne musique commence au foyer. La Première Présidence nous a rappelé ceci :

    « Nous invitons les saints des derniers jours à écouter, à jouer et à chanter chez eux de la belle musique. Nous espérons qu[e ce livre de cantique] prendra une place de choix parmi les Écritures et les autres livres religieux. Les cantiques peuvent susciter au sein de la famille un esprit de beauté et de paix et inspirer amour et unité.

    « Apprenez à vos enfants à aimer les cantiques. Chantez-les le jour du sabbat, pendant la soirée familiale, pendant l’étude des Écritures, au moment de la prière. Chantez-les en travaillant, en jouant et en voyageant ensemble. Chantez-les comme berceuses pour édifier la foi et le témoignage chez les petits17. »

    Rendez un culte plus profond grâce aux cantiques

    Les leçons importantes que j’ai apprises dans les cantiques et que je cherche à mettre en pratique sont :

    1. M’efforcer d’être plus ponctuel aux réunions, m’asseoir calmement et écouter le prélude musical, me recueillir et chercher la révélation.

    2. Quitter la réunion avec plus de révérence et laisser le postlude prolonger l’esprit de la réunion.

    3. Chanter les cantiques. Je vois des personnes qui ont des livres de cantique mais qui ne chantent pas.

    4. Choisir des cantiques qui conviennent aux réunions et aux discours.

    5. Utiliser les cantiques pour introduire ou souligner les Écritures et les vérités de l’Évangile dans les leçons en classe.

    6. Écouter plus souvent les cantiques à la maison pour que l’Esprit règne.

    Je prie pour que nous éliminions de notre vie toute musique inconvenante et suivions ces conseils de la Première Présidence : « Mes frères et soeurs, chantons des cantiques pour favoriser la présence de l’Esprit du Seigneur dans nos assemblées, dans notre famille et dans notre vie personnelle. Apprenons-les par cœur et méditons-les, récitons-les, chantons-les et puisons en eux de la nourriture spirituelle. Sachez que le chant des justes est une prière à notre Père céleste, et qu’ « il sera exaucé par une bénédiction sur [votre] tête18. » Je témoigne de ces vérités au nom de Jésus-Christ. Amen.